compteur de visite

Catégories

5 avril 2017 3 05 /04 /avril /2017 19:13

Mes souvenirs avec Cheikh Mouhammad Nassir ad-Din Al-Albani (dossier)

Le savant reconnaît l'ignorant...

Citation faussement attribuée à Cheikh Al-Albany

Avertissement à celui qui enregistre les savants sans autorisation (audio)

Le respect des savants

Y a-t-il de la dureté dans les livres de Cheikh Rabi' ? (audio-vidéo)

La différence entre al-‘alim (savant), al-mufti et al-qadhi (le juge) (audio)

Femme qui dit au Cheikh : «Je t’aime en Allâh» (audio)

Allocutions de Cheikh Mohammad Ibn Ramzân Al-Hadjiri lors de sa venue au Maroc (audio)

Celui qui dit que Cheikh Mohamed Ibn Hady Al Madkhaly n’a pas tenu sa langue concernant l’honneur des gens de la sounnah en les critiquant et en mettant en garde contre eux... (audio)

Les savants du net (vidéo)

La femme qui demande par téléphone, conseil auprès d'un étudiant en science

Les mérites des savants

Le jugement de l'appellation : «cheikh al Islam»

Celui qui injure les savants et les croyants

Message très important (audio)

Discours de Cheikh Sâlim Bâmahriz à l’occasion du séminaire qui aura lieu au Maroc avec Cheikh Oubeyd Al-Djabiri (audio)

Cheikh Oubeyd Al-Djabiri conseille de revenir aux savants d'Algérie (audio-vidéo)

Les savants d'Algérie (vidéo)

La différence entre la personne de la masse, l’étudiant en science religieuse et le savant (vidéo)

Avoir honte de citer certains savants de la sounnah (audio)

Les salafis ont beaucoup de nobles savants (audio)

Épier les défauts des savants sous prétexte de prévenir les gens de leurs erreurs ?

Site des grands savants d'Arabie Saoudite

Les pays où il n’y a ni étudiants recommandés, ni savants

L’imam Al Boukhari présente ses excuses pour avoir souri

Les gens ne cesseront d'être dans le bien tant que leurs savants seront âgés ! (audio)

Qu'Allâh récompense les habitants de la ville de Nador ! (audio)

Les caractéristiques de l'homme de science (audio)

Observer le comportement des savants

Imam dans la religion

L’Imam de la critique et de l’éloge, Cheikh Rabi’ al-Madkhali, m’a appris au travers de ses paroles et actes

La mort des savants

Les savants de Médine

Allâh ne laisse pas la terre sans savants ! (audio)

L'amour de la gloire lui brisera le dos (audio-vidéo)

Le fossé entre les savants et la société

La prétention d’avoir la science, son danger et ses méfaits (dossier)

Le revificateur de chaque siècle (vidéo)

De quels savants peut-on prendre la science ?

Suivre aveuglement les savants... ?! (vidéo)

Voici les grands savants... !

Les gens de science en Algérie (audio-vidéo)

Quel regard porte les gens de la sounna et du consensus sur l'imam Nawawi et l'imam Asqalani ? (audio-vidéo)

Les bonnes manières liées au questionnement

A ceux qui disent que Cheikh Rabi’ al-Madkhali impose son avis et rend innovateur celui qui le contredit

Est-il est correct de nommer "Cheikh" tout le monde ? (vidéo)

Imaginez-vous sur une route sans lumière...

Les gens de la science sont connus ! (audio)

Certaines questions n'ont pas besoin d'être posées (vidéo)

Le comportement adéquat avant de poser une question - أذهب السؤال (audio)

Si tu en es capable, soit un savant !

Les types de savants et d'étudiants

Lorsqu’un savant commet une erreur (audio)

Oui, les savants ne sont pas infaillibles... (vidéo)

Cheikh Al-'Outhemine رحمه الله pose quelques questions bénéfiques aux jeunes qui assistaient à sa conférence (vidéo)

Poser la même question à plusieurs savants (vidéo)

L'obligation des mouslimoun vis à vis des savants (audio-vidéo)

La mort des savants (vidéo)

Chaque époque que vous vivez est pire que la précédente

Questions Réponses traduites en français, avec le grand savant Cheikh Salih Al-Fawzan (vidéo)

L'héritage des prophètes (audio)

Parole en or des 4 imams

L'importance des livres chez les savants (audio)

Demandez aux gens de science si vous ne savez pas... (audio)

L'amour des savants

Les savants sont les lanternes du peuple

Les enseignements tirés par l'imam ash-Shâfi'i du hadith "de l'oiseau"

Les savants de la sunnah sont à la tête de cette communauté (audio en arabe)

Le respect pour les savants

Qui est savant et qui ne l'est pas ?

« Parmi Ses serviteurs, seuls les savants craignent Allâh » (audio-vidéo)

Deux palais de verre

Récompense du juge quand il décide selon ses propres lumières

Pas assez grand

Paroles bénéfiques

Précieuses anecdotes (dossier)

Le signe d'un peuple en péril

Les savants, héritiers des prophètes

العلماء - Les gens de science (vidéo)

Les gens de science (vidéo)

Le droit du savant sur toi

العلماء ورثة الأنبباء (dossier)

Les savants du pouvoir - علماء القوى

Les savants du pouvoir (vidéo)

Les savants des tawaghit (vidéo)

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Savants - العلماء
5 avril 2017 3 05 /04 /avril /2017 19:12

Biographies et parcours scientifiques de gens de science

Brève biographie de Cheikh 'AbdAllâh An-Najmy - الشيخ عبدالله النجم

Biographie de Cheikh 'Ali Redâ Al-Madany - الشيخ علي رضا المدني

Biographie de Cheikh Sa'ad Al-Huçeîn - الشيخ سعد بن الحصين

L'imam Al Albânî sa vie et son combat (audio)

Cheikh Mohammad Ibn Ramzân Al-Hadjiri - الشيخ محمد بن رمزان الهاجري

Les derniers instants de Cheikh Âman bnou 'Alî Al-Jâmî (vidéo)

Biographie de Cheikh Khâlid Othmân Abou AbdelA'lâ et éloges scientifiques des savants à son encontre (audio)

Biographie de Cheikh Sâlim Abou Anwâr Bâmahriz - الشيخ سالم أبو أنوار بامحرز (audio)​

Biographie de Cheikh Fawaz Ibn 'Ali Al-Madkhali - الشيخ فواز بن علي المدخلي

Biographie et éloges sur Cheikh Tchalabi (audio)

Biographie de Cheikh Ahmed Bazmoul (audio)

Biographie de Cheikh Mouhammad Nacer-dine Al-Albany - الشيخ محمد ناصر الدين الألباني (vidéo)

Cheikh Ibn Taymiyah et son appel à la da'wah salafiyyah (vidéo en arabe)

L'histoire de Salmân le Perse (vidéo)

Biographie de Cheikh 'Ali ben Abdelaziz Moussa

Biographie de Cheikh Doctor 'Abd Allah ibn Mohamed ibn Ahmad At-Tayâr - الشيخ أ.د.عبدالله بن محمد بن أحمد الطيار

La biographie de notre très cher Cheikh Abou Abdil-Mou'iz Farkouss - الشيخ أبي عبد المعزّ محمد علي فركوس

Biographie de Cheikh Ibn Mohamed Ibn Châkir - الشيخ أحمد بن محمد بن شاكر

Biographie du Cheikh Mouhammad ibn Salih al 'Outhaymine

Qui est Cheikh Mohammed ibn Hadi al-Madkhali ? (dossier)

Aperçu de la vie de l’illustre savant marocain Mohammad ibn Al ‘Araby Al ‘Alawy - للشيخ العلامة محمد بن العربي العلوي

Biographie de l’imam Al-Barbahari - الإمام البربهاري

Mon histoire dans l'apprentissage de la science religieuse (dossier-vidéo)

L’imam Al Awzâ’y et le sorcier juif

La patience de Cheikh Rabi’ al-Madkhali

La femme savante : Fâtéma fille de l’Imam Mohammad ibn ‘Abd Al Wahhâb

Biographie du Cheikh Mouhammad Âman bnou 'Alî al Jâmî - الشيخ محمد أمان بن علي جامي

Biographie de Cheikh Rabi' Ibn Hadi Al Madkhali - الشيخ ربيع بن هادي عمير المدخلي (vidéo)

Biographies de savants

Entretien avec Oum 'Abdullah, l'épouse de Cheikh Outheymine (dossier)

L'épreuve de l'Imam Ahmed رحمه الله (audio)

Cheikh Abdoullah Al-Boukhary - الشيخ عبدالله بن عبد الرحيم البخاري

Cheikh AbdouLlah Al-Boukhâry fait partie des meilleurs parmi les gens de la sunna (vidéo)

Biographie de Cheikh Abou Al-Hassan 'Ali Al-Ramly - للشيخ أبو الحسن علي الرملي

Une des savantes de l'islam...

