211 articles avec unicite - التوحيد

Les 10 annulatifs de l'islam - نَوَاقِضُ الإِسْلاَمِ (vidéo)

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Les 10 annulatifs de l'islam - نَوَاقِضُ الإِسْلاَمِ (vidéo)
Le premier : Le polythéisme (donner un égal à Allâh dans son adoration).
 
Allâh Le Très-Haut a dit (traduction rapprochée) : 
 
«Certes, Allâh ne pardonne pas qu’on, lui donne quelque associé. A part cela il pardonne à qui il veut». (sourate 4, verset 48)
 
Allâh Le Très-Haut a dit (traduction rapprochée) : 
 
«Quiconque associe à Allâh (d’autre divinité), Allâh lui interdit le paradis, et son refuge sera le feu. Et pour les injuste pas de secoureurs» (sourate 5 verset 72)
 
Il fait partie du polythéisme, l’invocation des morts, implorer leur secours, les voeux et l’immolation pour eux.
La deuxième : Quiconque met des intercesseurs entre lui et Allâh, les invoquer, leur demander l’intercession, et se confier à eux, est mécréant par l’unanimité.
La troisième : Est mécréant, quiconque doute de la mécréance des polythéistes, ou rend vraie leur croyance.
La quatrième : Est mécréant, quiconque croit qu’il y a une voie plus droite, et plus parfaite que la voie du Prophète Mohammad صلى الله عليه وسلم ou bien qu’il y a un jugement plus juste que son jugement,comme ceux qui préfère le jugement plus juste que son jugement, comme ceux qui préfère le jugement du rebelle à son jugement.
La cinquième : Celui qui déteste uen chose venue du messager d'Allâh صلى الله عليه وسلم est un mécréant, et même s’il la met en application.
 
Allâh Le Très-Haut dit (traduction rapprochée) 
 
«c’est parce qu’il ont de la répulsion pour ce qu’Allâh fait descendre. Il a rendu donc vaines leurs oeuvres» (sourate 47 verset 9) 
Le sixième : Est mécréant, quiconque tourne en dérision un enseignement du Prophète صلى الله عليه وسلم.
 
Allâh Le Très-Haut a dit (traduction rapprochée) 
 
«Dis : Est-ce d’Allâh de ses versets (le coran) et de son messager que vous vous moquiez ? Ne vous excusez pas. Vous avez bel et bien mécru après avoir cru» (sourate 9 verset 65)
La septième : La magie ou sorcellerie que ce soit pour détourner l’esprit de ce que l’on aime, ou attirer l’esprit à sympathiser avec ce que l’on déteste ; Quiconque la pratique ou l’agréé est mécréant.
 
Allâh Le Très-Haut a dit (traduction rapprochée) 
 
«Mais ceux-ci n’enseignent rien à personne qu’ils n’aient dit d’abord : « Rien d’autre : nous sommes une tentation, ne soit pas donc mécréant» (sourate 2 verset 102)
La huitième : S'allier aux associateurs et les soutenir contre les musulmans.
 
La preuve en est le verset coranique suivant (traduction rapprochée) : 
 
«Et celui d'entre vous qui les prend pour alliés, devient un des leurs. Allâh ne guide certes pas les gens injustes.» (sourate 5 verset 51)
La neuvième : Celui qui croit au fait que certaines personnes peuvent sortir de la législation de Mohammad صلى الله عليه وسلم, de la même manière qu’Al-Khadir pouvait sortir de la législation de Moûssâ (Moïse) عليه السلام, est un mécréant.
La dixième : L’indifférence envers la religion d’Allâh, ne pas l’apprendre ni la pratiquer.
 
Et cela est prouvé par le verset (traduction rapprochée) : 
 
«Qui est plus injuste que celui à qui les versets d'Allâh sont rappelés et qui ensuite s'en détourne? Nous nous vengerons certes des criminels.» (sourate 32 verset 22)

 Publié par Les Gens du Athar

 

Cheikh ‘Abdel‘Azîz Bnou ‘Abdillah Ar-Râjihî - الشيخ عبد العزيز بن عبد الله الراجحي

Partager cet article

Les vertus du tawhid et les nombreux péchés qu'il expie

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Les vertus du tawhid et les nombreux péchés qu'il expie

Allah exalté dit (traduction rapprochée) : 

 

"Ceux qui croient et n'ont point revêtu leur foi d'injustice" (Sourate les bestiaux verset 82)

 

'Oubada ibn al-Samit raconta que le Prophète de Allah صلى الله عليه وسلم dit :

 

«Quiconque reconnaît que nulle divinité n'est digne d'adoration excepté Allah, sans associé, et que Mohammad est Son serviteur et Son messager, que 'Issa (Jésus) est son Serviteur et Son messager, Son verbe et un esprit de Allah, que le Paradis et l'Enfer existent, Allah lui donnera en retour une place au Paradis».

 

Ce hadith a été rapporté dans les deux sahihs qui ont aussi rapporté le récit de 'Itban, selon lequel le Prophète صلى الله عليه وسلم a dit : 

 

«Allah ne permettra à quiconque témoigne : "Nulle divinité n'est digne d'adoration excepté Allah", ne cherchant ainsi le visage de Allah, d'être consigné en Enfer ».

 

Abou Sa'id al-Koudriyy rapporta que le Prophète de Allah صلى الله عليه وسلم a dit: 

 

«Quand Moïse demanda à Allah de lui enseigner une prière qu'il puisse réciter chaque fois qu'il penserait à Lui ou qu'il L'évoquerait.

Allah répondit: "Dis Ô Moïse, que nulle divinité n'est digne d'adoration excepté Allah".

Moïse dit: "Ô Seigneur, tous Tes serviteurs prononcent ces mots".

Allah dit: "O Moïse, soit les sept cieux et tout ce qu'il renferment, et soit les sept terres, si l'on comparaît le poids de tout cela par rapport au poids de cette phrase "nulle divinité n'est digne d'adoration excepté Allah" cette dernière pèserait plus lourd" ».

Ibn Hibban rapporta cela ainsi que al-Hakim et d'autres.

 

Al-Tirmidhi rapporta, brièvement, le récit de Anas qui entendit le Prophète de Allah صلى الله عليه وسلم dire:

 

 «Allah dit: "Ô Homme! Si tu venais à Moi avec tous les sacs du monde remplis de tes péchés mais avec le témoignage que tu ne M'associes rien, Je viendrais vers toi avec tous ces sacs remplis de pardon !».

 

D'autres points :

 

- L'étendue de la bonté de Allah.

- Les nombreuses récompenses du Tawhid accordées par Allah.

- Son rachat des péchés.

- L'explication du verset de la sourate "les bestiaux" (Sourate 6).

- Les cinq conditions posées dans le hadith rapporté par 'Oubada.

- Conjointement avec le hadith de 'Itban, le hadith de 'Oubada clarifie la signification de "nulle divinité n'est digne d'adoration excepté Allah" et expose les erreurs de celui qui se trompe.

- Attirer l'attention sur la condition contenue dans le hadith de 'Itban.

- Le besoin des prophètes de rappeler que nulle divinité n'est digne d'adoration excepté Allah

- L'explication de sa valeur supérieure à toute la Création, malgré le peu d'importance de certains parmi ceux qui la professent.

- L'évidence textuelle qu'il y a sept terres comme il y a sept cieux.

- Que les sept terres ont chacune ses propres habitants.

- La confirmation des attributs divins, contrairement à la prétention d'Ach'ariya.

- Que si vous comprenez le hadith de Anas, vous comprendrez celui de 'Itban, c'est-à-dire que "Allah ne permettra pas à quiconque témoigne "nulle divinité n'est digne d'adoration excepté Allah", ne cherchant ainsi que le visage de Allah, d'être consigné en Enfer." Le Prophète صلى الله عليه وسلم voulait en fait dire l'abandon effectif du chirk, et pas seulement sa négation verbale.

- La description conjointe de 'Isa et de Mohammad صلى الله عليه وسلم en tant que serviteurs et messagers de Allah.

- L'affirmation que « le verbe de Allah » est applicable à 'Issa seulement.

- Que 'Issa est un esprit de Allah.

- La vertu de la croyance au Paradis et à l'Enfer.

- La relation entre le fait de témoigner et la récompense obtenue, comme cela est affirmé dans le hadith de 'Oubada.

- Peser les deux côtés de la balance.

- La signification de "le visage de Allah".

 

L'unicité de Allah

Retranscription : Oum-Chaïma

Publié par rappel01.fr

Cheikh Muhammad Ibn ‘Abdel-Wahhâb - الشيخ محمد بن عبد الوهاب

Partager cet article

Celui qui ne concrétise pas kalimat at-tawhid

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Celui qui ne concrétise pas kalimat at-tawhid

Question: 

 

Un intervenant dit: L'individu qui ne concrétise pas toutes les conditions de Lâ Ilâha Illa Allâh entrera t-il au Paradis ou entrera t-il en enfer ?

