compteur de visite

Catégories

16 janvier 2009 5 16 /01 /janvier /2009 23:44
Qui est le « groupe victorieux » en islam, et l’obligation de prendre la vérité d’où qu’elle vienne !

Hudhayfa Ibn Al-Yamân (radhiallâhu 'anhu) a dit :

 

« Tandis que tout le monde interrogeait l'Envoyé d'Allâh (sallallahu 'alayhi wa sallam) sur le bien, moi, je l'interrogeais sur le mal par crainte d'en être atteint.


- « O Envoyé d'Allâh, lui dis-je, nous étions dans l'ignorance et dans le mal ; quand Allâh nous a envoyés ce bien [c.-à-d. l'Islâm]. Est-ce que, après ce bien le mal viendra-t-il de nouveau ? ».

- « Oui », répondit-il.

- « Et, repris-je, après ce mal, il y aura-t-il du bien ? ». - « Oui, mais il ne sera jamais pur ».

- « Qui le troublera ? ». - « Des gens qui suivront une autre Sounnah que la mienne et qui guideront vers une autre voie que ma bonne voie et dont tantôt vous approuverez les actes, tantôt vous les désapprouverez ».

- « Et après ce bien, y aura-t-il encore de mal ? ».

- « Oui, il y aura des annonciateurs aux portes de l'Enfer, qui appelleront à eux les gens et qui précipiteront dans l'Enfer ceux qui répondront à leur appel ».

- « O Envoyé d'Allâh, lui dis-je, décris-nous ces annonciateurs ».

- « Ils seront de notre race et ils parleront notre langue ». - « Que m'ordonnes-tu de faire si j'assiste à cela ? ».

- « Tu devras suivre la communauté des musulmans et leur dirigeant ».

- « Mais si [alors] les musulmans n'ont ni communauté, ni leader ? ».

- « Ecarte-toi de toutes ces sectes, devrais-tu pour cela ne manger que les racines d'un arbre et rester ainsi jusqu'à ce que la mort t'advienne »
.

 

[Rapporté par al-Bukhârî et Muslim]

fsf

Question :

Qu'en est-il de ceux qui disent que ces groupes islamiques sont parmis les fractions qui appellent les gens en enfer, et sur lesquelles le Prophète a commandé que nous nous éloignions d'elles ?

Est-ce que ces paroles sont authentiques ou pas ?


Réponse :

Ceux qui appellent au Livre d'Allâh et à la Sounnah de Son Messager (sallallahu 'alayhi wa sallam) ne font pas partie des sectes égarées, bien au contraire, ils appartiennent au groupe victorieux comme mentionné dans le hadîth du Prophète (sallallahu 'alayhi wa sallam) :

« Les Juifs se sont divisés en soixante-et-onze fractions et les Chrétiens se sont divisés en soixante-douze fractions. Et ma communauté se divisera en soixante-treize fractions, toutes iront en Enfer à l'exception d'une seule. » Ils dirent [les compagnons] : « Qui sont-ils O Messager d'Allâh ? » Il dit : « Ce sur quoi nous sommes mes compagnons et moi-même aujourd'hui ». Et dans une autre version : « Ils sont la Djamâ'ah [Communauté]. »

Le sens significatif de : « Le groupe victorieux » c'est le groupe qui adhère fermement à la voie du Prophète (sallallahu 'alayhi wa sallam) et de ses Compagnons (radhiallâhu 'anhum), dans l'Unicité d'Allâh, dans l'obéissance à Ses ordres et dans le fait de délaisser Ses prohibitions, et d'adhérer avec droiture à ses dires, actions et croyance.

Ce sont les gens de la vérité, ceux qui appellent à la guidance, bien qu'ils puissent être éparpillés partout dans le monde, avec certains en péninsule Arabique, certains en Syrie, certains en Amérique, certains en Egypte, certains dans les pays africains, et certains en Asie.

Ils sont beaucoup de groupes, connus par leur Croyance et leurs actions, qui suivent le chemin de l'Unicité d'Allâh et de la croyance en Allâh et Son Messager, qui adhèrent fermement à la religion d'Allâh qui a été apportée par le Livre d'Allâh et la Sounnah de Son Messager (sallallahu 'alayhi wa sallam), ils sont donc « Ahl us-Sounnah wal-Djamâ'ah » et le groupe victorieux, bien qu'ils puissent être éparpillés dans beaucoup de parties du monde.

Mais à la fin des temps, ils seront très peu en nombre.

Ceci dit, la règle concernant cette question est de savoir s'ils adhèrent ou pas à la vérité.

Si une personne ou un groupe appelle au Livre d'Allâh et la Sounnah de Son Messager (sallallahu 'alayhi wa sallam) et qu'il appelle à l'Unicité d'Allâh tout en adhérant fermement à la Législation, alors il fait partie du groupe et du groupe victorieux .