Cheikh Mouhammad Taqî Ud-Dîn Salim Al-Hilâlî Al Maghribi -الشيخ محمد تقي الدين الهلالي (vidéo)

Celui qui parle en mal d'Abou Hanifa (vidéo)

Cheikh ’Outheymine et le garçon (vidéo)

Les mérites de Cheikh Mouqbil رحمه الله

La tawba de Ibn Taymiyyah (dossier)

تواضـــع أبن عثيمين, رحمة الله عليه - L'humilité de Cheikh Othemine (vidéo en arabe)

Photos de l'écriture de Cheikh Al Islam Ibn Taymiya

Adhan, iqama, lecture سُوۡرَةُ الفَاتِحَة par Cheikh Al Albany (vidéo)

Elle a rêvé de Cheikh Al Albany (vidéo)

La modestie de Cheikh Mouhammad Nacer-dine Al-Albany (vidéo)

La vie de Cheikh Mouhammad Nacer-dine Al-Albany (الشيخ محمد ناصر الدين الألباني) et des lumières sur sa vie scientifique (dossier)

Voilà ce que dit Cheikh Albani à 84 ans - هذا ماقاله العلامة الألباني رحمه الله عن نفسه بعد أن تجاوز الرابعة والثمانين

محمد بن صالح العثيمين, sa dernière apparition (vidéo arabe)

Petite biographie de Cheikh Oubeyd Al-Djabiri - للشيخ عبيد بن عبد الله الجابري

La vie de l'Imam Al Boukhari (vidéo)

Cheikh Rabî’ fait partie des gens de science connus (audio)

Qui est Cheikh Rabî' ? (vidéo)

Y a-t-il de la dureté dans les livres de Cheikh Rabi' ? (vidéo)

Pourquoi les paroles au sujet de Cheikh Rabi’ augmentent et pourquoi l’insultent ils ? (audio-vidéo)

Cheikh Hâmad Ibn Mohamed Al-Ançâry (vidéo)

Cheikh Mohammad Ibn ‘Abdel-Wahhâb (vidéo)

Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz - الشيخ عبدالعزيز بن عبدالله بن باز  (vidéo)

Cheikh Ul-Islam Taqiyud-din Ibn Taymiyyah - الشيخ الإسلام بن تيمية (vidéo)

Cheikh Ahmad Ibn Yahya An-Najmi (vidéo)

Cheikh Abou ‘Abdir-Rahman Mouqbil ibn Hâdi al Wâdi’i (vidéo)

Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine (vidéo)

Imam Abû 'Abdillah Mutarrif ibn 'Abdillah ibn Shakhîr el Baçry - الإمام أبو عبد الله مطرف بن عبد الله بن الشخي البصري

Imâm Abû Hanifa - الإمام أبو حنيفة

Imâm Abû Muhammed Sufyan ibn 'Uyaynah Al-Hilaly Al-Kufy - الإمام سفيان بن عيينة أبو محمد الهلالي الكوفي

Imam Abû Yûssuf Ya'qûb bn Ibrâhîm al-Ansârî al-Baglî - الإمام أبو يوسف يعقوب بن إبراهيم الأنصاري البجلي

L’Imâm ‘Abdullah Ibn Az-Zubayr, Abu Bakr Al-Humaydi - الإمام الفقيه أبو بكر عبد الله بن الزبير بن عيسى الحميدي

Recommandations de savants

Cheikh Mohammed Ibn Ghayth (الشيخ محمد بن غيث) est un savant salafî

Recommandations de Cheikh Hassan Al Banna et Cheikh Khâlid Othmân pour Cheikh Noûr Ad-Dîn Khudayr d'Egypte (audio)

Cheikh Rabi’ al-Madkhali sur Cheikh Ahmed Bazmoul : «Asseyez-vous avec lui !»

Recommandations de Cheikh Abdullah Ibn Salfîq Al-Dhufayri pour des étudiants en science de la ville de El-Marg en Libye (audio)

Recommandation (tazkiya) de Cheikh Mohammad Ibn Rabi' envers Cheikh 'Ali Redâ Al-Madany حفظهما الله​

Parole de Cheikh Tal'at lors de sa visite au Markaz Badr (vidéo)

Mohamed Ibn Hady Al Madkhaly est un grand savant ! (vidéo)

Éloge de Cheikh Âdil Mansour sur Cheikh Hâmid Al-Junaiby (vidéo)

Peut-on prendre la science de Cheikh Fawaz al'Awadi ?

Recommandation des savants envers Cheikh Sâlim Abou Anwâr Bâmahriz (audio)

A ceux qui critiquent Cheikh Dr. Ahmad Bazmoul

Ce qui s'est passé entre Cheikh Oubeyd Al-Djabiri et Cheikh Ahmad Bazmoul (vidéo)

Eclaircissement de la part de l'honorable Cheikh Ahmed Bazmoul sur les accusations récemment portées à son égard

Cheikh Mohamed Ibn Hady Al Madkhaly éloge Cheikh Badr Ibn AbdiLlah Al-Badr du Koweit (audio-vidéo)

Tazkiyah de Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz pour Cheikh Mouhammad Âman bnou 'Alî al Jâmî attestant la droiture de sa croyance et son manhaj

Si Cheikh Rabi’ al-Madkhali dit qu’untel est un hizbi, au fil du temps, il deviendra clair qu’il est un hizbi

Cheikh Mouhammad Âman al Jâmî s'exprime sur Cheikh Muhammad Ibn Hadi Al-Madkhali (vidéo)

Ils ont menti sur moi ! Transmets de ma part (que le Cheikh Rabî' fait partie des savants de la sunna) (vidéo)

Avis de Cheikh Ar-Radjihi sur Cheikh Rabî’, ses livres et ses cassettes (vidéo)

Parole de Cheikh Saleh Al Louhaydan sur Cheikh Rabi' Ibn Hadi Al Madkhali (vidéo)

Etudiez avec Cheikh Khâlid Abderrahman !

Recommandation de savants pour Cheikh Mostafa Mabram - الشيخ مصطفى بن محمد مبرم

Cheikh Salih Al-Fawzan حفظه الله à propos de Cheikh Mouqbil رحمه الله (audio)  

Conseil de Cheikh Oubeyd Al-Djabiri à l’occasion de la mort de Cheikh Zayd al-Madkhali (audio)

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Savants - العلماء
31 mars 2017 5 31 /03 /mars /2017 23:51
Cheikh Mohammed Ibn Ghayth (الشيخ محمد بن غيث) est un savant salafî

La louange toute entière appartient à Allâh, que l'éloge et le salut soient sur le messager d'Allâh, ainsi que sur l'ensemble de ses compagnons, ceci dit :

 

Une conversation téléphonique eut lieu entre moi et le Cheikh méritant Soulaymân Ar-Rouhaylî -qu'Allâh lui accorde la réussite- je l'ai donc interrogé sur le Cheikh Mohammad ibn Ghayth -qu'Allâh lui accorde la réussite- et il m'a répondu en disant :

 

«Cheikh Mohammad ibn Ghayth est un savant salafî parmi les meilleurs que je connaisse.