 

Réponse :

 

Celui qui ne concrétise pas les conditions de Lâ Ilâha Illa Allâh entrera en enfer, et cela est obligatoire !

 

Si (cet individu) n'est pas sincère, n'est pas véridique, ne connait pas sa signification; de telle sorte qu'il dise : "Lâ Ilâha Illa Alâh" et qu'il l’interprète par : "Nul Créateur si n'est Allâh ! Nul pourvoyeur si ce n'est Allâh !"

 

Le moindre que l'on puisse dire (de lui), si nous l'excusons par l'ignorance, est qu'il fait partie de groupes égarés...

 

Fatâwa fi Al 'Aquidah wa Al Manhag li Fadhilati

Publié par sounnah-publication.com 

 

السؤال : يقول السائل : الذي لا يحقق شروط " لا إله إلاّ الله " كلها هل يدخل الجنّة أو يدخل الناّر ؟

الجواب :الذي لا يحقق شروط لا إله إلاّ الله يدخل النّار ,لا بدّ ؛إذا كان غير مخلص ,إذا كان غير صادق ,إذا كان لا يعلم معناها ؛يقول "لا إله إلاّ الله " ويفسرها بلا خالق إلا الله ! لا رازق إلا الله ! هذا على الأقل هو من الفرق الضالّة , إن عذرناه بالجهل

فتاوى في العقيدة والمنهج - الحلقة الأولى

Cheikh Rabi’ ibn Hadi ‘Oumayr al-Madkhali - الشيخ ربيع بن هادي المدخلي

Partager cet article

La demande de «l’aide - الإستعانة»

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

La demande de «l’aide - الإستعانة»

Question :

 

J'aimerai savoir, quand vous dites que l'on ne doit pas demander d'aide, est-ce pour tous types d'aides ?

 

De même que pour la confiance ou la peur, car souvent je dis que j'ai confiance en une personne dans le sens où je crois ce qu'elle me dit.

 

Est ce que vous pouvez me répondre le plus vite possible insha Allah, car j'ai vraiment peur de tomber dans le Shirk sans m'en rendre compte ?Barak Allah ou fikoum.

 

Réponse :

 

Bismi Allah el Rahman el Rahim 

Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux 

Louange à Allah ; c’est Lui que nous louons et dont nous implorons l’aide et le pardon.

Et nous recherchons refuge auprès d’Allah contre la méchanceté de nos âmes et contre nos mauvaises actions.

 

Pour ce qui est de la demande de "l’aide" (al isti’ana), elle se divise en deux catégories :

 

1- Ce que Seul Allah ‘aza oua jal est capable d’accomplir (donner une descendance, faire descendre la pluie…)

 

2- Ce que les créatures sont capables d’accomplir (aider une vielle personne à se déplacer, soutenir une personne dans une tache ou dans un travail manuel..etc) 

 

- Pour ce qui de la première catégorie demander à un autre qu'Allah ‘aza oua jal relève du polythéisme [Shirk] et donc, ceci est strictement interdit. 

 

- Pour la deuxième catégorie, il est permet de demander cette aide à une créature dont Allah ta'ala lui a donné la capacité de l’accomplir, même si il est préférable de solliciter le moins d’aide possible (car cela fait parti de la perfection – al kamal). 

 

- Pour ce qui est de la confiance, c’est à dire faire confiance à une personne, dans le fait d’avoir confiance dans une personne par rapport à ce qu’il nous apparait d’elle, quant à son intégrité morale et religieuse, alors il n’y a pas de mal à dire « j’ai confiance en lui », dans le sens où je peux lui confier une amana, lui communiquer un secret…etc 

 

- Par contre dans ce qui est la confiance en Allah ‘aza oua jal, ce qui est traduit par le terme "At-Tawaqoul", est plus précisément s’en remettre à Allah dans toutes nos affaires et nos projets, ceci rentre dans le domaine de l’adoration, donc At-Tawaqoul ne peut être dirigé qu’envers Allah …

 

wa Allahou al mouwafiq. 

 

Le 10/05/1429 – 14/06/2008 Joubail – Arabie Saoudite

Publié par dourouss-abdelmalik.com

Abdelmalik Abou Adam Al-Firansi

Partager cet article

Les quatre règles - القواعد الأربع (vidéo)

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Les quatre règles - القواعد الأربع (vidéo)

Publié par minhaj sunna

 

Cheikh Muhammad Ibn ‘Abdel-Wahhâb - الشيخ محمد بن عبد الوهاب

Partager cet article

La magnificence d'Allah

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

La magnificence d'Allah

Ibn al-Qayyim (Qu'Allah lui accorde Sa miséricorde) décrit la magnificence d'Allah par une parole douce et belle :

 

« Allah dirige l’affaire des royaumes, ordonne, interdit, crée, accorde attribution, donne la vie et la mort, accorde la puissance, humilie, alterne la nuit et le jour, alterne les bons et les mauvais jours parmi les gens, change les empires et fais succéder les uns aux autres.

 

Son ordre et Son autorité sont exécutoires dans les cieux et ses régions, au dessus et en dessous de la terre ainsi que dans les mers et dans les airs.

 

Il a embrassé par Sa science toute chose et dénombre exactement toute chose.

 

Son ouïe à saisie par Sa science tous les sons sans qu’Il ne sente confusion.

 

Il entend même leur bruit dans toutes leurs langues et les différents besoins qu’ils expriment.

 

Et l’écoute d’une chose ne l’empêche pas d’en écouter une autre.

 

Il ne confond pas les demandes qu’on Lui adresse malgré leur multiplicité.

 

Et il n’éprouve aucune lassitude devant l’insistance des gens qui l’Implorent pour leurs nécessités.

 

Sa vue embrasse toute chose invisible.

 

Ainsi, Il voit même le rampement des fourmis noires sur le rocher massif dans une nuit obscure.

 

Car l’inconnaissable pour Lui est visible et tout secret pour Lui est dévoilé.

 

(traduction rapprochée)

 

« Ceux qui sont dans les cieux et la terre l’implorent. Chaque jour Il accomplit une nouvelle œuvre. » [Coran, 55 : 29]

 

Et cela en pardonnant un péché, dissipant un souci, écartant un malheur, soulageant un battu, enrichissant un pauvre, guidant un égaré, orientant celui qui ne sait plus quoi faire, venant au secours d’un affligé, en rassasiant un affamé, vêtissant un dénudé, guérissant un malade, agréant un repentir ; récompensant un bienfaisant, secourant un opprimé, anéantissant un tyran, cachant un défaut [de l’une de ses créatures], dissipant une frayeur, attribuant l’honneur à certains, humiliant d’autres.

 

Si les habitants de Ses cieux et de Sa terre, le premier et le dernier les hommes et les djinns, avaient le cœur de l’homme le plus pieux d’entre eux, cela n’aurait rien ajouté à Son royaume.

 

Et si le premier et le dernier de Sa création, ainsi que tous les hommes et les djinns avaient le cœur du plus pervers d’entre eux, cela n’aurait rien diminué dans Son royaume.

 

Et si les habitants de Ses cieux et de Sa terre, les hommes et les djinns parmi eux, leurs vivants ainsi que leurs morts imploraient auprès de Lui ce qu’ils désiraient, et qu’Il donnait à chacun d’entre eux ce qu’ils demandent, cela ne diminuerait ne fut-ce d’un atome de ce qu’Il possède.

 

Il est Le Premier, il n’existait rien avant Lui. Le Dernier et nulle chose n’existera après Lui.

 

L’Apparent, nulle chose n’existe au-dessus de Lui. Le Caché, et nulle chose n’existe en dessous de Lui, Bénit et Exalté soit-Il.

 

Il est le plus digne d’être invoqué, adoré et remercié, Le plus clément à régner, Le plus généreux à être imploré.

 

Il est le Roi qui n’a pas d’associé, l’Unique sans égale, Le Seul à être imploré pour ce que nous désirons, celui qui n’a pas d’enfant.

 

Il est Le Très-Haut qui n’a pas de semblables, toute chose périra sauf Sa Face.

 

Et toute chose disparaitra excepté son royaume.

 

Il n’est obéi que par Sa permission et nul n’est désobéissant sans qu’Il Le sache.

 

Lorsqu’Il est obéit, Il remercie et lorsqu’Il est désobéi, Il pardonne.

 

Tout châtiment de Sa part est une justice et tout bienfait de Sa part est une grâce.

 

Il est Le Témoin et Le Gardien le plus proche.

 

Il a saisi [ses créatures] par les toupets, Il y a inscrit les actes et écrit les délais de vie.

 

C’est à Lui que les cœurs divulguent leurs secrets, et tout secret pour Lui est révélé.

 

Son don est une parole, et Son châtiment est une parole.

