compteur de visite

Catégories

26 avril 2017 3 26 /04 /avril /2017 09:17
"Louange donc, à Celui qui détient en Sa main la royauté sur toute chose ! Et c’est vers Lui que vous serez ramenés" (Sourate YâSin verset 83)

"Louange donc, à Celui qui détient en Sa main la royauté sur toute chose ! Et c’est vers Lui que vous serez ramenés" (Sourate YâSin verset 83)

Ce qui est obligatoire aux savants des musulmans, lorsque se trouve dans leur commun des gens celui qui se rend auprès des tombes pour invoquer leurs occupants, d'expliquer que ceci est du chirk (polythéisme).

 

Et qu’avec ce polythéisme aucune adoration n'est acceptée.

 

Ni prière, ni aumône, ni jeûne, ni pèlerinage, jusqu'à ce que l'individu voue un culte exclusif à Allâh Seul.

 

Si un homme vient à la mosquée prophétique, alors que la pauvreté l'a touché, il se rend à la tombe du prophète (éloge et salut d'Allâh sur lui) et se met à l'invoquer pour qu'il dissipe la pauvreté, qu'en est-il de cet homme ?

 

Il est un muchrik (polythéiste).

 

Le messager d'Allâh (éloge et salut d'Allâh sur lui) n'agrée point cela.

 

Et il n'agrée point que quiconque se rende à sa tombe et dise : «Ô messager d'Allâh ! Sauve-moi de cette pauvreté !».

 

Bien au contraire, lorsqu'un homme se rendit auprès du Prophète (éloge et salut d'Allâh sur lui) et lui dit : «ce qu'Allâh veut et ce que tu veux», il a joint la volonté du messager à la volonté d'Allâh par le biais d’une particule qui implique l’équivalence, que lui a dit le messager d'Allâh (éloge et salut d'Allâh sur lui) ?

 

Il a dit :

 

«As-tu fait de moi un égal à Allâh ?!»

 

Et ce questionnement est un questionnement de réprobation.

 

 «As-tu fait de moi un égal à Allâh ?! Ce qu'Allah veut Seul !». 

 

Donc les frères, en qui plaçons nous l’espoir ?

 

L’assemblée :

 

En Allâh.

 

Cheikh :

 

Sur qui nous reposons-nous pleinement (tawakul) ?

 

L’assemblée :

 

Allâh.

 

Cheikh :

 

En qui plaçons notre espoir dans le repoussement de ce qui nous nuit ?

 

Allâh !

 

Allâh تبارك وتعالى a dit :

 

 قُلْ مَنْ بِيَدِهِ مَلَكُوتُ كُلِّ شَيْءٍ

 

"Dis: «Qui détient dans sa main la royauté absolue de toute chose..." (Sourate 23 verset 88)

 

Et Il dit : 

 

تَبَارَكَ ٱلَّذِي بِيَدِهِ ٱلْمُلْكُ وَهُوَ عَلَىٰ كُلِّ شَيْءٍ قَدِيرٌ

 

"Béni soit celui dans la main de qui est la royauté" (Sourate 67 verset 1)

 

Et les versets dans cela sont nombreux, à savoir que le commandement est le commandement d’Allâh.

 

Ô mon frère musulman !

 

Ô mon frère croyant !

 

Ô mon frère doté de raison !

 

Comment peux-tu invoquer un homme qui encore hier était comme toi, il mange comme tu manges, il boit comme tu bois, il ressent la faim comme tu la ressens, il tombe malade comme tu tombes malade et lorsqu'il tombe malade il va chez le médecin et lui dit : «Soigne moi». 

 

N'est-ce pas ?

 

Comment peux-tu à présent - après qu'il soit devenu un cadavre - venir l'invoquer ?

 

Est-ce que ceci fait partie de ce qui est concevable Ô les frères ?

 

Est-ce que cela fait partie du raisonnable ?

 

L’assemblée :

 

Non.

 

Cheikh :

 

Non !

 

A plus forte raison que cela ne fait pas partie de la foi.

 

Traduit par Al-Firqatou An-Najiyatou 

Revu et corrigé par une sœur de l'équipe du site 3ilmchar3i.net

Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Unicité - التوحيد