124 articles avec terrorisme - الإرهاب

Intervention de Cheikh Tchalabi concernant les événements de Paris (audio)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Intervention de Cheikh Tchalabi concernant les événements de Paris (audio)

 

(...) Vendredi passé, c'est-à-dire le 13 novembre 2015, il y a eu en France précisément à Paris, ce que tout monde sait…; Ce que tout monde sait, comme attentat ignoble et n'ayant aucune relation avec l'islam.

 

Le lendemain (on avait normalement cours samedi), je n'ai pas fait cours pour deux raisons :

 

-Dans la première, à cause de ce qu'il s'est passé,

 

-Et la deuxième, je ne voulais pas précéder les grands savants dans leurs allocutions sauf bien sûr s'il est égaré ou s'il est vraiment loin de sa religion, qu'ils ne connaissent pas qu'une chose pareille, non seulement est interdite en islam mais encore que c'est une chose condamnable que Allâh سبحانه عز وجل a condamné dans le Coran et que le Prophète عليه الصلاة والسلام a condamné et que tout musulman connaissant son din (religion) et étant sur la vraie voie, doit condamner et combattre.

 

(coupure)

 

De tout temps les savants et les grands savants, ceux qui sont sur la vraie voie, sur l'islam authentique ; Ces savants-là ont mis en garde que l'islam n'avait rien avoir avec ce qu’ils font (les attentats), et cela (le terrorisme) nuit à l'islam et aux musulmans.

 

Au lieu d'attirer les gens vers l'islam ces gens-là qu'est-ce qu'ils font ?

 

Ils font fuir les gens de l’islam.

 

Pourquoi ?

 

Parce qu’ils font des choses contraires à l'islam.

 

Pour faire parvenir, pour faire entrer des gens à l'islam, les attirer vite, ils inventent des choses fausses donc automatiquement le résultat va être quoi ?

 

Que les gens au lieu d'entrer en islam, ils vont fuir.

Et celui qui est rentré en islam il risque d'apostasier.

 

Mais الحمد لله que de tout temps Allâh تعالى a mis des savants qui ont donnés leur vie et tout leur temps à montrer aux gens :

Le vrai du faux ; Et la sunnah de l'hérésie ; Et ce qu'il y a dans le Coran et la sunnah et ce qui y a été intégré par des sectes égarées.

 

Et comme vous savez cette secte qui s'appelle maintenant daech est l'une des sectes les plus égarée, si ce n'est la plus égarée, parcequ’il y a des sectes égarées mais qui n'ont pas d'armes et qui ne prennent pas les armes, ils te disent des choses fausses dans la religion mais ils ne prennent pas d'armes.

 

Par contre ceux-là (daech) ils prennent les armes, et si tu n'es pas d'accord avec eux ils t'égorgent -Qu'Allâh تعالى nous préserve- comme ils égorgent un mouton.

 

Et tout cela au nom de l'islam : "C'est l'islam qui nous a dit de faire comme ça" -Qu'Allâh تعالى nous préserve.

 

C'est pour ça que le Prophète عليه الصلاة والسلام a dit d'eux que c'était des chiens de l'Enfer parce qu’ils ont compris l'islam comme ils ont voulu eux.

 

Ils (daech) n'ont pas compris l'islam comme il est, comme il est en réalité et comme l’a expliqué le Prophèteعليه الصلاة والسلام et comme l'ont expliqué et l'ont transmis les sahaba, les savants siècles après siècles mais ils l'ont compris comme ils ont voulu eux, de façon à assouvir leur passions sanguinaires.

 

Or, nous on voudrait montrer à ceux qui ne savent pas encore, ou ceux qui feignent de ne pas savoir, que de tous les temps l'islam et en islam, les non-musulmans se divisent en groupes et en types, ils ne sont pas tous pareils.

 

Il y a par exemple les athées, ceux qui disent : "Je ne crois ni en Allah, ni en rien".

Il y a par exemple les bouddhistes, et il y a, etc...

 

Par contre il y a les gens du livre : Les juifs et les chrétiens, ils n'ont pas le même statut.

 

La preuve le verset :

 

الٓمٓ (١) غُلِبَتِ ٱلرُّومُ (٢) فِىٓ أَدۡنَى ٱلۡأَرۡضِ وَهُم مِّنۢ بَعۡدِ غَلَبِهِمۡ سَيَغۡلِبُونَ (٣)

 

(traduction rapprochée)

 

« Alif, Lām, Mīm (1) Les Romains ont été vaincus, (2) dans le pays voisin, et après leur défaite ils seront les vainqueurs, (3)» (Sourate Ar-Rom 30 verset 1 à 3)

 

Lorsque les gens du livre ont fait la guerre avec les perses (les perses ce sont des adorateurs du feu) et qu’ils avaient perdu la première fois ; Et la deuxième fois, Allâh تعالى a dit dans ce verset qu’ils allaient avoir le dessus, ils allaient vaincre.

 

Il a dit

 

وَيَوۡمَٮِٕذٍ۬ يَفۡرَحُ ٱلۡمُؤۡمِنُونَ

 

(traduction rapprochée)

 

« Et ce jour-là les croyants seront contents » (Sourate Ar-Rom 30 verset 4)

 

Contents des gens du livre qui vont vaincre les perses parce que les gens du livre sont mieux que les perses (perse : C'est adorateur du feu) alors l'autre au moins il reconnait qu'il y a Allah et qu'Il a un Livre, même si son Livre (Thora, Bible) maintenant a été falsifié.

 

Donc l'islam fait la différence entre les gens, et même entre les non-musulmans.

 

Ce qu'il faudrait savoir par rapport aux catégories non-musulmanes, c'est qu’en islam, il y a des résidents permanents et il y a ce qu'on appelle les résidents temporaires.

 

Les résidents permanents :

 

Les juristes musulmans en arabe ont dit : أهل الذمة (ahloul dhimma) ou bien le dhimmi pour faire référence aux résidents non-musulmans.

 

Dans la langue arabe le terme الذمة (dhimma) fait référence à un traité de protection entre les non-musulmans vivant en terre d’islam et les résidents musulmans.

 

Autrefois et de tout temps, quand l'islam commandait dans beaucoup de pays (comme en Andalousie et beaucoup d'autres pays), il y avait des non-musulmans qui vivaient sous la protection des musulmans, vivant en terre d'islam.

 

Donc أهل الذمة (ahloul dhimma) signifie : Gens de l'alliance, car ils sont protégés en vertu de cette alliance qui leur a été offerte à l'origine par le Prophète Mohammad صلى الله عليه وسلم, puis par les musulmans par la suite.

 

Les non-musulmans jouissent d'une garantie de protection au sein des sociétés islamiques tant qu'ils s'acquittent d'une taxe leur donnant le droit à la résidence et qu'ils respectent les lois islamiques du pays.

 

Cette protection n'est pas limitée dans le temps et demeure en vigueur tant (et aussi longtemps) que les gens ayant conclu cette alliance avec les musulmans respectent les conditions qui lui sont rattachées.

 

Le prophète عليه الصلاة والسلام a dit :

 

مَنْ قَتَلَ رَجُلًا مِنْ أَهْلِ الذِّمَّةِ لَمْ يَجِدْ رِيحَ الْجَنَّةِ وَإِنَّ رِيحَهَا لَيُوجَدُ مِنْ مَسِيرَةِ سَبْعِينَ عَامًا

 

Cheikh Al-Albani a dit hadith sahih numéro 6448 dans sahih al-jami3.

 

C’est-à-dire :

 

Le Prophète عليه الصلاة والسلام a dit :

 

« Celui qui tue quelqu'un (un non-musulman) faisant partie des gens de l'alliance, ne sentira pas l'odeur du Paradis, et certes son odeur se trouve à une distance de 70 années »

 

Imagine… En roulant en voiture, c'est quoi la distance de 70 ans ? C’est des milliers des milliers si ce n’est pas des milliards de kilomètres.

 

Donc, non seulement il ne sentira pas l’odeur du Paradis et son odeur sera à une distance et de 70 années (par exemple si on roule en voiture ou alors si on monte à cheval).

 

Çà c’est par rapport à celui qui tue quelqu'un des gens de l'alliance, et pourtant il n'est pas musulman.

 

Pour ceux qui disent que : « Celui-là n'est pas musulman, donc j'ai droit de le tuer »… Tu as droit de le tuer ?!

 

Alors attends-toi à ce qui suit... Si tu le tue, tu ne sentiras pas le Paradis, et toi tu le tue… Alors on verra youm al-qiyama comment tu vas faire avec le Prophète صلى الله عليه وسلم.

 

Et cette bonne intention derrière le mot « dhimmi » ou bien « les gens de l'alliance », on la remarque très bien lorsqu'on va lire ce qu'a écrit le khalifa Abou Bakr Siddiq رضي الله تعالى عنه à l'attention des musulmans de Nadjran (de la ville de Nadjran), il leur a dit :

 

بسم الله الرحمن الرحيم,

 

« Ceci est la déclaration écrite au serviteur d’Allah Abou Bakr le successeur de Mohammad Prophète et Messager d’Allah il vous confirme (il parle aux non-musulmans) il vous confirme vos droits à la protection en tant que voisins ; Protection de vos personnes, de vos terres, de votre communauté religieuse, de vos richesses, de vos serviteurs, de ceux d’entre vous qui sont présents comme ceux qui sont en voyage, de vos évêques et vos moines, … » (Abu Yusuf p. 79)

 

Regardez ce que Abou Bakr écrit aux non-musulmans et ce que font maintenant ces égarés égareurs.

 

Un autre exemple est la déclaration d’un grand érudit de l’islam, l’Imam Awza’i, رحمه الله تعالى dans sa lettre au gouverneur abbasside Salih bin ‘Ali bin Abdoullah, au sujet des Gens de l’Alliance.

 

Regardez ce savant ce qu'il a écrit au gouverneur…

 

Il lui a dit :

 

«Ce ne sont pas des esclaves (en parlant des non-musulmans) »

 

Il parle au gouverneur, il lui a dit :

 

« Attention, ce ne sont pas des esclaves, alors prenez garde de modifier leur statut alors qu’ils sont libres. Ce sont des Gens de l’Alliance tout à fait libres. »

 

الله أكبر

 

Voir le livre al-Amwaal de Abu Ubayd p. 170-171.

 

Par ailleurs, reconnaissant ce fait, Ron Landau a écrit (livre Landau ‘Islam and The Arabs,’ p. 119) :

 

Il a dit :

 

« Par opposition à l’empire chrétien, qui tenta d’imposer le christianisme à ses sujets, les Arabes (c'est à dire les musulmans) ont reconnu les minorités religieuses et ont accepté leur présence. Les juifs, les chrétiens et les zoroastriens étaient connus, parmi les musulmans, comme les Gens de l’Alliance, c’est-à-dire les nations qui jouissaient d’une protection. »

 

Çà c’est par rapport aux gens de l'alliance, c'est à dire les résidents permanents, c'est-à-dire les non-musulmans qui vivent dans un pays musulman et dans la taxe qu'on a cité tout à l'heure.

 

(coupure)

 

Maintenant il y a les résidents temporaires :

 

Ceux avec qui nous avons conclu un pacte.

 

Donc, ce sont des gens non-musulmans, ce ne sont pas des gens de l'alliance ; Ils viennent dans notre pays grâce à des accords de pays ou bien de traités internationaux ou autres et qui s'installent temporairement pour travailler ou bien étudier ou bien missions diplomatiques ou bien ambassadeurs ou bien, etc.

 

Ceux-là, le Prophète عليه الصلاة والسلام a dit d'eux :

 

مَنْ قَتَلَ مُعَاهَدًا لَمْ يَرِحْ رَائِحَةَ الْجَنَّةِ وَإِنَّ رِيحَهَا تُوجَدُ مِنْ مَسِيرَةِ أَرْبَعِينَ عَامًا

 

Voir sahih al-jami3 de Cheikh Al-Albani n° 6457.

 

Celui qui tue (ou qui tuera) quelqu'un qu'on appelle : Mou3âhad, c'est à dire qu'il a signé avec nous un accord de paix qui est venu dans notre pays, pour travailler, étudier ou bien, etc...

