compteur de visite

Catégories

1 janvier 2013 2 01 /01 /janvier /2013 15:50
L'épilation des poils qui se trouvent entre les deux sourcils (taroupe)

iobo

Question :

 

Quel est l'avis de l'Islam sur l'épilation des poils qui se trouvent entre les deux sourcils ?

 

Réponse du Comité de l'Ifta :

 

Louange à Allâh et prière et salut sur le Prophète, sa famille et ses compagnons. Après ce préambule :

 

Il est permis de l'épiler, car cela ne fait pas partie des sourcils.

 

Qu'Allâh vous accorde la réussite et prière et salut sur notre Prophète Mohammad, ainsi que sur sa famille et ses compagnons.

 

(Numéro de la partie: 5, Numéro de la page: 197)

La première question de la Fatwa numéro 8701

 Publié par alifta.net

 

س 1: ما حكم الإسلام في نتف الشعر الذي بين الحاجبين؟

جـ 1: الحمد لله وحده، والصلاة والسلام على رسوله وآله وصحبه.. وبعد

يجوز نتفه؛ لأنه ليس من الحاجبين

وبالله التوفيق، وصلى الله على نبينا محمد وآله وصحبه وسلم

السؤال الأول من الفتوى رقم - 8701

iobo

 

La question :

 

Quel est le jugement concernant l’épilation ou le rasage de la taroupe, si elle fait joindre les deux sourcils ?

 

Et est-ce que le jugement concernant la femme est le même que celui qui concerne l’homme par rapport à ce sujet ?

 

Qu’Allâh vous bénisse.

 

La réponse de Cheikh Farkous :

 

Louange à Allâh, Maître des Mondes, et paix et salut soient sur celui qu’Allâh a envoyé en miséricorde pour le monde entier, ainsi que sur sa Famille, ses Compagnons et ses Frères jusqu’au Jour de la Résurrection. Cela dit :

 

Il n’est pas permis de raser ou d’épiler la taroupe, vu que le Prophète صلَّى الله عليه وسلَّم a maudit les épileuses des sourcils et celles qui cherchent à les épiler.

 

En plus, la malédiction implique l’interdiction de l’acte en raison duquel la personne a été maudite. Aussi, le Prophète صلَّى الله عليه وسلَّم a-t-il informé qu’un tel acte est considéré comme une altération de la création d’Allâh عزَّ وجلَّ.

 

Cela est mentionné dans le hadith rapporté par Mouslim, par l’intermédiaire de `Abd Allâh Ibn Mass`oûd رضي الله عنه:

 

«Qu’Allâh maudisse les tatoueuses et celles qui cherchent à se tatouer, les épileuses des sourcils et celles qui cherchent à s’épiler les sourcils, ainsi que celles qui se font écarter les dents pour s’embellir, car elles altèrent la création d’Allâh.» (1)

 

D’ailleurs, l’homme et la femme sont sur un pied d’égalité et il n’y a point de différence entre eux par rapport aux jugements concernant le rasage, la coupe et l’épilation [de cette partie des cheveux].

 

Enfin, il y a lieu de signaler que si la taroupe est trop touffue au point d’être nuisible en tombant sur les yeux, dans ce cas, il sera permis d’ôter la nuisance des cheveux en surplus qui gênent les yeux conformément au hadith dans lequel le Prophète صلَّى الله عليه وسلَّم dit :

 

«Pas de nuisance, ni à soi-même ni à autrui.» (2),

 

sachant qu’ils (les cheveux gênants) doivent être enlevés juste de façon à repousser la nuisance suivant ce qui est établi dans les règles jurisprudentielles.

 

Notre dernière invocation est qu’Allâh, le Seigneur des Mondes, soit loué et que paix et salut soient sur notre Prophète Mouhammad, ainsi que sur sa Famille, ses Compagnons et ses Frères jusqu’au Jour de la Résurrection.