Et si j'étais encore dans la période d'apprentissage, j'aurais plié mes genoux dans ses assises.»

 

Je demande à Allâh de faire profiter de ces paroles qui nous l'espérons seront propagées.

Soyez bénis.

 

Votre frère Abou 'Abdillah 'Awn As-Sa'irî.

 

Traduit par Abdillah Abi Khouzaymah

Publié par la page Al Firqatou An-Nâjiyatou

Cheikh Souleyman Ben Salîm Allâh Ar-Ruheylî  - الشيخ سليمان بن سليم الله الرحيلي

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Savants - العلماء
1 mars 2017 3 01 /03 /mars /2017 00:04
Mes souvenirs avec Cheikh Mouhammad Nassir ad-Din Al-Albani (dossier)

بسم الله الرحمن الرحيم

 

Cela eut lieu durant les journées du hajj de l’année 1410H (correspondant à l’année 1990G) au cours de laquelle j’achevai mes études à l’institut secondaire de l’université islamique [de Médine], et ce fut le premier hajj que j’accomplis.

 

Après être arrivé à la Mecque -qu’Allâh l’honore- un des étudiants Algériens m’invita dans sa chambre universitaire à Al-Aziziyya.

 

Je laissai donc mes affaires chez lui pour me préparer au voyage du hajj.

 

On nous rapporta que shaykh Al-Albani accomplissait le hajj cette année-là ; et le huitième jour de Dhou-l-Hijja, je partis dans la matinée pour Mina.

 

Allâh prédestina que je rencontrai mon camarade le Docteur Jamel Azzoun qui était à cette époque étudiant à la faculté du hadith.

 

Il m'informa, et je l'informai [à mon tour] concernant la venue du shaykh.

 

Chacun de nous se renseignait sur le lieu de sa présence.

 

Mais aucun de nous ne trouva de chemin [menant] à lui.

 

Cependant, le frère Jamel avait en sa possession le numéro de téléphone de l’un des beaux-frères du shaykh.

 

Nous avons alors cherché une cabine téléphonique (il n’y avait pas à cette époque de téléphones portables).

 

Il a alors appelé.

 

Nous fûmes informés que shaykh était dans un lieu appelé «Ar-Rabwa» à Mina ; et Mina est entièrement [faite] de dédales.

 

Nous commençâmes donc notre expédition à la recherche de shaykh, nous interrogions ici et là et nous écoutions les enseignants et guides dans les tentes ; peut-être réussirions-nous à entendre une voix semblable à celle du shaykh.

 

Nous cherchions depuis le matin de ce jour jusqu’à ce que nous arrivâmes au lieu appelé «Ar-Rabwa» après le Maghrib.

 

Nous rencontrâmes alors certains jeunes parmi les étudiants en science de Médine que je connaissais.

 

Nous les avons donc questionnés à propos de shaykh, ils nous ont alors dirigés vers le lieu de sa présence.

 

Au moment où nous nous approchâmes de la tente, la voix de shaykh se fit soudainement entendre et je me remémorais alors ces cassettes que nous écoutions avant de nous asseoir [en ce jour] à ses côtés.

 

Et je m’étonnais de ces jeunes qui restèrent dans leur tente alors qu’ils eurent connaissance du lieu de présence de shaykh ; cependant, ils n’avaient pas conscience de sa valeur, de sa noblesse ni de sa science.

 

Nous entrâmes dans la tente, shaykh était alors assis sur une chaise.

 

Il dispensait un cours aux pèlerins de cette tente.

 

Nous nous assîmes pour écouter ses paroles.

 

Et nous ressentions tous un bonheur et un plaisir de le rencontrer ; particulièrement quand tu as la certitude absolue et non pas illusoire, d’accomplir ton premier hajj avec le savant de son époque, le savant du hadith de son temps, et que tu verras l’application de ce qu’il écrivit concernant les rites [du hajj] d’une application pratique ; peut-être profiterais-tu [ainsi] d'un hajj comme le prophète صلى الله عليه وسلم l'a accompli.

 

Après avoir clôturé son allocution, shaykh répondit aux questions.

 

Puis, il entra dans sa tente personnelle à l’intérieur de la grande tente, elle comportait un lit pour le shaykh ainsi que certains accessoires dont il se servait pour accomplir les ablutions et autres.

 

Je me concertai avec mon frère Jamel et nous nous dîmes : il faut impérativement rester avec shaykh tout au long du hajj.

 

Il nous fallait seulement demander l’autorisation de séjourner avec les occupants de la tente, dont la majorité d’entre eux venaient de Jordanie si ce n’est leur totalité.

 

Également, il y avait en compagnie du shaykh, un groupe de ses étudiants parmi les Jordaniens et autres.

 

Ils nous permirent [de rester dans la tente] qu’Allâh les récompense en bien.

 

Nous nous réjouissions de cela, nous logions dans la tente et nous faisions connaissance avec certains étudiants en science du shaykh.

 

Et parmi eux : shaykh Abou Layla Al-Athari, aux côtés duquel nous avons approché un magnétophone.

 

Il enregistrait les assemblées du shaykh.

 

Je portais aussi un magnétophone, j’enregistrais alors [les interventions de] shaykh tout comme [Abou Layla] le faisait.

 

Le jour suivant qui était le jour de ‘Arafa débutait la préparation à l’ascension au [mont] 'Arafa.

 

Shaykh monta à bord de sa voiture personnelle avec son beau-frère Abou Layla.

 

Nous montâmes dans le mini-bus avec les étudiants de shaykh.

 

Quand nous arrivâmes au [mont] 'Arafa, chacun de nous prit place dans la tente désignée à l’expédition.

 

Je m’assis près de shaykh [pour] observer ce qu’il fera en ce jour.

 

J’y ai alors vu du suivi de la sounnah, de l’effort dans l’adoration de ce que nous n’avions jamais entendu au sujet du shaykh.

 

Il ne cessait d’évoquer Allâh تعالى et de proclamer Sa Grandeur (en disant Allâhou Akbar) et Sa Magnificence.

 

À tel point que l’un de nous pouvait s’endormir sur son dos en raison de l’intensité de la fatigue et de la chaleur (et il n’y avait pas en ce jour de climatiseurs dans les tentes) et le shaykh [quant à lui] persévérait sur son évocation.

 

Il ordonnait le convenable, proscrivait le mal et orientait celui qui commettait une erreur : s’il voyait une personne lire le Livre d’Allâh, il lui conseillait de [s’occuper] plutôt par le dhikr rapporté relativement à ce jour car il est meilleur [en ce jour] que la lecture du Coran.

 

Le questionneur venait à lui, l’interrogeait et shaykh répondait à sa question.

 

Je me rappelle que se présenta à lui un des ouvriers égyptiens qui s’occupait de l’installation des tentes des pèlerins ; il lui vint à l'esprit [le désir] d’accomplir le hajj en ce jour.

 

Shaykh lui demanda alors des explications : est-ce qu’il se résolut à son intention en ce jour ou avant cela ?

 

Il lui répondit que lorsqu’il vit les pèlerins il eut l’envie d’accomplir le hajj et il y [mis] l’intention ; shaykh lui ordonna alors de prononcer la talbiya du hajj et d’entrer en état de sacralisation à partir de son emplacement.

 

Parfois, du melon était apporté au shaykh ; il m’en servait alors à manger -qu’Allâh le récompense en bien- car j’avais la place la plus proche de lui en ce jour.

 

Et Allâh sait combien je fus impacté par la multitude de ses adorations et de son dhikr, contrairement à ce qui est répandu [comme mauvaises paroles] le concernant ; [selon lesquelles] il ne s’intéresse qu’aux chaînes de transmission et qu’il n’a pas d’effort dans l’adoration.