 

Il a dit :

 

« Celui qui le tue ne sentira pas l'odeur du Paradis et son odeur se trouve à une distance de 40 années. »

 

Donc ceux qui croient que c'est permis de tuer quelqu'un parce qu’il n'est pas musulman.

 

« Et qu'est-ce qu'il fait ici dans notre pays ?... Donc je le tue. » !!!

 

Donc celui-là le Prophète عليه الصلاة والسلام lui a dit : « Tu ne rentreras pas au Paradis et sentiras pas son odeur. »

 

Ce sont les résidents provenant de pays non-musulmans qui sont en paix avec les musulmans, il n’y a pas de guerre entre nous et eux.

 

La deuxième catégorie, ce sont les résidents provenant de pays non-musulmans avec lesquels les musulmans n'ont pas conclu de traité de paix ou qui sont en guerre contre les musulmans.

 

Alors là, c'est plus grave, ce sont des gens qui vont venir dans ton pays, qui d'un côté ne sont pas musulman et de l'autre n'ont pas conclu de traité de paix.

 

Donc si tu le tue d'après toi tu vas dire : « Il n'y a pas de traité de paix » ou bien : « Ils sont en guerre avec toi. »

 

Les juristes musulmans font référence à eux en arabe sous le terme (Sourate At-Tawba 9 verset 6).

 

وَإِنۡ أَحَدٌ۬ مِّنَ ٱلۡمُشۡرِكِينَ ٱسۡتَجَارَكَ فَأَجِرۡهُ حَتَّىٰ يَسۡمَعَ كَلَـٰمَ ٱللَّهِ ثُمَّ أَبۡلِغۡهُ مَأۡمَنَهُ ۥ‌ۚ ذَٲلِكَ بِأَنَّہُمۡ قَوۡمٌ۬ لَّا يَعۡلَمُونَ

 

(traduction rapprochée)

 

« Et si l'un des associateurs te demande asile, accorde-le lui, afin qu'il entende la parole d'Allah, puis fais-le parvenir à son lieu de sécurité. Car ce sont des gens qui ne savent pas. »

 

C'est deux groupes :

 

-Le premier : Il n'y a pas de guerre entre nous et lui

-Le deuxième : Il n’y a pas de traité de paix ou peut-être il y a la guerre.

 

Les deux groupes jouissent des mêmes droits généraux et de droit exclusif bien sûr à chaque groupe.

 

Et ces deux groupes, si quelqu'un tue l’un d’entre eux, il ne sentira pas l'odeur du Paradis comme l’a dit le Prophète صلى الله عليه وسلم.

 

Donc, il ne faut pas faire d'amalgame et il ne faut pas mélanger les choses.

 

Les choses sont très claires.

 

Et là je m'adresse à ces musulmans qui sont égarés, qui font ces choses contraire à l'islam et ces choses qui donnent une mauvaise image de l'islam et ces choses qui font fuir les gens de l'islam ;

Comme je m'adresse aussi bien à ceux qui savent que ce n’est pas l'islam qui a dit de faire cela et que ces gens qui ont fait çà, ils ont fait cela de leur tête, ou bien ont suivi leurs passions, ou bien ils ont été payés pour faire ça, ou bien, etc…

 

Tout ça, ce n'est pas la faute à l'islam, ceux-là méritent la punition, ceux-là méritent la grande punition, en islam déjà ils méritent la punition.

 

Le Prophète عليه الصلاة والسلام a dit : « Tuez-les ! »

 

Il a dit : « Si je les rencontre je les tuerai comme 'Aad » (c'est une tribu, un peuple)

 

Dans une autre version : « comme Thamud ».

 

Donc, ce qu'ils ont fait n’a rien avoir avec l'islam !

 

Et il n'est pas permis à aucune personne de dire : « C'est l'islam qui a fait ça » et encore moins de se venger contre des musulmans innocents qui n'ont rien à voir avec cette chose et qui eux-mêmes condamnent cette chose, beaucoup de musulmans et la plupart.

 

Il est vrai que ceux qui ont la science et qui suivent les savants et qui connaissent l'islam, condamnent et ont condamné de tout temps des actes ignobles pareils !

 

Donc, comment se venger d'eux ?.. Comme ces ignorants ils se sont vengés aussi, sur des innocents... !

 

Ils ont dit : « La France frappe en Syrie, donc moi je vais me venger sur les français. »

 

Pourquoi tu te venge sur les français ? Tu te venge sur les innocents ?

 

Si tu te venge, venge-toi sur celui qui t’a frappé, pas l'innocent qui est dans la rue ou qui est dans un café.

 

Et la même chose pour les français, vous si vous voulez vous vengez, vengez-vous contre ceux qui ont fait cet acte ignoble, pas sur des syriens, les pauvres qui sont dans une tente (et on va leur brûler leurs tentes) ou bien des gens qui n'ont rien à voir avec cet acte et qui le condamne ; Ensuite moi je vais me venger sur eux je vais les tuer… ?!!!

 

Allah Ta3ala n'aime pas l'injustice, Allah تعالى n'aime pas l'injustice, na3am...

 

Qu'Allah سبحانه و تعالى nous apprenne notre religion !

Qu'Allah سبحانه و تعالى nous apprenne notre religion !

Qu'Allah سبحانه و تعالى nous apprenne notre religion !

 

Dans le monde, il y'a des gens qui sont pas bien et qui sont racistes et qui n'aiment pas de bien, comme Le Pen et Marine LePen et je ne sais qui…

 

Donc, il faut patienter بإذن الله سبحانه و تعالى.

 

Et c'est une occasion en or pour ceux qui ont un peu les moyens de faire la hijra et de quitter le pays, on risque de payer à la place des autres alors que l'on a rien fait.

 

Et si jamais il arrive une chose, il faut savoir que c'est dans le décret d'Allah سبحانه عز وجل, et que cela devait arriver.

 

je prends toute mes précautions, mais si ça arrive je dois dire :

« قدر الله وماشاء فعل - qadar Allah wa macha fa3ala »

« أن لله وأنا إليه راجعون - Ina lillahi wa ina ilayhi raji3oun »

 

Je ne laisse pas chaytan rentrer et dire : « Ah si je savais », « Ah tu vois c'est ta faute, on allait partir c'est toi qui m'a retenu… », « On allait faire ceci… à cause de ceci », « A cause de la voisine… », « A cause de mon père… », … Tout ça c'est faux, tout ça c'est chaytan !

 

Je fais toutes mes précautions pour que rien ne m'arrive, s'il m'arrive quelque chose : « قدر الله وماشاء فعل - qadar Allah wa macha fa3ala », « قدر الله وماشاء فعل - qadar Allah wa macha fa3ala ».

 

Voila إن شاء الله تعالى ce que je voulais dire et sûrement qu'il y avait beaucoup de choses à dire que j'ai oublié…

 

سُبْحَانَكَ اللَّهُمَّ وَ بِحَمْدِكَ أَشْهَدُ أَنْ لاَ إِلَهَ إِلاَّ أَنْتَ أَسْتَغْفِرُكَ وَ أَتُوبُ إِلَيكَ 

 

Retranscription par Bint Uthman

 

Cheikh Abou Abdillah Mohamed Tchalabi Al Djazairy - الشيخ أبو عبد الله محمد تشلابي

Partager cet article

Analyse critique de la déclaration ridicule du groupe khariji de Da’Ich suite aux attentats de Paris (dossier)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Analyse critique de la déclaration ridicule du groupe khariji de Da’Ich suite aux attentats de Paris (dossier)

Après les attentats de Paris, Da’Ich a publié une déclaration officielle affirmant la responsabilité des attentats suicides et des fusillades qui ont tué au moins 127 personnes en France.

 

Cette déclaration fait partie d’une campagne de propagande de Da’ich pour attirer des partisans en se basant sur des lignes idéologiques et sentiment politique.

 

Toute personne sensée peut voir que Da’ich est dépourvue de toute intégrité islamique et de principes fondamentaux de moralité.

 

Da’ich «n’est pas une expression de l’islam traditionnel ou de l’islam fondamentaliste; c’est une nouvelle compréhension de l’Islam, enveloppé dans l’idéologie révolutionnaire occidentale»(When Religion and Culture Part Ways, interview avec Olivier Roy)

 

Allah a mis en garde les musulmans dans le noble Quran sur le négligemment d’accepter la justification des tyrans et des meurtriers pour leur conduite criminelle.

 

Un exemple de cela est la condamnation d’Allah envers Pharaon, qui était responsable de nombreux crimes, parmi lesquels un génocide de masse, quant bien même Pharaon affirmé (traduction rapprochée) :

 

{Je ne vous indique que ce que je considère bon. Je ne vous guide qu’au sentier de la droiture}.  [Ghafir: 29]

 

J’espère que cette aide, même si elle est juste minime, mènera à comprendre les objectifs et les réalités de ce groupe hérétique.

 

Une analyse qualitative de la déclaration :

 

1) Pour justifier le meurtre de non-combattants, Da’ich a utilisé le mot «croisé» cinq fois en une déclaration d’une page.

Ils ont également considéré la France comme «Le porteur de la bannière de la Croix en Europe.»

 

Ceci n’est pas une coïncidence.

 

C’est une piètre tentative pour justifier islamiquement le massacre d’innocents, hommes, femmes et enfants.

 

Ce raisonnement est erroné sous deux angles :

 

a) Le mot « croisé » -Ṣalībī en arabe- est classiquement utilisé pour décrire les chrétiens qui sont entrés dans les terres musulmanes, sous le prétexte de libérer Bayt al-Maqdis (le territoire sanctifié) et les zones environnantes de la loi islamique.

Comment est-ce applicable aux civils marchant dans les rues de Paris?

 

b) S’ils soutiennent qu’ils utilisent « croisé » comme un terme synonyme pour « Harbi » [combattant de guerre], alors cela est également inacceptable, car il est interdit dans la loi islamique de tuer des non-combattants, femmes et enfants, même en temps de combat.

Comment est-ce applicable aux hommes, femmes et enfants dans un stade, regardant un match de football international ou se livrant à d’autres passe-temps ?

 

L’utilisation d’un tel langage est non seulement destinée à fournir un contexte religieux pour ces psychopathes enragés, mais aussi à fournir les islamophobes et l’extrême droite en munitions pour diaboliser tous les musulmans, et ainsi exacerber encore des sociétés déjà fragiles.

 

Une technique qui est cruciale pour la réussite de tout mouvement marginal.

 

La stratégie est claire -et de façon inquiétante, elle semble fonctionner dans certains pays- à isoler les minorités musulmanes pacifiques, les soumettre à de nouvelles hostilités, forcer les gouvernements à définir leur version d’un «islam acceptable» et ensuite apparaître comme l’avant-garde et le sauveur islamique pour lutter contre cette injustice, en recrutant de jeunes désenchantés produit par un tel climat.

 

2) L’utilisation abusive de passages coraniques.

 

Dans la déclaration, Da’ich cite explicitement deux versets du Quran et a fait allusion à de nombreux autres.

 

Ce n’est pas un phénomène nouveau; plutôt, comme l’Imam al-Shatibi, un juriste et érudit célèbre, a déclaré:

 

«Vous ne trouverez pas un innovateur, qui est attribué à cette religion, sans qu’il ne cherche à valider son hérésie par un texte divin, afin qu’il l’applique selon sa logique et désirs inavoués.»

(Al-ʿItiṣām (2/177)). 

 

Ils ont cité deux versets (traductions rapprochées) :

 

{Et ils pensaient qu’en vérité leurs forteresses les défendraient contre Allah. Mais Allah est venu à eux par où ils ne s’attendaient point, et a lancé la terreur dans leurs cœurs. Ils démolissaient leurs maisons de leurs propres mains, autant que des mains des croyants. Tirez-en une leçon, ô vous qui êtes doués de clairvoyance.} [Al Hashr/2]

 

{Or c’est à Allah qu’est la puissance ainsi qu’à Son messager et aux croyants. Mais les hypocrites ne le savent pas.} [Al Munafiqun/8]

 

Le premier verset a été appliqué tellement hors contexte que ça en est grotesque, ce qui prouve que le public ciblé est dépourvu de tout enseignement islamique de base.