Mais pour ceux qui appellent à autre que le Livre d'Allâh ou à autre que la Sounnah du Messager (sallallahu 'alayhi wa sallam), alors ils ne font pas partie du Groupe ; Au contraire, ils appartiennent aux groupes égarés et perdus.

Car certes le groupe victorieux [firqat ul-Nâdjiyah] est ceux [qui appellent] au Qor'ân et à la Sounnah, bien qu'ils puissent être des groupes d'ici ou d'ailleurs.

Tant que leur but et leur croyance font un : Peu importe si l'un se nomme : « Ansâr as-Sounnah », et que l'autre se nomme « al-Ikhwân-al-Muslimîn » et ainsi de suite.

L'essentiel est que si leur croyance et leurs actions adhèrent résolument à la vérité et au Tawhîd d'Allâh, et qu'ils sont sincères vis-à-vis d'Allâh et suivent le Messager (sallallahu 'alayhi wa sallam) dans les dires et actions, alors leurs noms importent peu dans cette affaire.

Cela dit, ils se doivent de craindre Allâh, et d'être véridiques dans cela.

Et que certains parmi eux se nomment : « Ansâr as-Sounnah » et que d'autres encore se nomment : « as-Salafiyyîn ou « al-Ikhwân-al-Muslimîn » ou encore qu'ils se nomment : Groupe untel, cela importe peu, tant qu'ils sont sincères et adhèrent résolument à la vérité en suivant le Livre d'Allâh et la Sounnah, et qu'ils jugent [leurs affaires] d'après ces deux références, et s'y accrochent résolument dans leur croyance, leurs paroles et actions.

Et quand un groupe se trompe sur quelque chose, alors il est obligatoire pour les gens de science de les prévenir et de les guider à la vérité quand l'évidence des preuves est claire.

Ce qui est visé par cela est qu'il faut l'entraide dans la droiture et la piété, et échanger nos problèmes avec connaissance, sagesse et bonnes manières.

Si des erreurs en une chose sont faites par ces groupes ou d'autres qu'eux, dans ce qui est lié à la Croyance, ou dans ce qui touche aux obligations d'Allâh, ou encore dans les interdictions d'Allâh, cela devrait être fait avec des preuves Légiférées par Allâh manifestes, de manière douce, sage et correcte, afin qu'ils suivent la vérité et l'accepte, afin qu'ils ne soient pas durs à leur égard.

Voilà l'obligation qui incombe aux musulmans, qu'ils s'entraident dans la droiture et la piété, qu'ils se conseillent mutuellement les uns à l'égard des autres ; et qu'ils ne devraient laisser [aucune personne] dans la dépravation afin d'empêcher que l'ennemi ne profite d'eux.  [1]

fsf

Question :

Beaucoup de jeunes en Islâm s'interrogent sur l'appartenance aux groupes islamiques et le choix dans le suivi d'une voie, d'un groupe spécifique ?

Réponse :


L'obligation qui touche tout un chacun et qu'il s'attache à la vérité, ce qui est :
« Allâh -'Azza wa Djal- a dit »
« Son Messager (sallallahu 'alayhi wa sallam) a dit »


On ne doit pas choisir de manière catégorique le suivi d'un groupe spécifique ; qu'il s'agisse des Frères Musulmans ou des « Ansâr as-Sounnah » ou tout autre [groupes] encore.

Car l'on doit rester attaché à la vérité.

Si on s'attache aux « Ansâr as-Sounnah » et qu'on les aide à demeurer attachés à la vérité, et si c'est avec les Frères Musulmans et qu'on les aide à demeurer attachés à la vérité sans exagération ni laxisme, il n'y a là aucun mal.

Mais si c'est pour se référer exclusivement à leurs dires, alors cela est interdit.

Car il faut plutôt rester accroché à la vérité où qu'elle puisse se trouver : si la vérité se trouve avec les « Frères Musulmans » on l'a prend, et si elle se trouve avec les « Ansâr as-Sounnah » on l'a prend, et si elle est avec d'autres, on l'a prend de même.

Car il faut avec les autres groupes s'attacher à la vérité.

Ceci dit, il ne faut pas s'attacher à une doctrine déterminée de sorte à ne plus s'en éloigner, quand même elle s'avère être erronée.

Ceci est déplorable, et ce n'est pas permis.

Enfin, il faut que l'on soit avec le groupe dans la vérité, et qu'on s'en éloigne quand celui-ci se trompe.  [2]

fsf

Question :

Certains disent que les fractions qu'il faut fuir comme mentionné dans le hadîth de Hudhayfa, sont les groupes islamiques tels que les Salafiyîns, les Ikhwâns [Les frères musulmans] et les Tablîghs.

Que dites-vous, votre éminence, sur cela ?