 

(traduction rapprochée)

 

« Quand Il veut une chose, Son commandement consiste à dire : « Soit » et c’est » [Coran, 36 : 82]

 

Extrait d'Al-Wâbil Al-Sayyib

Publié par oumsoumaya2.over-blog.com

 

Imam Muhammad Ibn Abî Bakr Ibn Qayyîm al-jawziya - الإمام محمد بن أبي بكر ابن قيم الجوزية

Partager cet article

Cette bonne parole : لَا إِلَهَ إِلَّا اللَّهُ (vidéo)

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Cette bonne parole : لَا إِلَهَ إِلَّا اللَّهُ (vidéo)

Publié par 3ilmchar3i.net

 

Cheikh Mouhammad Nacer-dine Al-Albany - الشيخ محمد ناصر الدين الألباني

Partager cet article

Trois points dont l'apprentissage est obligatoire à tout musulman et musulmane

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Trois points dont l'apprentissage est obligatoire à tout musulman et musulmane

Saches, qu’Allah te fasse miséricorde, qu’il est obligatoire à tout musulman et musulmane d’apprendre trois points :

 

Le premier point , c’est qu’Allah nous a créés

 

et ne nous a pas créés sans but, Il ne nous a pas abandonnés à nous-même. Au contraire, Il nous a envoyé un messager avec un livre.

 

Quiconque lui obéit entre au paradis, et quiconque lui désobéit entre en enfer. La preuve de cela est la parole d’Allahou ta‘âlâ (traduction rapprochée) :

 

(Nous vous avons envoyé un Messager pour être témoin contre vous, de même que Nous avions envoyé un Messager à Pharaon. 16. Pharaon désobéit alors au Messager. Nous le saisîmes donc rudement.) (Sourate 73 versets 15 et 16)

 

Le deuxième point, la chose la plus importante venue avec ce messager est qu’on ne peut associer aucune chose à Allah dans Son adoration

 

la preuve de cela est Sa parole ta‘âlâ (traduction rapprochée) :

 

(Et les mosquées sont pour Allah, alors n’invoquez personne avec Allah)(Sourate 72 verset 18)

 

Le troisième point, est que quiconque pratique le monothéisme et adore Allah, il ne lui est pas permit de prendre pour ami celui qui s’oppose à Allah et Son messager

 

même si c’est son père, ou son fils, ou son frère ou un membre de sa tribu, et la preuve de cela est la parole d’Allah (traduction rapprochée) :

 

(Tu n'en trouveras pas, parmi les gens qui croient en Allah et au Jour dernier, qui prennent pour amis ceux qui s'opposent à Allah et à Son Messager, fussent-ils leurs pères, leur fils, leurs frères ou les gens de leur tribu. Il a prescrit la foi dans leurs cœurs et Il les a aidés de Son secours. Il les fera entrer dans des Jardins sous lesquels coulent les ruisseaux, où ils demeureront éternellement. Allah les agrée et ils L'agréent. Ceux- là sont le parti d'Allah. Le parti d'Allah est celui de ceux qui réussissent.) (Sourate 58 verset 22)

 

Publié par assounnah.com

 

Cheikh Muhammad Ibn ‘Abdel-Wahhâb - الشيخ محمد بن عبد الوهاب

Partager cet article

Al-istiwa ? L'imam Malik (vidéo)

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Al-istiwa ? L'imam Malik (vidéo)

Publié par 3ilmchar3i.net

 

Cheikh Zayd Ibn Mohammed Al Madkhali - الشيخ زيد بن محمد بن هادي المدخلي

Partager cet article

Le mérite de la croyance au tawhid - فضل عقيدة التوحيد (dossier)

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Le mérite de la croyance au tawhid - فضل عقيدة التوحيد (dossier)

D’après ‘Oubada ibn as-Samit, le Messager d’Allâh صلى الله عليه وسلم a dit :

 

 من شهد أن لا إله إلا الله وحده لا شريك له ، وأن محمداً عبده ورسوله، وأن عيسى عبد الله ورسوله وكلمته ألقاها إلى مريم وروح منه، والجنة حق والنار حق أدخله الله الجنة على ما كان من العمل

 

«Quiconque atteste qu’il n’y a pas de divinité (digne d’adoration) sauf Allâh [1], l’Unique [2], Qui n’a pas d’associé et que Mouhammad est Son serviteur et Son Messager, que ‘Issa [3] est le serviteur d’Allâh et Son Messager, Sa parole [4] adressée à Maryam et Son Esprit [5] venant de Lui, que le Paradis est une vérité et que le Feu est une vérité [6], Allâh le fera rentrer au Paradis».

Rapporté par  al-Boukhari [7], Mouslim [8] et Ahmad [9].

 

Le rapporteur du hadith

 

'Oubada ibn As-Samit Al-Ansari était parmi ceux qui ont fait le premier et le second pacte d’allégeance au Messager صلى الله عليه وسلم : Al ‘Aqaba.

Il a également assisté au reste des batailles à ses cotés. 

Il était un enseignant du Coran à Médine puis dans le Châm (Syrie, proche orient). 

Il est mort à Beït al Maqdiss (Jérusalem) en l'année 32 A.H., qu'Allâh soit satisfait de lui.

 

(...)

 

Le sens général du hadith

 

Ce hadith comprend cinq thèmes, quiconque y croit et oeuvre dans ce sens, de façon apparente et cachée, entrera au paradis.

 

Le Premier

 

Sa parole صلى الله عليه وسلم : 

«من شهد أن لا إله إلا الله وحده لا شريك له»

«… Quiconque atteste qu’il n’y a pas de divinité (digne d’adoration) sauf Allâh, l’Unique, qui n’a pas d’associé…»

 

Ceci signifie qu'il croit à Allâh avec véracité et certitude, reconnaissant l'unicité d'Allâh Le Très Haut et délaissant complètement l'adoration d'autre que Lui, et qui œuvre selon l'attestation «La ilâha ill Allâh», en suivant les ordres d'Allâh et en s’éloignant de Ses interdits par la parole et par les actes.

 

Le deuxième 

 

«شهادة أن محمداً رسول الله»

 « et que Mouhammad est le Messager d’Allah…»

 

Ceci signifie qu’il croit fermement, sans aucun doute, que Mouhammad est le Messager d'Allâh, qu’Allâh l'a envoyé aux «Thaqalaïn» c’est à dire les Djins et les hommes avec un message complet et parfait, et qu’il est le sceaux des prophètes, et que son message est le dernier des messages, et de croire qu'il est un serviteur parmi les serviteurs d'Allâh, qu’Allâh a honoré pour transporter son message au monde. Ainsi il a témoigné de la vérité de tout ce qu'il a informé, lui a obéit dans ce qu’il a ordonné et s’est éloigné de ce qu'il a interdit et l’a évité.

 

Le Troisième 

 

C’est la croyance que 'Issa est un serviteur parmi les serviteurs d'Allâh et l'un des messagers parmi Ses messagers ; et qu'il n'est pas le fils de la fornication, comme le prétendent les juifs et il n'est pas non plus «Allâh» ni «le fils d'Allâh» ni le troisième des trois [10], comme le prétendent les chrétiens, mais il est plutôt un serviteur parmi les serviteurs d'Allâh, Allâh l’a envoyé aux enfants d’Israël, pour les appeler à l’adoration d'Allâh Seul, car en vérité Allâh a créé ‘Issa par la parole "Sois !" qui est à l’origine de son existence et il est une âme parmi les âmes qu'Allâh a créées :

 

إن مثل عيسى عند الله  كمثل آدم خلقه من تراب ثم قال له كن فيكون

 

Traduction relative et approchée : 

 

«…l’exemple de ’Issâ est comme celui de Adam qu’Il créa de terre, puis Il lui dit «Sois !» : et il fut.» (Sourate 3 verset 59)

 

Le Quatrième

 

«أن الجنة حق»

« … que le Paradis est vérité… »

 

C'est la croyance au Paradis, le Paradis qu’Allâh a préparé pour Ses serviteurs obéissants, que son existence est réelle, il n'y a aucun doute là dessus, que c’est la demeure finale et éternelle  pour ceux qui ont crus en Lui et qui ont suivi Ses Messagers.

 

Le Cinquième

 

«أن النار حق»

 «…que le Feu est vérité…»

 

C'est la croyance que le feu qu'Allâh a promis aux mécréants et aux hypocrites est une réalité établie sur laquelle il n'y a aucun doute.

 

Allâh L'a préparé pour celui qui a mécru en Lui, L’a renié et Lui a désobéit.

 

Celui qui croit en ces cinq points et œuvres en conformité avec ceux-ci, alors Allâh le fera entrer au Paradis, même s’il n’a pas répondu à tout ce que l'on attendait de lui et qu'il a commit des péchés, et ceci est dû à son Tawhid et à sa sincérité dans son adoration d'Allâh Seul.