 

Le verset en question se réfère à un groupe des Gens du Livre qui avaient une alliance avec le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui), qui était le chef de l’Etat islamique à l’époque.

 

Ces individus ont violé cet accord et ont conspiré pour assassiner le Prophète, croyant que leurs forteresses allaient inévitablement les protéger.

 

Le Prophète apprit cette atteinte et il leur ordonna de quitter leurs forteresses, en raison de leur violation du traité de paix.

 

La peur saisit leurs cœurs et ils ont été laissés sans autre alternative que de partir de ce qu’ils considéraient comme des murs impénétrables.

(Voir Tafsir Ibn Kathir ou tout autre tafsir classique.)

 

Comment cela peut-il être comparé à des civils mangeant dans un restaurant ?

 

Comment cela peut-il être comparé à tirer sur des humains innocents avec des kalachnikovs comme si c’était des canards ?

 

Quant au deuxième verset, il nous suffit de demander quel honneur est acquis par le meurtre d’humain de cette façon.

 

Ceci est la quintessence de la lâcheté; et donc citer un passage du Coran révèle comment ce groupe est malade et endoctriné.

 

3) Ils tentent de déshumaniser les victimes de ces attaques en louant richement les auteurs, tout en dépeignant leurs cibles comme des entités sans valeur, avec aucune valeur et aucun droit.

 

«La capitale de la prostitution et la pornographie.»

 

«Mettez le nez de son ennemi dans le sol.»

 

«Les rues de Paris et ses ruelles pourries.»

 

«Des centaines de apostats étaient rassemblés dans une partie de prostitution éhontée.»

 

«La mort de pas moins de 100 croisés.»

 

N’oublions pas qu’ils parlent d’êtres humains.

 

Le Prophète Muhammad (paix et bénédictions soient sur lui) a mentionné une fois un homme qu’Allah a admis dans le paradis parce qu’il avait éteint la soif d’un chien en lui donnant de l’eau.

 

Un érudit de l’Islam, Cheikh Ibn al-‘Uthaymīn, a commenté sur la tradition susmentionnée en disant : «Qu’en est-il d’un être humain ? ».

 

De plus, le péché le plus immoral dans l’Islam est l’idolâtrie [Shirk], et à l’époque du Prophète la Ka’ba bénie à La Mecque, qui a été construite par le Prophète Abraham, était habitée par diverses idoles et il était sous le contrôle de ses ennemis jurés.

 

Toutefois, cela n’a jamais été utilisé comme une justification de massacre d’innocents, même pendant les périodes au cours desquelles une grande hostilité a été montré au Prophète et ses compagnons.

 

Ce type de raisonnement a été formulé par les sectes hétérodoxes pour masquer leur folie et leurs âmes sales.

 

Aucune personne sensée n’est d’accord avec cela, et encore moins une religion qui a tant d’attention pour les créatures d’Allah qu’elle aborde même les droits d’une fourmi sur un être humain.

 

4) Ils tentent de présenter leur groupe en tant que représentants légitimes de l’Islam et des musulmans.

 

Ils se réfèrent eux-mêmes comme :

 

«Soldats du Califat».

 

«L’État islamique.»

 

«Les musulmans au cœur du califat.»

 

Cheikh al-Islam Ibn Taymiyya (Puisse Allah lui faire miséricorde) a souligné le besoin d’enquêter et d’être prudent lorsque des éléments marginaux commencent à crier au Jihad.

 

Il a déclaré:

 

«Toutefois, il est obligatoire de faire la différence entre le Jihad légiféré, qu’Allah et Son Messager ont ordonné, et le Jihad hérétique qui est le Jihad menée par des individus égarés qui effectuent un Jihad dans l’obéissance au diable, mais ils croient qu’ils effectuent un Jihad dans l’obéissance au Miséricordieux (al-Rahman).

Ceci est comme le Jihad des gens de l’innovation et de l’égarement comme les Khawarij (les renégats extrémistes) et d’autres qu’eux …  »

(Al-Radd al-Akhnā’ī’alā (p. 205))

 

5) Ils décrivent les auteurs comme des martyrs:

 

«Les jeunes qui ont divorcé ce monde et sont allés à leur ennemi cherchant à être tués dans le sentier d’Allah.»

 

«Alors qu’ils étaient honnêtes avec Allah…»

 

«Nous demandons à Allah de les accepter parmi les martyrs et nous les faire suivre.»

 

Ce n’est pas spécifique à cette époque, la personne responsable du meurtre du quatrième calife, un proche du prophète Muhammad, a adopté des croyances semblables à Da’ich, et quand il a frappé ‘Alī Abou Talib avec son épée, il récita un verset à propos de ceux qui vendent leurs âmes pour l’amour d’Allah.

 

Comme Da’ich, cet individu appartenait à un mouvement marginal qui était en désaccord avec le corps principal des musulmans.

 

Quand des groupes ou individus sont apparus dans le passé en appelant au Jihad, les savants examinaient attentivement ces revendications, posant des questions telles que,

 

«Ont-ils élever leur épée et frapper avec elle selon les enseignements du Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) ou selon [un ensemble de] croyances hérétiques.»

 

Cela a été déclaré par le compagnon du Prophète, Ibn Mas’ud. (Al-Bida’ wa al-Nahy ‘Anhā)

 

Baigner dans le sang de personnes innocentes n’est pas un chemin vers le martyr, mais un chemin vers l’enfer, et prendre sa propre vie est un suicide, qui mérite, selon les textes islamiques, des tourments répétitifs dans l’au-delà.

 

6) Le langage est prétentieux et dramatique, comme si quelqu’un décrit un film hollywoodien :

 

«Invasion bénie de Paris.»

 

«Allah a conquis par leurs mains.»

 

«L’imbécile de France.»

 

«Paris tremblait sous leurs pieds.»

 

«L’odeur de la mort ne quittera jamais leur nez.»

 

«Cette attaque est la première de la tempête.»

 

La raison pour laquelle Da’ich choisit d’employer un tel langage mélodramatique est d’inciter les jeunes.

 

Les savants de l’islam à travers les âges, sur la base des traditions prophétiques, décrit comment les personnes les plus touchées par la bravade des extrémistes sont normalement les «naïfs, jeunes fous ».

 

Pour quelqu’un sans connaissance islamique grandissant dans les cités intérieures, face à des défis quotidiens, en particulier avec des perspectives sombres, cette rhétorique et les images chorégraphies sur le net peuvent être attrayantes.

 

Vaincre Da’ich, sans aucun doute, exige une approche multiforme et la partie la plus intégrante de cette stratégie est de fournir des contre-récits précis par des personnes qualifiées sur les lectures-audio de textes religieux.

 

Ces récits authentiques rigoureusement développés devraient ensuite être facilement accessibles à tout le monde d’une manière professionnelle et académique.

 

Cela à pour objectif d’invalider la rhétorique fallacieuse des extrémistes ainsi que l’éducation d’un public non-musulman confus et désemparé, les amenant à être justes et équitables dans leur propre analyse et leurs interactions avec les musulmans.

 

Hassan Abdi, le 15/11/2015, Philadelphia, USA

Traduit de l'anglais par salafidenainetdailleurs.com

Partager cet article

Conseil pour les musulmans de France suite aux tristes événements survenus en France

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Conseil pour les musulmans de France suite aux tristes événements survenus en France

Question :

 

Salam alaykoum wa rahmatou Allah Ô notre sheikh.

 

Comme vous le savez, les khawarijd ont attaqué la ville de Paris hier et ont tué plus de 100 personnes.

 

Que conseillez-vous à nous les musulmans de France, sachant que nous avons peur pour notre propre personne et surtout pour les femmes musulmanes.

 

BarakAllahoufikoum.

 

Réponse :

 

Gardez votre calme, restez dans vos maisons et que vos femmes ne sortent pas.

 

Traduit par Abou Jabir

 

 

Cheikh Abdullah Ibn Salfîq Al-Dhufayri  - الشيخ عبدالله بن صلفيق القاسمي الظفيري

Partager cet article

Combattre les terroristes extrémistes du 21ème siècle : DAESH et AL QAIDA (dossier)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Combattre les terroristes extrémistes du 21ème siècle : DAESH et AL QAIDA (dossier)

Louange à Allah, Prière et Salut sur le Messager d’Allah, ses proches, ses Compagnons et ceux qui sont guidés par son droit chemin.

 

1. Le Message de l’Islam

 

Le plus important des principes de l’Islam et le plus éminent de ses fondements est d’appeler à l’adoration d’Allah, Le Seigneur Tout Puissant, sans Lui associer des partenaires dans quelque adoration que ce soit.

 

Ceci a été le point de départ de l’appel des Messagers depuis Noé jusqu'à Mohammed (que les éloges d’Allah et le salut soient sur Lui), en passant par Moïse et Jésus. Allah a dit (ce qui signifie) :

 

«Nous avons envoyé dans chaque communauté un Messager, [pour leur dire]: "Adorez Allah et écartez-vous du Taghout" (tout ce qui est adoré en dehors d’Allah)» (16 : 36)

 

2. L’Islam Salafi exige que les musulmans traitent avec justice et bonté les non-musulmans.

 

Allah a dit dans le Coran (dans une traduction rapprochée) :

 

«Allah ne vous défend pas d'être bienfaisants et équitables envers ceux qui ne vous ont pas combattus pour la religion et ne vous ont pas chassés de vos demeures. Car (Certes) Allah aime les équitables. Allah vous défend seulement de prendre pour alliés ceux qui vous ont combattus pour la religion, chassés de vos demeures et ont aidé à votre expulsion.» (60 : 8-9).

 

Le prophète Mohammed que les éloges d’Allah et le salut soient sur Lui) a expliqué à Ses Compagnons ce qui a été révélé dans le Coran. Puis, ces derniers, à leur tour, agirent en accord avec cela.

 

Le prophète (que les éloges d’Allah et le salut soient sur Lui) engageait le combat avec l’ennemi, mais il maintenait toujours la justice.

 

Il ne blessait jamais les femmes, les enfants et les non-combattants et il interdisait aussi aux autres de le faire.

 

Il établissait parfois des traités avec les ennemis les plus acharnés espérant que quelque bien en découle.

 

Il a conclu des traités de paix avec les Juifs de Médine, les adorateurs d’idoles de la Mecque et avec les chrétiens.

 

Ce sont des faits indéniables.

 

L’Islam n’est pas, comme certains le prétendent, une religion assoiffée de sang, et l’Islam ne prône pas le combat juste pour le plaisir du combat.

 

Malheureusement, les « extrémistes-Islamistes » des temps modernes ont gâché la beauté de l’Islam, déformé le concept du Jihad et ont détourné d’innombrables personnes du vrai message du Prophète Mohammed (que les éloges d’Allah et le salut soient sur Lui).

 

«En effet, vous avez dans le Messager d'Allah un excellent modèle [à suivre]» (33 : 21)

 Publié par dinealhaqq.fr

Partager cet article

Un guide simple pour comprendre le terrorisme (dossier)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Un guide simple pour comprendre le terrorisme (dossier)

Louange à Allah, Prière et Salut sur le Messager d’Allah, ses proches, ses Compagnons et ceux qui sont guidés par son droit chemin.

 

Étudiant :

 

«Que la paix soit sur vous.»

 

Imam :

 

«Et que la paix et la miséricorde d’Allah soient sur toi.»

 

Étudiant :

 

«Qu’est-ce que l’Islam ?

 

Et qu’est-ce qu’un musulman ?»

 

Imam :

 

«L’Islam est la religion qui a été révélée à tous les prophètes d'Allah.

 

L’Islam est de se soumettre à Allah en L’adorant Lui Seul, sans associé, d’obéir à Ses ordres et de s’éloigner de toute forme de polythéisme.

 

Un musulman est une personne qui suit la foi Islamique.»

 

Étudiant :

 

«Quelles sont les sources de la religion Islamique ?»

 

Imam :

 

«Les sources de l’Islam sont au nombre de deux :

 

1. Le Coran qui est le livre qui a été révélé au prophète Mohammad (Que la paix et les bénédictions d’Allah soient sur lui).