 

Selon une traduction rapprochée du sens du verset :

 

{Parmi les humains, seuls les savants craignent Allâh. Allâh est Puissant et Il pardonne.} [Fatir : 28].

 

Et [à l’heure du] maghrib de ce jour, au moment des préparatifs, le shaykh regagna sa voiture et nous prîmes le mini-bus qui nous était réservé.

 

Le déferlement [de la foule] était fort, nous rencontrâmes alors certains parmi les gens du Yémen qui montaient dans leur bus.

 

Ils transmirent le salam de shaykh Mouqbil رحمه الله à shaykh Al-Albani, et à son tour il les chargea de transmettre son salam à shaykh Mouqbil.

 

Le jour suivant qui était le jour du départ de Mouzdalifa vers Mina, nous perdîmes [de vue] la voiture du shaykh et nous nous dispersâmes alors.

 

Nous pratiquâmes le hajj en ce jour sans que nous soyons aux côtés du shaykh.

 

Nous regrettions très fortement [cela] tout comme [le] regrettèrent très fortement ceux qui étaient avec nous parmi ses élèves.

 

Après avoir accompli les rites, nous sommes retournés à la tente à Mina et nous avons rencontré le shaykh une nouvelle fois.

 

Il nous souhaita la bienvenue, comme à son habitude et il nous questionna au sujet de nos conditions et de notre hajj -qu’Allâh le récompense en bien.

 

Le premier des jours de Tashriq, nous accompagnâmes le shaykh à l’abattoir afin d’accomplir le rite du sacrifice, en compagnie de son beau-frère à bord de sa voiture personnelle.

 

Abou Layla nous accompagna ainsi qu’un homme résidant à La Mecque que shaykh connaissait.

 

Shaykh sacrifia un mouton cornu et charnu parmi les meilleurs ovins appelé «Al Hourri».

 

Quant à mon frère Jamel et moi, étant donné que nous étions des étudiants de l’Université Islamique [de Médine], nous nous suffîmes à l’ovin le moins cher.

 

Et quand shaykh les vit, il invoqua [Allâh] pour nous de placer Sa baraka en eux.

 

À l’emplacement [réservé à] l’égorgement [des bêtes], nous entrâmes avec le shaykh et son beau-frère ainsi que l’homme Mecquois ; un chameau qui s'était détaché a failli nous heurter.

 

Les gens se dispersèrent alors à gauche et à droite.

 

Quand je revins auprès du shaykh, mes habits étaient entachés du sang de l’égorgement et du sacrifice.

 

Lorsque shaykh me vit, il se représenta le proverbe syrien : «celui qui veut jouer avec le chat, doit supporter ses griffes».

 

Au retour dans la tente, je profitai de l’occasion d’être seul avec shaykh pour lui faire part que je l’aimais pour Allâh, il me répondit alors par ce avec quoi est venue la Sounnah.

 

Le même jour, la fille du shaykh -qui résidait à Jedda selon ce dont je me rappelle- envoya le foie du mouton qu’il sacrifia.

 

[Shaykh] nous en servit de sa main et il but de sa sauce qu'il appréciait.

 

Durant les jours du tashriq, shaykh dirigeait nos prières et nous donnait cours après le fajr.

 

Il restait à [dispenser] son cours jusqu’à voir les têtes se pencher [de fatigue], il interrompait alors son cours et se dirigeait vers sa tente personnelle.

 

Je m’asseyais à ses côtés et j’écoutais ses cours et ses fawa’id, puis après cela il nous permettait, à mon frère Jamel et moi, d’entrer dans la tente personnelle car nous étions parmi ses proches.

 

Docteurs, mashaykh et gens de science affluaient auprès du shaykh parmi ceux ayant assisté à ses assemblées.

 

Il y avait alors des rencontres et des discussions à l’intérieur de sa tente et il n’était permis [d’y assister] qu’à une partie [des gens].

 

Quant à Jamel et moi, nous n’avions pas besoin d’autorisation, particulièrement en raison du fait que nous étions restés avec shaykh depuis le huitième jour [de Dhou-l-hijja], il nous a donc connus -qu’Allâh le récompense en bien- et nous avons connu ceux qui s’appliquaient à le servir à l’instar d’Abou Layla qui était tel un huissier.

 

Cependant, il était dépassé en raison de la multitude des visiteurs ; à tel point que shaykh lui dit une fois : «Nous t’avons placé comme un huissier vis-à-vis des gens, mais tu n’as pas pu [accomplir] cela» ou une parole semblable.

 

Et il demandait où était tel pèlerin en raison du grand déferlement [de la foule] sur lui, il ne pouvait quasiment pas se défaire d’eux qu’après labeur et difficulté.

 

Voire, Abou Layla me demandait de l’aider à servir shaykh, et j’étais très heureux de cela.

 

Je m’asseyais à gauche de shaykh et Abou Layla à sa droite, ce dernier saisissait alors ma main et je saisissais la sienne et shaykh s'adossait contre mon bras et son bras [tendus].

 

[Shaykh] s’adressait alors aux gens et répondait à leurs questions et leurs demandes d’explication.

 

Il restait alors un long moment à [faire] cela, je sentais une lourdeur sur mon bras et ma main mais je ne pouvais laisser paraître cela par respect pour le shaykh et par estime pour lui.

 

Les trois jours passèrent ainsi.

 

[Il y avait des] cours après le fajr pour les gens de l’expédition, jusqu’à ce que shaykh perçoive que son assistance se fatiguait et qu’elle ressentait le besoin de dormir.

 

Il demandait [alors] l’autorisation [de quitter l’assemblée], regagnait sa tente, et y faisait profiter ceux qui venaient à lui parmi les visiteurs.

 

Je me souviens avoir vu au fil de ces jours un [aspect] étonnant de la douceur de shaykh et de sa patience [notamment] lorsqu’est venu à lui un homme âgé qui présentait les signes de la campagne, il attrapa shaykh par son vêtement pour le questionner, shaykh se conduisit envers lui avec douceur et lui dit : «patiente avec moi car Allâh t’a éprouvé par moi».

 

Puis, il répondait à sa question.

 

Il me rappela alors ce sur quoi était le prophète صلى لله علیھ وسلم comme douceur, patience et endurance envers les rustres parmi les bédouins.

 

Ces faits, il n’est pas possible à la personne de les oublier.

 

Plutôt, on oublie sa propre personne pour rester un peu plus longtemps profiter de la science du shaykh et de sa voie.

 

C'est ce qui est arrivé à mon frère Jamel et moi-même.

 

Nous ne pouvions, durant ces jours, quitter le lieu, pour faire en sorte que rien ne nous échappe.

 

Nous sommes alors restés [vêtus de] notre ihram, [au point où] certains de ceux qui nous ont vu ont pensé que shaykh avait émis une fatwa [appelant à] maintenir l’ihram pendant les jours du tashriq.

 

Nous leur avons donc expliqué que l’affaire n’était pas ainsi.

 

Les jours du tashriq se terminèrent et shaykh retourna au domicile de sa fille à Jeddah.

 

Nous avons alors accompli la circumambulation d’adieu (tawaf al wadaa’) et nous nous sommes orientés en direction de Jeddah.

 

Nous rencontrâmes une nouvelle fois [shaykh] dans la mosquée, il s’étonna رحمھ لله de ce fait, il nous salua et invoqua [Allâh] pour nous.

 

Qu’Allâh le récompense par le meilleur, pour ce qu’il a fait pour nous et pour les musulmans.

 

(Revue « Al-Islah » n°21.)

