compteur de visite

Catégories

1 mai 2017 1 01 /05 /mai /2017 10:50
Prononcer l'invocation mélodieusement (audio-vidéo)

Ce questionneur dit :

 

Est-il permis de prononcer l'invocation mélodieusement ?

 

Et est-ce parmi les questions de divergence ?

 

Réponse :

 

"Et est-ce parmi les questions de divergence ?"

 

En principe, ce paramètre ne doit pas rentrer ici.

 

Non pas que toute question où il y a divergence, on estime que celle-ci est à prendre en considération.

 

On n'accepte pas qu'on nous objecte ce genre d'arguments : "Tu peux prendre l'avis que tu veux puisque c'est une question de divergence", ceci est faux.

 

Les questions qui font l'objet de divergence sont de deux types :

 

1- des questions de divergence où celle-ci est à tenir en compte.

 

2- des questions de divergence où celle-ci n'a pas de poids si c'est le cas : Le vrai y est unique. Non pas multiple.

Cela concerne les questions où la preuve est authentique (concernant le hadith) et explicite : Ou bien quand l'autre partie n'est pas une preuve.

 

Pour ce qui est maintenant de cette question : La mélodie au sein de l'invocation.

 

L'invocation, c'est notre prophète عليه الصلاة والسلام qui nous l'a apprise, et les meilleurs à l'avoir apprise après Lui sont les compagnons.

 

Ils l'ont transmise à ceux venus après eux.

 

Comment invoquaient-ils Allâh عز وجل ?

 

Le questionneur vise l'invocation de al-qounout lors du ramadân et plus particulièrement ce que font les imâms de Al-Haram (...) ainsi que d'autres les ayant imités pensant que celui qui préside à la prière à Al-Haram est donc le prophète élu !

 

Ceci est faux.

 

Ainsi que de penser que tout ce qu'il y a à Al-Haram est conforme à la sounnah du prophète عليه الصلاة والسلام.

 

Or, il s'y trouve des transgressions dont celle-ci : Prononcer l'invocation avec une certaine mélodie.

 

Invoquer par des invocations non rapportées.

 

Ou ce qui est pire : Evoquer par des invocations innovées comme l'invocation de clôture du Coran avec laquelle invoque l'Imân de Al-Haram.

 

Ceci est contraire à la sounnah !

 

Et il n'est pas permis d'imter les Imâms de Al-Haram dans cela.

 

Nous sommes enjoint de suivre le prophète عليه الصلاة والسلام et personne d'autre avec Lui !

 

Il ne fut pas rapporté, ni du prophète, ni des nobles compagnons رضي الله عنهم, de prononcer mélodieusement leurs invocations !

 

Ni qu'ils étaient dans leur invocation tout comme dans leur récitation.

 

Nous sommes enjoints d'embellir notre voix en récitant du Coran, et çà ne concerne pas autre chose.

 

C'est pourquoi il ne convient pas que les Imâms en particulier, soient sur un tel état, surtout que le Ramadân est proche ; C'est-à-dire, l'imitation de ces gens-là (les imâms de Al-Haram).

 

Nous devons plutôt être sur la sounnah.

 

Il t'incombe d'être sur la sounnah et sur la bonne voie.

 

Si une chose est attestée dans la sounnah - qu'Allâh accorde la bénédiction - rapproche-toi d'Allâh en l'accomplissant et en y suivant ton prophète عليه الصلاة والسلام.

 

Mais une chose non attestée dans la sounnah, si c'était un bien, 'les pieux prédecesseurs) nous auraient devancés à le faire.

 

Et Allâh est plus savant.

 

 Traduit et publié par La da'wah des mashaykh d'Algérie en langue française - @MashaykhDZ

Cheikh Azhar Sinîqra - الشيخ أزهر سنيقرة

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Invocation دعاء - Evocation ذكر الله