168 articles avec fetes en islam - vendredi et fetes innovees

Sommaire : العيد والجمعة - Fêtes en islam, vendredi et fêtes innovées

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Le vendredi - يوم الجمعة

Lever les mains pour les fidèles au moment de dire «Âmîn» lors de l'invocation de l'imam durant le sermon du vendredi et lever la voix pour dire «Âmîn»

Celui qui délaisse le jumu'a trois fois sans excuses...

Prier uniquement le joumou'a (la prière du vendredi) ? (audio-vidéo)

Ne pas travailler le jour du vendredi

A partir de combien de personnes la prière du vendredi est-elle valide ? (audio)

Jugement de la prière du vendredi de celui qui n'accomplit pas le ghusl (lavage rituel) ? (audio)

Le meilleur pour celui qui rentre à la mosquée le vendredi : S'asseoir au premier rang loin de l'imâm ou au deuxième rang proche de l'imâm ? (audio)

Le plus proche d'Allâh le jour de la résurrection est celui qui est le plus proche de l'imam le vendredi ! (audio-vidéo)

Il est interdit de parler lors du sermon du vendredi (audio)

Le Messager d'Allâh صلى الله عليه وسلم a interdit la position «الحَبْوَةِ - habwah» lors du jumu'ah pendant que l'imam fait le sermon

La sunnah du jumu'a (vendredi) - يوم الجمعة (audio-vidéo)

Les prières surérogatoires liées à la prière du vendredi (audio-vidéo)

Ratiba avant et après le dhohr le jour du vendredi pour la femme qui prie (le dhohr) chez elle?

La permission de ne pas se rendre au joumou'a lorsqu'il pleut

Le lavage du vendredi peut-il compenser les ablutions pour la prière du vendredi ?

Le lavage du jour du vendredi est-il général aux hommes et aux femmes ? (audio-vidéo)

La lecture de la sourate Qâf comme sermon

Le mérite du premier rang le jour du vendredi

 Le cas des dispensés de la prière du vendredi

 Dispenser des cours avant le sermon du vendredi (audio-vidéo)

Le discours du sermonnaire et le comportement de l'auditeur

 Le jour du vendredi

 Absence inattendue de l’imam le jour du vendredi (jumu’ah) (audio)

 Abandonner la prière de vendredi à cause du travail

Il y a à chacune des portes des mosquées le jour du vendredi deux anges

Les conditions du joumou'a

Prendre des notes lors du sermon du vendredi

 Se souhaiter un bon joumou'a -جمعة مباركة  (audio)

 Celui qui nous congratule un «vendredi béni», nous lui répondons «Qu’Allâh bénisse ta journée» (audio-vidéo)

Celui qui se lave (ghusl) un jour avant le vendredi

 Le jour du vendredi est le meilleur jour de la semaine

Cette communauté a été guidée au jour du vendredi

Le jugement de l’abandon de la prière en commun et celle du vendredi

La prière du vendredi pour la femme

Quelle est la règle religieuse concernant les sermons (khoutba) dans une autre langue que l’arabe ? (audio)

Le moment de la journée du vendredi où les invocations sont acceptées

 Les moments d'exaucement le jour du vendredi (vidéo)

La fête du sacrifice - العيد الأضحى

Le temps imparti pour sacrifier

Comment doit-on diviser la viande du sacrifice ?

Que prononcer lors du sacrifice ?

Est-ce que la femme peut égorger elle-même le sacrifice du 'aid ?

Est-ce une condition de désigner le nom de la personne lors du sacrifice ?

L'interdiction de couper ongles et cheveux, dès l'entrée du mois, pour celui qui a l'intention de sacrifier - Cette interdiction concerne-t-elle les membres de la maison pour qui l'on sacrifie ?

Celui qui va pratiquer le sacrifice du 'aid et qui coupe ses poils, ses ongles ou de sa peau durant les 10 jours

Celui qui va pratiquer le sacrifice du 'aid et qui a un besoin de couper de ses poils, de ses ongles et de sa peau

Nos bêtes sacrifiées, dans nos maisons, pour nos vivants…

Le don de viande : Cru ou cuit ?

Le jugement de donner de la viande du sacrifice à un non-musulman et de consommer, au matin, de la chair de son sacrifice avant tout autre chose

S'endetter pour pouvoir sacrifier

Celui qui délègue son sacrifice pour l'3id al-adhâ doit éviter de couper ses poils, ses ongles et sa peau

Nouer l'intention du sacrifice de l'3id al-adhâ durant les dix jours de dhî l-hidjdja

Placer un signe de reconnaissance sur la bête à sacrifier pour l'3aid al-adhâ ?

La différence entre al-hadyou, al-oudhiya et al-fidya (l'offrande, le sacrifice de l'3id et la compensation)

Envoyer l'argent du sacrifice dans un autre pays

A propos du «sacrifice» du fils d’Ibrahim : L’enfant était Ishaq ou Isma’il ?

التذكير بأحكام الأضحية (dossier)

Concernant l’obligation du sacrifice (du jour de l’Aïd) pour la personne aisée

Al Oudhiya (Le sacrifice de l'aid) : Règles et sagesses

Les époux ne vivent pas encore ensemble... l'homme doit-il tout de même faire al-'odhiya (sacrifice d'une bête) ?

L’immolation le jour de la fête du sacrifice

Un homme a deux familles... combien de bête doit-il sacrifier ?

Est-il autorisé de faire un seul sacrifice pour plusieurs familles vivant sous le même toit ? (audio)

Manger spécifiquement du foie de la bête sacrifiée (audio-vidéo)

L'interdiction pour celui qui va pratiquer le sacrifice du 'aid de couper ses ongles, ses poils ou sa peau à partir de l'entrée du mois de Dhoul Hijja

Le mérite des 10 premiers jours de Dhul-Hijja et quelques règles concernant le sacrifice

Les règles de la odhiya (bête que l'on sacrifie à l'occasion du 'aid) et de son sacrifice (dossier)

Le premier et le dernier moment pour l'immolation de l'aid

Concernant l’âge légal de la bête destinée au sacrifice de l’Aïd

Le « sacrifice de l'’aîd », une obligation ou une sounnah ?

L'immolation de la bête le jour de 'aîd

L'égorgement du sacrifice fait de la main gauche (audio)

Si l’homme sacrifie le jour de l’aid et oublie de dire «bismillah», est-il permis qu’il mange de sa bête ? (audio)

Partager cet article

Sommaire : Les fêtes innovées et les fêtes non musulmanes

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

المولد النبوي - La célébration du jour de la naissance du Prophète صلى الله عليه وسلم

Jugement de célébrer la naissance du Prophète صلى الله عليه وسلم

Le jugement de consommer des bêtes sacrifiées ou plats préparés à l'occasion de la célébration de la naissance du Prophète صلى الله عليه وسلم (audio)

Exhortation sur le mawlid an-nabawî (audio-vidéo)

Réplique tranchante à l'innovation du mawlid

Jugement de célébrer le mawlid an-nabawi (audio)

Notre amour pour le Prophète صلى الله عليه وسلم et la célébration de sa naissance (Al-mawlid) (audio)

La commémoration de la naissance du Prophète صلى الله عليه وسلم est une innovation ! (audio-vidéo)

Fêter la naissance du Prophète صلى الله عليه وسلم (ou une autre occasion non-légiférée par notre législation) est une innovation

Ibn Taymiyah approuve le mawlid ?!