Il est considéré par tous les musulmans comme étant la véritable Parole d'Allah, qu’Il a communiqué à l’humanité par le biais de la révélation à son prophète choisi, Mohammad.

 

2. La Sounnah qui est la tradition ou la voie prophétique.

Ceci inclut les paroles, actions, approbations silencieuses, apparence extérieure et comportement du prophète qui ont été observés par ses compagnons, écrits et transmis génération après génération sous forme écrite ou orale.

On se réfère souvent à cette littérature comme étant les Hadiths.

Les musulmans n’adorent pas le prophète Mohammad sous quelque forme que ce soit.»

 

Étudiant :

 

«Qui est Allah ?»

 

Imam :

 

«Allah est Dieu Tout-Puissant.

 

C’est un terme arabe qui signifie : Le Dieu Seul qui mérite d’être adoré.» 

Publié par dinealhaqq.fr

Partager cet article

La réalité de Dâ'ich (audio-vidéo)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

La réalité de Dâ'ich (audio-vidéo)

Question :

 

Qu’Allâh soit bienfaisant envers vous.

 

Il y a eu une abondance de condamnations sur ce qui est connu comme Daesh, et toute La Louange revient à Allâh.

 

Cependant, le problème est que la majorité des gens à cette époque ne connait pas leur origine et leurs sources et de qui ils se sont séparés.

 

Plutôt, certains leur prêtent le fait, c’est-à-dire ceux qui usent de bombes, ils leur prêtent le fait qu’ils sont simplement jeunes, ou qu’ils ont subi des pressions, ou que cela est dû au chômage, ou à la sorcellerie et d’autres choses que cela.

 

Ainsi, quel est votre conseil concernant cela ?

 

Qu’Allah vous préserve.

Réponse :

 

Daesh, et qui te diras ce qu’est Daesh ?

 

Daesh est un acronyme (sigle formé d'initiales).

 

Certains disent que (l’acronyme) c’est le langage de la formule.

 

Comme la fourmi qui façonne l’intérieur de la graine jusqu’à ce qu’elle devienne vide.

 

C’est donc le langage de la formule.

 

Daesh se sont nommés ainsi, et ils se sont façonnés pour eux cet acronyme, ce titre abrégé, et cela leur profite.

 

Ils se nomment Al- Dawla al-Islamiyya Fil-Iraq wa Sham (Etat islamique en Irak et au Sham). 

 

Ils ont donc pris la lettre «Dal» du mot Al-Dawla, et la lettre «Alif» après le «Dal» qui signifie Islamiyya, et la lettre «‘Ain» pour Irak, et la lettre «Shin» pour Sham. 

 

Ainsi a été constitué l’acronyme «داعش» (Daesh), signifiant Al-Dawla al-Islamiyya Fil-Iraq wa Sham ; Pourtant ils n’ont absolument rien à voir avec l’Islam, et l’Islam se désavoue de ces gens.

 

Nous n’avons vu personne à cette époque qui les égale en matière de crimes, ni nous n’avons entendu dans l’Histoire quelqu’un qui leur ressemble excepté les Tatars, en ce qui concerne leurs actions, leur sauvagerie, leur tromperie et ce qu’ils font endurer aux musulmans.

 

Ce groupe, le groupe Daesh est un avorton à qui la vie a été décrétée, comme épreuve de la part d’Allâh pour la Oummah.

 

Et ce groupe a émergé du ventre de la confrérie des traitres musulmans (Khawwan Al-Mouslimin), qui sont les frères musulmans ; Ils sont sortis d’eux.

 

Leur mère fondatrice est cette confrérie, et ils ont fait scission du groupe Al-Qaida, ainsi toutes leurs origines est Al-Qaida.

 

Al-Qaidatou ‘ani Al-Khayr (ceux qui s’assoient et n’accomplissent aucun bien), mais qui tendent vers le mal ; (le groupe) qui a été créé en Afghanistan après la guerre.

 

Ainsi, leur leadership a été transféré, après Abdoullah ‘Azzam à Ben Laden, et après Ben Laden à Ayman Al-Thawahiri.

 

D’où vient Ayman Al-Thawahiri ?

 

Il vient d’Egypte, membre de la Jama’a Al-Islamiya et il a été emprisonné après l’assassinat d’Al-Sadat.

 

Par la suite, il a été relâché, puis a rejoint ce qui se passait à cette époque en Afghanistan.

 

Cependant, il était de la Jama’a qui est à l’origine des évènements de ces années en Egypte, dans les années 1970 puis dans les années 1980.

 

Ainsi Ayman Al-Thawahiri a reçu le serment d’allégeance d’Al-Qaida après son prédécesseur, Oussama Ben Laden.

 

Puis, lorsque la guerre a débuté en Syrie, s’est passé ce qui s’est passé, et je ne veux pas dévier en parlant des différents groupes combattant en Syrie, car par Allâh, qui n’a aucun associé, je connais chacun d’eux, groupe par groupe ; Et si je vous parle de chaque groupe il n’y aura pas assez de temps, mais ce qui nous intéresse aujourd’hui est cette branche (Daesh).

 

Puis alors, Jabhat Al-Nousrah est apparue après que chacun ait afflué (en Syrie) pour s’unir, lorsqu’ils se sont d’abord rassemblés pour combattre le gouvernement syrien qui est Nousayri (1).

 

Donc, ce groupe Jabhat Al-Nousrah a formé, comme ils disent, le mouvement islamique, mais en réalité ils étaient une branche d’Al-Qaida.

 

Peut-être que certains d’entre vous ont entendu qu’ils ont ouvertement prêté allégeance à Al-Qaida, à Al-Thawahiri.

 

Puis des divergences sont apparues entre eux, et ainsi le groupe Daesh a fait scission.

 

Lorsque cette division s’est produite, la séparation a suivi.

 

Ce groupe avait leur imam à qui ils avaient déjà prêté allégeance, aussi comment quelqu’un aurait-il pu les suivre s’ils n’avaient pas de leader ?

 

Ainsi ils se sont désignés un leader, cet inconnu d’Al-Baghdadi.

 

Ils semblaient s’unir autour de lui, mais en réalité la question n’est pas Al-Baghdadi, mais il y a quelque chose derrière, il n’est qu’une figure, il est fantoche.

 

En réalité, derrière lui il y a les leaderships des groupes Takfiri venus d’Afghanistan.

 

Donc, lorsqu’ils se sont dispersés et se sont séparés sur la planète après les attentats du 11 septembre, s’est présentée à eux la cause à partir de laquelle ils ont trouvé l’occasion de s’unir à nouveau.

 

Ainsi, la question irakienne s’est présentée avec les troubles qui s’y sont produits.

 

Puis, les troubles qui se sont produits au Sham suivis par ce qu’ils ont appelés «Le printemps arabe» ; Pourtant nous n’avons pas vu le printemps, nous n’avons que le mal, et c’est ce que je dis toujours.

 

Donc, ce groupe s’est formé (Daesh) et les déviants du Takfir de tous lieux ont afflués.

 

De plus, ils ont la capacité d’utiliser les médias, ce qui leur permet de tromper les gens plus que quiconque, du fait de leur capacité à utiliser les médias, ainsi ils ont réussi dans ce domaine.

 

Aussi, ils représentent un creuset d’individus, d’arabes et de non-arabes, et ce qui les unit est l’idéologie du Takfir.

 

Donc, ce groupe s’est formé, et auparavant, ils étaient plus faibles qu’Al-Nousrah.

 

Puis ils ont gagné en force grâce aux soutiens qui ne peuvent être dissimulés au doué de raison.

 

Alors, il y a ce qui a eu comme connivence entre eux et les Rawafidh.

 

Car eux, les Rawafidh, sont ceux qui les ont aidés au début, jusqu’à ce que leur soit remis la ville de Mossoul.

 

Et cette parole, je la disais il y a longtemps, au début de leur affaire, et ce qui se passe aujourd’hui confirme cela.

 

De fait, celui qui a reculé jusqu’à Téhéran pour leur céder Mossoul a noué des liens étroits, et ce qui était une fois caché est devenu évident.

 

Et alors, ils leur ont cédé cette base militaire majeure qui est la ville de Mossoul, la seconde plus grande ville d’Irak, et ils l’ont pris avec tout ce qui s’y trouvait, et de là ils ont gagné en force.

 

Ils avaient avec eux un certains nombres d’irakiens qui savaient comment utiliser ces armes, et d’autres qui ont reçus une formation en Afghanistan sur l’utilisation de ces armes ; Et de fait ils ont gagné en force.

 

Après cela, ce qui s’est passé les concernant s’est produit, du fait qu’ils ont pris le contrôle de certaines sources de richesses, et cela en dévalisant les banques, et en prenant le contrôle de certains champs pétroliers irakiens ; Ainsi ceux qui avaient besoin de pétrole leur en ont acheté à bas prix sur le marché noir.

 

Daesh n’était pas perdant, et ceux qui en ont acheté n’était pas perdant, tant ils profitèrent de l’achat de pétrole brut à très bas prix.

 

Ils ont donc tiré profit de ces bénéfices qu’ils ont fait sans difficultés.

 

Ils ont encore gagné en force grâce à cela, et ont grandi en nombre, en équipements et en ressources et ont atteint le point qu’ils ont atteint.

 

Aujourd’hui, lorsque les Takfiris dans le monde arabe et musulman ont vus que la force était de leur côté, le côté de Daesh ; Ce groupe pernicieux dont l’Islam n’a pas été affecté ces dernières années par plus mauvais qu’eux.

 

Donc, lorsqu’ils ont vu cette force, parmi eux le malade (du cœur), était venu le temps pour lui de laisser s’exprimer ce qu’il dissimulait dans sa poitrine, et il les a rejoint.

 

Et parmi eux le faible d’esprit qui peut-être avait l’habitude d’être moqué, et ils l’ont trompé avec leurs médias, et ainsi il a voyagé vers eux.

 

Et je dis, pour commenter un propos qui est arrivé comme une épine, qui a été énoncé dans la question du frère, selon lequel certains ne les rejoignent qu’à cause du chômage.

 

Je dis, certains les ont rejoints alors qu’ils gagnaient 15,000 Riyals par mois.

 

Il a abandonné son emploi et est parti.

 

Est-il parti à cause du chômage ?

 

Hein ?

 

C’est à cause d’une croyance, leur cœur est rempli de haine, de rancœur et de jalousie envers les gens de l’Islam, nous cherchons refuge auprès d’Allâh contre cela.

 

Combien de personnes les ont rejoint alors qu’ils avaient un statut professionnel élevé ?

 

Ce n’est pas du chômage, mais seulement de la faiblesse religieuse, et ils ont été envahis par les démons.

 

Même les femmes les ont rejoint, soit dès le début soit plus tard.

 

Elles ont soit suivies les hommes de leur famille, ou elles sont venues au départ du fait qu’elles étaient déviantes à la base, comme les femmes des Khawarijs d’antan.

 

‘Imran Ibn Hittan a épousé une femme des Khawarijs et lorsqu’il en a été informé il dit : «Je vais la guider», mais elle fut la cause de son égarement.

 

Jusqu’au point qu’elle loua celui qui a tué ‘Ali رضي الله عنه.

 

(Le Sheykh cite quelques vers de poésies qu’elle récita en l’honneur de l’assassin de ‘Ali)

 

Est-ce que celui qui a tué ‘Ali est celui qui peut espérer le plus un bon jugement devant Allâh ?

 

Je cherche refuge auprès d’Allâh contre cela.

 

Celui qui a tué ‘Outhman رضي الله عنه, lorsqu’il lui coupa la tête, il l’a secoua et la fit rouler avec le bout de son épée et dit : «Je n’ai pas vu meilleure tête de mécréant que celle-ci». 

 

‘Outhman Ibn ‘Affan, chef des croyants, celui envers qui les anges Du Seigneur des mondes éprouvaient de la pudeur, celui avec qui Le Messager صلى الله عليه وسلم a marié deux de ses filles et dont il dit :

 

«Si j’en avais une troisième je l’aurais marié avec toi»

 

Et il dit : «Ce que fait ‘Outhman après ce jour ne lui nuira pas»

 

Et il dit : «Qui préparera l’armée de la difficulté pour lui il y aura le paradis (2)».