Écrit par shaykh, Dr. Abou Abd al-Bari Reda ben Khaled Bouchama حفظه الله Professeur à la faculté des sciences islamiques de l’université d’Alger

 Traduit et publié par La da'wah des mashaykh d'Algérie en langue française - @MashaykhDZ

ذكرياتــي مع الشَّيخ مُحمَّد نَاصِر الدِّين الأَلبَانــي

بقلم : الشَّيخ الدكتور أبي عبد الباري رضا بن خالد بوشامة - حفظه الله
أستاذ بكلية العلُّوم الإسلامية - بجامعة الجزائر

بسم الله الرحمن الرحيم

كان ذلك في أيَّام حجِّ سنة 1410 هـــ وهي السَّنة الَّتي أنهيت فيها دراستــي الثَّانوية بالمعهد الثَّانوي بالجامعة الإسلاميَّة ، وهي أوَّل حجَّة حججتها
بعد أن وصلت إلى مكَّة المكَّرمة - شرَّفها الله – استضافني أحد الطَّلبة الجزائريِّين في مسكنه الجامعي بالعزيزيَّة فتركت عنده أغراضي استعدادًا للسَّفر الحجِّ
وكان طرق مسامعنا أنَّ الشَّيخ الألباني حاجٌّ هذه السنَّة
وفي اليوم الثَّامن من ذي الحجَّة انطلقت إلى منـى ضحى ، وقدَّر الله أن التقيت زميلي الدُّكتور جمال عزون وكان آنذاك طالبًا في كليَّة الحديث الشَّريف
فنمى إليَّ أو نميت إليه خبر قدوم الشَّيخ وكلانا يبحث عن مكان وجوده
لكن لا أحد منَّا اهتدى إلى ذلك ، إلاَّ أنَّ الأخ جمالاً كان في حوزته رقم هاتف أحد أصهار الشَّيخ فبحثنا عن هاتف عمومي [ ولم يكن يومئذ جوَّالات ] فاتَّصل فأخبرونا أنَّ الشَّيخ في مكان يسمَّى الرّبوة في منًى ، ومنَى كلُّها فِجاج
فبدأنا رحلة البحث عن الشَّيخ ، نسأل هنا وهناك ، ونتسمَّع أصوات المدرِّسين والمرشدين في الخيم لعلنَّا نظفر بصوت يشبه صوت الشَّيخ
فمن ضحى ذاك اليوم ونحن نبحث إلى أن وصلنا إلى المكان الَّذي يسمَّى الرّبوة بعد المغرب ، فالتقينا ببعض الشَّباب من طلبة العلم من أهل المدينة كنت على معرفة بهم فسألناهم عن الشَّيخ ، فوجَّهونا إلى مكان وجوده
فعند اقترابنا من المخيِّم إذا بصوت الشَّيخ ينبعث منه فتذكَّرت تلك الأشرطة الَّتي كنَّا نستمع إليها قبل جلوسنا عنده ، وتعجَّبت من أولئك الشَّباب الَّذين بَقَوْا في مخيِّمهم وهم على علم بمكان الشَّيخ ، إلاَّ أنَّهم لم يكونوا على معرفة بقدره وفضله وعلمه
دخلنا المخيَّم فإذا بالشَّيخ جالس على كرسي يلقي درسًا على حجَّاج ذاك المخيَّم ، فجلسنا نستمع إلى كلامه ، وكلنَّا فرح وسرور بلقائه ، خاصَّة إذا أيقنت حقيقةً لا خيالاً أنَّك تحجُّ حجَّتك الأولى مع عالم زمانه ومحدِّث عصره ، وسترى تطبيق ما كتبه عن المناسك تطبيقًا فعليًّا عسى أن تحظى بحجَّة كما حجَّها النَّبــيُّ صلَّى الله عليه وسلَّم
بعد أن أنهى الشَّيخ كلمته أجاب عن الأسئلة ، ثمَّ دخل خيمته المخصَّصة له داخل الخيمة الكبيرة ، وهي محتوية على سرير وفراش للشَّيخ وبعض الأمور الَّتي يستعين بها على الوضوء وغيره
تشاورت مع أخي جمال وقلنا لابدَّ من البقاء مع الشَّيخ طوال حجَّة
فما كان إلاَّ أن استئذنَّا في البقاء مع أهل المخيَّم وغالبهم من الأردن أن لم يكن كلَّهم ، وكان برفقة الشَّيخ مجموعة من تلاميذه من أهل الأردن وغيرهم ، فأذنوا بذلك جزاهم الله خيرًا ، ففرحنا بذلك وبقينا في المخيَّم نتعرَّف على بعض طلاَّب العلم من طلبة الشَّيخ ، وممَّن تعرفنَّا عليه وقرَّبنا إليه مسجِّلُ أشرطة الشَّيخ أبو ليلى الأثري ، فكان يسجِّل للشَّيخ تلك الحلقات ، وكنت أحمل معي أيضًا مسجِّلاً فصرت أسجل للشَّيخ كما يسجِّل
وفي اليوم التَّالي وهو يوم عرفة ، بدأ التَّهيُّؤ للصعود إلى عرفة ركب الشَّيخ سيَّارة خاصَّة مع صهره وأبي ليلي ، وركبنا حافلة صغيرة مع طلبة الشَّيخ ، ولـمَّا وصلنا إلى عرفة أخذ كلٌّ منَّا مكانه في الخيمة المخصَّصة للحملة ، وجلست قريبًا من الشَّيخ أرقب ما يصنع في هذا اليوم ، فرأيت فيه الاتِّباع للسُّنَّة والاجتهاد في العبادة ما لم نكن نسمعه عن الشَّيخ ، فلم يزل يذكر الله تعالى ويكبره ويعظمه ، بل قد يستلقي أحدنا من شدَّة التَّعب والحرارة [ ولم يكن يومئذ مكيِّفات في الخيم ] والشَّيخ باق على ذكره ، وكان يأمر بالمعروف وينهى عن المنكر ويرشد المخطئ ، إذا رأى شخصًا يقرأ في كتاب الله نصحه بالذِّكر الوارد في هذا اليوم لأنَّه أفضل من قراءة القرآن ، ويأتيه السَّائل يسأله فيجيب الشَّيخ عن سؤاله ، وأذكر أنَّه جاءه أحد العمَّال المصريِّين وكان يشتغل في نصب خيام الحجاج ، وبدا له أن يحجَّ في ذاك اليوم ، فاستفسر منه الشَّيخ هل النِّيَّة عقدها ذاك اليوم أم قبله ؟ فأجابه بأنَّه لما رأى الحجيج أراد أن يحجَّ ونواه ، فأمره الشَّيخ أن يلبِّــي بالحجِّ ويحرم من مكانه
وكان الشَّيخ يؤتــي له في بعض الأحيان بالحلو البارد [ البطِّيخ ] فكان يطعمني منه - جزاه الله خيرًا – لأنَّني كنت أقرب النَّاس مجلسًا منه في ذاك اليوم ، ويعلم الله كم تأثَّرت بكثرة عبادته وذكره ، خلاف ما يشاع عنه أنَّه يعني فقط الأسانيد ولا اجتهاد له في العبادة

 إِنَّمَا يَخْشَى اللَّهَ مِنْ عِبَادِهِ الْعُلَمَاءُ - فاطر :28

وفي مغرب ذاك اليوم وعند النُّفرة ركب الشَّيخ سيارته وركبنا معه الحافلة المخصَّصة لنا ، وكان الزِّحام شديدًا ، فالتقينا ببعض أهل اليمن يركبون حافلة لهم فبلَّغوا سلام الشَّيخ مقبل رحمه الله للشَّيخ الألباني وهو بدوره أمرهم بتبليغ سلامه للشَّيخ مقبل كثيرًا
وفي اليوم التَّالي وهو يوم النَّفر من مزدلفة إلى منى فقدنا سيارة الشَّيخ فافترقنا ، وقمنا بإعمال الحجِّ في ذاك اليوم دون أن نكون مع الشَّيخ وتحسَّرنا كما تحسَّر من كان معنا من تلامذته
وبعد أن أدينا المناسك رجعنا إلى الخيمة في منى والتقينا بالشَّيخ مرَّة أخرى ، فرحب كعادته وسأل عن أوضاعنا وحجّنا جزاه الله خيرًا
وفي اليوم الأوَّل من أيَّام التَّشريق رَافَقْنَا الشَّيخ إلى المذبح لأداء نسك الذَّبح مع صهره بسيَّارته الخاصَّة ورافقنا أبو ليلي ورجل من أهل مكَّة ممَّن يعرف الشَّيخ ، وذبح الشَّيخ كبشًا أقرن أملح من أجود الغنم وهو ما يسمَّى بالحرِّي ، أمَّا أنا وأخي جمال فبحكم كوننا من طلبة الجامعة الإسلاميَّة اكتفينا بأقلِّ الغنم ثمنًا ، ولما رآهما الشَّيخ دعا لنا بالبركة فيهما
وفي موضع النَّحر دخلنا مع الشَّيخ وصهره والرَّجل المكِّي ، وحدث أن شرد جمل بين الإبل كاد أن يصدمنا فتفرَّق النَّاس يمينًا وشمالاً ، ولــمَّا رجعت إلى الشَّيخ أصابت ثيابي دماء النَّحر والذَّبح فلمَّا رآني الشَّيخ تمثَّل لي بالمثل السُّوري

