compteur de visite

Catégories

5 avril 2017 3 05 /04 /avril /2017 16:46

Autres actualités

Au sujet de la loi du talion

Ne soit pas trompé par ta jeunesse (vidéo)

Pour faire avorter les complots des ennemis de l'islam

La personne qui a fait des études mondaines, qui a de la culture générale, quelqu'un qu'on décrit aujourd'hui comme étant intelligent et éduqué...

L'architecture dite «islamique» l'est-elle vraiment ?

Le racisme et la moquerie des origines sont une moquerie envers Allâh (vidéo)

Que cache l'islamophobie ?

Causes de la faiblesse des musulmans face à leurs ennemis et moyens d'y remédier

La fatwa mensongère du cannibalisme

La statue de cheval de Jizaan

Prendre les aides financières d'un pays de mécréance

Prétendre que le retard des musulmans est dû à leur attachement à la religion

Couper des têtes puis les afficher comme des trophées ?!

Comment regagner un bien injustement pris

L’habitat équilibré de nos pieux prédécesseurs

Conseil aux jeunes (audio-vidéo)

La déviance des jeunes

Les mécréants sont-ils vraiment allés sur la lune ? (vidéo)

Rappel en cette période de grand froid

Richesses d'hiver (vidéo)

Les prévisions météo

Croire en la météo touche-t-il à la croyance (aquida) ? (audio)

J'ai trouvé de l'argent dans la rue

Objet trouvé : Que faire ?

Croire que le soleil est immobile est une mécréance

Le soleil tourne autour de la terre

La terre est-elle ronde ? (vidéo)

Du fait de travailler dans une imprimerie dépendante de la banque

Moderniser l'islam

À qui la faute ?

Fin du monde en 2012 (vidéo)

La théorie de l'évolution

Réfutation de la théorie présumant que l'homme est à l'origine un singe

Un signe pour les gens doués de raison (vidéo)

Le tsunami (audio-vidéo)

Interpréter le coran au moyen de théories scientifiques ?

Attitude à adopter face l’ignorance de certaines femmes mouslimas dévergondées

Déposer de l'argent dans les banques

L’achat d’un appartement au moyen de la banque

L'exploration des autres planètes

Décrêt concernant le non-respect du code de la route

Brûler un feu rouge et les autres infractions au code de la route

Ne pas mettre sa ceinture (vidéo)

Quel est le jugement de ceux qui roulent à très grande vitesse ? (vidéo)

Avant les vacances

Le conseil dans les situations de tremblement de terre

صيحة نذير إلى أمة الغضب اليهود (dossier)

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Actualités - أخبار
5 avril 2017 3 05 /04 /avril /2017 16:45

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Actualités - أخبار
5 avril 2017 3 05 /04 /avril /2017 16:18
Voter en France pour «le moindre mal»

Questionneur :

 

As-salâm 'alaykom wa rahmetouLlâhi wa barakatouh noble cheikh, qu'Allâh vous préserve.

 

Nous avons en France un candidat considéré par les gens comme le moindre mal en comparaison aux autres candidats.

 

Les musulmans veulent donc lui donner leurs voies pour se parer des nuisances, car il leur a promis de ne pas faire la guerre au voile et aux mosquées.

 

En revanche ce candidat combat les gouverneurs musulmans et incite à se révolter contre-eux.

 

Voter pour lui mettra peut-être les musulmans en sécurité en France mais provoquera des troubles dans les pays musulmans.

 

Quel est votre avis sur ceux qui disent : "Nous ne sommes pas capable de faire la hijrah et nous ne le serons peut-être jamais, il convient donc que nous pensions à nous en premier lieu, dans le fait de repousser le mal" et ils votent pour un mécréant dont il est dit qu'il est : "le moindre des deux maux" ???

 

Et c'est auprès d'Allâh que nous cherchons le secours.

 

Qu'Allâh vous récompense et soit bienfaisant envers vous.

 

Réponse :

 

Wa 'alaykom ssalam, ceci ne leur est pas permis, qu'ils restent chez eux tout simplement.

 

Questionneur :

 

Me permettez-vous de propager ?

 

Cheikh :

 

Il n'y a aucune gêne.

 

Traduit par Abdoullah Abou Khouzaymah.