 

Et il dit : «Qui achètera le puit de Rouma et pour lui il y aura le paradis (3)».

 

Donc le Prophète a dit au sujet de ‘Outhman ce qu’il a dit comme louanges et éloges, et ce criminel a dit : «Je n’ai pas vu meilleure tête de mécréant que celle-ci».

 

Ceux-là, desquels ‘Outhman et ‘Ali  n’étaient pas à l’abri, attendez-vous que les pays musulmans d’aujourd’hui soient à l’abri d’eux ?!

 

Cela est un point.

 

Et le troisième point, et c’est malheureux d’entendre cela ; Des gens dirent «nos enfants».

 

Oui, c’est vrai ils sont nos enfants, nos enfants dans la lignée, mais ceux qui les rejoignent ne sont pas nos fils !  

 

(Le Sheykh cite quelques vers de poésie à ce sujet)

 

Le Prophète  صلى الله عليه وسلم a dit (au sujet des Khawarijs) : «Ils ont de petites dents», que voulait-il dire ?

 

Ils sont jeunes, vrai ou faux ?

 

«au raisonnement insensé» signifiant que leur esprit est immature.

 

Celui qui est jeune en âge a l’esprit immature, Ô les jeunes.

 

Quant à l’homme âgé, il est expérimenté du fait de son âge, il a acquis de l’expérience, il n’en est plus à la frivolité, et qu’en est-il si cela est couplé avec le fait d’avoir de la science ?

 

Mes bien-aimés, il y a quelque chose que je souhaiterais vous dire, et je l’ai déjà dit, et c’est une amère réalité et je dirige mon discours de ce soir vers mes fils parmi les jeunes.

 

Considérant qu’ils sont influençables et que leur savoir est limité, particulièrement ceux qui n’ont pas reçu de formation en science légiférée.

 

Je dis, Ô mes bien-aimés, avant si nous voyions quelqu’un portant la barbe, et écouter attentivement parce que ce n’est en aucun pour diffamer la Sounnah du Messager d’Allâh صلى الله عليه وسلم, mais pour avertir de ceux qui tombent là-dedans ; si nous voyions quelqu’un porter la barbe et raccourcir son vêtement sur la Sounnah, nous étions heureux de cela, et nous étions heureux de voir nos enfants l'accompagner.

 

Nous disions : «Celui-là est sur le bien !» ; Mais maintenant, Ô mes bien-aimés, ne soyez pas trompés par l’apparence, jusqu’à que vous sachiez sur quoi cette personne est.

 

Ne soyez pas trompés par la barbe, oui c’est une Sounnah du Messager d’Allâh صلى الله عليه وسلم, pourtant, ces individus (Daesh et leurs semblables) l’ont utilisé pour tromper.

 

Aussi, ne soyez pas trompés par le raccourcissement des vêtements.

 

Quelqu’un peut dire : «Ô Mouhammad Ibn Hadi, dénigres-tu la Sounnah ?!»

 

Je serai dans une grande perte si j’agissais ainsi, c’est de l’apostasie de la religion d’Allâh.

 

Cependant par Allâh rien ne m’a poussé à dire cela excepté que je veuille mettre en garde, et j’ai un Salaf dans cela.

 

Et cela me suffit comme fierté que cela vienne de l’imam des imams, le Salafi, l’Imam Ahmad Ibn Hanbal.   

Lorsqu’il lui fut dit au sujet de Harith Al-Mouhasibi, qu’il rapporte les hadiths, qu’il est humble, apaisé ; Ô mes fils, et je m’adresse à la jeunesse, soyez attentifs à mes propos, qu’Allâh vous préserve.

 

Ils dirent à l’imam Ahmad lorsqu’il parla contre Harith Al-Mouhasibi, ils lui dirent : «Ô Aba ‘Abdillah, il rapporte les hadiths», les hadiths de qui ?

 

Répondez-moi.

 

Les hadiths du Prophète صلى الله عليه وسلم, avec humilité, apaisement, en adorateur.

 

Il répondit, qu’Allâh lui fasse miséricorde : 

 

«Ne laissez pas Harith vous tromper, ni sa tête baissée (par humilité), ni la longueur de sa barbe, ni sa narration des hadiths».

 

Et dans une version de l’imam Ahmad il dit :

 

«Devons-nous nous assoir avec tous ceux qui rapportent des hadiths du Messager d’Allâh  صلى الله عليه وسلم?!

Non, et il n’y a aucune excuse à faire, il est un homme mauvais.

Personne ne le connait excepté celui qui est renseigné à son sujet».

 

Ahmad le connaissait.

 

Ecoutez la raison mes bien-aimés.

 

Il disait : «Un tel et un tel s’asseyait avec lui».

 

Il ne nommait pas ceux qui s’asseyaient avec lui, comme aujourd’hui tu peux connaitre des gens et ne pas vouloir les nommer pour les couvrir.

 

Il dit :

 

«Un tel et un tel s’asseyait avec lui et il fut la cause qu’ils adoptèrent les idées de Ya’qoub Al-Moughazili et les idées de Jahm (Ibn Safwan), ils ont donc été détruit à cause de lui».

 

Ne soyez pas trompés par sa longue barbe et par l’abaissement de sa tête montrant qu’il est un adorateur, ni par l’abondance de ses pleurs et son humilité, ni par sa narration de hadiths du Messager d’Allâh صلى الله عليه وسلم.

 

Non !

 

Ô les jeunes, ne vous arrêtez pas à la longueur de la barbe de quelqu’un et au raccourcissement de son vêtement, jusqu’à que vous connaissiez ses propos et sa pensée, et qu’il est sur la Sounnah.

 

Sinon, il sera la cause de votre adhésion aux idées de Daesh.

 

Voilà pour le premier point.

 

Deuxièmement, je reviens et je dis que tous ceux qui laissent pousser leur barbe ne sont pas des membres de Daesh, non par Allâh.

 

Néanmoins, Ô mes bien-aimés, le conseil nécessite que je vous fasse mention de cela.

 

Donc ne soyez pas trompés par l’apparence, jusqu’à ce que vous examiniez celui qui parle et jusqu’à que vous sachiez quelle est sa pensée.

 

Ceci parce que ceux-là sont nos enfants bien-aimés parcourant la terre, nos enfants, que nous aimons, il est donc normal que nous cherchions à les protéger.

 

Aujourd’hui vous les voyez, il a 19 ans et se fait exploser, 19 ans et il fait exploser les mosquées, 18, 20 ans, pourquoi ?

 

A cause de cette sournoise idéologie de Daesh.

 

Par Allâh, des gens prient, ils prient, une obligation parmi les obligations qu’Allâh a décrété ; et qui sont-ils (ceux qui prient) ?

 

Ce sont des soldats qui sortent se fatiguer pendant que nous nous reposons.

 

Ils nous protègent avec la protection d’Allâh جل وعلا, ils sont à notre service. Ils sont tués alors qu’ils sont en prosternation ?

 

Par Allâh, même les mécréants de jadis n’ont jamais agis ainsi, excepté un groupe parmi eux qui rompit l’alliance, et cela fut la cause pour que le Messager d’Allâh صلى الله عليه وسلم sorte pour la conquête de la Mecque.

 

Pendant l’expédition d’Al-Houdaybiyah, certains de la tribu d’Al-Khouza’a ont signé un traité avec lui, et la tribu des Banou Bakr ont signé un traité avec les Qouraysh, ainsi ils violèrent le traité du Messager d’Allâh صلى الله عليه وسلم avec Qouraysh car ils étaient leurs alliés et ils tendirent une embuscade à la tribu d’Al-Khouza’a.

 

Alors ‘Amr ibn Salim vint et récita quelques vers (le Sheykh cite quelques vers de poésie récité par ‘Amr indiquant la violation du pacte par les Banou Bakr et leur traitrise) parmi lequel :

 

« Et ils nous ont tué alors que nous étions inclinés et prosternés ».

 

Alors Le Prophète صلى الله عليه وسلم lui dit : «Certes tu seras secouru Ô ‘Amr Ibn Salim»

 

Il commanda donc que l’on prépare l’armée de la conquête, jusqu’à ce qu’il conquit la Mecque.

 

Ce fut le seul évènement dans l’Histoire au cours duquel des gens ont été tués en prière.

 

Le Prophète  صلى الله عليه وسلم a dit :

 

«Il m’a été interdit de tuer ceux qui prient».

 

Ces gens, ô mes bien-aimés, tuent ceux qui prient, et ils voient cela comme étant la plus grande forme de Jihad dans la cause du Seigneur des mondes.

 

Est-ce du Jihad ?

 

C’est de la corruption !

 

Nous cherchons refuge auprès d’Allâh contre cela.

 

Si la Fitrah est corrompue et les esprits endoctrinés, alors nous cherchons refuge auprès d’Allâh contre cela.

 

Ô mes bien-aimés, Ô mes fils, Ô les jeunes, ne soyez pas trompés par ces gens.

 

Ceux-là, vous les avez vus couper les têtes des musulmans comme l’on coupe la tête des brebis.

 

Ils brulent les gens, cela, par Allâh, fait-il partie de l’Islam ?

 

Et avec ça, les pays mécréants disent que dix années sont nécessaires pour les éradiquer.

 

Machâa Allâh, en Afghanistan vous n’avez eu besoin que de six mois pour détruire un pays entier.

 

Qu’est-ce que cela montre ?

 

Cela montre la connivence qu’il existe entre eux.

 

Ainsi, Ô mes frères en Islam, ceci est la réalité de Daesh en résumé.

 

Méfiez-vous donc des membres de Daesh, les Dawahish (les infiltrés) qui nous ont infiltrés.

 

Par Allâh, si j’apprenais que l’un de mes enfants était sur cette idéologie, je le combattrais avec vigueur, et si je n’y arrivais pas, par Allâh, Celui qui n’a pas d’associé, je le prendrais et le remettrais aux autorités.

 

Je le remettrais aux autorités qu’ils le soignent et qu’il guérisse (de cette idéologie) et que je le vois, m’est préférable plutôt qu’il les rejoigne.

 

Quelqu’un m’a raconté l’histoire de son cousin, son fils est parti, et il ne le savait pas jusqu’à ce qu’il fut avec Daesh.

 

Lorsqu’il (le fils) arriva, il appela.

 

Je connais la personne mais je ne veux pas mentionner son nom, il vit à Médine.

 

Il lui dit : «Ô mon fils revient, pourquoi es-tu parti ?»

Le fils répondit : «Incha Allâh je reviens vers vous, vous saurez, je vous montrerai Le Droit d’Allâh».

Il lui dit : «Qu’as-tu vu en nous ?»

Il répondit : «Incha Allâh je vous montrerai Ô mécréants !»

Il (son père) lui dit : «Nous sommes mécréants alors que tu poussais ma chaise roulante jusqu’à la mosquée?»

Il (le fils) dit : «Ça c’est l’Islam des hypocrites (sur lequel vous êtes), et je vais bientôt revenir pour vous Incha Allâh.»

Il (le père) raccrocha le téléphone et le laissa.

 

Regardez ces mauvaises paroles, et regardez quel degré (de mal) ce fils ingrat a atteint.

 

Donc, Ô mes bien-aimés, prenez garde à ces sites Internet par lesquels ces gens vous atteignent.

 

Prenez-y garde à tous prix.

 

Par Allâh, que quelqu’un chante et joue du luth m’est préférable à ce qu’il rejoigne ces gens.

 

Ceci parce que s’il chante et joue du luth ou boit de l’alcool, par Allâh il n’attribuera jamais cela à l’Islam.

 

Vous tous si vous demandiez à l’un d’eux maintenant, que répondrait-il ?

 

Il répondrait : «Demande à Allâh de nous guider Ô Sheykh».

 

Vrai ou faux ?

 

Attribueraient-ils son mal à la religion ?

 

Il est impossible qu’ils attribuent l’alcool à la religion ou qu’il attribue le chant à la religion, excepté si son discernement est confus, sinon ils répondraient : «Invoque Allâh pour qu’Il nous guide».