 يلِّي بدو يلعب مع القط بدو يتحمل خراميشو

وعند العودة إلى المخيَّم اغتنمت فرصة الانفراد بالشَّيخ ، فأخبرته أنَّني أحبُّه في الله ، فردَّ عليَّ بما جاءت به السُّنَّة
وفي اليوم ذاته أرسلت ابنة الشَّيخ وهي من أهل جدَّة – فيما أذكر – كبد الشَّاة الَّتي ذبحها ، فأطعمنا منها بيده وشرب من مرقها وكان يحبُّه
وفي أيَّام التَّشريق كان الشَّيخ يصلِّي بنا ويدرس بعد الفجر ، ويبقى في درسه حتَّى يرى بعض الرُّؤوس تتطأطأ ، فهنا يوقف درسه ويتَّجه إلى خيمته الخاصَّة ، وكنت أجلس بجانبه أستمع لدروسه وفوائده ، ثمَّ بعد ذلك يُؤذن لنا بدخول الخيمة الخاصَّة أنا وأخي جمال إذ أصبحنا من خاصَّته ، ويتوافد عليه الكثير ممَّن سمع بالشَّيخ من الدَّكاترة والمشايخ وأهل العلم ، فكانت لقاءات ومناقشات داخل خيمته ولا يؤذن إلاَّ للبعض ، أمَّا أنا وجمال فلم نكن نحتاج إلى إذن ، خاصَّة أنَّنا بقينا مع الشَّيخ من اليوم الثَّامن ، فَعَرَفَنَا – جزاه الله خيرًا - ، وعرفنا من كان يقوم على خدمته أمثال أبي ليلي الَّذي كان كالحاجب إلاَّ أنَّه يُغلب على أمره من كثرة الزُّوار ، حتَّى قال له الشَّيخ مرَّةً : إنَّا وضعناك حاجب النَّاس ، لكن لم تقدر على ذلك أو كلمةً نحوها ، ويسأل أين الحاج من كثرة الزِّحام عليه فلا يكاد يتخلَّص منهم إلاَّ بعد عناءٍ ومشقَّةٍ
بل طلب منِّــي أبو ليلى مساعدته في خدمة الشَّيخ ، وكنت سعيدًا جدًّا بذلك ، حيث جلست عن يسار الشَّيخ وأبو ليلى عن يمينه ، فيقبض بيدي وأقبض بيده والشَّيخ متَّكئ على ساعدي وساعده ، ويحدث النَّاس ويجيب عن أسئلتهم واستفساراتهم ، فيبقى الوقت الطَّويل على ذلك ، كنت أحسُّ بثقل في ساعدي ويدي لكن لم أتمكَّن من إظهار ذلك احترامًا للشَّيخ وتقديرًا له
ومرَّت الأيَّام الثَّلاثة على ذلك ، دروس بعد الفجر لأهل الحملة ، حتَّى إذا شَعَرَ الشَّيخ أنَّ بتعب جلسائه وحاجتهم إلى النَّوم ، استأذن ودخل خيمته ، فأفاد فيها من يأتيه من الزُّوَّار
وأذكر في هذه الأيَّام أنِّي رأيت عجبًا من حلم الشَّيخ وصبره ، إذ أتاه رجل كبير السِّنِّ عليه مظاهر البداوة أمسك الشَّيخ من ثوبه ليسأله ، فتلطَّف الشَّيخ معه وقال له : اصبر عليَّ فالله ابتلاك بي ، ثمَّ أجابه عن سؤاله ، فذكَّرني بما كان عليه النَّبــي صلَّى الله عليه وسلَّم من حلم وأناة وصبر على جفاة الأعراب
فتلك المواقف لا يمكن للإنسان نسيانها ، بل ينسى نفسه ليبقى فترة أطول يستفيد من علم الشَّيخ وسمته ، وهذا حصل لي ولأخي جمال ، فلم نستطيع في تلك الأيَّام مغادرة المكان حتَّى لا يفوتنا شيء ، فبقينا بإحرامنا ونحن حلال لِبُعْدِ المسافة الَّتي ظنَّ بعض من رآنا كذلك أنَّ للشَّيخ فتوى في البقاء على الإحرام أيَّام التَّشريق ، فبيَّنا لهم أن الأمر غير ذلك
انتهت أيَّام التَّشريق فعاد الشَّيخ إلى بيت ابنته بجدَّة ، فما كان منَّا إلاَّ أن طفنا طواف الوداع ، واتَّجهنا نحو جدَّة فالتقينا مرَّة أخرى في المسجد ، فتعجَّب رحمه الله من صنيعنا وسلَّم علينا ودعا لنا جزاه الله عنَّا وعن المسلمين خير الجزاء على ما قدَّم

المصدر: العدد الواحد والثَّلاثون من مجلَّة الإصلاح السَّلفية – الجزائر

Cheikh Reda Bouchâma - الشيخ رضا بوشامة

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Savants - العلماء
1 février 2017 3 01 /02 /février /2017 21:37
Recommandations de Cheikh Hassan Al Banna et Cheikh Khâlid Othmân pour Cheikh Noûr Ad-Dîn Khudayr d'Egypte (audio)

Cheikh Hassan Al Banna

 

سؤال الشيح حسن بن عبد الوهاب البنا عن حال الشيخين الشيخ نور الدين الخضير الشيخ عبد الحكيم محمد أمين

 

Cheikh Khâlid Othmân Abou AbdelA'lâ

 

ثناءالشيخ أبوعبد الأعلى على الشيخ نور الدين الخضيرو الشيخ عبد الحكيم محمد أمين

 

Cheikh Hassan Ibn Abdel Wahab Al Banna - الشيخ حسن بن عبدالوهاب البنا

Cheikh Khâlid Othmân Abou AbdelA'lâ - الشيخ خالد عثمان ابو عبدالأعلى

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Savants - العلماء
1 février 2017 3 01 /02 /février /2017 12:45
Le savant reconnaît l'ignorant...

Et le savant reconnaît l'ignorant car il a lui-même été un ignorant ;

Par contre, l'ignorant ne reconnaît pas le savant car il n'a jamais été savant.

 

Majmoû' al-fatâwâ 235/13

Traduit par عيسى أبوسُلَيمان‏ - @CreationsdAllah

Publié par 3ilmchar3i.net

 

قال شيخ الاسلام ابن تيمية

الْعَالِمُ يَعْرِفُ الْجَاهِلَ ؛ لِأَنَّهُ كَانَ جَاهِلًا ، وَالْجَاهِلُ لَا يَعْرِفُ الْعَالِمَ ؛ لِأَنَّهُ لَمْ يَكُنْ عَالِمًا

(مجموع الفتاوى 13/235)

Cheikh Ul-Islam Taqiyud-din Ibn Taymiyyah - الشيخ الإسلام بن تيمية

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Savants - العلماء
1 janvier 2017 7 01 /01 /janvier /2017 20:42
Jugement de dénigrer un savant en raison d'une faute commise (audio)

Question :

 

Sa dernière question concerne ce qui se produit chez certains jeunes dans son pays, comme dénigrement du shaykh Al-Albânî رحمة الله عليه.