Célébrer la naissance du prophète صلى الله عليه وسلم fait partie des innovations ! (audio)

La célébration de la naissance du Messager d'Allâh صلى الله عليه وسلم (audio-vidéo)

La célébration de l'anniversaire du Prophète صلى الله عليه وسلم (audio)

Argument contre la bida'a du mawlid (audio-vidéo)

Avis religieux donné sur le mawlid (المولد النبوي - jour de la naissance du Prophète صلى الله عليه وسلم)

Débat entre Cheikh Al-Albany et un défenseur du mawlid (vidéo)

La commémoration de la naissance du Prophète Mohamed صلى الله عليه وسلم

Se rassembler la nuit de l'anniversaire du Prophète صلى الله عليه وسلم pour lire son histoire ? (audio)

حكم الاحتفال بالمولد النبوي وغيره من الموالد (dossier)

Partager cet article

Jugement de célébrer la naissance du Prophète صلى الله عليه وسلم

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Jugement de célébrer la naissance du Prophète صلى الله عليه وسلم

Toutes les louanges appartiennent à Allâh, qui a envoyé Son Messager muni de la guidée et de la religion de vérité, afin de la faire triompher sur toutes les autres religions, et Allâh suffit comme Témoin.

Je témoigne qu'il n'y a aucune divinité digne d'être adorée si ce n'est Allâh Seul sans aucun associé, L'attestant et Le rendant unique dans l'adoration, et je témoigne que Mohammed est Son serviteur et Son Messager, qu'Allâh le couvre d'éloges et le salut abondamment, ainsi que sa famille et ses compagnons.

 

Ceci dit : Ô assemblée de gens, craignez Allâh ta3âlâ, et rappelez-vous le bienfait d'Allâh sur vous lorsqu'IL vous a guidés à l'Islâm, et qu'IL vous a privilégiés par le Prophète de la miséricorde - que les éloges et le salut soient sur lui.

 

Avant sa mission prophétique, les gens étaient certes engloutis dans l'ignorance, dans un égarement aveugle, dispersés dans leurs adorations, ils vouaient l'adoration aux pierres, aux arbres et aux idoles.

 

Ils versaient le sang, attentaient aux honneurs, extorquaient les biens et les droits, et prenaient les tawâghît pour juge.

 

Ils avaient l'emprise sur les faibles et les indigents.

 

Et à cette époque, deux nations brutales dominaient le monde : la nation romaine chrétienne égarée, et la nation perse madjoussiya haineuse tyrannique.

 

Le monde vivait alors dans une obscurité sombre, dans une ignorance suffocante jusqu'à ce qu'Allâh donna permission d'envoyer Mohammed صلى الله عليه وسلم par miséricorde pour l'univers.

 

IL l'envoya muni de la guidée et de la religion de vérité, et par son biais IL accorda la guidée faisant ainsi sortir de l'égarement, IL accorda la vue faisant sortir de l'aveuglement, IL accorda la suffisance faisant sortir de la pauvreté, et fit sortir les gens des ténèbres vers la lumière :

 

"Allâh a très certainement fait une faveur aux croyants lorsqu’Il a envoyé chez eux un Messager issu d'eux-mêmes, qui leur récite Ses versets, les purifie et leur enseigne le Livre et la Sagesse, bien qu’ils fussent auparavant dans un égarement manifeste" (1).

 

Et Allâh leur ordonna de le suivre, de lui obéir, de l'honorer, de le révérer, et de prier sur lui et de le saluer, IL a adjoint son nom au Sien dans les deux attestations, dans l'appel à la prière, dans l'iqâma et dans les sermons, IL a épanoui sa poitrine et élevé son rang, et IL a couvert d'humiliation et d'opprobre ceux qui ont contrevenu à son commandement, IL nous a ordonnés de l'aimer, bien après l'amour dû à Allâh, d'un amour bien plus intense que notre amour envers nous-même, nos parents, nos enfants et tous les gens réunis, que les éloges et le salut d'Allâh soient sur lui jusqu'au Jour des comptes.

 

Serviteurs d'Allâh !

 

Ce noble Messager nous a certes mis en garde contre le fait d'inventer des choses nouvelles dans sa religion, qui n'en font pas partie, il صلى الله عليه وسلم a dit :

 

"méfiez-vous des choses inventées, car toute chose inventée est innovation, et toute innovation est égarement"

 

et il a dit :

 

"quiconque accomplit un acte non conforme à notre ordre, verra son acte rejeté".

 

Et il صلى الله عليه وسلم nous a interdit d'exagérer à son sujet et de l'élever au-delà de son statut par lequel Allâh l'a honoré, à savoir la servitude à Allâh et la mission de Messager, disant ainsi صلى الله عليه وسلم :

 

"n’exagérez pas à mon sujet comme les chrétiens ont exagéré au sujet du fils de Maryam, mais je ne suis qu'un serviteur, dites donc : le serviteur d'Allâh et Son Messager".

 

Mais malgré cette clarification et cet avertissement, certains gens ont transgressé les limites d'Allâh et Sa Législation, inventant les innovations, les mythes et les transgressions, les faisant rentrer dans la religion.

 

Ils en sont alors arrivés à faire preuve de zèle envers ces innovations, à les revivifier et à les multiplier, et ils délaissent les prescriptions religieuses et les sunan prophétiques, ou sont laxistes à leur sujet.

 

Et comptant parmi cela, figure ce qu'ils réitèrent chaque année durant ce mois (ndlt : rabî3 el-awwal) en célébrant la naissance du Messager صلى الله عليه وسلم, au point d'être devenue comme une des fêtes religieuses telles que 3îd el-fitr et 3îd el-adhâ, bien que cette célébration soit une chose nouvelle dans l'Islâm.

 

Le Messager d'Allâh صلى الله عليه وسلم ne l'a pas faite, les califes bien guidés et ses honorables compagnons ne l'ont pas faite.

 

Les siècles méritoires après eux, qui sont les meilleures générations de la communauté, ne l'ont pas faite.

 

Mais cette chose fut nouvellement inventée durant le 6e siècle de l'hégire.

 

Certains ignorants ou égarés l'ont nouvellement apporté dans la religion afin d'imiter les chrétiens lorsqu'ils célèbrent la naissance du Messîh - que le salut soit sur lui.