 

Mais ceux-là (Daesh) disent : «Tu es un mécréant et qu’Allâh te guide».

 

Te guide à quoi ?

 

A la rébellion et à leur mauvaise méthodologie.

 

Le Prophète  صلى الله عليه وسلم a dit, Ô les jeunes, concernant ces individus :

 

«Ils sont de jeunes gens au raisonnement insensé, ils prononcent les paroles de la meilleure créature mais sortent de l’Islam telle une flèche sort en transperçant le gibier.»

 

Ils utilisent comme preuves les paroles du Prophète صلى الله عليه وسلم mais ils en sont très loin, et ils quittent la religion rapidement, tout comme la flèche traverse le gibier, ainsi ils n’y retournent pas, comme Le Prophète صلى الله عليه وسلم l’a dit.

 

Et il a dit :

 

«Bonne annonce à celui qui les tue ou à celui qui est tué par eux ; certes celui qui les tue a une récompense, et certes celui qui est tué par eux a une récompense.

Si jamais je les atteignais, je les anéantirais comme furent anéantis les ‘Ad.»

 

Y a-t-il plus clair que ces propos Ô mes bien-aimés ?

 

Ces gens considèrent licite le sang des musulmans.

 

Au temps des compagnons quand Ibn ‘Abbas رضي الله عنهما est allé leur parler, les raisonner, ils s’assirent et lui parlèrent, disant : «et toi Ô Ibn ‘Abbas… » et il portait un nouveau manteau.

 

Ibn ‘Abbas leur dit :

 

«Par Allâh, j’ai vu Le Messager d’Allâh صلى الله عليه وسلم porter un meilleur manteau que celui-ci.»

 

Aujourd’hui, ils tiennent les même propos ; ils disent des savants qu’ils portent des Bisht (4).

 

Qu’ont-ils vraiment contre eux ?

 

C’est parce qu’ils ne sont pas sur leur méthodologie.

 

Alors Ibn ‘Abbas leur a dit, et il les réfuta triomphalement, il dit :

 

«Je suis venu à vous des compagnons du Messager d’Allâh صلى الله عليه وسلم et je n’en vois aucun parmi vous.»

 

Qu’Allâh soit Satisfait d’eux tous.

 

Est-ce un signe de déviation ou non ?

 

S’ils avaient été sur le bien, la vérité et la guidée, ils auraient eu au moins un compagnon avec eux.

 

Et les concernant (Daesh) nous disons la même chose, s’il y avait un quelconque bien en eux, ils auraient au moins un savant fermement ancré dans la science parmi eux : alors qu’ils n’en ont aucun.

 

Donc, méfiez-vous d'eux Ô les bien-aimés, et je vous demande pardon si j’ai parlé trop longtemps, pardonnez-moi.

 

Et ce qui a nécessité cela est le conseil, au sujet duquel vous avez un droit sur moi.

(1) Une branche des Shi’a duodécimains

(2) En référence à la bataille de Tabouk qui a eu lieu pendant une période de grande difficulté du fait de la forte chaleur, de la distance entre Tabouk et Médine et d’autres facteurs. ‘Outhman est venu avec 1000 chameaux, 60 chevaux, 1000 dinars, 10000 dirhams, et les mis devant Le Prophète صلى الله عليه وسلم.

(3) Le puit de Rouma fut acheté par ‘Outhman et il existe toujours aujourd’hui à Médine.

(4) Un manteau arabe traditionnel.

 

Traduit par Abdarrahman Abou Maryam

Publié par sounnah-publication.blogspot.fr

 

 

Cheikh Mohamed Ibn Hady Al Madkhaly - الشيخ محمد بن هادي المدخلي

Partager cet article

Est-ce que les khawâridj ont une fin ? - هل للخوارج نهاية (audio)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Est-ce que les khawâridj ont une fin ? - هل للخوارج نهاية (audio)

Question : 

 

Est-ce que les khawâridj ont une fin ? 

 

Réponse : 

 

La Louange est à Allâh, que la prière et le salut soient sur le Messager d’Allâh et sur sa Famille, ensuite :

 

Cette question, le Prophète صلى الله عليه وسلم y a déjà répondu, ou plus précisément et clairement, le Prophète صلى الله عليه وآله وسلم  n’a pas accordé autant d'intérêt dans la clarification de l’état d’une faction, de façon détaillée et précise, comme il صلى الله عليه و آله وسلم  l’a fait avec les khawâridj.

 

Le Prophète صلى الله عليه وسلم a mis en garde contre les passions en général, et a mis en garde contre les sectes en général aussi, mais du côté des khawâridj il a réitéré et commencé et mentionné les khawâridj et leurs caractéristiques.

 

Parmi ce qu’il صلى الله عليه وآله وسلم  a évoqué de leur situation, c’est qu’à chaque fois qu’une de leur corne sera coupée, il en sortira une autre, jusqu’à ce que sortent les derniers d’entre eux aux côtés du Dadjjâl (le faux Messie).

 

Ceci indique qu’ils resteront une épreuve et un fléau pour les gens tout au long de la vie.

 

Il se peut que le locuteur dise : "Est-il possible de conclure cette signification, en tirant conclusion des preuves, en y réfléchissant avec la raison saine, même si cela n'est pas rapporté du Prophète صلى الله عليه وآله وسلم  qu’il ait dit cette parole ?"

 

La réponse est que nous disons oui, en toute facilité, pourquoi ?

 

Car la rébellion (contre les dirigeants) est une ambition qui se lie à l'existence de la passion dans la doctrine, et s’il y a la passion dans la doctrine, alors il y aura une aspiration au commandement, et s’il y a une aspiration au commandement, alors l’Homme en arrivera à se rebeller contre les dirigeants, et s’il se rebelle contre les dirigeants, alors que son pacifisme ne te trompe pas s’il prétend l’action politique.

 

En effet, si l’action politique et son pacifisme se heurtent à l'empêchement de remédier à l'amère maladie de son cœur par l'accession au Pouvoir, alors il en arrivera au sang.

 

Et c’est ce qui se passa en Algérie, où furent tués près de 200 000 musulmans durant 10 ans, 200 000 musulmans, il ne s’en est écoulé depuis notre époque actuelle que 14 ans, 200 000 musulmans furent tués !

 

En raison de quoi ?

 

Parce que ceux-là ont prétendu le pacifisme, puis ils ont remporté les élections, et lorsqu'on leur spolia le Pouvoir, ils rendirent dans les montagnes et se mirent à tuer.

 

Et malheureusement !

 

Et avec triste regret !

 

La communauté, notre communauté, ne veut pas tirer leçon et ne veut pas considérer cette affaire et tirer leçon de cette expérience.

 

Ali Belhâdj sort de sa prison puis on lui dit, et il dit : "Ce n’est pas notre responsabilité ce qui s’est passé comme tuerie, mais c’est la responsabilité de celui qui ne nous a pas donné le Pouvoir !"

 

Regarde ce motif odieux, insolent qui t’indique ces tempéraments déviants, malades. Naam. 

 

Extrait de la conférence  : Qui est derrière Dâ'ich ? - من وراء داعش ؟

Traduit par Oum Omayr

Publié par 3ilmchar3i.net

Cheikh Ahmed As-Subay'i - الشيخ أحمد السبيعي

Partager cet article

Il n'est pas martyr, il est plutôt en enfer ! (audio-vidéo)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Il n'est pas martyr, il est plutôt en enfer ! (audio-vidéo)

 

Certains disent que ces gens sont des martyrs.

 

SoubhanAllah !

 

Celui qui se tue est un martyr ?

 

Celui qui se brûle est un martyr ?

 

Celui qui se tue, Allah l’a menacé de l’Enfer.

 

Allah dit :

 

وَلَا تَقۡتُلُوٓاْ أَنفُسَكُمۡ‌ۚ إِنَّ ٱللَّهَ كَانَ بِكُمۡ رَحِيمً۬ا (٢٩

وَمَن يَفۡعَلۡ ذَٲلِكَ عُدۡوَٲنً۬ا وَظُلۡمً۬ا فَسَوۡفَ نُصۡلِيهِ نَارً۬ا‌ۚ وَڪَانَ ذَٲلِكَ عَلَى ٱللَّهِ يَسِيرًا (٣٠

 

"Et ne vous tuez pas vous-mêmes. Allah, en vérité, est Miséricordieux envers vous. (29)

Et quiconque commet cela, par excès et par iniquité, Nous le jetterons au Feu, voilà qui est facile pour Allah. (30)"

(An-Nissa 29:30)

 

Est-ce que celui qui tue son frère musulman, sa sœur musulmane et les enfants des musulmans est un martyr ?

 

Celui-là est un agresseur, un oppresseur.

 

Comment un oppresseur, un inique, un agresseur peut-il être martyr ?

 

Un homme a questionné le Messager d’Allah صلى الله عليه وسلم :

 

«Ô Messager d’Allah ! Que dois-je faire si quelqu'un venait pour me prendre mes biens?»

Il صلى الله عليه وسلم dit: «Ne lui donne pas tes biens».

Il dit: «Et s'il me tue?»

Il صلى الله عليه وسلم  dit: «Tu es alors un martyr».

Il dit: «Et si je le tue?»

Il صلى الله عليه وسلم  dit: «II est alors en Enfer».

(Rapporté par Mouslim)

 

Il est alors en Enfer.

 

Celui qui agresse les musulmans, les tue, et les menace ; S’il est tué il sera en Enfer.

 

Comment peut-il être un martyr alors qu’il est en Enfer ? 

 

Traduit de l'anglais par Abdarrahman Abou Maryam

copié de sounnah-publication.blogspot.com

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Partager cet article

Qu'Allâh maudisse les khawarijs ! (audio-vidéo)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Qu'Allâh maudisse les khawarijs, que la malédiction d'Allâh s'abatte sur eux, qu'Allâh les maudisse !

 

Ce sont les chiens de l'enfer !

 

Le prophète صلى الله عليه وسلم n'a pas mis en garde contre un groupe comme il l'a fait envers les khawarijs  et aucun groupe, si ce n'est celui ci, n'a été qualifié de chiens de l'enfer par le Prophète صلى الله عليه وسلم.

 

Qu'Allâh maudisse, donc, les chiens de l'enfer.

 

Ce qu'ils ont commis envers les forces spéciales aujourd'hui à "Abha" est une déclaration de guerre.

 

Un ennemi de l'intérieur.

 

"Nous faisons face à des ennemis de l'extérieur" et ces traîtres, ces assassins ont été décrits par le Prophète صلى الله عليه وسلم comme des personnes qui tuent les musulmans et délaissent les idolâtres.

 

Tu ne les vois pas au coeur d'Israël combattre ceux qui ont souillé la mosquée "Al-Aqsa", ni ne les vois à Téhéran.

 

Ils s'agissent sur la terre des deux lieux sacrés.

 

Ces actes qui ont été commis sous l'impulsion de puissances étrangères, qu'Allâh les maudisse.

 

Cependant, ils ne perdent rien pour attendre.

 

Nos morts sont au paradis, nous les comptons auprès d'Allâh parmi les martyrs.

 

Alors qu'ils priaient le dhor en groupe dans une mosquée, voilà qu'arrive parmi eux, un maudit parmi les maudits, qui a rendu licite le sang des musulmans, pour s'exploser et les tuer en pleine prière !

 

Nul n'est digne d'être adoré si ce n'est Allâh, quel malheur pour lui !

 

Nul n'est digne d'être adoré si ce n'est Allâh, combien agisse pour l'enfer pensant agir pour le paradis !

 

Nul n'est digne d'être adoré si ce n'est Allâh, ces lavages de cerveaux !

 

Une personne entre dans une maison d'Allâh, non pas pour L'adorer mais pour tuer des serviteurs d'Allâh !

 

Quel acte ignoble !

 

Quel acte infâme !

 

Avec quelle excuse se présentera-t-il à Allâh ?

 

Alors que des musulmans prient, disent "Allâhou akbar, subhâna rabi-l-'adhîm, subhâna rabi-l-a'la, sami'a Allâh liman Hamidah", voilà qu'arrive cet homme et les tue !