Réponse :

Le Prophète (sallallahu 'alayhi wa sallam) a répondu à Hudhayfa quand il dit :

« O Envoyé d'Allâh, nous étions dans l'ignorance et dans le mal ; quand Allâh nous a envoyés ce bien [c-à-d l'Islâm]. Est-ce que, après ce bien le mal viendra-t-il de nouveau ? ». - « Oui », répondit-il. - « Et, repris-je, après ce mal, il y aura-t-il du bien ? ». - « Oui, mais il ne sera jamais pur ». - « Qui le troublera ? ». - « Des gens qui suivront une autre Sounnah que la mienne et qui guideront vers une autre voie que ma bonne voie et dont tantôt vous approuverez les actes, tantôt vous les désapprouverez ». - « Et après ce bien, y aura-t-il encore de mal ? ». - « Oui, il y aura des annonciateurs aux portes de l'Enfer, qui appelleront à eux les gens et qui précipiteront dans l'Enfer ceux qui répondront à leur appel ». - « O Envoyé d'Allâh, lui dis-je, décris-nous ces annonciateurs ». - « Ils seront de notre race et ils parlerontnotre langue ». - « Que m'ordonnes-tu de faire si j'assiste à cela ? ». - « Tu devras suivre la communauté des musulmans et leur dirigeant ». - « Mais si [alors] les musulmans n'ont ni communauté, ni leader ? ». - « Ecarte-toi de toutes ces sectes, devrais-tu pour cela ne manger que les racines d'un arbre et rester ainsi jusqu'à ce que la mort t'advienne ». 
Rapporté par al-Bukhârî et Muslim

Ce hadîth important nous explique que le musulman est obligé d'adhérer à la Groupe des musulmans et de leur apporter son aide là où ils sont, si ce groupe se trouve en Péninsule arabe, ou en Egypte, ou en Syrie, ou En Iraq, ou en Amérique, ou en Europe,ou où qu'elle soit.

Lorsque les musulmans découvrent un groupe qui appelle [les gens] à la vérité, ils se doivent de les aider et de les suivrent, ils doivent les assister et les encourager afin qu'ils demeurent fermes sur la vérité pure.

Et s'ils ne trouvent pas du groupe, alors ils doivent adhérer à la vérité : et celle-ci [la vérité] sera le groupe quand même elle se retrouve seule, comme l'a dit Ibn Mass'oûd (radhiallâhu 'anhu) à 'Amr Ibn Maymoûn :  « Le groupe est ce qui est conforme à la vérité, même si tu es seul. »

Le musulman se doit de chercher la vérité.

S'il trouve un centre islamique qui appelle à la vérité ou un groupe où qu'il soit qui appelle à la vérité, c'est-à-dire : au Livre d'Allâh et la Sounnah de Son Messager et pour une bonne croyance - cela en Europe ou Afrique ou en tout lieu où ils peuvent se trouver - alors il doit se joindre à eux et chercher la vérité, patienter avec eux et être avec les gens [de la vérité].

Et c'est ce qui est obligatoire pour tout musulman.

S'il ne trouve personne qui appelle à la vérité, un état ou un groupe, alors il doit adhérer seul à la vérité en étant dans la rectitude.

Dans ce cas là, il sera lui-même la « Djamâ'ah », comme l'a dit Ibn Mass'oûd (radhiallâhu 'anhu) à 'Amr Ibn Maymoûn.

Et à notre époque -  « Al-HamdouLLiLLeh » - il y a beaucoup de groupes qui appellent les gens à la vérité comme dans le gouvernement d'Arabie saoudite, le Yémen, le Golfe, l'Egypte, la Syrie, l'Afrique, l'Europe, l'Amérique, l'Inde, le Pakistan et dans d'autres parties du monde.

Il y a beaucoup de groupes, de centres islamiques, ainsi que des sociétés islamiques qui appellent les gens à la vérité et à proclamer le message, et préviennent contre ce qui s'oppose à cela.

Ainsi le musulman qui cherche la vérité en tout lieu, doit rechercher ces groupes, et quand il trouve un de ces groupes ou centre ou société qui appellent les gens au Livre d'Allâh et la Sounnah de Son Messager (sallallahu 'alayhi wa sallam), il doit le suivre et adhérer à celui-ci, tel que les « Ansâr as-Sounnah » en Egypte et Soudan, « Djama'iyyat Ahl al-Hadîth » au Pakistan et en Inde, et d'autres groupes qui appellent les gens au Livre d'Allâh et la Sounnah de Son Messager (sallallahu 'alayhi wa sallam), et consacrent sincèrement leur adoration à Allâh Seul, et n'implorent pas d'autres [que Lui] tels que les habitants des tombes et autres.  [3]

[1] Madjmu' Fatâwa de SHeikh Ibn BâZ, 8/181-183
[2] Madjmu' Fatâwa de SHeikh Ibn BâZ, 8/237
[3] Madjmu' Fatâwa de SHeikh Ibn BâZ, 8/179-181

 

copié de manhajulhaqq.com

 

Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz - الشيخ عبدالعزيز بن عبدالله بن باز

Partager cet article

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Méthodologie - المنهجية