 

Et subhâna'Llâh ! Si cette célébration était une vérité, alors le Messager صلى الله عليه وسلم l'aurait exposée à sa communauté, et s'il l'avait exposée, alors elle n'aurait pas été méconnue de ses califes et ses compagnons.

 

Ensuite, est-ce que ces gens-là, qui ont inventé cette célébration, aiment le Messager صلى الله عليه وسلم bien plus que ses califes et ses compagnons l'aimaient ? Hâchâ wa kallâ! Leur amour pour le Messager صلى الله عليه وسلم était assurément bien plus fort que leur amour pour leur propre personne, et ils lui vouaient une profonde révérence seyant à son rang, au point que l'un de ceux qui l'ont vu, parmi leurs ennemis le jour de Houdaybiya, a dit lorsqu'il retourna à son peuple : "ô peuple! par Allâh, je me suis certes rendu en émissaire auprès des rois, de Chosroês, César et Négus, par Allâh je n'ai pas vu un roi être autant révéré tel que les compagnons de Mohammed révèrent Mohammed".

 

Pourquoi donc auraient-ils alors délaissé la célébration de sa naissance صلى الله عليه وسلم ?

 

Ils ne l'ont délaissée que parce qu'elle ne fait pas partie de la religion, et qu'elle constitue une ressemblance aux chrétiens, alors que le Prophète صلى الله عليه وسلم les a certes mis en garde contre la ressemblance aux chrétiens.

 

Cheikh Al-Islâm Ibn Taymiyya - qu'Allâh lui fasse miséricorde - a dit :

 

"et de même ce que certains gens inventent dans la religion, soit par imitation des chrétiens  dans l'anniversaire de Issâ - 3aleyhi salam - soit par amour et révérence envers le Prophète صلى الله عليه وسلم, en prenant la naissance du Prophète صلى الله عليه وسلم comme festivité, malgré la divergence des gens concernant sa naissance, alors les pieux prédécesseurs ne l'ont pas fait, malgré la présence de ce qui l'impliquait et l'absence de ce qui l'entravait - c'est-à-dire l'entrave concrète et non pas religieuse.

Et si cela était purement ou éventuellement un bien, alors les pieux prédécesseurs - qu'Allâh les agrée - sont plus en droit que nous de cette célébration.

Ils étaient en effet ceux qui aimaient et révérait le plus intensément le Messager d'Allâh صلى الله عليه وسلم que nous, et qui étaient plus ardents concernant le bien.

Mais la perfection de l'amour et de la révérence qui lui sont dus, consiste à le suivre, lui obéir, suivre son commandement, revivifier sa sunna, secrètement et ouvertement, propager ce avec quoi il a été envoyé, et lutter pour cela avec le cœur, la main et la langue, et c'est assurément celle-ci la voie des tout premiers parmi les mouhâdjirîne, les anśâr et ceux qui les ont suivis dans l'excellence.

Alors que la majorité de ces gens-là, que vous voyez zélés dans les innovations telles que celle-ci, vous les trouverez mollasses dans le commandement du Messager au sujet de ce dont ils ont reçu l'ordre d'être actifs.

Et ils sont tout à fait au même rang que celui qui orne le mośhaf mais ne le lit pas, ou qui le lit sans s'y conformer, et au même rang que celui qui embellit la mosquée mais n'y accomplit pas la prière ou n'y prie que très peu", fin de citation.

 

Assemblée de musulmans !

 

La célébration de la naissance du Messager صلى الله عليه وسلم est certes caduque sous plusieurs aspects :

 

Premièrement : elle est une innovation dans la religion, et toute innovation est égarement.

Et ceux qui considèrent juste sa célébration, ne pourront pas fournir une preuve provenant de la Législation.

 

Deuxièmement : celle-ci constitue une ressemblance aux chrétiens dans leur célébration de la naissance du Messîh - 3aleyhi salam - et nous avons certes reçu l'interdiction de leur ressembler.

 

Troisièmement : il s'y passe de nombreux actes répréhensibles et illicites durant cette célébration, dont le pire d'entre eux l'association à Allâh, comme interpeller le Messager صلى الله عليه وسلم, lui implorer le secours, chanter des poésies polythéistes faisant ses éloges comme la poésie al-burda et ses semblables.

 

Quatrièmement : il n'y a dans l'Islâm que deux fêtes : 3îd el-adhâ et 3îd el-fitr béni.

Quiconque invente donc une troisième fête, aura inventé une chose dans l'Islâm qui n'en fait pas partie.

Anas bin Mâlik - qu'Allâh l'agrée - a dit :

"le Prophète صلى الله عليه وسلم est arrivé à Médina, où ils avaient deux jours durant lesquels ils s'amusaient.

Il dit alors : que représentent ces deux jours ?

Ils répondirent : nous nous y amusions durant la djâhiliyya (ndlt : l'ère pré-islamique).

Alors le Messager d'Allâh صلى الله عليه وسلم a dit : Allâh vous les a certes remplacés par meilleur qu'eux : el-adhâ et le jour d'el-fitr"

rapporté par Abû Dâwoûd, Ahmad, et An-Nassâ'î, et sa chaîne de transmission est conforme à la condition de Muslim.

 

Craignez donc Allâh serviteurs d'Allâh !

 

Et prenez garde aux innovations et aux transgressions, cramponnez-vous aux sunan, suivez et n'innovez pas.

 

A3oûdhou bi'Llâhi min as-shaytâni r-radjîm

 

"“Et voilà Mon chemin dans toute sa rectitude, suivez-le donc ! Et ne suivez pas les sentiers qui vous écartent de Sa voie,” Voilà ce qu’Il vous enjoint. Peut-être atteindrez-vous la piété." (2).

 

Qu'Allâh m'accorde, ainsi qu'à vous, la bénédiction dans le sublime Qur'ân.

 

Ndlt :

(1) Âl Imrân, v164

(2) Al-an3âm, v152

 

El-khotab el-minbariyya fî l-mounassabât el-3asriyya 101/1

Traduit par la chaîne Telegram غيث القلوب - @ghaithqolob

 Publié par 3ilmchar3i.net

Clic pour agrandir

 

Clic pour agrandir

 

Clic pour agrandir

 

Clic pour agrandir

 

 

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Partager cet article

Se rappeler la paix et la sécurité dans lesquelles nous sommes

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Se rappeler la paix et la sécurité dans lesquelles nous sommes

Et rappelez-vous, alors que vous vivez l'allégresse du joyeux 3îd en sécurité et en paix, en repos et en sérénité, vous avez des frères que les guerres ont anéantis, que les calamités ont laminés, que les troubles ont tourmentés et sur qui les ennemis ont eu l'ascendance, leur sang a ainsi coulé, les femmes sont devenues veuves, les enfants devenus orphelins et les biens ont été pillés.