 

Réjouissez-vous, vous qui allez vous présenter à Allâh !

 

Ô Allâh, Le Tout-Puissant, ne les prive pas d'être mort en martyr et punis toute personne qui va à l'encontre des musulmans !

 

Combien nous a touchés,  attristés et estomaqués l'information qui nous est parvenue !

 

Une agression !

 

Cette nébuleuse perverse qui sort de l'islam comme l'a décrit le Prophète صلى الله عليه وسلم qui dit :

 

"Ils sortent de l'islam comme sort la flèche de sa cible".

 

Cette cible est la proie, une flèche se dirige vers elle, la touche et la transperce sans revenir.

 

Ils reviendront à l'islam que lorsque la flèche reviendra dans sa sacoche, va-t-elle revenir en arrière ?

 

Les chiens de l'enfer !

 

Voilà comment ils ont été décrits par le Prophète صلى الله عليه وسلم.

 

Ce sont les khawarijs !

 

Il existe certaines personnes qui les soutiennent comme Al-Qa'da (appellation englobant les prêcheurs égarés qui appellent aux manifestations et rébellions contre les gouverneurs) qui, de ce fait, sont compris dans la malédiction car ce sont des khawarijs, les plus ignobles d'entre eux.

 

Al-Qa'da embellit aux jeunes ce genre d'actions.

 

Leurs noms sont connus, non pas par la pratique de l'unicité et la Sunnah mais plutôt par l'appel aux révolutions, manifestations et rébellions contre les gouverneurs, que de paroles futiles !

 

Tout ceci est le résultat d'une mauvaise semence et je n'oublie pas le livre intitulé : "Al-qutbiyah hya al fitna fahdharouha" d'Abu Ibrahim Al-'Adnani écris, publié est propagée en 1412 ou 1413.

 

Il y mentionne ce qui se passe aujourd'hui !

 

Il fut de bon conseil, fut propager et a atteint l'illettré et le lettré.

 

Il y a même mentionné quelques endroits parmi lesquels Abha, même parmi ceux qui enrôlent et isolent les jeunes dans les camps d'entraînement et les entraînent aux maniements des armes au nom du camp untel ou mouvement untel etc...

 

Ils ont été dévoilés au grand jour.

 

Toutes ces idéologies sont les conséquences de l'idéologie des Frères musulmans, comme les livres qui ont été répandus de Sayid Qutb dont les pensées ont été adoptées et se sont développées chez certains et qui les ont mis en application en Afghanistan comme 'AbdAllâh 'Azzâm et Al-Dhawahayri qui ont donné Ben Laden, fondateur du prétendu Al-Qaïda car le véritable fondateur de cette Al-Qaïda imaginaire a vu plus loin qu'eux.


Tous les khawarijs du monde se sont regroupés autour d'Al-Qaïda, on bu dans son verre empoisonné dont la teneur fait tel l'effet d'une piqûre pour celui qui en a bu.

Ceci s'est répandu comme la maladie de la rage jusqu'à accoucher de Daech et An-nusrah, les filles d'Al-Qaïda, un virus qui se propage parmi les jeunes.

Une adolescente, comme frappée par un sort, sort accompagnée de ses enfants, sans tuteur, et se dirige vers les endroits où règne la terreur, l'instabilité et les tueries.

Ambiguïtés et pulsions se sont mélangées et tu la vois se diriger vers ces endroits sous prétexte du djihad dans le sentier d'
Allâh !

Ils se sont isolés puis regroupés et les voilà qu'il se rassemblent autour de Daech dont un des chiens parmi leurs chiens prend la parole qui sera enregistrée en disant : "Ne viens pas".

Le monde entier entendit cet ignorant pervers qui a le toupet de s'argumenter du Coran contre les croyants et ajouta même : "la famille proche est plus en droit d'être respectée", quel respect ?

Il dit : "égorge, égorge" et si ta mère ou ton père ou ton frère ne te suivent pas, égorge-les, égorge deux militaires parmi les Al-Salûl, appellation juive pour ne pas dire Al-Sa'ûd, famille régnante d'Arabie.

Ceci est une preuve que ce groupe répugnant, infect et ignoble est constitué à la fois d'un mélange d'idéologies et de puissances  extérieures.

Il dit donc : "Tuez-les !" en visant qui ?

Les enfants de l'islam et des musulmans.

Il dit : "Tuez-les avant de venir, tues-en trois, cinq".

Pas plus tard que durant le Ramadan, nous avons entendu parler de celui qui a tué son père et son oncle.

Les voilà qu'ils se mettent à tuer les militaires de l'islam aux frontières.

Combien leur ressemblance aux Houthis est grande !

"Mort à l'Amérique ! Mort à Israël ! Allâh Akbar, la fierté pour l'islam !" scandent-ils !

Et l'égorgement pour qui ?

L'égorgement des gens de la Sounnah au Yémen ne les a fait bouger d'un iota, par contre il renforcèrent la surveillance des ambassades de certains pays lorsqu ils prirent le contrôle de San'a (capitale du Yémen).

Je ne connais pas plus pervers et plus menteurs que les Frères musulmans ainsi que toute leurs ramifications qui sont d'ignobles virus.

Ils sont un danger plus grave pour l'islam et les musulmans.

Ils ont réuni des maux dans la croyance et dans le comportement.

Si tu cherche tous les maux, tu les trouveras chez eux.

Ils ont été nocifs pour notre pays et beaucoup de pays musulmans à travers toutes leurs ramifications jusqu'à entendre cette information surprenante.

Qu'
Allâh fasse miséricorde à ceux qui sont morts et qu'il accélère la guérison des blessés.

Quant à eux, Ô
Allâh, dévoile-les au grand jour, dévoile-les au grand jour, pervertis-les, pervertis-les, envoie leur une armée de l'islam, Ô Allâh, dénombre-les un par un et extermine-les Ô Seigneur des mondes.

Ô
Allâh, préserve-nous de leur mal et fais se retourner leur complot contre eux-mêmes !

Ô
Allâh, répand le mal dans leurs rangs, fasse qu'il se dévoile eux-même, Ô Seigneur des mondes, et ce de façon la plus rapide.

Ô
Allâh, ne réalise pas leurs souhaits, n'élève pas leur étendard.

Ô
Allâh, anéantis-les, Yâ Rahman Yâ Rahim.

Voilà quelques paroles sur ce que nous est parvenu comme information.

Qu'
Allâh nous préserve de leur mal et Allâh est Le Détenteur du succès et que les prières et salutations soient sur notre prophète Mohamed.

Jeudi 21 du mois de chawal 1436 pendant le 13e séminaire du noble compagnon 'Utbata Bnou 'Awzân qui s'est tenu à Damman

Traduit et publié par La mosquée Abu Bakr de Roubaix

Cheikh Mohammed Ibn Ramzane Al-Hadjiri - الشيخ محمد رمزان الهاجري

Partager cet article

Qui est derrière Dâ'ich ? - من وراء داعش ؟ (audio en arabe)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Qui est derrière Dâ'ich ? - من وراء داعش ؟ (audio en arabe)

Cheikh Khâlid Ibn AbderRahman Zaky - الشيخ خالد بن عبدالرحمن زكي

Cheikh Ahmad Ibn 'Umar Bâzmoul - الشيخ أحمد بن عمر بازمول

Cheikh Abou Al-Abbâss Âdil Mansour - الشيخ أبي العباس عادل منصور

​Cheikh Ahmed As-Subay'i - الشيخ أحمد السبيعي

Cheikh Mohammad Ibn Ramzân Al-Hadjiri - الشيخ محمد بن رمزان الهاجري

Cheikh Badr Ibn Mohamed Al-Badr Al-'Anzy - الشيخ بدر بن محمد البدر العنزي

Cheikh Zayd Al-Dowsary - الشيخ زيد الدوسري

Partager cet article

Comment se comporter avec ceux qui défendent Dâ'ich [EIIL] (audio-vidéo)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Comment se comporter avec ceux qui défendent Dâ'ich [EIIL] (audio-vidéo)

 

Question :

 

Quelle attitude doit-on adopter envers les musulmans qui pensent que dâ3ish [EIIL] est sur la vérité ?

 

Réponse :

 

-Fais-leur le rappel avec science, avec les arguments [tirés] du Livre d'ALlah et de la Sounnah du Messager d'ALlah صلى الله عليه وسلم ainsi qu'avec les paroles des savants.

 

Donne-leur des exemples de leur semblables parmi les anciens ainsi que les paroles des prédécesseurs à leur sujet, comme tu viens de l'entendre.

 

Fais la connexion entre les paroles des contemporains et celles des anciens, et ce, avec la parole d'ALlah et de Son Messager صلى الله عليه وسلم .

 

-S'ils n'acceptent pas alors délaisse-les car il n'y a aucun bien en eux, et ne t’assois pas avec eux.

 

 Traduit par abdelmaleek57@gmail.com

 

 كيف نتعامل مع المسلمين الذين يعتقدون أن داعش على حق؟
السؤال : 
هذا يقول: كيف نتعامل مع المسلمين الذين يعتقدون أن داعش على حق؟
الجواب : ادعهم بالعلم والأدلة من كتاب الله وسنة رسول الله- صَلَّى اللهُ عَلَيْهِ وَسَلَّمَ – وأقوال العلماء وضرب الصور والأمثلة في القدماء المشابهين لهم، وكلام أئمة السلف فيهم كما سمعت الآن، وربط كلام المعاصرين بالماضين، وكلام الله وكلام رسولهِ -صَلَّى اللهُ عَلَيْهِ وَسَلَّمَ-فإن أبوّا فدعهم فإن هؤلاء لا خير فيهم، فلا تجالسهم

Cheikh Mohammad Ibn Hady Al Madkhaly - الشيخ محمد بن هادي المدخلي

Partager cet article

Le groupe Dâ'ich n'est pas en conformité avec le coran et la sounnah (audio)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Le groupe Dâ'ich n'est pas en conformité avec le coran et la sounnah (audio)

 
Il y a une parole des gens de la Sounnah et du Groupe disant que les khawaridjs sont des mécréants.
 
Parmi les gens de la Sounnah et du Groupe certains rendent mécréants le groupe des khawaridjs, ils prennent pour preuve le hadith du Prophète عليه الصلاة والسلام :
 
"Viendra un peuple, ils liront le Coran mais leurs lecture ne dépassera pas leurs gosiers.
Ils sortiront de la religion comme la flèche sort de son carcois, puis ils ne reviendront pas."


Quelqu'un a dit : "Par Allah ! La fin du hadith est pire pour eux que son début., car il a dit عليه الصلاة والسلام :

 

"Ils sortiront puis ne reviendront pas.""

Il عليه الصلاة والسلام les a donc décrit ne revenant pas à l'islam, et le sens de : "Ils sortiront de la religion", est qu'ils sortiront du groupe.

 

Et le hadith connu de Abdallah Ibn Mass' oud رضي الله عنه, où il a dit :

 

"Le sang du musulman est interdit sauf dans trois cas..."

 

Parmi les trois, il évoqua celui qui délaisse sa religion se séparant du groupe.

 

Et qui délaisse le plus sa religion s'écartant du groupe que celui qui sort de la religion comme la flèche sort de son carcois et ensuite n'y reviens pas.

 

Ils disent (certains savants) qu'ils sont mécréants (les khawaridjs).

 

Ils s' appuient également pour affirmer cela sur le hadith du prophète عليه الصلاة والسلام :

 

"Si je serai amené à les rencontrer je les tuerai sans en laisser aucun".

 

Et également parmi les paroles des gens de la sounnah ils (les khawaridjs) ne sont pas mécréants, en prenant la seconde parole le fait qu'ils soient décrits comme ne revenant pas et qu'ils frappent les cous des musulmans, qu'ils tuent les musulmans.

 

Il est appliqué sur eux (les khawaridjs) la description du Prophète عليه الصلاة والسلام les concernant :

 

"Ne redevenez pas après moi mécréants.

Ne vous frappez pas les uns les autres sur le cou".

