compteur de visite

Catégories

13 octobre 2008 1 13 /10 /octobre /2008 20:35
Leçons pour les pieux

Celui dans le cœur duquel la vénération d'Allah grandit, si bien qu'il ne peut Lui désobéir, Allah place dans le cœur des gens du respect pour lui afin qu'ils ne l'humilient pas.

 
Si les racines de la connaissance s'ancrent fermement dans la terre du cœur, pousse alors l'arbre de l'amour, et lorsque cet arbre s'enracine et se fortifie, il donne comme fruit l'obéissance à Allah.
 
Ainsi, cet arbre ne cesse (traduction rapprochée) :

« [De] donner ses fruits à tout instant, par la grâce de son Seigneur. »(Sourate Ibrâhîm, v.25.)

La première demeure des serviteurs est 
(traduction rapprochée) :

« Ô vous les croyants ! Evoquez beaucoup Allah et glorifiez-Le matin et soir. » (Sourate Al-Ahzâb, v.41-42.)

La seconde 
(traduction rapprochée) :

« C'est Lui qui vous évoque - ainsi que Ses anges - pour vous sortir des ténèbres vers la lumière » (Sourate Al-Ahzâb, v.43.)
 
Et la dernière (traduction rapprochée) :

« Leur salutation le jour où ils Le rencontreront sera : « Paix ! » » (Sourate Al-Ahzâb, v.44.)

La terre de la nature saine est spacieuse et accepte ce qu'on y plante. Si on y plante l'arbre de la foi et de la piété, il donne une douceur éternelle, et si on y plante l'arbre de l'ignorance et des passions, tous ses fruits seront amers.

Reviens vers Allah, cherche-Le de ton regard, ton ouïe, ton cœur et ta langue.

Ne L'éloigne pas de ces quatre choses car personne n'est revenu à lui par Sa grâce, si ce n'est à travers ces quatre choses, et personne n'a été éloigne de Lui par abandon d'Allah si ce n'est à travers ces quatre choses.

Celui [à qui Allah] accorde le succès entend, voit, parle et saisit [de sa main] [en visant toujours l'agrément] de son Maître.

Quant à celui qui est abandonné, cela ne naît que de lui-même et de ses passions.

Le développement et la croissance de l'obéissance [à Allah] est similaire à un noyau planté [dans la terre] qui devient un arbre et donne des fruits que tu manges et donne ensuite des noyaux que tu plantes.

Ainsi, à chaque fois que [cet arbre] donne quelque chose, tu récoltes ses fruits et plantes ses noyaux... Et c'est de la même manière que s'engendrent les péchés.

Que l'homme sensé médite sur cet exemple, sur le fait que la bonté n'a de récompense que la bonté, et que le péché a pour châtiment d'être suivi d'un péché.
 
Il n'est pas étonnant de voir un serviteur s'humilier devant Allah, L'adorer et ne pas cesser d'être à Son service, étant donné son besoin et sa pauvreté vis-à-vis de Lui.

Plus étonnant, un Roi cherchant à se faire aimer de Ses serviteurs à travers Ses différents bienfaits, et chercher leur affection à travers Ses différentes formes de bienfaisance, alors qu'Il n'a pas besoin d'eux.
 
Te suffit la fierté d'être Son serviteur
Et te suffit comme gloire qu'Il soit ton Seigneur
 
Source : Al-Fawâ'id, p.64-65
copié de salafs.com
 
Imam Muhammad Ibn Abî Bakr Ibn Qayyîm al-jawziya - الإمام محمد بن أبي بكر ابن قيم الجوزية

Partager cet article

Publié par 3ilm char3i - La science légiférée - dans Croyance et innovations - الإيمان، العقيدة و بدع