Publié par la page Al-Firqatou An-Najiyatou

        

Cheikh Abou 'Abd-Rahmân El-Mekki - الشيخ أبي عبد الرحمن المكي الليبي

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Actualités - أخبار
1 avril 2017 6 01 /04 /avril /2017 13:34
Dernière parole du Cheikh Soulayman Ar-Rouhayli concernant le vote

J'ai été questionné à plusieurs reprises au sujet des élections et à la participation au vote, et j'ai répondu plusieurs fois que les élections n'étaient pas un moyen légiféré et que le devoir des musulmans était d'emprunter des voies légiférées. 

 

Cependant, si le musulman est éprouvé par la présence d'élections, doit-il y participer ?

 

Mon avis sur les élections se divise en deux catégories :

 

- 1ère catégorie :

 

Les élections législatives, où les électeurs chargent une personne [ndt : député en France par exemple] de la législation dans le pays alors qu'il n'est pas attaché à la chari3a : ce type d'élection est alors interdit (haram) de manière absolue car il ne convient pas au musulman de donner cette charge à ce genre de personne sans attache à la chari3a.

 

Si la personne se trouve dans un pays où le citoyen est puni s'il ne vote pas [ndt : Belgique il me semble par ex] alors le musulman peut utiliser ce que l'on appelle le vote blanc. 

 

- 2ème catégorie :

 

Elle concerne les élections pour des fonctions exécutives [ndt : maire, président etc].

 

La base pour moi est de ne pas participer à celles-ci si ce n'est entre deux maux : l'un est moindre par rapport à l'autre ; dans ce cas le vote est autorisé sans prise de parti et sans publicité pour les candidats, la personne votera seule.

 

Et il est connu que dans les régimes démocratiques, l'élection présidentielle fait partie de la deuxième catégorie car le président n'a pas de pouvoir législatif et ne peut que confirmer ou contester [ndt : une proposition de loi].

 

De ce fait, les avis des savants ont divergé quant au vote : certains l'ont totalement interdit et d'autres voient que le vote pour le moindre mal est autorisé et ceci est mon avis.

 

L'avis de repousser le plus grand des deux maux, je l'ai entendu de plusieurs machayik comme Cheikh Ibn Baz, Cheikh Ibn Uthaymin رحمهما الله, Cheikh Abdelmouhsin Al Abbad qui a émis une fatwa dont le contexte était un pays où la minorité était musulmane, les deux candidats des mécréants, l'un d'entre eux très dur envers les musulmans alors que l'autre l'était moins, le vote des musulmans était donc permis si cela avait du poids pour influencer les résultats et éloigner le pire des deux candidats.

 

Avec cet avis que je donne, je tiens à rappeler qu'il n'est pas permis aux musulmans de se disputer à cause de cela [ndt : la fatwa], il faut que le musulman regarde l'avis le plus bénéfique parmi les fatawa pour l'enracinement et la concrétisation du bien, et le musulman prend l'avis des savants qu'il voit comme étant le plus proche de la vérité.

 

Et j'écris cela en guise de conseil et de miséricorde pour mes frères, ainsi qu'en faisant mon devoir ; car en ces temps les disputes et les discordes s'intensifient concernant ce sujet [ndt : des élections].

 

Qu'Allâh [nous] guide tous vers le bien, et que les prières d'Allâh et les bénédictions soient sur notre prophète.

 