 

Louez donc Allâh pour la sécurité et la paix dans laquelle vous êtes, et n'oubliez pas ces frères-là dans vos invocations profitables afin qu'Allâh dissipe leurs afflictions, soulage leur angoisse, humilie leurs ennemis et leur accorde le secours.

 

Ô Allâh, accorde la puissance à l'Islâm et ses adeptes en tout lieu, Ô Allâh, accorde la puissance à l'Islâm et aux musulmans, humilie le polythéisme et les polythéistes, et anéantis les ennemis de l'Islâm, et fais de notre pays-ci un lieu de sécurité et sécurisant ainsi que tous les pays des musulmans.

 


Extrait de l'article "Choses dont nous devrions nous rappeler le jour de l'3îd"

Traduit par la chaîne Telegram غيث القلوب - @ghaithqolob

 Publié par 3ilmchar3i.net

وتذكروا وأنتم تعيشون فرحة العيد السعيد بأمنٍ وأمان وراحةٍ واطمئنان إخواناً لكم أهلكتهم الحروب وأرقتهم الخطوب وأقلقتهم الفتن وسلط عليهم العدو ؛ فأريقت منهم الدماء ، ورُمِّلت النساء ، ويُتِّم الأطفال ، ونُهِـبَت الأموال ، فاحمدوا الله على ما أنتم فيه من أمنٍ وأمان ولا تنسوا إخوانكم أولئك من دعوة صالحة أن يُنَفِّسَ الله كربهم ويفرج همهم ويكبِتَ عدوهم وينصرهم عليه ، اللهم أعزّ الإسلام وأهله في كل مكان ، اللهم أعز الإسلام والمسلمين وأذل الشرك والمشركين ودمِّر أعداء الدين ، واجعل بلدنا هذا آمناً مطمئناً وسائر بلاد المسلمين

 

Cheikh 'Abder Razzâq Ibn Abdelmohsin Al 'Abbâd Al Badr - الشيخ عبد الرزاق بن عبد المحسن العباد البدر

Partager cet article

La célébration d'Halloween est l'un des plus lourds interdits, un des actes blâmables les plus ignobles et des péchés les plus odieux - الهالوين

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

La célébration d'Halloween est l'un des plus lourds interdits, un des actes blâmables les plus ignobles et des péchés les plus odieux - الهالوين

1) La fête d'Halloween est basé sur des fondements religieux «païens» et «chrétiens».

 

2) Les prêtes chrétiens sont les premiers à avoir instaurés cette fête il y a des centaines d'années dans leurs pays.

 

3) Parmi les choses les plus graves que cette fête comporte :


- c'est que cette fête a été établie sur une croyance mécréante concernant les «esprits des morts» et que ceux-ci ont un impact sur les gens en leur profitant et en leur nuisant.

 

4) Ainsi, lors de cette fête, ils repoussent leur mal et leur nuisance: par de nombreux et divers rites.

 

5) ils l'appellent aussi :

 

- la fête de «la frayeur» et de  «l'effroi».
Car ces esprits sont pour eux source de peur et pour la crainte intense qu'ils en ont.

 

6) Elle est aussi appelée :

 

- la fête «du diable», car le diable est à la tête du mal et qu'il est le leader des mauvais esprits malfaisants et malveillants.

 

7) Durant cette fête, ils redoublent de photos de mauvais esprits effrayants selon eux, de grands squelettes épouvantables, de masques terrifiants ainsi que de dessins et de photos dont ils prétendent que ce sont des diables.

 

8) La période de cette fête : c'est parmi les plus grandes périodes commerciales de sorcellerie et d'astrologie, pendant laquelle les gens se tournent vers eux et regardent leurs chaînes, les contactent et leur envoient des messages.

 

9) Ensuite, ils ont augmenté cette fête récemment par des formes de réjouissance et de divertissements pour ceux qui célèbrent cette fête et pour autres qu'eux :

 

- des feux d'artifices, des cadeaux, de la danse, de la musique, des films et des séries, des concours, des soldes et autres que cela.


Cela, afin de s'assurer qu'elle perdure et continue.

 

Et ils profitent de celle-ci :

 

- religieusement, économiquement, politiquement, en terme de renommée et d'impact sur les gens.
Ceci, afin d'entraîner les autres, à leur tête les musulmans, pour qu'ils célèbrent cette fête comme eux.

 

SUr la chaîne Telegram de Cheikh - قناة عبد القادر الجنيد العلمية - @aljounaid77

Traduit par Abdullah al Albani sur sa chaîne Telegram - @AbdullahalAlbani

Publié par 3ilmchar3i.net

احتفال عيد الهالوين مِن أغلظ المُحرَّمات، وأشنع المُنكرات، وأقبح الآثام

١ ــــ يَرجع عيد الهالوين إلى
أصول دِينية وَ «ثنية» وَ «نصرانية»

٢ ــــ وقساوسة النصارى هُم
أوَّل مَن أسَّسَه في بلدانهم قبل مئات السِّنين

٣ ــــ ومِن أخطر ما فيه
أن تأسِيسَه قام على اعتقادٍ كُفري «بأرواح الموتى»
وأنها
تُؤثِر في الناس نفعًا وضَرًّا

٤ ــــ ولهذا يَدفعون في هذا العيد ضررَها وشرَّها
بطقوس عديدة ومختلفة

٥ ــــ ويُسمُّونه
بعيد «الهَلع» و «الرُّعب»
لأن هذه الأرواح عندهم مصدر الخوف، ولشدة فزعهم منها

٦ ــــ ويُسمَّى أيضًا
بعيد «الشيطان»
لأن الشيطان رأس الشَر، وزعيم الأرواح الشريرة الخبيثة

٧ ــــ وترَاهم في هذا العيد يُكثِرون مِن
صور الأرواح الشريرة المُرعِبة بزعمهم
والهياكل العظمية المُخيفة
والأقنعة المُفزعة
والرسومات والصور التي يزعمون أنها للشياطين

٨ ــــ وموسِم هذا العيد
مِن أكثر مواسم متاجر السِّحر والتنجيم
والإقبال على أهلها وقنواتهم
والاتصال بهم ومراسلتهم

٩ ــــ ثم زادوا هذا العيد مُتأخِّرًا بمظاهر فرَح وتسلية لأقوامهم وغيرهم
مِن ألعاب نارية، وهدايا، ورقص، وغناء، وأفلام ومسلسلات، ومسابقات، وتخفيضات في الأسعار، وغيرها
لِيَضمَنوا
بقاءه واستمراره
ويَتكسَّبوا به
دِينيًّا، واقتصاديًا، وسياسًّا، وشُهرة، وتأثيرًا في الناس
ولِيَجُرُّوا غيرهم وعلى رأسهم أهل الإسلام إلى
الاحتفال به مِثلَهم

 وكتبه:عبد القادر الجنيد

Cheikh Abdul Qadir Al-Junayd - الشيخ عبد القادر بن محمد الجنيد

Partager cet article

Lever les mains pour les fidèles au moment de dire «Âmîn» lors de l'invocation de l'imam durant le sermon du vendredi et lever la voix pour dire «Âmîn»

Publié le par 3ilm.char3i

Lever les mains pour les fidèles au moment de dire «Âmîn» lors de l'invocation de l'imam durant le sermon du vendredi et lever la voix pour dire «Âmîn»

Question :

 

Quel est le jugement de lever les mains pour les fidèles au moment de dire "Âmîn" lors de l'invocation de l'imam durant le sermon du vendredi (joumou'ah) ?