 

Nous disons alors sur eux, qu'ils font partis des gens de l'innovation et des passions, qu 'ils rendent (les khawaridjs) licite le sang des musulmans de par ces actes-là.

 

Il faut donc les répliquer et répliqué la ruse dont ils font preuve en les combattants.Afin que les gens s' éloignent  d'eux et de leurs mauvaises idéologies. 

 

Et ce qui est évident concernant  la situation du groupe Dâ'ich c'est qu'ils sont ignorants, ils ne comprennent pas le sens de la religion et ne la connaissent même pas.

 

Ils ne comprennent pas le sens de la religion et ne la connaissent même pas.

 

Un frère m'a dit qu'une personne ayant adopté la doctrine de Dâ'ich lui a dit la façon par laquelle ils égorgent les gens.

 

Avez vous vu comment ils tuent les gens ?

 

(Cheikh demande aux personnes qui assiste au cours)

 

Ils tuent les gens en les égorgeant avec un couteau comme on égorge une brebis.

 

C'est à dire que le couteau fait des va-et-vient.

 

Ce n'est pas un coup d'épée qu'ils donnent ; Mais c'est avec un couteau !

 

Et ils disent, nous ,nous appliquons le hadith du Prophète عليه الصلاة والسلام lorsqu'il fit face aux mécréants de kouraïch après le mal qu'ils lui ont fait.

 

Il عليه الصلاة والسلام leur dit : "Je  suis venu à vous avec l' égorgement".

 

Ils disent (les khawaridjs de Dâ'ich) : "Nous appliquons ce hadith-ci."


Nous disons :

 

Ô mon frère !

 

L'explication de ce hadith ce fait par le hadith dans lequel le Prophète عليه الصلاة و السلام a dit il m'a été ordonné de combattre les gens jusqu'à qu'ils témoignent qu'il n'y a pas de divinité en droit d'être adoré en dehors d'Allah et que Mohammed est le messagers d'Allah.

 

Donc  le sens voulu ici par le mot "égorgement", c'est combattre les associateurs.

 

Ensuite la façon dont le Prophète عليه الصلاة والسلام combattait les associateurs n'a rien à voir avec ce que eux font.

 

Il (le Prophète عليه الصلاة والسلام) combattait les associateurs tout en ordonnant de ne pas tuer le faible, ni les personnes âgées, ni le faible, ni la femme et l'enfant.

 

Quant à eux (Dâ'ich) ils visent par leurs tueries les musulmans.

 

Ils ne font pas miséricorde aux faibles ni aux personnes âgées, ni aux femmes et aux enfants.

 

Ils répandent chez les gens l'anarchie.

 

Ce n'est pas cela qu'a voulu le prophète عليه الصلاة والسلام.

 

Et comment peut-on imaginer que ce qu'ils font est le sens voulu par le Prophète عليه الصلاة والسلام alors qu'il a dit عليه الصلاة والسلام :


"Je suis une miséricorde qui vous est offerte.

Et Allah a dit (traduction rapprochée) : "nous t'avons certe envoyé comme miséricorde""

 
Alors comment peut-on dire concernant le Prophète عليه الصلاة والسلام que c'est ce sens qui est voulu (le sens qu'ont dit les khawaridjs de Dâ'ich) ?

Cela vous montre l'ignorance dans laquelle ils sont !
 
Des ignorants !
 
Ils prétendent vouloir fonder un califat islamique en sortant contre le gouverneur et en tuant les musulmans.
 
En rendant le sang licite et par la destruction !
 
Ainsi qu'en salisant l'image de l'islam !
 
Comment cela est--il possible !
 
Comment peut-on fonder un califat islamique en étant en opposition à l'islam !
 
Celui qui a perdu une chose ne peut pas la donner... Celui qui a perdu une chose ne peut pas la donner !

Et qui t'a dit à toi mon frère, de fonder un califat islamique ?
 
Qui t'a dit que cela fait parti de tes obligations ?
 
Qui a dit cela parmi les gens de la sounnah et du Groupe ?
 
Cela n'est pas obligatoire pour le commun des musulmans de fonder un état islamique, cette question-là revient aux gouverneurs.
 
Ce qui arrive le plus fréquemment dans la communauté comme duperies et fautes sont à cause de l'absence de compréhension des gens ainsi que des étudiants en science parmi ceux se revendiquant comme cela ; La compréhension de savoir quelles sont les personnes concernées par un discours ou paroles.
 
Parmi les paroles et sermons dans le Coran et la Sounnah, il y a ce qui est global et cela concerne l'ensemble des musulmans.
 
Et dans la Sounnah et le Coran il y a ce qui est global et cela concerne les gouverneurs en dehors des autres.
 
Exemple la préparation pour le jihad.
 
Traduction rapprochée :
 
"Et preparez contre eux ce que vous pouvez comme force et cavalerie." (sourate le butin verset 60)
 
Cette  parole-là est dirigée  vers qui ?
 
Est-ce que cela est dirigé vers le commun des musulmans ?
 
Suis-je responsable d'achat d'avions de guerre pour combattre les mécréants?
 
Suis-je responsable d'achat d'un tank pour combattre les mécréants ?
 
Suis-je également responsable de l'achat de bombes ?
 
Ce n'est pas une parole me concernant moi.
 
Traduction rapprochée :
 
"et preparez contre eux ce que vous pouvez comme force et cavalerie." (sourate le butin verset 60) "

Mais cela est une parole destinée aux gouverneurs.cette parole nous redirige vers ce qui nous concerne nous et est un bien  pour nous derrière l'obeissance au gouverneur.

La parole d'Allah exalté soit-il (
Traduction rapprochée) :
 
"Et s´ils vous demandent secours au nom de la religion, à vous alors de leur porter secours."(sourate le butin verset 72)
 
Est-ce que cette parole-ci est dirigée vers nous ?  
 
Est-ce que nous allons les secourir en combatant et en sortant contre le gouverneur qu'il soit parmi ceux qui combattent ou non ?

le prophète عليه الصلاة والسلام a dit :
 
"L''imam est un bouclier..."
 
As-tu dit "al-hamdoulillah" ? (Cheikh s'adresse à une personne dans l'assise qui a éternué)
 
"L'imam est un bouclier on se protège par lui et on combat derrière lui."
 
Donc si la parole (Traduction rapprochée) : 
 
"Et s´ils vous demandent secours au nom de la religion, à vous alors de leur porter secours."(sourate le butin verset 72) concernerait le commun des musulmans, elle serait contradictoire avec le hadith.
 
Elle voudrait dire : "Va secourir tes frères même sans imam", alors que le Prophète عليه الصلاة والسلام a dit :
 
"L''imam est un bouclier on se protège par lui et on combat derrière lui."
 
Le sens du hadith est qu'il n'y a pas de combat sauf derrière l'imam.
 
Et ceci est évoqué dans tous les livres de croyance, le jihad ce fait derrière tous imams qu'ils soient bons ou débauchés.
 
Et ce sujet-là dans les livres de croyances contient deux points.
 
Le premier point : Il n'y a pas de jihad sauf avec un imam.
Le second point : Le jihad se fait avec l'imam même si il est débauché.
 
Et si toi tu comprends le verset (Traduction rapprochée) : 
 
"Et s´ils vous demandent secours au nom de la religion, à vous alors de leur porter secours."
 
Si tu comprends qu'il est obligatoire pour moi, pour toi et pour l'autre d'aller les secourir en combattant avec eux sans  l'ordre de l'imam, tu vas alors à l'encontre du hadith.
 
Et tu vas également à l'encontre du hadith :
 
"Quiconque se sépare du groupe et délaisse l'ecoute et l'obeissance, il sera alors mort d’une mort de la période pré-islamique."

Et tu vas à l'encontre du hadith :
 
"Quiconque combat sous un étendard inconnu et meurt, il sera alors mort d’une mort de la période pré-islamique."

Comment !?
 
Comment comprends-tu la religion toi !?
 
Tu prends la religion juste par partie !?
 
(Traduction rapprochée)
 
"Croyez-vous à une partie du livre et mécroyez vous à une autre".
 
Ne vous ai-je pas dit lors du premier cours que la religion doit être comprise comme une image complète ,on ne doit pas juste en prendre une partie et en délaisser une autre ?
 
Seulement ceux-là (le groupe de Dâ'ich et autres khawaridjs) font cela.
 
Ils font cela !
 
Ils prennent de la religion ce qui coïncide avec leurs passions et ils délaissent de la religion ce qui n'est pas en accord avec leurs passions.
 
Et ceci est une question à laquelle les gens doivent prêter attention.

Ceux là (
Dâ'ich) ne sont pas simplement des khawaridjs étant sortis contre les gouverneurs, mais ils sont des gens qui répandent la turpitude sur la surface de la terre, ils font partie des gens de l'innovation et de l'égarement, ils font partie des ennemis de la religion car de par leurs actions ils salissent l'image de la religion et de l'islam.
 
Ils sont parmi nos ennemis, ceux de nos enfants, de nos frères, ainsi que de nos voisins et nos familles parce qu'ils mettent tout en oeuvre dans leurs mauvaises propagandes pour les attirer dans leurs rangs.
 
Ceci est quelque chose de dangereux.
 
Il faut donc prendre garde à eux et mettre en garde contre eux.
 
Nous devons faire cela et nous demandons à Allah qu'Il les guide et qu'Il les fasse revenir à l'islam d'un beau retour et qu'Il nous purifie ainsi que nos familles et l'ensemble des gens de cette innovation-là.

Tiré de l'explication de l'épître les fondements et règles pour rendre un individu mécréant.
traduction abou jabir
 
Cheikh Mohammad Ibn 'Omar Ibn Sâlim Bâzmoul - الشيخ محمد بن عمر بن سالم بازمول

Partager cet article

Les exécutions pour se venger ne font pas partie de l’islam

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Les exécutions pour se venger ne font pas partie de l’islam

Nous entendons souvent le sot, terroriste ou sympathisant terroriste tenter de justifier le meurtre d’innocents, hommes, femmes et enfants, en utilisant les mêmes excuses fatiguées, pathétiques et lamentables : « Les gouvernements occidentaux tuent des musulmans innocents, alors nous pouvons procéder à des exécutions pour se venger en assassinant les non-musulmans innocents. »

 

Cette justification est erronée!

 

Lorsque la femme juive a tenté d’assassiner le Prophète صلى الله عليه و سلم  en l’empoisonnant ; Le poison qui prit la vie de son compagnon Bishr ibn al-Bara’ ibn Ma‘roor, et a finalement eu la vie du Prophète صلى الله عليه و سلم , il n’a pas commis de vengeance ou de représailles contre les Juifs, ni ses compagnons!

 

D’après Anas ibn Malik رضي الله عنه :

 

"Une femme juive apporta au Prophète Mohammed صلى الله عليه و سلم un mouton empoisonné et il en mangea une partie, puis elle fut appréhendée et il a été dit: « N’allons-nous pas la tuer? » Le Prophète صلى الله عليه و سلم répondit: « Non »." 

(Sahih Muslim 2190)

 

Lorsque Omar Ibn Al Khattab رضي الله عنه -qui était le chef des musulmans à cette époque- a été assassiné par Abu Lulu le zoroastrien, les musulmans ne se sont pas vengés en assassinant des zoroastriens!

 

Abdullah ibn Aamir rapporta qu’on vint à Abu Bakr as-Siddiq رضي الله عنه avec la tête d’un général Romain et Abu Bakr condamna cela. L’homme dit:

"Ô successeur du Messager d’Allah, en vérité ils nous font cela!

Abu Bakr répondit: Ceci est une pratique des Perses et des Romains.

Ne m’apportez pas de tête.

Le livre et la Sounnah nous suffisent."

 

L’ironie de cet argument est que les Khawarij (terroristes) ont tué des musulmans innocents depuis l’an 656 ! Le jour où ils ont assassiné le compagnon, et gendre du Prophète صلى الله عليه و سلم, Uthman ibn Affan رضي الله عنه et sectionné la main de sa femme alors qu’elle tentait de le protéger !

 

Traduit de l'anglais par Abu Ubaydillah Abdel Karim ad-Dunkerki

copié de minhajsalafi.com

Partager cet article

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>