 

Réponse :

 

Premièrement mes frères : Le fait que la jeunesse musulmane fasse de sa préoccupation le dénigrement d’untel ou untel, le fait de chercher les fautes et erreurs des gens… Ceci est une chose dangereuse, ce n’est pas permis.

 

Nous commettons tous des erreurs, et les meilleurs de ceux qui font des erreurs sont ceux qui se repentent.

 

Il n’existe personne parmi nous qui soit immunisé de l’erreur, sauf Mouhammad صلى الله عليه وسلم.

 

Allâh l’a immunisé de tomber dans les erreurs.

 

Quant à autre que le prophète صلى الله عليه وسلم, les erreurs surviennent de lui.

 

Nous sommes des fauteurs et négligents.

 

Le shaykh Al-Albânî est un savant, honorable, mouhaddith ; Il a son action et son effort, ceci est une chose où il n’y a aucun équivoque.

 

Le fait qu’il survienne de sa part, ou de quiconque, des erreurs… L’erreur est une chose possible, mais quand le savant fait une erreur, il ne nous est pas permis d’oublier ses mérites et ses œuvres, et d’annuler l’ensemble de son effort à cause d’une erreur dans laquelle il est tombé.

 

Il a fauté, sans aucun doute, comme je faute moi-même et autre que moi.

 

Ceci signifie-t-il que quiconque, parmi les savants, fait une erreur, nous disons : Ton erreur annule l’ensemble de tes bonnes actions ?!

 

Combien parmi les premiers savants ont fait erreur dans des fatâwâ qu’ils ont faites et ont contredit les textes !

 

Malgré cela, on implore (Allâh) de leur faire miséricorde et on les excuse d’une quelconque excuse !

 

Shaykh al-islâm a fait une petite épître qu’il a intitulée : «Enlever le blâme vis-à-vis des imams érudits - رفع الملام عن الأئمة الأعلام».

 

Ce livre, le shaykh y a montré que les imams, les imams de la guidée, il n’est pas une chose nécessaire qu’ils ne fautent pas.

 

Plutôt, ils fautent.

 

Mais il convient que nous établissions les excuses, et que nous ne fassions pas de l’erreur dans laquelle ils sont tombés une raison de les dénigrer et les descendre…

 

Non !

 

Ils fautent comme d’autres.

 

Le savant faute, mais sa faute n’annule pas son honorabilité.

 

Le shaykh Al-Albânî est un mouhaddith, il a écrit dans le hadith, il a fait des vérifications, il a écrit… Il a (des choses) à son avantage, et des choses à son désavantage.

 

Il a ses bonnes actions et ses mérites, et il y a certaines remarques le concernant comme c’est connu, certains savants ont accordé de l’importance à éclaircir certaines erreurs, en tant que conseil.

 

Mais cela n’implique pas que nous le vilipendions et l’insultions.

 

Nous mettons en avant sa science et nous l’excusons de ses erreurs, et nous disons que c’est un être humain comme l’ensemble des gens.

 

Document audio issu de l'émission مع سماحة المفتي

Traduit et publié par par Sawtiyyāt Salafiyya - @salafisound_fr

Cheikh ‘Abdel-‘Azîz Ibn Abdellah Âl Ach-Cheikh - الشيخ عبد العزيز بن عبد الله آل الشيخ

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Savants - العلماء
1 janvier 2017 7 01 /01 /janvier /2017 20:30
Avertissement à celui qui enregistre les savants sans autorisation (audio)

Ceci est un avertissement, certains frères enregistrent sans la permission, nous avons averti sur cela à de nombreuses reprises, qu'Allâh te bénisse, il convient de demander la permission pour enregistrer, et nous avons averti sur cela, ceci est une chose.

 

La deuxième chose, quelque fois il y a des expressions qui peuvent être des dérapages verbaux, une erreur dans l'expression, un lapsus auquel je n'ai pas fait attention, nous revoyons l'audio, nous corrigeons plutôt que l'erreur se propage et que tu prennes la charge du péché, le problème c'est que tu as propagé, tu as voulu le bien, pas vrai ?

 

Celui qui écoute cet audio que ce soit ici ou ailleurs, il va écouter l'erreur en pensant que c'est juste car c'est Cheikh untel qui l'a dit, pas vrai ?

 

Donc ne faites pas ça, qu'Allâh vous bénisse, ne faites pas ça.

 

Notre Cheikh Mohammed Amân, qu'Allâh lui accorde sa miséricorde et son pardon, portait une grande attention à ses élèves et aux gens, ainsi qu'à l'ensemble des gens et autres, de temps en temps lorsqu'il nous enseignait à la mosquée du Prophète صلى الله عليه وسلم,  je veux dire, dans certains sujets très pointilleux, que ce soit dans "al-hamawiyya" ou "at-tadmoûriyya" ou autre que cela, il commence à expliquer, nous commencions, puis il changeait et se mettait à faire un sermon, et quand il avait fini nous lui disions, alors le Cheikh répondit :

 

"Ô mon fils, moi je vois et vous ne voyez pas, l'étudiant est assis et regarde le Cheikh, alors que le Cheikh voit qui rentre, qui sort, certaines personnes écoutent d'ici ou là de la mosquée du Prophète صلى الله عليه وسلم, que ce soit ceux qui sont assis, ceux qui prient, les visiteurs, il entend une voix alors il vient, il veut écouter le bien, alors que nous nous sommes en train de parler à propos d'une ambiguïté, il va écouter un peu et peut être qu'il ne va pas comprendre et s'en aller, ainsi il aurait écouté l'ambiguïté mais pas la réponse à celle ci, ensuite il va la transmettre et adorer Allâh par celle-ci" et ceci fait parti de la compréhension, qu'Allâh te bénisse.

 

Donc patientez sur nous, et tout sera propagé, une fois complet ça sera propagé bi hawli-llah, donc ne faites pas cela, faites miséricorde à vous-même ainsi qu'à nous, qu'Allâh vous bénisse.

 

Et que les prières et les salutations d'Allâh soient sur le messager d'Allâh, sa famille et ses compagnons.

 

Traduit par أبو زيد عبدالله ماير - @abou_zayd_fr le 24/01/2017, 26 Rabî' Ath-thâni 1438.

Publié par t.me/abu0zayd0fr

هذا تنبيه بعض الأخوة يسجل دون إذن قد نبهنا مرارًا أحيانًا -بارك الله فيك- التسجيل ينبغي أن يستأذن وقد نبهنا على هذا يستأذن فيه هذا أمر

الأمر الثاني أحيانًا هناك عبارة يكون فيها زلقة لسان خطأ في التعبير سبق لسان لا ألحظه نراجع السماع نعدل بدل أن ينتشر الغلط فتحمل الوزر أنت المشكلة أنك نشرت أردت الخير صحيح؟ السامع لهذا الخطأ هناك في تلك الديار في أي مكان يكون يسمع الخطأ يظنه حق لأن الشيخ فلان هو الذي قال، صحيح

فلا تفعلوا بارك الله فيكم لا تفعلوا شيخنا الشيخ محمد أمان -رحمه الله وغفر الله له- كان حريصًا على الطلبة وعلى الناس وعلى العامة وعلى غير ذلك لما كان يدرسنا أحيانًا في المسجد النبوي يعني في مسائل تكون دقيقة سواء كانت في الحموية في التدمرية في غير ذلك يبدأ الكلام ويشرح ونبدأ ثم بعد ذلك يتغير الكلام إلى موعظة فنكلم الشيخ بعد أن ينتهي قال يا ابني أنا أرى وأنتم لا ترون، طالب يجلس وينظر للشيخ والشيخ ينظر من يدخل ومن يخرج قال بعض الناس تسمع من هنا أو من هناك من المسجد النبوي من الجالسين أو المصلين أو الزائرين يسمع صوتًا فيأتي، يريد أن يسمع الخير، قال فإذا بنا نتكلم عن الشبهة فيسمع قليلًا ممكن لا يفهم يقوم فيكون قد سمع الشبهة ولم يسمع الجواب عليها ثم قد ينقلها وقد يتدين لله بها وهذا من الفقه -بارك الله فيك-

فاصبروا علينا وكل شيء منشور إذا تم تجدونه منشورًا -بحول الله- فلا تفعلوا ارحموا أنفسكم وارحمونا الله يبارك فيكم وصلى الله على رسول الله وآله وصحبه وسلم

Cheikh Abdoullah ibn AbderRahim Al-Boukhâry - الشيخ عبدالله بن عبد الرحيم البخاري

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Savants - العلماء
1 janvier 2017 7 01 /01 /janvier /2017 20:08
Cheikh Rabi’ al-Madkhali sur Cheikh Ahmed Bazmoul : «Asseyez-vous avec lui !»