Les morales du Hadith

 

- Ce Hadith montre les mérites du Tawhid d'Allâh et qu'Allâh expie les péchés  (avec le Tawhid).

 

- L'ampleur de la générosité d’Allâh et de Sa miséricorde à l’égard de Ses serviteurs.

 

- On tire de sa parole concernant Mouhammad صلى الله عليه وسلم : 
« …Son serviteur et Son Messager… »
la connaissance des droits des prophètes et plus particulièrement Mouhammad صلى الله عليه وسلم, sans exagération et sans négligence.

 

- Les péchés de celui qui applique le Tawhid ne le feront pas rester dans le Feu éternellement.

 

- L’obligation de la croyance au Paradis et au Feu.
 

[1] C’est le fait de le prononcer avec la langue, d’y croire avec le cœur, et d’agir en conformité avec celle-ci par les membres.

[2] C’est à dire Lui Seul exclusivement.

[3] C’est le fils de Maryam, la Vierge.

[4] C’est-à-dire qu’Il l’a crée par Sa parole : «Sois !». Et ‘Issa fût, par Sa Puissance et Sa Sagesse.  Et il fût appelé «une Parole» qui est à l’origine de son existence : par La Parole du Très Haut : «Sois !»

[5] C’est à dire que ‘Issa est une âme parmi les âmes qu’Allâh a créé, et fait exister.

[6] C’est à dire qu’ils existent tout deux réellement et il n’y a pas de doute à leur sujet.

[7] Kitaboul Anbiya n°3435.

[8] Kitaboul Imân n°46 et 47.

[9] (5/314)

[10] C’est à dire la trinité.

 

Extrait de : "Aide mémoire des Hadiths prophétiques dans la croyance et le suivi"

 مذكّرة الحديث النبوي في العقيدة والاتباع

 Publié par sounnah.free.fr

 

الحديث الثاني
فضل عقيدة التوحيد

عن عبادة بن الصامت – رضي الله عنه – قال : قال رسول الله
 من شهد أن لا إله إلا الله وحده لا شريك له، وأن محمداً عبده ورسوله، وأن عيسى عبد الله ورسوله وكلمته ألقاها إلى مريم وروح منه، والجنة حق والنار حق أدخله الله الجنة على ما كان من العمل

رواه البخاري (3435) ومسلم (46-47) وأحمد 324/5

راوي الحديث
عبادة بن الصامت الأنصاري ، كان ممن شهد بيعتي العقبة الأولى والثانية مع رسول الله 
صلى الله عليه وسلم وشهد معه سائر الغزوات ، كان معلماً للقرآن في المدينة ثم في الشام توفي في بيـت المقـدس سنة 32 هـ – رضي الله عنه

(...)

المعنى الإجمالي
يتضمن هذا الحديث خمسة أمور من آمن بها وعمل بما تدل عليه في الظاهر والباطن دخل الجنة
أولها : قوله 
صلى الله عليه وسلم

من شهد أن لا إله إلا الله وحده لا شريك له

يعني آمن بالله عن صدق ويقين معترفاً بالوحدانية لله تعالى وتجرد عن عبادة غيره ، وعمل بما تدل عليه شهادة أن لا إله إلا الله من اتباع أوامر الله واجتناب نواهيه قولاً وعملاً

ثانيها : شهادة أن محمداً رسول الله صلى الله عليه وسلم

: يعني من اعتقد اعتقاداً جازماً لا يقبل الشك بأن محمداً رسول الله أرسله الله إلى الثقلين الجن والإنس برسالة شاملة كاملة، وأنه خاتم النبيين، ورسالته خاتمة الرسالات ، وآمن بأنه عبد من عباد الله شرفه الله بحمل رسالته إلى العالم فصدقه فيما أخبر به وأطاعه فيما أمر به وابتعد عما نهى عنه وزجر
ثالثها : الاعتقاد بأن عيسى - عليه السلام - عبد من عباد الله ورسول من رسله، وأنه ليس ابن سفاح كما يزعم اليهود وليس هو الله ولا ابن الله ولا ثالث ثلاثة كما يزعم النصارى ، بل هو عبد من عباد الله أرسله الله إلى بني إسرائيل يدعوهم إلى عبادة الله وحده
وقد خلق الله عيسى بكلمة (كن) الدالة على التكوين وأنه روح من الأرواح التي خلقها الله

 إن مثل عيسى عند الله كمثل آدم خلقه من تراب ثم قال له كن فيكون

رابعها : « أن الجنة حق » أي واعتقد أن الجنة التي أعدها الله للطائعـين من عباده ثابتة موجودة وحقيقة لا ريب فيها وأنها المقر الأخير الخالد للمؤمنين به والمتبعين لرسله.

خامسها : « أن النار حق » أي واعتقد أن النار التي توعد الله بها الكافرين والمنافقين حقيقة ثابتة لا ريب فيها أعدها الله لمن كفر به وجحده وعصاه.
هذه الأمور الخمسة من صدق وآمن بها وعمل بما تقتضيه أدخله الله الجنة وإن كان مقصراً وله ذنوب وذلك بسبب توحيده وإخلاصه العبادة لله وحده
ما يستفاد من الحديث
 يستفاد منه فضيلة توحيد الله ، وأن الله يكفر به الذنوب
 سعة فضل الله ورحمته بعباده

  : يستفاد من قوله في محمد صلى الله عليه وسلم

عبده ورسوله

  معرفة ما للأنبياء من الحق وخاصة محمد صلى الله عليه وسلم بلا إفراط ولا تفريط

 أن العصاة من الموحدين لا يخلدون في النار
 وجوب الإيمان بالجنة والنار

 مذكّرة الحديث النبوي في العقيدة والاتباع

Cheikh Rabi’ ibn Hadi ‘Oumayr al-Madkhali - الشيخ ربيع بن هادي المدخلي

Partager cet article

La répartition du tawhid

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

La répartition du tawhid

Cheikh Mouqbil fut questionné sur la répartition du Tawhid en trois parties :

 

-L’unicité d’Allah dans sa seigneurie

-L’unicité d’Allah dans l’adoration

-L’unicité d’Allah dans ses noms et attributs

 

A quelle époque est apparut cette répartition ?

 

Quelle en a été la cause ?

 

Et est-t-il authentique que Cheikh Ibn Taymiyya et son éleve Ibn El-Qayyim furent les premiers à répartir le Tawhid de cette manière ? 

 

Réponse :

 

Louange à Allah, Seigneur de l’Univers, et que la prière d’Allah soit sur notre prophète Mohammed, sa famille, et tous ses compagnons.

 

J’atteste qu’il n’y a point de divinité digne d'être adorée excepté Allah, seul sans rien lui associer.

J’atteste que Mohammed est son serviteur et messager.

 

Cette répartition est prise du Livre d’Allah et de la sunna de son messager (prière et paix d'Allah sur lui).

 

Le Très-Haut a dit (traduction rapprochée) :

 

« Adorez Allah et ne Lui donnez aucun associé. » Sourate 'Les femmes' verset 36.  

 

Ceci est l'unicité dans l'adoration.

 

Et Il a dit (traduction rapprochée) :

 

« Si tu leur demandes: "Qui a créé les cieux et la terre?", ils diront, certes: "Allah !" Dis: "Louange à Allah!". Mais la plupart d’entre eux ne savent pas. » Sourate 'Luqman' verset 25

 

Et ceci est l'unicité dans la seigneurie.

 

Le Très-Haut a dit (traduction rapprochée) :

 

«C’est Lui le Dominateur Suprême au-dessus de Ses serviteurs, et Il est le Sage, le Parfaitement informé. ». Sourate 'El-An’am' verset 18

 

Et enfin ceci est l'unicité dans ses noms et ses attributs.

 

L'Imam El Boukhari (Qu'Allah lui fasse miséricorde), à la fin de son livre l'Authentique, dans le chapitre de l'unicité, a regroupé l'unicité d'Allah dans ses noms et ses attributs, l'unicité dans sa seigneurie et l'unicité dans son adoration et ceci est bien connu, et quiconque souhaite y retourner, qu'il y retourne, et Allah est celui à qui nous demandons le secours.

 

Donc il n'est pas exact de dire que les premières personnes à avoir reparti l'unicité d'Allah sont Cheikh Ibnou Taymiya et son élève Ibn El Qayyim, car certains savants les ont déjà précédé dans cela, parmi eux Ibn Bata, Ibn Manda et d'autres, et nous conseillons la lecture du livre de Cheikh Abdel Razak ibn Abdel Al-Mouhsin El 'Abad (Qu'Allah les protège) intitulé "La juste parole dans la réplique à ceux qui désapprouvent la répartition de l'unicité".

 

Enfin la vérité doit être prise de qui vient avec, et nos savants prennent la vérité de qui est venue avec, ils ont voyagé même du Yémen jusqu'en Egypte, et de  La Mecque jusqu'à Bagdad, et de Naiyssabour jusqu'au Yémen.