Le 4 cha'ban 1438 - 1 mai 2017

Traduit par Abdullah Al Jazairi

Publié par Fawaid ala-l manhaj as-salafi

الحمد لله وحده والصلاة والسلام على من لانبي بعده وبعد فقد سئلت مرارا عن الانتخابات والمشاركة في التصويت
وأجبت مرارا بأن رأيي أن الانتخابات ليست طريقا مشروعا وأن الواجب على المسلمين اتخاذ الطرق المشروعة
لكن اذا ابتلي المسلم بوجود الانتخابات فهل له أن يصوت ؟
رأيي أن الانتخابات تنقسم الى قسمين
القسم الأول الانتخابات التشريعية التي يفوض فيها المنتخبون بالتشريع بدون التزام بالشرع فهذه التصويت فيها حرام مطلقا لأنه ليس للمسلم أن يفوض مخلوقا في التشريع بدون التزام الشريعة واذا كان الانسان في دولة يجرم نظامها من لا يصوت فإنه يسوغ للمسلم أن يدخل بمايسمى الورقة البيضاء
وأما القسم الثاني فهو الانتخابات للمناصب التنفيذية لا التشريعية فهذه الأصل عندي عدم المشاركة فيها الا إذا كان الأمر دائرا بين مفسدتين إحداهما كبرى والأخرى دونها فهنا يجوز التصويت من غير انجرار للتحزب ولا للدعايات للمرشحين وانما يصوت الانسان بنفسه
ومن المعلوم أنه في الأنظمة الجمهورية يكون انتخاب الرئيس من القسم الثاني لأنه لايكون مشرعا وانما له حق المصادقة أو الاعتراض ومن هنا اختلفت أنظار الشيوخ في التصويت فيها فمن مانع مطلقا وله حظه من النظر ومن مجيز لارتكاب أخف المفسدتين وأنا أرى الجواز ونظرنا أوسع من النظر الى المسلمين في البلد الذي تجرى فيه الانتخابات بل إلى المفسدة التي تقع على المسلمين حتى في البلدان الإسلامية من جهات متعددة
والقول بالتصويت عند وجود مفسدتين مع رجاء دفع أعلاهما بالتصويت سمعته من عدد من المشايخ كالشيخ ابن باز وابن عثيمين رحمهما الله وشيخنا الشيخ عبدالمحسن العباد حيث سمعت منه فتوى مضمونها أنه في البلاد التي تكون فيها أقلية مسلمة وترشح كافران أحدهما شديد الحقد على المسلمين والآخر دونه ورجا المسلمون أن دخولهم يؤثر في ابعاد من هو شر وأعظم ضررا على المسلمين فإنهم يدخلون وارتكاب أخف الضررين مطلوب أما إذا كان دخولهم لايقدم ولايؤخر فإنهم لايدخلون
ومع تقريري هذا فاني أقول لاينبغي للمسلمين أن يتنازعوا بسبب هذا وينبغي عليهم النظر للأصلح من الفتاوى تأصيلا وتحققيا للخير فيعملوا بها والمسلم يأخذ من أقوال العلماء ماظهر له أنه أقرب للصواب
وقد كتبت هذا نصحا لإخواني ورحمة لهم وقياما بالواجب لأنه في هذه الأيام يشتد اللغط بين المسلمين ويعظم التنازع بينهم في هذه المسأله
هدى الله الجميع للخير وصلى الله على نبينا وسلم

Cheikh Souleyman Ben Salîm Allâh Ar-Ruheylî - الشيخ سليمان بن سليم الله الرحيلي

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Actualités - أخبار
23 mars 2017 4 23 /03 /mars /2017 20:38
Faut-il voter (en France) pour éviter le pire ? (audio-vidéo)

Question :

 

Quel est le jugement des élections qui ont lieu dans les pays mécréants tel que la France pour apporter le moindre des deux maux, sachant que certains de ceux qui se présentent pour cette fonction sont plus mauvais que d'autres dans ce qui est apparent ? 

 

Réponse :

 

Par Allâh, ce que je considère c'est que si les élections sont législatives, pour les assises de législation ; ceci n'est pas permis de manière absolue, ni dans un pays mécréant, ni dans un pays musulman qui est régi par les lois de l'homme, car les élections législatives signifient de donner à l'élu le droit dans la législation, alors que la législation est uniquement à Allâh عز وجل.

 

Ainsi cela n'est pas permis, et il n'est pas question d'apporter le moindre des deux maux, ou d'intérêts, ou désintérêts, de manière absolue.

 

Quant aux élections exécutives, telles que les élections des maires, les élections des gouverneurs, les élections des chefs d'état, les élections qui ne sont pas législatives, qui n'ont pas de rapport avec la législation, mais elles ne sont qu'exécutives, le pouvoir exécutif.

 

Pour nous, la base est de délaisser cela car ce n'est pas une voie légiférée, et ce n'est pas une voix légiférée pour concrétiser le gouvernement.

 

Ainsi la base est que l'individu s'en écarte.