 

Et quel est le jugement de lever la voix pour dire : "Âmîn" ?

 

Réponse :

 

Il n'est pas légiféré pour l'imâm et les fidèles de lever les mains durant le sermon du vendredi car ni l'Envoyé d'Allâh صلى الله عليه و سلم ni ses Califes Bien Guidés ne l'ont accomplie !

 

Néanmoins, si (l'imâm) effectue la demande de pluie (استسقى) durant le sermon du vendredi, il est légiféré pour lui ainsi que pour les fidèles de lever les mains car lorsque le Prophète صلى الله عليه و سلم effectua la demande de pluie durant le sermon du vendredi, Il leva ses mains et les gens levèrent leurs mains et Allâh (سبحانه) a dit:

 

لَقَدْ كَانَ لَكُمْ فِي رَسُولِ اللَّهِ أُسْوَةٌ حَسَنَةٌ الآية  - الأحزاب:21

 

"En effet, vous avez dans le Messager d’Allâh un excellent modèle [à suivre]..." (Sourate Al-Ahzâb, verset 21)

 

Et quant au fait de dire "Âmîn" pour les croyants aux invocations de l'imâm lors du sermon du vendredi, je ne connais à ce sujet aucun mal hormis le fait de ne pas y élever la voix et c'est en Allâh qu'on recherche la Réussite.

 

Traduit par Abdelmalik Abou Asma

Publié par sounnah-publication.blogspot.com

حكم رفع اليدين في الدعاء أثناء خطبة الجمعة

السؤال : ما حكم رفع اليدين للمأمومين للتأمين على دعاء الإمام في خطبة الجمعة؟ وما حكم رفع الصوت بقول آمين ؟

الجواب : لا يشرع رفع اليدين في خطبة الجمعة لا للإمام ولا للمأمومين؛ لأن الرسول ﷺ، لم يفعل ذلك ولا خلفاؤه الراشدون، لكن لو استسقى في خطبة الجمعة شرع له وللمأمومين رفع اليدين؛ لأن النبي ﷺ، لما استسقى في خطبة الجمعة رفع يديه ورفع الناس أيديهم، وقد قال الله سبحانه

 لَقَدْ كَانَ لَكُمْ فِي رَسُولِ اللَّهِ أُسْوَةٌ حَسَنَةٌ الآية - الأحزاب:21

أما التأمين من المأمومين على دعاء الإمام في الخطبة فلا أعلم به بأسًا بدون رفع صوت، وبالله التوفيق

نشر في كتاب فتاوى إسلامية من جمع محمد المسند، ج 1 ص 427

مجموع فتاوى ومقالات الشيخ ابن باز 30/249

Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz - الشيخ عبدالعزيز بن عبدالله بن باز

Partager cet article

Que prononcer lors du sacrifice ?

Publié le par 3ilm.char3i

Que prononcer lors du sacrifice ?

Question :

 

À quel moment prononcer la tasmiyyah lors du sacrifice ?

 

Quelle en est sa formulation ?

 

Et ce que font les gens - à savoir : passer la main sur le dos du sacrifice lors de la tasmiyah - possède-t-il une origine dans la sounna ou dans la parole des gens de science ?

 

Réponse :

 

La prononciation de la tasmiyah lors du sacrifice s'effectue lorsque l'on allonge la bête.

 

Et sa formulation est de dire :

 

بسم الله، والله أكبر، اللهم هذا منك ولك، اللهم هذا عن فلان

«Bismillah, wallâhou akbar, allâhoumma hadha minka wa lak, allâhoumma hadha 3an foulaan»

 

traduction approximative :

 

"Au nom d'Allâh, et Allâh est le Plus Grand.

Ô Allah, ceci est de Ta part et est pour Toi. Ô Allâh, ceci est d'untel."

 

Quant à ce que font les gens, à savoir passer la main sur le dos (de la bête), alors je ne connais pas d'origine à cela : ni dans la sounna, ni dans la parole des gens de science.

 

Majmou3 al fataawaa, 25/56.

 Traduit et publié par l'équipe al Miirath - @al_miirath

س ٤٨: سئل فضيلة الشيخ- رحمه الله-: ما وقت التسمية في الأضحية؟ وما صفتها؟ وهل ما يفعله الناس من المسح على ظهر الأضحية عند تسميتها له أصل من السنة أو من كلام أهل العلم؟

فأجاب بقوله : وقت التسمية عند الذبح إذا أضجع الذبيحة وصفتها أن يقول

بسم الله، والله أكبر، اللهم هذا منك ولك، اللهم هذا عن فلان

‎*أما ما يفعله الناس من المسح على الظهر فلا أعلم له أصلا في السنة، ولا في كلام أهل العلم

‎مجموع الفتاوى ج25 ص56

Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Partager cet article

Celui qui va pratiquer le sacrifice du 'aid et qui a un besoin de couper de ses poils, de ses ongles et de sa peau

Publié le par 3ilm.char3i

Celui qui va pratiquer le sacrifice du 'aid et qui a un besoin de couper de ses poils, de ses ongles et de sa peau

Rien ne pèse sur celui qui a eu besoin de prendre de ses poils, de ses ongles et de sa peau et qui l’a fait (*).

 

Par exemple :

 

S’il a une blessure et qu’il a besoin d’enlever les poils qu’il y a dessus.

Ou que son ongle se casse, le faisant souffrir alors il coupe ce qui le gêne.

Ou qu’un bout de peau pendouille qui le gêne alors il le coupe.

Ainsi, il n’y rien de mal à tout cela.

 

(*) ndT : Durant le mois de dhou l-hijja, concernant la personne devant sacrifier ou ayant mandaté ce sacrifice.

 

Traduit et publié par la chaîne Telegram Cercle des Sciences - @Cercle_des_Sciences

‏قال العلامة ⁧ محمد بن صالح العثيمين⁩ رحمه الله

‏‌من احتاج إلى أخذ الشعر والظفر والبشرة فأخذها فلا حرج عليه مثل: ‏أن يكون به جرح، فيحتاج إلى قص الشعر عنه ‏أو ينكسر ظفره، فيؤذيه فيقص مايتأذى به ‏أوتتدلى قشرة من جلده، فتؤذيه فيقصها ‏فلا حرج عليه في ذلك كله

‏مجموع الفتاوى ٢٥/١٦١

Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Partager cet article

Est-ce que la femme peut égorger elle-même le sacrifice du 'aid ?