 

Ils ont voyagé et profité des uns et des autres.

 

Contrairement aux savants de notre siècle, excepté celui à qui Allah a fait miséricorde.

 

Tome 1, page 15  

Publié par fatawaislam.com

 

Cheikh Mouqbil ibn Hâdi al Wâdi’i - الشيخ أبي عبد الرحمن مقبل بن هادي الوادعي

Partager cet article

La grâce d'Allah et Sa miséricorde

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

La grâce d'Allah et Sa miséricorde

(Traduction relative et approchée)

 

" Dis: " La grâce d'Allah et Sa miséricorde: voilà de quoi ils devraient se  réjouir." ( sourate Yûnus v.58)

 

Diverses interprétations ont été avancées par les pieux prédécesseurs concernant le sens des termes "grâce"  et  "miséricorde".

 

L' avis le plus correct est qu' il s' agit de la droiture et des bienfaits.

 

La grâce  est donc la droiture venant d' Allah et Sa miséricorde correspond à Ses bienfaits.

 

C' est pour cela qu' Allah cite conjointement le droit chemin et les bienfaits, comme dans la sourate Al-Fâtihah (Traduction relative et approchée) :

 

" Guide-nous dans le droit chemin, le chemin de ceux que Tu as comblés de Tes bienfaits." (sourate Al-Fatiha v.6-7)

 

De même lui rappelant les bienfaits dont il l'a gratifié, Allah Taala dit à Son prophète (sallalahu alaihi wa sallam) (Traduction relative et approchée) :

 

" Ne t' a-t-Il pas trouvé orphelin et t' a accueilli !  Ne t' a-t-Il pas trouvé égaré puis t'a guidé ? Ne t' a-t-Il pas trouvé pauvre et t' a enrichi ?". ( sourate Ad-Duhâ v.6-8)

 

Allah a conjointement cité le fait qu' il a guidé le prophète, sallalahu alaihi wa sallam, et les bienfaits dont il l' a gratifié, comme le refuge et la prospérité.

 

La grâce d' Allah est donc Son droit chemin, Sa miséricorde Ses bienfaits, Sa bienfaisance et Sa bonté à leur égard.

 

Allah Taala dit (Traduction relative et approchée) :

 

" Si jamais un guide vous vient de ma part, quiconque suit Mon droit chemin ne s´égarera ni ne sera malheureux." ( sourate Ta-Ha v.123)

 

La droiture est un rempart contre l' égarement, et la miséricorde un rempart contre le malheur.

 

C' est ce qui est mentionné au début de la sourate Ta-Ha (Traduction relative et approchée) :

 

" Ta-Ha. Nous ne t'avons point révélé le Coran pour que tu sois malheureux."

 

Allah Taala affirme donc que la révélation du Coran faite au Prophète sallalahu alaihi wa sallam, implique que le malheur ne peut le toucher.

 

C' est la même notion qui est abordée en fin de sourate lorsqu' Allah dit des adeptes du prophète sallalahu alaihi wa sallam (Traduction relative et approchée):

 

" Quiconque suit Mon droit chemin ne s'égarera ni ne sera malheureux." ( sourate Ta-Ha, v.123) 

 

Les méditations d´Ibn Al Qayyim

Extrait du Chapitre: La droiture est indissociable de la miséricorde comme l'égarement est indissociable du malheur (p.285-290)

Publié par ca.groups.yahoo.com

 

Imam Muhammad Ibn Abî Bakr Ibn Qayyîm al-jawziya - الإمام محمد بن أبي بكر ابن قيم الجوزية

Partager cet article

Les quatres règles en arabe et français - القواعد الأربع (dossier-audio)

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Les quatres règles en arabe et français - القواعد الأربع (dossier-audio)

Publié par 3ilmchar3i.net

Cheikh Muhammad Ibn ‘Abdel-Wahhâb - الشيخ محمد بن عبد الوهاب

Partager cet article

Les preuves de l'unicité, 50 questions sur la foi - خمسون سؤالاً وجواباً في العقيدة (dossier-audio-vidéo)

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Les preuves de l'unicité, 50 questions sur la foi - خمسون سؤالاً وجواباً في العقيدة (dossier-audio-vidéo)

 

Publié par 3ilmchar3i.net

 

Cheikh Muhammad Ibn ‘Abdel-Wahhâb - الشيخ محمد بن عبد الوهاب

Partager cet article

Le jugement concernant le fait de placer la confiance en un autre qu'Allâh

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Le jugement concernant le fait de placer la confiance en un autre qu'Allâh
La question :
 
Le fait de "placer sa confiance en Allâh" est l'un des types d'adoration ;
 
Est-ce que c'est permis alors de dire à quelqu'un : "Je place ma confiance en toi" ?
 
La réponse :

Louange à Allâh, Maître des Mondes; et paix et salut sur celui qu'Allâh a envoyé en qualité de miséricorde pour le monde entier, ainsi que sur sa famille, ses compagnons et ses frères jusqu'au jour de la résurrection.
Ceci dit :

Il n'est, certes, pas permis de dire : "Je place ma confiance en toi", mais on doit plutôt dire : "Je te charge (de ceci et cela), et je place ma confiance en Allâh".

Car "mettre la confiance en Allâh" veut dire que le cœur se fie à Allâh en ce qui est de l'acquisition des bienfaits et le repoussement des méfaits, tout en ayant confiance en Allâh et en faisant usage des moyens.
 
Ainsi, le fait de placer sa confiance sera uniquement en Allâh.
 
Allâh dit :

 وَعَلَى اللهِ فَتَوَكَلُوا إِن كُنتُمْ مُؤْمِنِين - المائدة:23

 

﴾Et c'est en Allâh qu'il faut avoir confiance, si vous êtes croyants﴿ [El-Mâ'ida (La Table Servie) : 23]

 

Et dans un autre verset :

 وَقَالَ مُوسَى يَا قَوْم إِن كُنتُم آمَنتُم بِاللهِ فَعَلَيهِ تَوَكَّلوُا إِن كُنتُمْ مُسلِمِين - يونس: 84

 
﴾Et Moïse dit : "Ô mon peuple, si vous croyez en Allâh, placez votre confiance en Lui si vous (Lui) êtes soumis﴿ [Yoûnous (Jonas) : 84]


Ainsi donc, Allâh a exigé, dans ces deux versets, de placer la confiance en Lui afin d'accomplir la croyance et la soumission.

Quant aux questions ayant trait à la capacité de l'homme ; il est, certes, permis d'en charger les autres ; tels que la vente et l'achat, car elles sont comptées parmi l'ensemble des moyens.

 

Sauf qu’on ne doit pas se fier à celui qu'on a chargé d'une affaire quant à la réalisation de celle-ci.

 

Toutefois, nous devons placer notre confiance en Allâh pour l'acquisition et l'arrangement de nos affaires et celles de celui que nous avons chargé.

 

Sur ce, le fait de charger quelqu'un (de faire quelque chose) est considéré comme l'un des moyens auxquels nous ne devons point se confier, mais bien plutôt se confier à Celui Qui a causé les moyens, et a créé le moyen et la créature, Qui est, certes, Allâh.

 

Le savoir parfait appartient à Allâh, et notre dernière invocation est qu'Allâh, Seigneur des Mondes soit Loué, et que prière et salut soient sur notre Prophète, ainsi que sur sa famille, ses compagnons et ses frères jusqu'au jour de la résurrection.

 

Fatwa n°: 8

Catégorie: Fatwas relatives au dogme et au monothéisme

 Publié par ferkous.com

الفتوى رقم: ٨
الصنف: فتاوى العقيدة - التوحيد وما يُضادُّه - الألوهية والعبادة

في حكم التوكُّل على غير الله

السؤال : من أنواع العبادة: «التوكُّل»، فهل يجوز أن أقولَ لأحدٍ «توكَّلتُ عليك»؟ وجزاكم الله خيرًا

الجواب : الحمدُ لله ربِّ العالمين، والصلاة والسلام على من أرسله اللهُ رحمةً للعالمين، وعلى آله وصحبه وإخوانه إلى يوم الدين، أمَّا بعد
فلا يجوز أن يقولَ: «توكَّلتُ عليك»، وإنما يقول: «وكَّلتُك، وتوكَّلتُ على اللهِ»؛ لأنَّ التوكُّلَ هو اعتمادُ القلب على الله في جَلْبِ المنافع ودفعِ المضارِّ مع الثقة بالله وفعلِ الأسباب، والتوكُّلُ بهذا الاعتبار خاصٌّ بالله سبحانه، قال تعالى

وَعَلَى اللهِ فَتَوَكَّلُوا إِنْ كُنْتُمْ مُؤْمِنِين - المائدة: ٢٣

، وقال تعالى في آيةٍ أخرى

وَقَالَ مُوسَى يَا قَوْمِ إِنْ كُنْتُم آمَنْتُمْ بِاللهِ فَعَلَيْهِ تَوَكَّلُوا إِنْ كُنْتُمْ مُسْلِمِين - يونس: ٨٤