 

Cependant si la personne a peur d'un mal pour lui, par exemple s'il est dans un pays qui punit celui qui ne vote pas, celui qui ne vote pas est puni et contrôlé par la loi ; celui-ci peut entrer pour voter, cependant il met dans l'urne une feuille blanche pour qu'il soit épargné de ce mal, comme cela est présent dans les règles.

 

Mais si l'affaire est entre deux maux, ou entre une personne qui appelle à chasser les musulmans et fermer leurs mosquées dans ce pays en prétendant préserver le pays et entre une personne qui appelle à donner aux musulmans leurs droits ; moi je considère qu'il est permis de voter, et il se peut même qu'il leur soit obligatoire de voter dans ce cas car il est obligatoire aux musulmans de repousser le mal d'eux, du moment qu'ils n'ont pas la possibilité d'émigrer (vers un pays musulman) et qu'actuellement ils sont entre deux maux, dont l'un des deux est plus grand ou entre une promesse qui leur donnera droit à certains intérêts, et entre une menace de faire du mal aux musulmans et leurs mosquées ; moi je considère que dans ce cas, il est légiféré aux croyants de voter pour repousser le mal des musulmans dans leur pays.

 

Publié par sahihofislam

Cheikh Souleyman Ben Salîm Allâh Ar-Ruheylî - الشيخ سليمان بن سليم الله الرحيلي

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Actualités - أخبار
1 février 2017 3 01 /02 /février /2017 20:10
La démocratie

Il a dit :

 

L'essence de la démocratie c'est l'essence de la religion ; Certes la démocratie son objectif et son essence et qu'on ne dirige pas la nation avec un dictateur injuste qui les opprime dans leur vie à travers sa gouvernance ; Et c'est l'essence vers laquelle appelle la religion et les moyens nécessaires pour accomplir le devoir sont aussi obligatoires.

 

Donc il est obligatoire de prendre la démocratie pour concrétiser l'essence de la religion.

 

J'ai dit :

 

L'objectif de la religion et son but est de concrétiser l'adoration d'Allâh سبحانه وتعالى, et établir Sa religion سبحانه reposant sur 2 fondements :

 

- Que nous n'adorons qu'Allâh

- Que nous adorons Allâh qu'avec ce qu'Il a légiféré.

 

Et ceci est une réalité contredisant la démocratie dont son essence en vérité est le jugement du peuple par le peuple avec le peuple !

 

Et la question de retirer le gouverneur qui est un dictateur injuste, ce n'est pas l'essence de la religion, ce n'est pas l'objectif de la religion.

 

Les nombreux textes et le consensus indiquent l'obligation de patienter sur l'oppression des gouverneurs dont nous ne voyons pas de mécréance claire qui contient une preuve que nous avons émanant d'Allâh.

 

Si nous voyons d'eux une mécréance claire dont nous avons une preuve émanant d'Allâh, alors la sortie contre eux est permis, à condition qu'il n'y a pas comme conséquence l'effusion de sang et la propagation du désordre et de tort causé aux musulmans ; Au cas contraire la patience c'est l'agrément.

 

Ceci te montre que ce que tu prétends être l'objectif de la religion et l'essence pure sont des mensonges.

 

Il n'y a pas de place pour la règle les moyens nécessaires pour accomplir le devoir sont aussi obligatoires.

 

Sur la page Facebook de Cheikh 

 Publié par la page Fawaid ala-l manhaj as-salafi

قال : جوهر الديمقراطية هو جوهر الدين، فإن الديمقراطية غايتها وجوهرها أن لا يتحكم بالأمة ديكتاتور ظالم يعتسف فيهم حياتهم في حكمه. وهذا هو جوهر ما يدعو إليه الدين وما لا يتم الواجب إلا به فهو واجب، فيجب الأخذ بالديمقراطية لتحقيق جوهر الدين

قلت : غاية الدين ومقصده تحقيق العبودية لله سبحانه وتعالى، وإقامة الدين له سبحانه على أصلين
 أن لا نعبد إلا الله
 أن نعبد الله بما شرع
وهذه حقيقة تختلف عن الديمقراطية التي جوهرها في الحقيقة حكم الشعب للشعب بالشعب
 وقضية إخراج الحاكم الديكتاتور الظالم، ليست جوهر الدين، يدل عليه النصوص المتكاثرة والإجماع على وجوب الصبر على جور الئمة الذين لم نر عليهم كفراً بواحاً عندنا فيه من الله برهان، فإن رأينا عليهم الكفر البواح الذي عندنا فيه من الله برهان فإن الخروج عليهم جائز بشرط أن لا يترتب عليه إراقة الدماء وجر الفساد والضرر على المسلمين، وإلا فإن الصبر هو المتعين
 هذا يدلك أن ما زعمته غاية الدين وجوهرة محض تخرص