Moi, Jafar Abou Salih, je prend Allâh à témoin que j'ai questionné l'Imam, le savantissime, le Cheikh Rabi3 Ibn Hadi Al-Madkhali le samedi 09/04/1438 H qui correspond au 07/01/2017, à sa sortie de la mosquée du prophète après la prière de al 3icha. 

Question de Jafar Abou Salih :

 

Notre Cheikh qu'Allâh vous préserve, j'ai une question. 

 

Cheikh Rabi3 :

 

Quelle est-elle ? 

 

Jafar Abou Salih :

 

Durant mes études à la Mecque, je me suis beaucoup assis avec vous et avec Cheikh Ahmed Bazmoul.

 

Et maintenant, je suis venu avec certains pèlerins et je souhaite programmer une assise privée avec Cheikh Ahmed Bazmoul, cependant certains frères réprouvent cela. 

 

Cheikh Rabi3 :

 

Qui ?

 

(Le cheikh n'a pas bien entendu le nom de Cheikh Ahmed Bazmoul)

 

Jafar Abou Salih :

 

Le Cheikh Ahmed Bazmoul.

 

Cheikh Rabi3 :

 

Asseyez-vous avec lui. 

Cela c'est déroulé devant un grand nombre de frères, parmi eux : 

 

- Aymen AbouIssa (Bazar Islâmiya)

- Fayçal Menassri (Etudiant du Cheikh Ali Moussa)

- Yazid Abou Imrân Al-Jazairi 

- Jamil Abou Yassine Al-Maghribi 

 

Ainsi que d'autres frères et étudiants de diverses nationalités.

 

Écrit par le frère Jafar Abou Salih diplômé de l'université de la Mecque faculté de chari3a Umm Al Qura.

Traduit par Fayçal Menassri

Publié par 3ilmchar3i.net

أنا، جعفر أبو صالح الفرنسي ، أشهد الله بأنني قد سألت الإمام العلامة الشيخ ربيع بن هادي المدخلي يوم السبت ٩ من ربيع الثاني ١٤٣٨هـ الموافق ليوم ٧ من يناير ٢٠١٧م بعد خروجه من المسجد النبوي بعد صلاة العشاء، و كان السؤال

 جعفر أبو صالح : شيخنا حفظكم الله، لدي سؤال

 الشيخ ربيع :  ما هو؟

- جعفر أبو صالح : أثناء دراستي و إقامتي في مكة جلست كثيرا معكم و مع الشيخ أحمد بازمول، و الآن جئت ببعض المعتمرين و أريد أن أنظم جلسة خاصة مع الشيخ أحمد بازمول و بعض الإخوة ينكرون علي ذلك

 الشيخ ربيع : من؟

جعفر أبو صالح : الشيخ أحمد بازمول

 الشيخ ربيع : اجلسوا معه

و حصل ذلك أمام عدد كبير من الإخوة و منهم

   أيمن أبو عيسى الفرنسي ، فيصل مناصري الجزائري (من طلاب الشيخ علي موسى المصري ) يزيد أبو عمران الجزائري و جميل أبو ياسين المغربي و غيرهم من الإخوة و الطلاب  من بلاد مختلفة

كتبه الأخ جعفر أبو صالح الفرنسي ( خريج جامعة أم القرى بقسم الشريعة بمكة المكرمة يوم ٩ ربيع الثاني في الساعة التاسعة و النصف

وصلى الله على نبينا محمد و على آله و صحبه و سلم

Cheikh Rabi’ ibn Hadi ‘Oumayr al-Madkhali - الشيخ ربيع بن هادي المدخلي

Cheikh Mohamed Ibn Hady Al Madkhaly - الشيخ محمد بن هادي المدخلي

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Savants - العلماء
1 janvier 2017 7 01 /01 /janvier /2017 17:47
Brève biographie de Cheikh 'AbdAllâh An-Najmy - الشيخ عبدالله النجم

Voici une brève et concise biographie de Cheikh ‘Abd Allâh An-Najmy fournie par les étudiants en science de Jizan.

 

Son nom :

 

Il est ‘Abd Allâh ibn Mouhammad Hussein An-Najmy, Qu’Allâh le préserve.

 

Sa naissance :

 

Il est né en 1391 H (1971), à An-Najamiyah dans la région d’As-Sâmitah située dans la province de Jizan.

 

Il a obtenu un baccalauréat de la faculté de Oussoul ad-Dine dans la section des Traditions Prophétiques de l’université islamique Mouhammad Ibn Saoud (à Riyadh) en 1413 H (1992-1993).

 

Enseignement et Da’wah :

 

Cheikh ‘Abd Allâh An-Najmy a enseigné pendant 20 ans en tant que professeur de matières islamiques au Ministère de la Culture et de l’Education.

 

Cheikh ‘Abd Allâh An-Najmy dirige des cours quotidiens dans sa ville, à As-Sâmitah et également à Jizan.

 

Il participe également à de nombreuses conférences dans différentes villes qui ont lieu en été.

 

Il donne un certain nombre de cours et de rappels sur de nombreux sujets et participe aux séminaires pédagogiques Al-Hajj.

 

Ses professeurs :

 

1. Le grand savant, Cheikh Ahmad Ibn Yahya An-Najmy, le Cheikh l’a suivi pendant une longue période et il est celui dont il a le plus bénéficié parmi ses autres professeurs.

 

2. Le grand savant, Cheikh Zayd Ibn Mouhammad Al-Madkhali, le Cheikh l’a également suivi pendant de nombreuses années, et ce -et La Louange appartient à Allâh- jusqu’à sa récente disparition (Qu’Allah lui fasse miséricorde).

 

Cheikh ‘Abd Allâh An-Najmy a de même étudié chez un certains nombres d’autres savants à différentes périodes ; Cependant nous n’avons mentionné que ceux chez qui il a recherché une grande quantité de science et qui sont bien-connus des musulmans de la masse.

 

Parmi eux :

 

1. Le grand savant, Cheikh Abdoul ’Aziz Ibn Bâz (Qu’Allâh lui fasse miséricorde)

2. Le grand savant, Cheikh Mouhammad Ibn SalihAl-‘Outheymine (Qu’Allâh lui fasse miséricorde)

3. Le grand savant, Cheikh Salih Ibn Fawzan Al-Fawzan (Qu’Allâh le préserve).

 

Quelques-uns de ses ouvrages :

 

1. سبعون مسائلة في الصيام

2. ارشاد اولى الالباب الا حكم تعدد المناهج الدعوية الاحزاب

3. تحذير سفهاء الاحلام من الطعن في الأئمة الاعلام

4. منبع الارهاب المعاصر

5. جمع الشتات فيما كتب عن الاخوان من ملاحظات

6. الاختيارات العلمية في مسائل الحج الفقهية من دروس وفتاوىالعلامة احمد بن يحيى النجمي

 

Source: dusunnah.com

Publié par tawhidfirst.fr

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Savants - العلماء