، فجعل اللهُ التوكُّلَ عليه في الآيتين شرطًا في الإيمان والإسلام
أمَّا المسائلُ التي تدخل تحت قدرة العبد فتجوز نيابتُه فيها كالبيع والشراء ونحوهما لكونها من جملة الأسباب، لكنَّه لا يعتمد على وكيله في حصول ما وكَّله به، وإنما يتوكَّل على الله في تحصيل المراد وتيسيرِ أمره أو أمرِ نائبه
وعليه، فإنَّ الوكالةَ تُعَدُّ من جُملة الأسباب، والأسبابُ لا يُعتمَد عليها، وإنما يُعتمَد على مسبِّب الأسباب وخالقِ السبب والمسبَّب وهو اللهُ جلَّ وعلا
والعلمُ عند الله تعالى، وآخر دعوانا أنِ الحمد لله ربِّ العالمين، وصلَّى الله على نبيِّنا محمَّدٍ وعلى آله وصحبه وإخوانه إلى يوم الدين، وسلَّم تسليمًا

الفتوى رقم: ٨
الصنف: فتاوى العقيدة - التوحيد وما يُضادُّه - الألوهية والعبادة

Cheikh Abou Abdil-Mou'iz Mouhammad 'Ali Farkouss - الشيخ أبي عبد المعزّ محمد علي فركوس

Partager cet article

Quelle est la première chose créée par Allâh ?

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Quelle est la première chose créée par Allâh ?

Il a été demandé à notre éminent SHeikh Muhammad Ibn ‘Uthaymîn (rahimahullâh) :

 

Comment concilier les hadîths suivant :

 

«Allâh était et rien n’avait existé avant Lui. Son Trône flottait sur de l’eau - et Il avait tout écrit avant de créer les cieux et la terre».

 

(...)

 

et le hadîth :

 

«La plume est la première chose créée par Allâh».

 

Il y a une apparente contraction entre ces hadîths au sujet de ce qui a été créé le premier.

 

Il en est de même de l’information selon laquelle Muhammad صلى الله عليه وسلم est la première créature d’Allâh ?

 

SHeikh a répondu que :

 

Ces hadîths sont concordants et cohérents et ne se contredisent pas.

 

La première chose créée par Allâh à notre connaissance c’est le «Trône», et Il s’y établit après avoir créé les cieux.

 

Allâh تعالى dit (traduction rapprochée) :

 

«Et c’est Lui qui a créé les cieux et la terre en six jours, - alors que son Trône était sur l’eau, - afin d’éprouver lequel de vous agirait le mieux...» [ Coran, 11/7]

 

S’agissant de la plume, le hadîth susmentionné n’est pas une preuve sur le fait qu’elle est la première chose créée par Allâh.

 

Le sens voulut plutôt, est que dès qu’Allâh l’a créé, Il lui a donné l’ordre d’écrire et elle a écrit toute chose.

 

Quant à Muhammad صلى الله عليه وسلم, il est comme les autres êtres humains donc créé à partir de la semence de son père, ‘Abdullâh Ibn ‘Abdel-Moutalib.

 

Il ne se distingue en rien des autres sur le plan physique d’après sa propre déclaration :

 

«Je ne suis qu’un être humain, j’oublie comme vous oubliez».

 

Le Prophète صلى الله عليه وسلم avait faim, éprouvait de la soif, souffrait du froid et de la chaleur, comme il lui est arrivé de tomber malade et de mourir.

 

Tout ce qui pouvait naturellement arriver à l’homme lui arrivait.

 

Toutefois il se distinguait des autres par le fait qu’il recevait la révélation divine, car il faisait partie des Envoyés.

 

Allâh تعالى dit (traduction rapprochée) :

 

«Allâh sait mieux où placer Son message.» [Coran, 6/124]

 

Madjmu’ Fatâwa 1/62-63

Publié par manhajulhaqq.com

أيُّ المخلوقات أسبق في الخلق منذ

السؤال : كيف يمكن الجمع بين الأحاديث الآتية

"كان الله ولم يكن شيء قبله، وكان عرشه على الماء وكتب بيده كل شيء ثم خلق السماوات والأرض"

وفي مسند الإمام أحمد عن لقيط بن صبرة قلت: يا رسول الله أين كان ربنا قبل أن يخلق خلقه؟ قال

"كان في عماية..."

 وحديث

"أول ما خلق الله القلم"

، فظاهر هذه الأحاديث متعارض في أي المخلوقات أسبق في الخلق، وكذلك ما جاء أن أول المخلوقات هو محمد رسول الله صلى الله عليه وسلم ؟

الإجابة : هذه الأحاديث متفقة مؤتلفة وليست بمختلفة، فأول ما خلق الله من الأشياء المعلومة لنا هو العرش واستوى عليه بعد خلق السماوات، كما قال تعالى

{وهو الذي خلق السماوات والأرض في ستة أيام وكان عرشه على الماء ليبلوكم أيكم أحسن عملاً}

. وأما بالنسبة للقلم فليس في الحديث دليل على أن القلم أول شيء خلق، بل معنى الحديث أنه في حين خلق القلم أمره الله بالكتابة، فكتب مقادير كل شيء. وأما محمد صلى الله عليه وسلم فهو كغيره من البشر، خلق من ماء أبيه عبد الله بن عبد المطلب، ولم يتميز على البشر من حيث الخلقة، كما قال عن نفسه

"إنما أنا بشر أنسى كما تنسون"

، فهو عليه الصلاة والسلام، يجوع، ويعطش، ويبرد، ويصيبه الحر، ويمرض، ويموت فكل شيء يعتري البشرية من حيث الطبيعة البشرية فإنه يعتريه، لكنه يتميز بأنه يوحى إليه وأنه أهل للرسالة كما قال تعالى

{الله أعلم حيث يجعل رسالته}

مجموع فتاوى ورسائل الشيخ محمد صالح العثيمين - المجلد الأول

Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Partager cet article

Les quatre principes de base - القواعد الأربع (dossier)

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Les quatre principes de base - القواعد الأربع (dossier)
بسم الله الرحمن الرحيم

Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.
 
أسأل الله الكريم رب العرش العظيم أن يتولاك في الدنيا والآخرة، وأن يجعلك مبارَكـًا أينما كنت، وأن يجعلك ممّن إذا أُعطيَ شكر، وإذا ابتُلي صبر، وإذا أذنب استغفر، فإنّ هؤلاء الثلاث عنوان السعادة
 
Je demande à Allah, Le Très Généreux, Le Seigneur du Trône, qu’Il te protège dans cette Vie et dans l’Au-delà,  et  qu’Il  te bénisse où que tu sois  et qu’Il te mette parmi ceux qui sont reconnaissants quand ils sont comblés, patients quand ils sont éprouvés et de ceux qui demandent le pardon quand ils pêchent. Certes, ce sont les trois signes du bonheur.
 
اعلم أرشدك الله لطاعته : أن الحنيفية ملة إبراهيم، أن تعبد الله مخلصاً له الدين،  كما قال تعالى
 
Sache, qu’Allah te guide vers son obéissance, que la Hanîfiyah est la religion d’Ibrahim -Bénédiction d’Allah sur lui- : C’est que tu adores Allah Lui vouant un culte exclusif, comme Il a dit :
 

وَمَا خَلَقْتُ الْجِنَّ وَالْإِنسَ إِلَّا لِيَعْبُدُونِ {56

-traduction relative et approchée-

 

« Et Je n’ai créé les djinns et les hommes que pour qu’ils M’adorent (Seul). » (Sourate 51 verset 56)
 

ففإذا عرفت أن الله خلقك لعبادته، فاعلم أن العبادة لا تسمى عبادة إلا مع التوحيد، كما أن الصلاة لا تسمى صلاة، إلا مع الطهارة؛ فإذا دخل الشرك في العبادة، فسدت، كالحدث إذا دخل في الطهارة

 

Quand tu as appris qu’Allah t’a créé pour Son adoration, alors, sache que l’adoration n’est appelée adoration que si elle est accompagnée du Tawhid (l’unicité), tout comme une prière n’est appelée prière que si elle est accompagnée de la purification (at-taharah).

Or, quand le chirk entre dans l’adoration, il la corrompt, tout comme l'impureté (invalide) la purification quand elle est présente.