فلا محل لقاعدة ما لا يتم الواجب به إلا واجب

Cheikh Mohammad Ibn 'Omar Ibn Sâlim Bâzmoul - الشيخ محمد بن عمر بن سالم بازمول

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Actualités - أخبار
13 janvier 2017 5 13 /01 /janvier /2017 16:11
L’interdiction de confectionner et vendre des niqâbs au Maroc (audio-vidéo)

Ce questionneur dit : 

 

Une décision a été conclue sur l’interdiction de vendre des niqâbs dans les boutiques afin que les femmes ne le portent plus au Maroc (qu’Allâh le garde ainsi que tous les pays mouslim).

 

Nous voulons vous exposer cela, et est-ce que nous devons suivre ce qui nous a été ordonné ?

 

Réponse :

 

Qu’Allâh te bénisse !

 

Il n’y a pas de doute que cet ordre contredit la législation (islamique) et n’aurait pas dû être prononcé, et malgré cela, le mouslim doit obéir à celui qui détient le pouvoir dans le convenable.

 

Tu dois donc, Ô mouslim, obéir à celui qui détient le pouvoir dans le fait de ne pas vendre ces choses dans les boutiques en étant obéissant à celui qui détient le pouvoir.

 

Et tu dois réprouver cela avec ton cœur et tu ne dois pas parler en blâmant cela devant les gens.

 

Et ceci est ce qu’Allâh t’a destiné dans la condamnation du blâmable, le Messager صلى الله عليه وسلم a dit :

 

"Celui d’entre vous qui voit un fait blâmable, qu’il le fasse cesser de sa main, s’il n’est pas capable qu’il le fasse par la langue, s’il n’en est pas capable qu’il le fasse avec son cœur, et c’est là, le degré le plus bas de la foi."

 

Et vis-à-vis de la force de celui qui détient le pouvoir, il n’y a ici que le cœur (pour le blâmer).

 

Et nous demandons à Allâh qu’Il fasse revenir les gouverneurs mouslim à l’application de Sa législation et à la bienveillance envers leur communauté.

 

Traduit et publié par sounnah-video.com

Cheikh Sâlim Abou Anwâr Bâmahriz - الشيخ سالم أبو أنوار بامحرز

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Actualités - أخبار
1 janvier 2017 7 01 /01 /janvier /2017 20:55
Croire en la météo touche-t-il à la croyance (aquida) ? (audio)

Questionneur :

 

C'est la troisième question concernant le hadith :

 

"Les clés de l'invisible sont au nombre de cinq que personne ne connaît hormis Allâh, parmi elles, personne ne sait quand viendra la pluie hormis Allâh تعالى."

 

La question ici est: si quelqu'un a entendu les prévisions météorologiques, bien sûr par le biais de leurs calculs/mesures scientifiques (aux météorologues), et il est convaincu que la pluie va venir demain, cela affecte-t-il sa croyance/foi ('aqida) selon la compréhension de ce hadith ?

 

Cheikh Al Albani :

 

Non, cela n'affecte pas la croyance.

 

Questionneur : 

 

Cela n'affecte pas la croyance.

 

Cheikh :

 

Non, jamais.

 

Questionneur : 

 

Qu'Allâh te récompense par un bien ; Assalâmou 'aleykoum.

 

Cheikh : 

 

Wa 'aleykoum salâm.

