compteur de visite

Catégories

1 mars 2013 5 01 /03 /mars /2013 15:47
Le jugement concernant les attentats suicides (actes de terrorisme)? (vidéo)

Question (du journaliste) :

 

[...] Les " attentats suicides " comme les appellent certains, et d’autres les nomment "opérations martyrs", le genre de choses qui arrivent souvent dans les pays musulmans.

 

Comment peut-on les qualifier à la lumière de la jurisprudence relative au Jihad ?  

 

[Par exemple] un attentat au cours duquel une vingtaine de personne sont tuées dans une station de bus, ou encore dans... dans ce qu’on peut appeler le centre de commerce international (World Trade Center) ; ils se font exploser dans un restaurant, ils se font exploser dans ce genre d’endroits sous les apparences d’une opération-martyr ou d’un attentat suicide.

 

Comment définir cela dans la jurisprudence relative au Jihad ?

 

Réponse de Sheikh Hamad Al-‘Uthman (qu’Allah le préserve) :

 

Par Allah, laisse-moi te dire que ce genre d’attentats visant les bus et les endroits publics, ceci n’est en rien un Jihad.

 

Il n’est pas permis de tuer les civils, ni de s’en prendre à eux, c’est que le Prophète (paix et bénédictions sur lui) a ordonné à ses compagnons et à Abu Bakr As-Sidiq (qu’Allah soit satisfait de lui). 

 

Aussi, regardes en réalité ces attentats sont, à la base, des opérations qui prêtent à confusion et se cachent également derrière elles des personnes qui sont suspectes pour certaines de ces opérations, pas toutes mais certaines de ces opérations ont été conduites suite à la diffusion de fatawas relevant d’une mauvaise interprétation.

 

En réalité, elles renfermaient des paroles controversées et comme on dit, c’est plus une altération des textes qu’ils ont présentés comme étant une interprétation. 

 

Et il y a aussi le fait que derrière cela, se cachent des personnes qui sont douteuses quant à la relation qu’ils entretiennent avec l’occident.

 

Le journaliste :

 

Que veux-tu dire par suspectes ?

 

Cheikh :

 

À l’exemple de ceux qui ont fait exploser les bus en Angleterre...

 

Le journaliste :

 

En Angleterre en Espagne...

 

Cheikh :

 

En Angleterre, Omar Bakri, le président du Parti de la Libération, celui qui était en Angleterre, n’apparaissait-il pas à la télévision britannique et disait : « on va perpétrer des attentats et on va faire ceci et cela... etc. » et rien ne lui était dit (sans qu’il ne soit inquiété par l’administration britannique), ils lui versaient un salaire mensuel, il avait un logement (etc.).

 

Lorsqu’ils ont réussit à constituer un groupe de musulman issue de la communauté vivant sur place, des gens de ce pays et qu’ils ont réussit à perpétrer des attentats, il s’est aussitôt enfui au Liban et il est sorti de l’aéroport de Londres (Heathrow) en toute quiétude, sans être inquiété par qui que ce soit.

 

De même que la chaine "Al Jazeera", a réussi à le contacter au Liban (là ou il s'est réfugié) pour lui dirent : « Omar Bakri ? »,

- il répondit : « na’am ! »

- « Où es-tu ? »

- il répondit : « je suis au Liban »

- ils lui demandèrent : « Qu’envisages-tu de faire ? »

- il répondit : « Par Allah, je suis en train de manger des sandwiches au thym ! ». 

 

Quand on lui demande ou il se trouve, il dit à Baram (village au Liban) et quand on lui demande que vas-tu faire ?

 

Il répondit qu’il est seulement en train de manger des sandwiches au thym !?

 

Et quand ce fut le déclenchement de l'offensive des juifs et qu’ils ont pénétrés le territoire libanais et qu’un bateau...et que l’Angleterre a envoyait de quoi évacuer ses ressortissants britanniques, il a tenté d'embarquer avec les anglais : « d’un côté tu dis que c’est le jihad, et voila que les juifs viennent jusqu’à toi, que les troupes sont formées, voilà que tu te sauves avec les anglais en faisant appelle à eux... » et afin d'être évacué, il leur montra son permis de conduire qu’il avait en sa possession ; ils lui dirent : « Non ! Toi non ! Tu es interdit sur le territoire britannique ! ».

 

[Finalement] Ils ont su l’exploité comme ils ont su exploiter Al-Mas’ary et d’autres. 

 

Il y avait également un érythréen à Birmingham, qui disait faire partie des élèves d’Al-‘Outhaymine, et c’est que m’avait dit un des collègues alors que je venais à peine d’arriver sur place auprès ; je lui ai dit, à ce collègue qui est d’origine marocaine : « emmène-moi voir celui qui prétend faire partie des élèves d’Al-‘Outhaymine ».

 

Alors que nous étions sur le chemin (pour y aller), il prit la fuite, il avait déjà disparu ! 

 

Par la suite, il s’est avéré par la suite que lui et Abou Qatada le palestinien - celui qui logeait prés des services de renseignements britanniques – étaient tous deux les auteurs de la fatwa commandant de tuer les femmes et les enfants en Algérie. 

 

Et à propos de cet érythréen, ils ont questionnés Sheikh Al-‘Outhaymine à son sujet sur la télévision algérienne en lui demandant : « le connaissez-vous ? »

- Il répondit : «  Non ! Par Allah, je ne le connais pas ! ».

 

Source : réponse de Sheikh Hamad Al-‘Uthman (qu’Allah le préserve) – sur une chaîne d’information

Traduction adaptée & rapprochée : AbuKhadidja Al Djazairy

Cheikh Hamad Ibn Ibrahim Al Outhmân - الشيخ حمد بن إبراهيم العثمان

Partager cet article

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Terrorisme - الإرهاب