 

فإذا عرفت أن الشرك إذا خالط العبادة أفسدها، وأحبط العمل، وصار صاحبه من الخالدين في النار؛ عرفت أن أهم ما عليك : معرفة ذلك ،لعل الله أن يخلصك من هذه الشبكة، وهي الشرك بالله التي قال الله فيه،


Ainsi, quand tu seras conscient que si l’association entre dans l’adoration, elle la corrompt, que cela annule les oeuvres et que celui qui le fait sera parmi ceux qui seront éternellement dans le Feu (de l’Enfer), alors tu prendras conscience de la plus importante (obligation) qui t’incombe, qu'Allah te sauve de cet abîme, et c'est le Chirk Billah (associer à Allah),  à propos duquel Allah le Très Haut a dit :
 

إِنَّ اللّهَ لاَ يَغْفِرُ أَن يُشْرَكَ بِهِ وَيَغْفِرُ مَا دُونَ ذَلِكَ لِمَن يَشَاء

-traduction relative et approchée-

 

« Certes Allah ne pardonne pas qu'on Lui donne quelque associé. A part cela, il pardonne [tout autre péché] à qui Il veut. » (Sourate 4 verset 48)

 

وذلك بمعرفة أربع قواعد، ذكرها الله في كتابه

 

Et cela se fait par la connaissance de quatre principes qu’Allah a mentionné dans Son Livre :

Le premier principe القاعدة الأولى

 

القاعدة الأولى : أن تعلم أن الكفار ، الذين قاتلهم رسول الله ، يُقِرُّون بأنّ الله هو الخالق ، المدبر. ولم يدخلهم ذلك في الإسلام، والدليل قوله تعالى

 

Le premier principe est que tu saches que les mécréants, que le Messager a combattu, affirmaient qu’Allah le Très Haut, est Le Créateur et Le Gérant de toutes les affaires. Mais cela ne les a pas fait entrer en Islam.

 

Et la preuve est Sa parole, le Très Haut, Qui a dit :

 

قُلْ مَن يَرْزُقُكُم مِّنَ السَّمَاء وَالأَرْضِ أَمَّن يَمْلِكُ السَّمْعَ والأَبْصَارَ وَمَن يُخْرِجُ الْحَيَّ مِنَ الْمَيِّتِ وَيُخْرِجُ الْمَيَّتَ مِنَ الْحَيِّ وَمَن يُدَبِّرُ الأَمْرَ فَسَيَقُولُونَ اللّهُ فَقُلْ أَفَلاَ تَتَّقُونَ {31

-traduction relative et approchée-

 

« Dis [Ô Mouhammad] : «  Qui vous attribue de la nourriture du ciel et de la terre ? Qui déteint l’ouïe et la vue, et qui fait sortir le vivant du mort et fait sortir le mort du vivant, et qui administre tout ? »  Ils diront : « Allah ». Dis alors : « Ne Le craignez-vous donc pas ? » (Sourate 10 verset 31)

Le second principe القاعدة الثانية

 

القاعدة الثانية: أنهم يقولون :  ما دعوناهم وتوجهنا إليهم إلا لطلب القربة والشفاعة.

Le second principe : qu’ils (les polythéistes) disent :

« Nous ne les invoquons et nous ne tournons autour d’eux que dans l’espoir du rapprochement et de l’intercession (avec Allah). »
 

فدليل القربة، قوله تعالى


Ainsi, la preuve concernant l’espoir de Son rapprochement (auprès des saints vertueux), est Sa parole :
 

وَالَّذِينَ اتَّخَذُوا مِن دُونِهِ أَوْلِيَاء مَا نَعْبُدُهُمْ إِلَّا لِيُقَرِّبُونَا إِلَى اللَّهِ زُلْفَى إِنَّ اللَّهَ يَحْكُمُ بَيْنَهُمْ فِي مَا هُمْ فِيهِ يَخْتَلِفُونَ إِنَّ اللَّهَ لَا يَهْدِي مَنْ هُوَ كَاذِبٌ كَفَّارٌ {3

 

-traduction relative et approchée-

 

« Tandis que ceux qui prennent des Awliyâ (défenseurs, alliés, protecteurs) en dehors de Lui (disent) : «  Nous ne les adorons que pour qu’ils nous rapprochent davantage d’Allah  ». En vérité, Allah jugera parmi eux sur ce en quoi ils divergent. Allah ne guide pas celui qui est menteur et grand ingrat. » (Sourate 39 verset 3)
 

ودليل الشفاعة، قوله تعالى


Et la preuve concernant la demande de Son intercession (auprès des saints vertueux) est Sa parole. Le Très Haut, a dit :
 

وَيَعْبُدُونَ مِن دُونِ اللّهِ مَا لاَ يَضُرُّهُمْ وَلاَ يَنفَعُهُمْ وَيَقُولُونَ هَـؤُلاء شُفَعَاؤُنَا عِندَ اللّهِ قُلْ أَتُنَبِّئُونَ اللّهَ بِمَا لاَ يَعْلَمُ فِي السَّمَاوَاتِ وَلاَ فِي الأَرْضِ سُبْحَانَهُ وَتَعَالَى عَمَّا يُشْرِكُونَ {18

 

-traduction relative et approchée-

 

« Au lieu d’Allah, ils adorent ce qui ne peut ni leur nuire ni leur profiter et disent : « Ceux-ci sont nos intercesseurs auprès d’Allah. » Dis : « Informerez-vous Allah de ce qu'Il ne connaît pas dans les cieux et sur la terre ? » Pureté à Lui, Il est Très élevé au-dessus de ce qu'ils Lui associent !» (Sourate 10 verset 18)

 

 والشفاعة شفاعتان؛ شفاعة منفية؛ وشفاعة مثبتة

فالشفاعة المنفية هي التي تطلب من غير الله، فيما لا يقدر عليه إلا الله؛ والدليل قوله تعالى


Et l’intercession est de deux types : l’intercession interdite et l’intercession permise.
 

  • L’intercession interdite est celle faite à autre qu’Allah concernant ce qu’Allah Seul est capable de faire. Et la preuve est Sa parole, le Très Haut :
     

يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آمَنُواْ أَنفِقُواْ مِمَّا رَزَقْنَاكُم مِّن قَبْلِ أَن يَأْتِيَ يَوْمٌ لاَّ بَيْعٌ فِيهِ وَلاَ خُلَّةٌ وَلاَ شَفَاعَةٌ وَالْكَافِرُونَ هُمُ الظَّالِمُونَ {254

 

-traduction relative et approchée-

 

« Ô vous qui croyez ! Dépensez de ce que Nous vous avons attribué, avant que vienne le jour où il n’y aura ni rançon, ni amitié, ni intercession. Et ce sont les mécréants qui sont les Zhâlimoûn. » (Sourate 2 verset 254)

 

 والمثبتة، هي التي تطلب من الله، فيما لا يقدر عليه إلا الله؛ والشافع مكرم بالشفاعة؛ والمشفوع له من رضي الله قوله وعمله، بعد الإذن؛ والدليل قوله تعالى
  • Et l’intercession permise est celle faite à Allah, dans ce que Seul Allah est capable de faire. Ainsi l’intercesseur est honoré de l’intercession. Et celui qui intercèdera pour quelqu’un, doit être quelqu’un dont les actions et les paroles sont agréées par Allah, après qu’Il lui ait donné la permission (d'intercéder). Et la preuve est Sa parole, le Très Haut :
     

مَن ذَا الَّذِي يَشْفَعُ عِنْدَهُ إِلاَّ بِإِذْنِهِ

 

-traduction relative et approchée-

 

« Qui peut intercéder auprès de Lui sans Sa permission ? » (Sourate 2 verset 255)

Le troisième principe القاعدة الثالثة

 

القاعدة الثالثة : أن النبي ظهر على أناس متفرقين في عباداتهم. منهم من يعبد الملائكة، ومنهم من يعبد الأنبياء و الصالحين، ومنهم من يعبد الأحجار والأشجار، منهم من يعبد الشمس والقمر. قاتلهم رسول الله  ولم يفرق بينهم؛ والدليل قوله تعالى


Le troisième principe est que le Prophète -Prières et bénédiction d’Allah sur lui- rencontra des gens différents dans leurs adorations. Parmi eux il y avait des gens qui adoraient les anges, certains qui adoraient les Prophètes et les hommes pieux, d’autres qui adoraient les pierres et  les arbres, et parmi eux il y en a qui adoraient le soleil et la lune. Le Messager d’Allah  -Prières et bénédiction d’Allah sur lui- les a combattus et n’a pas fait de distinction entre eux.