Publié le par 3ilm.char3i

Est-ce que la femme peut égorger elle-même le sacrifice du 'aid ?

Question :

 

Est-ce que la femme peut égorger elle-même le sacrifice du 'aid ?

 

Réponse :

 

Oui, il est permis à la femme d'égorger le sacrifice (du 'aid) et autre (que cela) car la règle stipule qu'hommes et femmes sont concernés par les mêmes adorations, et autres que celles-là, jusqu'à preuve du contraire.

 

De plus, il a été rapporté, dans l'histoire de la servante faisant paître des moutons à Sal3 (ndt : montagne se trouvant à Médine), que l'un d'entre eux fut blessé par un loup ; elle (la servante) prit alors une pierre et l'égorgea.

 

Et ceci se produisit à l'époque du Prophète صلى الله عليه وسلم qui leur avait ordonné de le manger.

Rapporté par al Boukhariy

 

Majmou3 al fataawaa, 25/81

 Traduit et publié par l'équipe al Miirath - @al_miirath

س ٦٤: سئل فضيلة الشيخ-رحمه الله-: هل يجوز أن تقوم المرأة بذبح الأضحية ؟

فأجاب بقوله : نعم المرأة يجوز أن تذبح الأضحية وغيرها؛ لأن الأصل تشارك الرجال والنساء في العبادات وغيرها، إلا بدليل، على أنه قد ثبت في قصة الجارية التي كانت ترع غنما بسلع* فأصاب الذئب منها شاة، فأخذت حجرا فذبحتها، وذلك في عهد النبي - صلى الله عليه وسلم - فأمرهم النبي بأكلها

‎ رواه البخاري

* سلع: جبل في المدينة

‎مجموع الفتاوى ج٢٥ ص٨١

Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Partager cet article

Est-ce une condition de désigner le nom de la personne lors du sacrifice ?

Publié le par 3ilm.char3i

Est-ce une condition de désigner le nom de la personne lors du sacrifice ?

S'il désigne «untel» pour le sacrifice, cela est meilleur.

 

En effet, le Prophète صلى الله عليه وسلم disait :

 

«Ô Allah, ceci est de Ta part et est pour Toi.

Ô Allâh, ceci est de Muhammad et de la communauté de Muhammad»

rapporté par Ahmed

 

Et s'il ne le désigne pas, l’intention lui suffira; sauf que désigner (le nom) reste meilleur [...]

 

Majmou3 al fataawaa, 25/59

 Traduit et publié par l'équipe al Miirath - @al_miirath

‎هل يشترط أن يذكر عند ذبح الأضحية أنها عن فلان ؟

‎إن ذكر أنها عن فلان فهو أفضل، فإن النبي - صلى الله عليه وسلم - كان يقول

اللهم هذا منك ولك، اللهم هذا عن محمد وآل محمد - رواه أحمد

 وإن لم يذكره كفت النية، ولكن الأفضل الذكر

‎مجموع فتاوى الشيخ ابن عثيمين رحمه الله ج25 ص59

Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Partager cet article

Nos bêtes sacrifiées, dans nos maisons, pour nos vivants…

Publié le par 3ilm.char3i

Nos bêtes sacrifiées, dans nos maisons, pour nos vivants…

La bête sacrifiée : C’est celle qui est sacrifiée pour Allâh parmi les bestiaux lors des jours de la fête d’Al-Adha.

 

Elle fait partie des rites de l’Islam.

 

Al-Haqq exalté soit-il dit (traduction rapprochée) :

 

«Accomplis la Ṣalāt pour ton Seigneur et sacrifie»

 

Et dans les deux recueils Sahih,

 

"le prophète صلى الله عليه وسلم a sacrifié deux béliers blancs avec un peu de noir, il صلى الله عليه وسلم les a sacrifié avec ces deux honorables mains, il صلى الله عليه وسلم a évoqué le nom d’Allâh et l’a glorifié (Allâhu Akbar), et il صلى الله عليه وسلم a mis son pied sur le flanc des deux bêtes.

Et comme Ibn ‘Umar -qu’Allâh les agrée- évoque, le prophète صلى الله عليه وسلم était installé à Médine pendant dix années à égorger."

Al-Tirmidhi dit que c’est un hadith bon.

 

Les sacrifices se font après la prière du ‘Aid, le prophète صلى الله عليه وسلم dit : 

 

«Celui qui sacrifie après la prière a certes parfait son rite et a atteint la tradition des musulmans» 

Rapporté par Al-Bukhary et Muslim

 

Il est obligatoire que la bête sacrifiée par le musulman soit dénuée de tout défaut, comme le fait d’être borgne, malade de manière apparente, qu’elle boite de manière apparente, ou qu’elle soit anorexique.

 

Ces défauts empêchent le bon accomplissement du sacrifice.

 

Et l’on peut rajouter à ces défauts, des défauts similaires ou pire encore comme le fait qu’elle soit aveugle.

 

Le sacrifice est un rapprochement vers Allâh -exalté soit-il-, c’est une Sounnah confirmée d’après le prophète صلى الله عليه وسلم.

 

Le prophète صلى الله عليه وسلم a sacrifié dans son pays, au sein de sa famille et ses compagnons.

 

Quant à l’appel que beaucoup d’associations et d’organismes bienfaisants font, celui d’amasser l’argent des gens pour sacrifier les bêtes dans les pays musulmans, c’est la voie et le moyen de détruire ce rite et de le dissimuler aux musulmans, parmi eux la famille et les enfants.

 

Celui qui paie la valeur des bêtes à sacrifier à ces organismes :

 

- a empêché l’apparition de ce rite

 

- est passé à coté de sa bête, c’est la Sounnah du prophète صلى الله عليه وسلم, il sacrifiait sa bête de sa propre main

 

- il passe également à coté de la Sounnah qui est de manger de ce sacrifice : Allâh -exalté soit-il- dit (traduction rapprochée) :

 

«Mangez-en vous-mêmes et faites-en manger le besogneux misérable»

 

Certes, le fait de manger de la bête sacrifiée est un rapprochement vers Allâh -exalté soit-il- et un acte d’adoration envers Lui.

 

Et certes, le prophète صلى الله عليه وسلم a ordonné de manger de la bête sacrifiée.

 

Oui, la procuration est autorisée.

 

Comme le prophète صلى الله عليه وسلم a confié a ‘Ali Ibn Abi Talib, mais la bête sacrifiée doit être dans sa maison, ou dans son pays, afin qu’il l’a voit et qu’il mange de cette bête.

 

Le but de ces sacrifices n’est pas seulement une question de viandes et d’offrandes aux pauvres, Allâh dit (traduction rapprochée) :

 

«Ni leurs chairs ni leurs sangs n’atteindront Allâh, mais ce qui L’atteint de votre part c’est la piété»

 

Donc, si l’homme fait l’aumône de 100 chameaux sans les égorger (lui même), cela n’est pas suffisant (pour être accepté) à l’unanimité.