 

Traduit par Abdoullaah Abu Edem

Publié par cheikhalalbani.com

السائل : هي ثلاثة أسئلة

(مفاتيح الغيب خمس لا يعلمها إلا الله منها ولا يدري أحد متى يجيء المطر إلا الله تعالى)

 السؤال هنا لو شخص سمع النشرة الجوية ، طبعًا من خلال مقاييسهم العلمية ، اقتنع أن المطر سيأتي غدًا ، هل هذا يؤثر على عقيدته بالنسبة لفهمه لهذا الحديث ؟ 

الشيخ : لا ، لا يؤثر على العقيدة 

السائل : لا يؤثر على عقيدته

الشيخ : لا ابدا

السائل : جزاكم الله خيرا السلام عليكم

الشيخ : وعليكم السلام

Cheikh Mouhammad Nacer-dine Al-Albany - الشيخ محمد ناصر الدين الألباني

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Actualités - أخبار
1 janvier 2017 7 01 /01 /janvier /2017 18:58
Ceci est une démonstration claire aux gens - هذا بيانٌ للنَّاس

La Louange est à Allâh, Le Tout-Puissant, Le Très-Haut ; et que la prière et le salut soient sur celui qu’Allâh a envoyé avec la plus parfaite conduite, et qu’Il a parfait par les bonnes qualités.

 

Cela dit, il est des calamités par lesquelles la Nation est éprouvée ces derniers temps, le déchirement de son rang, la divergence dans son discours et l’assaut cynique de ses ennemis porté contre elle de toute part.

 

Ce qui incombe certes à tout croyant jaloux de s’évertuer à repousser ces maux ou de les atténuer.

 

Par prise de conscience de notre part de la gravité de la chose, de la pesanteur du dépôt et de la grandeur de la responsabilité, nous avons estimé très opportun de nous adresser par ce conseil à tous nos frères ; Puisse celui-ci les faire profiter et les préserver des troubles qui les guettent, notamment ces jours-là où les appels insidieux, sous de multiples arguments spécieux, se sont multipliés tentant d’assener un coup très dur aux musulmans, mettant ainsi à risque leur sécurité et leur stabilité.

 

Donc afin de faire front à ces tentations, nous disons ceci, tout en recourons à Allâh seul :

 

Cette religion est certes édifiée sur deux glorieux fondements :

 

-Le premier en est la sincérité envers Allâh dans toute œuvre.

 

-Le second en est le bon suivi du Messager d’Allâh -prière et salut d’Allâh sur lui-, qu’Allâh -Puissant et Majestueux- a envoyé avec la guidée et la religion de vérité.

 

Le suivi de ce noble Prophète ne peut en aucun cas être correct ni complet qu’en désavouant les polythéistes, et avec à leur tête les juifs et les chrétiens.

 

Cela parce que beaucoup de gens parmi sa Nation suivent la conduite et la voie des gens de mécréance, tel que lui-même a dit, mettant sa communauté en garde, -prière et salut d’Allâh sur lui- :

 

«Vous suivrez très certainement la voie de ceux qui étaient avant vous au point de leur ressembler comme deux plumes se ressemblent, jusqu’à même au point que s’ils entrent dans le trou d’un lézard, vous y entrerez aussi !»

Ils dirent (les compagnons) : «Ô Messager d’Allâh ! Les juifs et les chrétiens ?»

Il dit : «Mais qui alors ?»

Hadith rapporté par El Boukhârî et Mouslim.

 

Et dans une version d’El Boukhârî, d’après le Prophète -sur lui le salut- :

 

«L’heure ne surviendra pas jusqu’à ce que ma Nation suivra la conduite des autres nations, empan par empan, et coudée par coudée.»

On dit (les compagnons) : «Ô Messager d’Allâh ! Tels que les Perses et les Romains ?»

Il dit : «Mais qui sont les gens à part eux ?»

 

Parmi les versets qui appuient ce qui est parvenu dans ces textes prophétiques, la Parole de notre Seigneur -Puissant et Majestueux- au sujet de ces nations (traduction rapprochée) :

 

(([Il en fut de même] de ceux qui vous ont précédés : ils étaient plus forts que vous, plus riches et avaient plus d’enfants. Ils jouirent de leur lot [dans ce monde] et vous avez jouit de votre lot comme vos prédécesseurs ont joui de leur lot. Et vous avez discuté à tort et à travers comme ce qu’ils avaient discuté. Ceux-là verront leurs œuvres anéanties ici-bas et dans l’au-delà, et ceux-là sont les perdants.)) At-Tewba (Le Repentir), v. 69.

