compteur de visite

Catégories

6 mai 2009 3 06 /05 /mai /2009 22:00
Comment lire ? (audio-vidéo)

 

Question : 

 
Quelle est la meilleure manière de lire les livres et les épîtres (rasa’il) des imams de la da’wa (des savants de la sunna) ?
 
Réponse :

Louange à Allah Seigneur des mondes.

Tout d’abord il est nécessaire que cela se fasse par étapes, comme l’ont fait les savants.

Il faut prendre les épîtres les une après les autres, en commençant par une courte, puis une plus longue, plus une plus longue, selon le cas.

Et il est nécessaire qu’il y ait un savant qui comprenne les paroles des savants de la da’wa salafya, afin qu’il explique.

Il est vrai que la science est présente et que la personne peut avoir une certaine compréhension, mais il faut qu’il y ait un savant.

Sur ce point, une des meilleures paroles est celle de l’imam As-Shatibi :

« La science était dans les poitrines des hommes, puis elle s’est retrouvée dans les ventres des livres, mais les clés sont restées dans les mains des hommes ».

La science est présente dans les livres, mais qui peut te faire comprendre ces livres ?

Il faut nécessairement un savant, ancré dans la science.

Aujourd’hui, vous voyez beaucoup de gens se déclarer de la da’wa (salafya) et argumenter avec les paroles des savants de la da’wa, alors qu’il fait une erreur sur le sujet : sur le takfir, sur la révolte contre les gouverneurs, sur la critique desmadha’ib… il utilise des paroles qu’il ne comprend pas, qu’il ne connaît pas, il n’a pas étudié ses épîtres et livres auprès des savants de la da’wa connus pour cela.

Tu le vois alors se tromper dans la compréhension, s’égarer et égarer (les autres).

Ce qui est obligatoire, c’est de prendre la science de ses gens (des savants), ceux qui comprennent, car si dans le Qur’ân il y a des versets clairs (muhkam) et des versets qui prêtent à interprétation (mutashâbi) (traduciton rapprochée) : 

« C’est Lui qui a fait descendre sur toi le Livre : il s’y trouve des versets sans équivoque, qui sont la base du Livre, et d’autres versets qui peuvent prêter à d’interprétations diverses »

Allah nous informe que dans le Qur’ân il y a des versets clairs et d’autres qui prêtent à interprétation, les khawarijs se sont appuyés sur le Qur’ân et ils se sont égarés car ils n’ont pas pris le Qur’ân avec la compréhension des compagnons, ils n’ont pas interrogé les compagnons, ils l’ont compris comme ils ont voulu dans les versets de la mécréance, de la souveraineté ou d’autres choses encore.

Ils ont jugé d’eux-mêmes sans revenir vers les compagnons, et cela c’est prendre ce qui prête à interprétation et laisser ce qui est clair et le retour vers ceux qui sont ancrés dans la science.

De même, dans la sunna il y a des choses claires et d’autres qui prêtent à interprétation, mais aussi dans les paroles des savants, dans les paroles de shaikh al-islam ibn taymia, dans les paroles des imams de la da’wa. Donc il ne faut pas prendre une parole et dire : c’est cela la compréhension !

Au contraire il faut revenir vers les gens de science afin qu’ils t’explique le jugement et le suivi, qu’ils expliquent les paroles qui prêtent à interprétation par les paroles claires et qu’ils te fasse comprendre.

Donc, dans le fait de revenir aux livres des imams de la da’wa, il y a une lumière et une guidée pour le muslim, mais il faut que cela se fasse en revenant aux savants afin qu’ils t’expliquent les difficultés et la parole correcte dans l’explication des paroles des gens de science sur cette question.

traduit par salafs.com

Cheikh Sâlih Ibn ‘Abdel-‘Azîz Âli Ash-Cheikh - الشيخ صالح بن عبد العزيز آل الشيخ

Partager cet article

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Apprentissage - طلب العلم