La preuve est la parole d’Allah le Très Haut :
 

وَقَاتِلُوهُمْ حَتَّى لاَ تَكُونَ فِتْنَةٌ وَيَكُونَ الدِّينُ لِلّهِ

 

-traduction relative et approchée-

 

« Et combattez-les jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de Fitnah et que la religion soit entièrement à Allah seul. » (Sourate 2 verset 193)

 

 ودليل الشمس والقمر، قوله تعالى


Et la preuve que le soleil et la lune (sont adorés) est la parole du Très Haut :
 

وَمِنْ آيَاتِهِ اللَّيْلُ وَالنَّهَارُ وَالشَّمْسُ وَالْقَمَرُ لَا تَسْجُدُوا لِلشَّمْسِ وَلَا لِلْقَمَرِ

 

-traduction relative et approchée-

 

« Parmi Ses merveilles, sont la nuit et le jour, le soleil et la lune : ne vous prosternez ni devant le soleil, ni devant la lune... » (Sourate 41 verset 37)

 

ودليل الملائكة، قوله تعالى


Et la preuve que les anges (sont adorés) est la parole du Très Haut :
 

وَلاَ يَأْمُرَكُمْ أَن تَتَّخِذُواْ الْمَلاَئِكَةَ وَالنِّبِيِّيْنَ أَرْبَابًا

 

-traduction relative et approchée-

 

« Et il ne va pas vous recommander de prendre les anges et les prophètes pour seigneur (divinités). » (Sourate 3 verset 80)

 

ودليل الأنبياء، قوله تعالى


Et la preuve que les Prophètes (sont adorés) est la parole du Très Haut :
 

وَإِذْ قَالَ اللّهُ يَا عِيسَى ابْنَ مَرْيَمَ أَأَنتَ قُلتَ لِلنَّاسِ اتَّخِذُونِي وَأُمِّيَ إِلَـهَيْنِ مِن دُونِ اللّهِ قَالَ سُبْحَانَكَ مَا يَكُونُ لِي أَنْ أَقُولَ مَا لَيْسَ لِي بِحَقٍّ إِن كُنتُ قُلْتُهُ فَقَدْ عَلِمْتَهُ تَعْلَمُ مَا فِي نَفْسِي وَلاَ أَعْلَمُ مَا فِي نَفْسِكَ إِنَّكَ أَنتَ عَلاَّمُ الْغُيُوبِ

 

-traduction relative et approchée-

 

« [Rappelle] le moment où Allah dira : « Ô ’Issâ, fils de Maryam, est ce toi qui as dit aux gens : « Prenez-moi, ainsi que ma mère pour deux divinités en dehors d’Allah ? » Il dira : « Gloire et pureté à Toi ! Il ne m’appartient pas de déclarer ce que je n’ai pas le droit de dire ! Si je l’avais dit, Tu l’aurais su, certes. Tu sais ce qu’il y a en moi, et je ne sais pas ce qu’il y a en Toi. Tu es, en vérité, le Grand Connaisseur de tout ce qui est inconnu. » (Sourate 5 verset 116)

 

ودليل الصالحين، قوله تعالى


Et la preuve que les hommes pieux (sont adorés) est la parole du Très Haut :
 

أُولَـئِكَ الَّذِينَ يَدْعُونَ يَبْتَغُونَ إِلَى رَبِّهِمُ الْوَسِيلَةَ أَيُّهُمْ أَقْرَبُ وَيَرْجُونَ رَحْمَتَهُ وَيَخَافُونَ عَذَابَهُ إِنَّ عَذَابَ رَبِّكَ كَانَ مَحْذُورًا

 

-traduction relative et approchée-

 

« Ceux qu’ils invoquent, cherchent [eux-mêmes], à qui mieux mieux, le moyen de se rapprocher le plus de leur Seigneur. Ils espèrent Sa miséricorde et craignent Son châtiment. Le châtiment de ton Seigneur est vraiment redoutable. » (Sourate 17 verset 57)

 

 ودليل الأحجار والأشجار، قوله تعالى

 

Et la preuve que les pierres et les arbres (sont adorés) est Sa parole, le Très Haut :

 

أَفَرَأَيْتُمُ اللَّاتَ وَالْعُزَّى {19}

وَمَنَاةَ الثَّالِثَةَ الْأُخْرَى {20}

 

-traduction relative et approchée-

 

« Que vous en semble [des divinités], Al-lät (divinité adorée à Tâ-if) et Al-ouzzä (divinité adorée à Nakhla entre La Mecque et Tâ-if), ainsi que Manät (divinité adorée à sayfoul-bahr, qui se trouvait au niveau de Médine sur la Mer Rouge), cette troisième autre ? » (Sourate 53 versets 19 et 20)

 

وحديث أبي واقد الليثي، قال

خرجنا مع رسول الله  إلى حنين، ونحن حدثاء عهد بكفر، وللمشركين سدرة يعكفون عندها، وينوطون بها أسلحتهم، يقال لها ذات أنواط، فمررنا بسدرة، فقلنا: يا رسول الله، اجعل لنا ذات أنواط، كما لهم ذات أنواط؛ فقال رسول الله:  الله أكبر، إنها السنن، قلتم والذي نفسي بيده، كما قالت بنو إسرائيل لموسى


Et dans le hadith de Abou Waaqid al-Laythiy -Qu’Allah l’agrée- qui a dit :


« Nous sortions avec le Prophète -Prières et bénédiction d’Allah sur lui- pour l’expédition militaire de Hounayn et nous avions récemment quitter le polythéisme. Les polythéistes avaient un arbre pour lequel ils avaient de la dévotion et sur lequel ils suspendaient leur armes, ils l’appelaient « Dhaat Anwaat ». Nous sommes passés près d’un arbre et nous avons dit : « Ô Messager d’Allah ! Désigne-nous un Dhaat Anwaat semblable à leur Dhaat Anwaat. » Il répondit : « Allahou Akbar (Allah est le plus grand) ! Ce sont les chemins déviés ! Par Celui qui détient mon âme dans Sa main, ce que vous avez demandé est semblable à ce que Bani Isra-yl demanda à Moussa -Bénédiction d’Allah sur lui- : 

 

يَا مُوسَى اجْعَل لَّنَا إِلَـهًا كَمَا لَهُمْ آلِهَةٌ قَالَ إِنَّكُمْ قَوْمٌ تَجْهَلُونَ {138}

إِنَّ هَـؤُلاء مُتَبَّرٌ مَّا هُمْ فِيهِ وَبَاطِلٌ مَّا كَانُواْ يَعْمَلُونَ {139}

قَالَ أَغَيْرَ اللّهِ أَبْغِيكُمْ إِلَـهًا وَهُوَ فَضَّلَكُمْ عَلَى الْعَالَمِينَ {140}

 

-traduction relative et approchée-

 

« Ô Moussa, désigne-nous une divinité semblable à leurs divinités. » Il dit : « Vous êtes certes des gens ignorants. Le culte auquel ceux-là s’adonnent est caduc ; et tout ce qu’ils font est nul et sans valeur. » Il leur dit : « Chercherai-je pour vous une autre divinité qu’ Allah, alors que c’est Lui qui vous a préférés à toutes les créatures (de leur époque) ? » (Sourate 7 versets138 à 140)»

[Rapporté par At-Tirmidhi (2180) qui a dit que le hadith est Hassan Sahih, et Ahmad (5/218), Ibn Abi Aasim dans As-Sounnah (76), Ibn Hibban dans son Sahih (6702) et il a été authentifié par Ibn Hadjar dans al-Isaabah (4/216)]

Le quatrième principe القاعدة الرابعة

 

القاعدة الرابعة : أن مشركي زماننا أغلظ شركاً من الأولين، لأن الأولين يشركون في الرخاء، ويخلصون لله في الشدة؛ ومشركي زماننا شركهم دائم، في الرخاء والشدة. والدليل قوله تعالى


Le quatrième principe est que les polythéistes de notre époque sont pires dans leur polythéisme que les polythéistes qui les ont précédés. Ceci, parce que ceux qui les ont précédés commettaient le chirk (polythéisme) dans les moments d’aisance et vouaient leurs cultes exclusivement à Allah dans les moments de difficulté. Tandis que le chirk des mouchrikine (polythéistes) de notre époque est continue, pendant l’aisance et la difficulté.

 

La preuve c’est Sa parole, le Très Haut :
 

فَإِذَا رَكِبُوا فِي الْفُلْكِ دَعَوُا اللَّهَ مُخْلِصِينَ لَهُ الدِّينَ فَلَمَّا نَجَّاهُمْ إِلَى الْبَرِّ إِذَا هُمْ يُشْرِكُونَ

 

-traduction relative et approchée-

 

« Quand ils montent en bateau, ils invoquent Allah Lui vouant exclusivement leur culte. Une fois qu’Il les a sauvés [des dangers de la mer en les ramenant] sur la terre ferme, voilà qu’ils [Lui] donnent des associés...» (Sourate 29 versets 65)

 

 والله سبحانه أعلم

Et Allah, Le Sublime, est plus Savant.

وصلى الله على محمد، وعلى آله وصحبه وسلم

Que les prières et la bénédiction d'Allah soient sur Mouhammad, sur sa famille et sur ses compagnons.

Source : Son épitre : « Al Qawa'yd Arba' »
Tiré du site : 
SalafiPublications

Publié par 3ilmchar3i.net

Cheikh Muhammad Ibn ‘Abdel-Wahhâb - الشيخ محمد بن عبد الوهاب

Partager cet article

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>