 

Ibn ‘Abbês a dit :

 

«Comme cette nuit est semblable à la veille ; Ceux-là sont les enfants d’Israël, Allâh nous a comparés à eux.»

 

Ici, le Prophète -prière et salut sur lui- met en garde de se faire ressembler à ces nations ; Mais il n’y a pas dans ces hadiths une information concernant la Nation toute entière ; Car, il est rapporté de lui par des voies multiples qu’une communauté de sa Nation demeurera apparente s’attachant à la vérité jusqu’à la venue de l’Heure.

 

En effet, les musulmans sont les gens les plus guidés, les plus adroits, et les plus droits en conduite dans cette vie.

 

Allâh les a même dressés en témoins à toutes les autres nations (traduction rapprochée) :

 

((Et ainsi Nous avons fait de vous une communauté de juste-milieu, afin que vous soyez témoins aux gens, comme le Messager sera témoin à vous)) El Baqara (La Vache), v. 143.

 

Or cela ne peut avoir lieu : «jusqu’à ce que vous reveniez à votre religion.»

 

Quant au fait de donner priorité aux émotions sur les Textes, cela fait certes partie de la passion, et n’a aucun lien avec la religion.

 

(traduction rapprochée) 

 

((Et juge parmi eux d’après ce qu’Allâh a fait descendre. Ne suis pas leurs passions, et prends garde qu’ils ne tentent de t’éloigner d’une partie de ce qu’Allâh t’a révélé. Et puis, s’ils refusent (le jugement révélé) sache qu’Allâh veut les affliger pour une partie de leurs péchés. Et Beaucoup de gens, certes, sont des pervers.)) El Mê’ida (La Table Servie), v. 49 

 

((Puis, si vous vous disputez en quoi que ce soit, renvoyez-le à Allâh et au Messager, si vous croyez en Allâh et au jour dernier. Ce sera bien mieux et de meilleure interprétation (et aboutissement).)) An-Nicê’ (Les Femmes), v. 59.

 

Donc, la passion et la religion sont deux opposés.

 

Elles ne se réunissent pas.

 

Ainsi ces manifestations qui sont devenues flagrantes et à laquelle on assiste massivement dans beaucoup de pays musulmans, hormis quelques rares pays, et nonobstant la délivrance de plusieurs fetwas les interdisant, rédigées par de grands et considérables gens de science, et à leur tête les trois imams à cette époque, -qu’Allâh leur fasse miséricorde-, les masses des musulmans s’en sont pourtant détournés et se sont laissés traîner par les passions des autres, du nombre de ceux dont les propos ne sont point considérables.

 

Ces manifestations et marches sont un moyen non établi par la charia, ni par les pieux prédécesseurs.

 

C’est une hérésie abominable innovée au sein du principe d’ordonner le bien et d’interdire le mal.

 

Et il suffirait pour arguer de son caractère altéré et corrompu et de son illégitimité, de voir les troubles et désordre qui adviennent dans les rangs des musulmans, l’inimitié qui s’attise entre eux et les dissensions qui s’alimentent à leur sein ; ce qui génère en plus des pillages et des effusions de sang.

 

Craignez donc Allâh, Ô prôneurs de la manifestaille !

 

Craignez Allâh envers cette Nation, car la sédition, quand ses vents soufflent et quand ses feux s’enflamment, n’épargnera plus personne.

 

Ô nos jeunes !

 

Que les appels insidieux ne vous séduisent.

 

Ne soyez pas des suiveurs de tout crieur ; appliquez-vous [à la sagesse], fortifiez votre foi et ne vous déviez point de la conduite de votre Prophète (traduction rapprochée) : 

 

((Et craignez une calamité qui n’affligera pas exclusivement ceux qui sont injustes d’entre vous. Et sachez qu’Allâh est dur en punition.)) El Anfêl (Le Butin), v. 25

 

((Ceci est une démonstration claire pour les gens, un guide, et une exhortation pour les pieux.)) êl ‘Imrân (La Famille d’Imran), v. 138.

 

Le Cheikh, l’Imam ‘Abd El ‘Azîz Ibn ‘Abd Allâh Ibn Bêz -qu’Allâh lui fasse miséricorde- a dit dans Medjmoû‘ Fatêwa Wa Maqâlêt (Recueil de fetwas et d’articles), vol. 6, p. 418 :

 

«La bonne méthode est certes un des meilleurs moyens pour accepter la vérité.