 

Alger, le 18 Chawwâl 1426HCorrespondant au 20 novembre 2005

Publié par ferkous.com

 

(1) Rapporté par Al-Boukhârî, chapitre des «Habits» (hadith 5931), par Mouslim, chapitre «Les habits et la parure» (2/1020) (hadith 2125), par Abou Dâwoûd, chapitre «Le fait de se peigner les cheveux» concernant le fait de mettre des cheveux postiches (hadith 4169), par At-Tirmidhi, chapitre de «La bienséance» concernant ce qui est rapporté à propos de celle qui met des cheveux postiches [à autrui] et de celle qui cherche à les mettre, et à propos de la tatoueuse et de celle qui cherche à se tatouer (hadith 2782), par An-Nassâ'i, chapitre de «La parure» concernant celles qui s’épilent les sourcils (hadith 5099), par Ibn Mâdjah, chapitre du «Mariage» concernant celle qui met des cheveux postiches [à autrui] et la tatoueuse (hadith 1989), par Ahmad (hadith 4129), par Ad-Dârimi (hadith 2703) et par Al-Bayhaqi (hadith 15230) par l’intermédiaire de `Abd Allâh Ibn Mass`oûd رضي الله عنه.

(2) Rapporté par Ibn Mâdjah, chapitre des «Jugements» concernant celui qui construit dans son bien ce qui nuit à son voisin (hadith 2340), par Ahmad (hadith 2865) et par Al-Bayhaqi (hadith 12224) par l’intermédiaire de `Oubâda Ibn As-Sâmit رضي الله عنه. Ce hadith est jugé authentique par Al-Albâni dans Al-Irwâ' (hadith 896) et dans As-Silsila As-Sahîha (hadith 250).

 

في حكم إزالة الشعر النابت بين الحاجبين

السؤال : ما حكم نزع أو حلق الشعر الذي ينبت بين الحاجبين إن كانا مقترنين؟ وهل حكم المرأة والرجل فيه سواء؟ بارك الله فيكم

الجواب : الحمد لله والصلاة على من أرسله الله رحمة للعالمين وآله وصحبه وإخوانه إلى يوم الدين وسلم تسليما أما بعد

فلا يجوز حلق الشعر النابت بين الحاجبين أو نمصه لعموم لعن النبي صلى الله عليه وآله وسلم النامصات والمتنمصات، واللعن يقتضي تحريم الفعل الذي لعن فاعله، وقد أخبر النبي صلى الله عليه وآله وسلم أنَّ ذلك يُعدُّ من تغيير خلق الله تعالى لما رواه مسلم من [ﻟ]حديث عبد الله بن مسعود:«لعن الله الواشمات والمستوشمات والنامصات والمتنمصات والمتفلجات للحسن، المغيرات لخلق الله»(١) والذكور والإناث سواء من غير تفريق بين الحلق والقص والنتف في الحكم، وجدير بالتنبيه أنَّ شعر الحاجبين إذا فحش كثيرًا بحيث يضرُّ النازل منه العين، فيجوز إزالة ضرر الشعر الزائد المؤثر على العين لقوله صلى الله عليه وآله وسلم: «لا ضرر ولا ضرار»(٢) ويزال بقدر دفع الضرر كما هو مقرر في القواعد

والعلم عند الله تعالى، وآخر دعوانا أن الحمد لله ربّ العالمين وصلى الله على محمد وعلى آله وصحبه وإخوانه إلى يوم الدين

(١) أخرجه البخاري في «اللباس» باب المتفلجات للحسن (٥٩٣١)، ومسلم في «اللباس والزينة» (٥٦٩٥

٢) أخرجه ابن ماجه في «الأحكام» باب من بنى في حقه ما يضرّ بجاره: (٢٤٣١)، وأحمد: (٢٩٢١) من حديث ابن عباس رضي الله عنهما. قال النووي في الحديث رقم (٣٢) من «الأربعين النووية»: «وله طرق يَقْوى بعضُها ببَعض»، وقال ابن رجب في «جامع العلوم والحكم» (٣٧٨): «وهو كما قال». والحديث صحّحه الألباني في «الإرواء»: (٣/ ٤٠٨)

الجزائر في: ١٨ شوال ١٤٢٦ﻫ

الموافق ﻟ : ٢٠ نوفمبر ٢٠٠٥م 

الفتوى رقم: ٢١٩

الصنف: فتاوى الأسرة - المرأة

 

Comité permanent [des savants] de l'Ifta - اللجنة الدائمة للبحوث العلمية والإفتاء

Cheikh Abou Abdil-Mou'iz Mouhammad 'Ali Farkouss - الشيخ أبي عبد المعزّ محمد علي فركوس

Partager cet article

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Femme en islam - المرأة في الإسلام