compteur de visite

Catégories

6 août 2012 1 06 /08 /août /2012 14:20
Explication de la parole d’Allah تعالى : « C’est Lui qui vous a soumis la terre »

Allah ta’ala dit :

 

هُوَ ٱلَّذِى جَعَلَ لَكُمُ ٱلۡأَرۡضَ ذَلُولاً۬ فَٱمۡشُواْ فِى مَنَاكِبِہَا وَكُلُواْ مِن رِّزۡقِهِۦ‌ۖ وَإِلَيۡهِ ٱلنُّشُورُ

 

« C’est Lui qui vous a soumis la terre, parcourez donc ses étendues et mangez de ce qu’Il vous attribue. Et vers Lui se fera le retour. » (Sourate Al Mulk verset 15).

 

Allah ta’ala nous informe qu’Il a soumis la terre afin qu’elle puisse être foulée, creusée, semée et préparée pour la construction, et Il ne la pas rendue difficile et inaccessible pour celui qui veut en tirer profit.

 

Allah ta’ala nous informe qu’Il en a fait un berceau, un lit, un tapis, et un lieu de repos assez vaste pour tous.

 

Il l’a étendue, étalée, Il a fait jaillir son eau et ses champs, Il l’a ancrée par les montagnes, Il y a tracé des cols dans les montagnes et des routes, Il y a fait couler des rivières et des sources, Il l’a bénie, et y a placé avec mesure ses ressources alimentaires.

 

La terre est bénie à divers égards :

 

-Tous les animaux, leur subsistance et nourriture sortent d’elle.

 

-Elle supporte en surface les souillures des hommes et fait sortir de son sein les choses les meilleures et les plus utiles.

Elle dissimule aux yeux de l’homme tout ce qui est laid et fait sortir pour lui tout ce qui est beau.

 

-On y jette quelques graines et elle fait alors pousser des récoltes en grandes quantités.

 

-Elle cache les souillures du serviteur et les déchets de son corps.

Elle le préserve, l’abrite, et fait sortir sa nourriture et sa boisson.

Elle est la chose qui supporte le plus les nuisances et procure en contrepartie le plus de bienfaits.

Il n’y a rien de meilleur, de plus dénué de désagréments et de plus proche du bien que la terre.

 

Allah ta’ala a fait que la terre est pour nous comme le chameau obéissant qui va là ou on lui dit d’aller.

 

Lorsqu’Allah nous décrit la terre et nous a informés qu’elle était soumise, Il a judicieusement désigné ses routes et ses cols par le terme  « Manâkib » (1).

 

C’est à dire que l’on parcourt la terre en foulant ses Manâkib qui désignent les plus hauts points, c’est pour cette raison que cela a été interprété par les montagnes, de la même manière que pour l’homme « Manâkib » désigne ses épaules.

 

Les savants ont dit :

 

"cela montre que marcher sur les étendues plates est plus aisés."

 

Un groupe d’entre eux a dit :

 

"au contraire Manâkib désigne les côtés et les directions, de la même manière qu’en arabe les flancs d’une personne sont nommés Manâkib."

 

Ce qui parait le plus correct est que Manâkib désigne les hauteurs, car les êtres vivants parcourent les hauteurs de la terre et non ses profondeurs.

 

La surface du globe est sa partie la plus haute, or on ne peut marcher que sur la surface.

 

C’est pour cela qu’on l’a nommée Manâkib après que la terre a été décrite comme étant soumise.

 

Puis Allah leur a ordonné de consommer la subsistance qu’Il a placée sur terre.

 

Il l’a soumise et nivelée pour eux, Il y a tracé des chemins et des routes qu’ils parcourent, et y a placé leur subsistance.

 

Il a également rappelé comment leur lieu de résidence a été préparé afin qu’ils puissent en tirer profit, afin de voyager et de revenir, et consommer les subsistances qu’Allah ta’ala y a placées pour ses habitants.

 

Puis Allah attire notre attention en disant  « vers Lui se fera le retour » sur le fait que nous ne sommes pas des résidents permanents dans ces demeures, nous ne sommes que des voyageurs.

 

C’est pourquoi il ne faut pas considérer la terre comme une patrie et une demeure permanente.

 

Nous n’y sommes entrés que pour faire des provisions pour la demeure éternelle.

 

Cette terre est un lieu de passage et non un lieu d’allégresse, un simple lieu de transit et de passage, et non une patrie ou une demeure fixe.

 

Ce verset comprend une preuve de la Seigneurie d’Allah, Son unicité, Son pouvoir, Sa sagesse et Sa douceur, un rappel de Ses bienfaits et Sa bonté.

 

Il comprend également un avertissement contre le fait de se reposer sur ce monde et de le prendre comme patrie et demeure permanente.

 

Au contraire nous devons nous presser de le traverser pour parvenir à la demeure éternelle d’Allah et Son paradis.

 

Par Allah !

 

Combien sont nombreux les enseignements de ce verset nous permettant de connaitre Allah et Son unicité, nous rappelant Ses bienfaits, nous encourageant à nous diriger vers Lui, nous préparer à Sa rencontre et à nous présenter devant Lui.

 

Ce verset nous informe également qu’Allah pliera ce monde comme s’il n’avait jamais existé et qu’Il fera revivre ses habitants après les avoir fait mourir et c’est vers Lui que se fera le retour.

 

(1) Que nous avons traduit dans le verset par étendues

 

kitab fawaid 

 

Imam Muhammad Ibn Abî Bakr Ibn Qayyîm al-jawziya - الإمام محمد بن أبي بكر ابن قيم الجوزية

Partager cet article

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Unicité - التوحيد