compteur de visite

Catégories

13 mai 2014 2 13 /05 /mai /2014 11:52
Les ruses d’Iblis contre les athées (vidéo)

Iblis a fait croire à beaucoup de gens qu’il n’existe pas de Divinité, ni de créateur et que toutes ces choses que l’on perçoit existent sans créateur.

Ceux-là, après ne pas avoir perçu le créateur par les sens et ne pas avoir utilisé la raison pour le connaître, ils l’ont nié.

Est-ce que l’être doué de raison peut douter de l’existence d’un créateur ?

Si l’homme passe près d’un terrain dans lequel il n’y a pas de constructions, ensuite revient et voit un mur construit, il sait qu’il a nécessairement un constructeur qui l’a bâtit.

Cette terre aplanie, ce toit élevé, ces constructions merveilleuses, ces lois en vigueur fondées sur la sagesse, ne témoignent-elles pas de l’existence d’un créateur ?

La plus belle chose que certains arabes ont dite est : "Le crottin témoigne du dromadaire".

Ce grand édifice supérieur avec cette grâce et ce centre inférieur avec cette densité, ne témoignent-ils pas de Celui qui est subtil et parfaitement bien informé ?

Si l’homme réfléchissait sur son égo, cela suffirait comme preuve et cela désaltérerait l’assoiffé de vérité.

Il y a dans ce corps des sagesses qu’on ne pourrait toutes les mentionner dans un livre.

Celui qui réfléchit sur le côté acéré des dents pour couper ou qui réfléchit sur le broyage des aliments avec les molaires, puis la langue retourne ce qui est mastiqué et les viscères de l’abdomen s’en emparent pour la digestion.

Ensuite ils font parvenir à chaque partie du corps, la quantité assimilée de nourriture dont elle a besoin.

Et ces doigts, en lesquels ont été prédisposés des plis (articulations) afin de se déployer et de s’ouvrir, ils servent à manipuler les choses.

La main ne se referme pas à cause des nombreux travaux qu’elle effectue.

Dans le cas où elle se refermerait, elle risque de se heurter à quelque chose de dur qui la briserait.

Certains doigts sont plus longs que d’autres afin de s’égaliser lorsqu’ils sont réunis.

Il a été dissimulé dans le corps ce qui constitue sa force.

C'est l'esprit, et s'il venait à s'en aller, la raison se détériorerait-elle  qui guide l'être vers ses intérêts. 

Chacune de ces choses crie : Y a-t-il un doute sur [l'existence de] Dieu ? Le négateur trépigne parce qu'il l'a cherché à travers les sens.

Il y a parmi les gens celui qui nie son existence, parce qu'après avoir affirmé son existence de manière globale, il ne la saisit pas de manière détaillée, alors il a renié le fondement de l'existence.

Si celui-ci avait fait usage de sa réflexion, il aurait su que nous avons des choses qu'on ne saisit que de manière globale comme c'est le cas pour l'esprit et la raison.

Cela n'empêche personne d'affirmer leur existence.

Est-ce que le but est d'affirmer la création de manière globale et comment peut-on dire : Comment est-il ? Ou : Qu'est ce que c'est ? Il n'y a pas de comment et il n'y a pas de quiddité ?

Parmi les arguments péromptoires sur son existence, il y a le fait que le monde est temporel avec pour preuve qu'il n'est pas dépourvu d'accident et tout ce qui ne se détache pas des accidents est un accident.

Il est nécessaire qu'il y ait, pour l'apparition de cet accident, une cause et c'est le Créateur (gloire à lui).

Les athées ont une objection à notre propos qui est :

« il faut obligatoirement pour l'oeuvre, un artisan » et sur lequel ils s'attardent longuement.

 

Aussi, disent-ils : « Cependant, vous vous attachez à cela avec le témoin et nous allons vous accuser devant lui. » 

Nous disons : De même qu'il faut, pour la chose créée, un créateur, il faut également à l'image, créée par un créateur, une matière sur laquelle elle sera réalisée, tel que le bois pour le façonnage de la porte et le fer pour le façonnage de la hache.

Ils ont dit : Votre argument, avec lequel vous affirmez l'existence d'un créateur, nécessite la prééternité du monde.

 

La réponse est que nous n'avons pas besoin de matière.

Bien plus, nous disons : Le créateur a, de toute évidence, inventé les choses.

Nous savons que les images et les figures qui se renouvellent dans le corps, comme l'image du cerveau, n'ont pas de matière ; il les a inventés et il leur faut absolument un dessinateur.

Nous vous avons donc fait voir une image et c'est quelque chose qui ne provient d'aucune chose ; mais il ne vous est pas possible de nous montrer une création qui ne provient pas d'un créateur.

Talbis Iblis Ibn al jawzy P.66

Imam Jamal Ad-Din Abu al-Faraj Ibnoul Jawzih - الإمام أبي الفرج عبد الرحمن بنُ عليّ بن الجوزي

Partager cet article

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Monde de l'invisible (anges -démons -ibliss) - الغيب