Et la méthode mauvaise et agressive est un des plus dangereux moyens menant à réfuter la vérité et à ne pas l’accepter, comme elle engendre aussi des calamités, des injustices, des transgressions et des agitations.

Est annexé à cette question, les actes de certains gens tels que les manifestations qui sont susceptibles de générer un mal immense contre les prêcheurs.

Car les marches dans les rues, les proclamations et les manifestations ne sont pas un moyen de réforme et de prédication.

Le moyen qui est correct consiste à visiter [le gouverneur], à lui écrire et avec une bonne méthode.

Tu conseilles par ce moyen le président, l’émir, et le chef de tribu ; non pas par le recours à l’agressivité et la manifestation.

Le Prophète est en fait resté treize ans à La Mecque sans avoir pourtant jamais fait de manifestations ni de marches ; et sans avoir non plus menacé les gens de piller leurs biens ni de les assassiner.»

 

Et c’est Allâh qui guide les hommes vers tout acte de bien.

Et louange à Allâh, Le Seigneur de l’univers.

 

Traduit par Aboû Fahîma ‘Abd Ar-Rahmên AYAD

Publié par tasfiatarbia.org

      

Cheikh Lazhar Sinîqra - الشيخ لزهر سنيقرة

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Actualités - أخبار
24 décembre 2016 6 24 /12 /décembre /2016 11:04
Au sujet de la loi du talion

Les gens de science ont rappelé concernant ce sujet, le cas d'une personne ayant commis un crime envers quelqu'un, doit-on se venger de lui ou non ?

 

-Ils ont rappelé que le talion dans la loi judaïque est un décret définitif.

On se doit de l'accomplir et pour la victime, il n'y a aucun choix le concernant. 

 

-Dans la loi chrétienne, c'est l'inverse.

Il y a l'obligation de pardonner.

En effet, dans le fait de punir le criminel suite à son délit, il y a une fermeté et une cessation du mal, alors que dans le pardon, il se trouve la vertu et la noblesse, de même que la bonté envers celui à qui on a pardonné. 

 

Notre législation est venue, et la louange revient à Allâh, pour parfaire et parachever.

 

À savoir, elle a donné le choix à celui qui est en droit, soit de pardonner, soit de punir c'est-à-dire qu'il pardonne dans les situations de pardon ou qu'il punit dans les situations de punition. 

 

Ceci, sans aucun doute, est bien meilleur que la loi judaïque qui a ôté le droit à la victime de pouvoir pardonner et dans laquelle ils pourraient se trouver pour eux une réforme ;

 

De même qu'elle est meilleure que la loi chrétienne qui, elle aussi, a ôté aussi le droit à la victime de choisir en lui rendant obligatoire le pardon alors qu'il pourrait y avoir une réforme dans le fait de saisir le criminel et de le punir en conséquence. 

 

Les nobles caractères p 16-17

Retranscrit par Ummu Isma3il 

Publié par 3ilmchar3i.net

لو أن أحداً جنى على أحد فهل يقتص منه أم لا ؟

ذكروا أن القصاص في شريعة اليهود حتميٌّ ولابد منه

 ولا خيار للمجني عليهم فيه , وأن الأمر في شريعة النصارى العكس , وهو وجوب العفو

, لكن شريعتنا جاءت كاملة من الوجهين , ففيها القصاصُ وفيها العفو , لأن في أخذ الجاني بجنايته حزماً وكفاً للشر , وفي العفو عنه إحساناً وجميلاً , وبذل معروف فيمن عفوت عنه , فجاءت شريعتنا والحمد لله مكملة , خيرت من له الحق بين العفو والأخذ , لأجل أن يعفو في مقام العفو , وأن يأخذ في مقام الأخذ

وهذا بلا شك أفضل من شريعة اليهود التي ضيعت حق المجني عليهم في العفو الذي يكون فيه مصلحة لهم , وأفضل من شريعة النصارى التي ضيعت حق المجني عليهم أيضاًً فأوجبت عليهم العفو وقد تكون المصلحة في الأخذ وإنزال العقوبة

مكارم الأخلاق

Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Actualités - أخبار