 

Et cela indique que qu’on se rapproche d’Allâh en égorgeant les bêtes avant même de porter l’attention sur les avantages que l’on peut tirer de leurs viandes.

 

Les bêtes sacrifiés sont pour les vivants, non pour les morts.

 

Le prophète صلى الله عليه وسلم n’a pas sacrifié pour son oncle Hamza -Qu’Allâh l’agrée- alors qu’il fait parti de ses proches.

 

Nous demandons à Allâh -exalté soit-il- d’accepter de notre part nos bonnes oeuvres, celles qui sont conformes a ce sur quoi étaient le prophète صلى الله عليه وسلم et ses compagnons.

 

Article publié dans le journal Koweitien Al-Qabas daté du 10/02/2003

Traduit par Anas Abou Malik Al-Maimouni

Publié par anasaboumalik.fr

أضاحينا في بيوتنا ﻷ‌حيائنا

بقلم الشيخ / محمد عثمان العنجري حفظه الله

اﻻ‌ضحية هي ما يذبح لله من بهيمة اﻻ‌نعام ايام عيد اﻻ‌ضحى، وهي من شعائر اﻻ‌سﻼ‌م فقد قال الحق تعالى

‘فصل لربك وانحر’

.وفي الصحيحين

ان النبي، ﷺ، ضحى بكبشين املحين ذبحهما بيده الشريفة وسمى وكبر، ووضع رجله على صفاحهما وكما اخبر ابن عمر، رضي الله عنهما، ان النبي، ﷺ، اقام في المدينة عشر سنين يضحي، وقال الترمذي

(حديث حسن)

.واﻻ‌ضحية تكون بعد صﻼ‌ة العيد، قال ﷺ

‘من ذبح بعد الصﻼ‌ة فقد تم نسكه واصاب سنة المسلمين’

رواه البخاري ومسلم.ويجب ان تكون اضحية المسلم خالية من العيوب كالعور او المرض البين او العرج البين او الهزال، فهذه العيوب مانعة من اجراء اﻻ‌ضحية ويلحق بهذه العيوب ما كان مثلها او اشد منها كالعمى.واﻻ‌ضحية قربى الى الله جل وعﻼ‌ وهي سنة مؤكدة عن النبي ﷺ، فالنبي ﷺ ذبح اضحيته في بلده وبين اهله واصحابه،اما الدعوة التي تدعو اليها الكثير من الجمعيات والهيئات الخيرية بأخذ اﻻ‌موال من الناس لذبح اضاحيهم في بلدان المسلمين انما هي سبيل وطريق لتحطيم هذه الشعيرة واخفائها عن المسلمين بمن فيهم اﻻ‌هل واﻻ‌بناء، فمن دفع قيمة اﻻ‌ضاحي لهذه اللجان منع من اظهار هذه الشعيرة، وفوت على نفسه مباشرة اضحيته، وهي سنة النبي ﷺ، فقد كان يذبح، عليه الصﻼ‌ة والسﻼ‌م، اضحيته بيده الشريفة، ويفوته كذلك سنية اﻻ‌كل منها فقد قال الله تعالى

‘فكلوا منها واطعموا البائس الفقير’

، فإن اﻻ‌كل من اﻻ‌ضحية قربى الى الله عز وجل وعبودية لهِ وقد امر النبي، ﷺ، باﻻ‌كل من اﻻ‌ضاحيِ نعم يجوز التوكيل، كما وكل النبي ﷺ علي بن ابي طالب، ولكن لتكن التضحية عنده في بيته او في بلده ليشاهدها، ويأكل منها، فليس المقصود من اﻻ‌ضاحي اللحم وتوزيعه على الفقراء، فقد قال الله تعالى

‘لن ينال الله لحومها ودماءها ولكن يناله التقوى منكم’

فلو تصدق اﻻ‌نسان بلحم مائة بعير دون ان ينحرها، وانما اشتراها من بائع اللحم، فإن ذلك ﻻ‌ يجزئه باﻻ‌تفاق، وهذا يدل على ان باﻻ‌ضحية يتقرب الى الله تعالى بذبحها قبل ان ينظر الى منفعة لحمها.واﻻ‌ضحية للحي ﻻ‌ للميت فلم يصح النبي ﷺ عن عمه حمزة، رضي الله عنه، وهو المقرب له، فنسأل الله عز وجل ان يتقبل منا ومنكم صالح العمل على ما كان عليه النبي ﷺ واصحابه

بقلم الشيخ / محمد عثمان العنجري حفظه الله مقال منشور في جريدة القبس بتاريخ 10/02/2003

Cliquez pour agrandir

 

Cheikh Mohammad Outhmân Al-'Anjari - الشيخ محمد عثمان العنجري

Partager cet article

Le temps imparti pour sacrifier

Publié le par 3ilm.char3i

Le temps imparti pour sacrifier

Et le sacrifice possède certes un temps limité : il n'est légiféré ni avant celui-ci, ni après.

 

Et son temps débute dès l'achèvement de la prière du 3iid jusqu’au coucher du soleil, le soir du treizième jour (de Dhoul Hijja).

 

Les jours sont donc au nombre de quatre : il s'agit du jour du 3iid et des trois jours qui suivent.

 

Donc, celui qui aura sacrifié durant cette période, de nuit comme de jour, son sacrifice sera valable en ce qui concerne le temps (ndt : imparti pour sacrifier).

 

Quant à celui qui aura sacrifié avant la prière (du 3iid), son mouton sera alors un mouton (ndt : consommable) en tant que viande et ne comptera pas en tant que sacrifice.

 

Et il devra donc en égorger un autre à sa place.

 

Et celui qui aura sacrifié après le coucher du soleil au treizième jour, elle (ndt : cette bête) ne sera pas valable en tant que sacrifice sauf s'il a pu être excusé.

 

Majmou3 al fataawaa, 25/12

 Traduit et publié par l'équipe al Miirath - @al_miirath

‎قال الشيخ ابن عثيمين رحمه الله

‎فإن الأضحية لها وقت محدد لا تشرع قبله ولا بعده
‎ووقتها: من فراغ صلاة العيد إلى مغيب الشمس ليلة الثالث عشرة، فتكون الأيام أربعة: هي يوم العيد وثلاثة أيام بعده
‎فمن ضحَّى في هذه المدة ليلاً أو نهارًا فأضحيته صحيحة، من حيث الوقت، ومن ضحى قبل الصلاة فشاته شاة لحم لا تجزئ عن الأضحية، وعليه أن يذبح بدلها، ومن ضحى بعد غروب الشمس في اليوم الثالث عشر لم تجزِ عن الأضحية اللهم إلا أن يكون معذورًا

‎مجموع الفتاوى ج٢٥ ص١٢

Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Partager cet article

Comment doit-on diviser la viande du sacrifice ?

Publié le par 3ilm.char3i

Comment doit-on diviser la viande du sacrifice ?

Et la sounna pour celui qui sacrifie est :

 

- D'en manger. 

- D'en offrir à ses proches et voisins. 

- Et d'en donner (une partie) en aumône.

 

Majmou3 al fataawaa, 18/38

 Traduit et publié par l'équipe al Miirath - @al_miirath

‎كيف يقسم المضحي لحم الأضحية ؟

‎قال الشيخ ابن باز رحمه الله

‎السنة للمضحي
‎أ-أن يأكل منها
‎ب- ويهدي لأقاربه وجيرانه منها
‎ج- ويتصدق منها

‎مجموع الفتاوى ج١٨ ص٣٨

Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz - الشيخ عبدالعزيز بن عبدالله بن باز

Partager cet article

L'interdiction de couper ongles et cheveux, dès l'entrée du mois, pour celui qui a l'intention de sacrifier - Cette interdiction concerne-t-elle les membres de la maison pour qui l'on sacrifie ?

Publié le par 3ilm.char3i

L'interdiction de couper ongles et cheveux, dès l'entrée du mois, pour celui qui a l'intention de sacrifier - Cette interdiction concerne-t-elle les membres de la maison pour qui l'on sacrifie ?

Question :

 

Le questionneur dit: j'ai entendu de certains individus qu'il n'est pas permis à la personne de couper ses ongles durant les dix premiers jours de Dhoul Hijjah.

 

Ce que j'ai entendu est-il juste ?

 

Réponse de Cheikh Ibn Baz :

 

Si elle souhaite sacrifier, elle ne coupera alors ni ses ongles, ni ses cheveux, ni (ne touchera) sa peau jusqu'à sacrifier une fois le mois entré.

 

Et ceci, selon ce qui fut rapporté dans l'authentique de Mouslim, d'après Oum Salama - qu'Allâh l'agrée :

 

«Le Prophète صلى الله عليه وسلم a dit :

«Si vous avez vu le croissant lunaire de Dhoul Hijjah, et que l'un d'entre vous souhaite sacrifier, qu'il s'abstienne alors de toucher à ses cheveux et à ses ongles»».

 

Par contre, si elle ne sacrifie pas, rien ne lui sera imposé; elle pourra couper (ndt : ses cheveux ou ses ongles) durant les dix jours de Dhoul Hijjah et en dehors de ceux-là.

 

Fataawaa nour 3ala ddarb, 18/180.

 

س : يقول السائل سمعت من بعض الناس أنه لا يجوز للإنسان قص أظافره في العشر الأول من ذي الحجة، هل ما سمعته صحيح ؟

ج : إذا كان يريد الضحية، فإنه لا يقص أظفاره، ولا شعره، ولا بشرته حتى يضحي بعد دخول الشهر؛ لما ثبت في صحيح مسلم عن أم سلمة رضي الله عنها، عن النبي صلى الله عليه وسلم أنه قال

«إذا رأيتم هلال ذي الحجة، وأراد أحدكم أن يضحي، فليمسك عن شعره، وأظفاره»

أما إن كان لا يضحي، فلا شيء عليه، يقص في عشر ذي الحجة وغيرها

‎فتاوى نور على الدرب للشيخ ابن باز رحمه الله ج١٨ص١٨٠

L'honorable Cheikh ibn 'Outheymin - رحمه الله - a dit :

 

Ce jugement est spécifique à celui qui souhaite sacrifier.

 

Quant aux personnes pour qui l'on sacrifie, elles ne sont pas concernées par ce jugement car le Prophète صلى الله عليه وسلم a dit :

 

«et que l'un d'entre vous souhaite sacrifier... » 

 

et il صلى الله عليه وسلم n'a pas dit :

 

«et celui pour qui l'on sacrifie»

 

l'on s'en tient donc à ce qui est rapporté dans le texte.

 

Et également car le Prophète صلى الله عليه وسلم sacrifiait pour les gens de sa demeure, et il n’a pas été rapporté de lui صلى الله عليه وسلم qu’il leur ordonnait de s’en abstenir (ndt : s'abstenir de toucher à leurs cheveux ou leurs ongles).

 

Cela prouve donc que ce jugement concerne seulement celui qui veut sacrifier.

 

Majmou3 al fataawaa, 25/140

 

‎قال الشيخ ابن عثيمين رحمه الله

‎هذا الحكم خاص بمن يضحي، أما من يضحي عنه فلا يتعلق به هذا الحكم، لأن النبي - صلى الله عليه وسلم - قال

"وأراد أحدكم أن يضحي"

ولم يقل

"أو يضحي عنه"

 فيقتصر على ما جاء به النص، ولأن النبي - صلى الله عليه وسلم - كان يضحي عن أهل بيته ولم ينقل عنه - صلى الله عليه وسلم - أنه أمرهم بالإمساك عن ذلك، فدل هذا على أن هذا الحكم خاص بمن يريد أن يضحي فقط

‎مجموع الفتاوى 25-140

 Traduit et publié par l'équipe al Miirath - @al_miirath

 

Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz - الشيخ عبدالعزيز بن عبدالله بن باز

Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Partager cet article

Celui qui va pratiquer le sacrifice du 'aid et qui coupe ses poils, ses ongles ou sa peau durant les 10 jours

Publié le par 3ilm.char3i

Celui qui va pratiquer le sacrifice du 'aid et qui coupe ses poils, ses ongles ou sa peau durant les 10 jours

Certaines personnes du commun pensent que celui qui veut pratiquer la odhiya puis coupe ses poils, ses ongles ou sa peau durant les 10 jours alors sa odhiya n'est pas valable.

 

Ceci est une erreur évidente car il n'y a pas de relation entre l'acceptation de la odhiya et le fait de couper ce qui a été mentionné.

 

Celui qui coupe ces choses sans excuses a certes désobéit à l'ordre du Messager d'Allâh (que la prière d'Allâh et Son salut soient sur lui), ainsi il devra demander pardon à Allâh, se repentir auprès de Lui et ne pas recommencer mais le fait qu'il ait fait ceci n'empêche pas l'acceptation de sa odhiya.

 

Majmou Al Fatawa vol 25 p 161
Publié par 3ilmchar3i.net

 يتوهم بعض العامة أن من أراد الأضحية ثم أخذ من شعره أو أظفره أوبشرته شيئاً في أيام العشر لم تقبل أضحيته

،وهذا خطأ بيّن فلا علاقة بين قبول الأضحية والأخذ مما ذكر

لكن من أخذ بدون عذر فقد خالف أمر النبي صلى الله عليه وسلم بالإمساك ووقع فيما نهى عنه من الأخذ فعليه أن يستغفر الله ويتوب ولايعود وأما أضحيته فلايمنع قبولها أخذه من ذلك

مجموع الفتاوى 25-161

Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Partager cet article

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>