compteur de visite

Catégories

18 janvier 2014 6 18 /01 /janvier /2014 23:31
Quiconque ne met pas en garde contre l’innovation n’est pas un prêcheur (audio)

 

Question :

 

Certains auteurs et certains prêcheurs à l'islam ont des innovations dans leur ‘Aqidah, ainsi certaines personnes ont commencé à mettre en garde contre cela, mais d'autres les en empêchent en prétextant que: En vérité, cela (mettre en garde contre l'innovation) est une cause de la faiblesse de l'Islam et de la faiblesse des musulmans pour s'unir contre les mécréants.

 

Ainsi, ils poursuivent en disant qu’il est préférable de ne plus s’exprimer contre l’innovation, car cela n'affecte pas la force des mécréants. 

 

Réponse :

 

Ce discours est faux.

 

Le Da’i (prêcheur) se doit d’être droit, et d’être un exemple.

 

Il se doit d’être lui-même un bon exemple.

 

Quant au fait qu’il appelle à Allah, alors qu'il n'est pas un exemple, et qu’il est porteur d’innovations et de choses nouvellement inventées, cela n'est pas permis.

 

Il est nécessaire qu'il soit le premier à se conformer.

 

Allah Jalla wa ‘Ala dit (traduction du sens du verset) :

 

"Ô vous qui avez cru ! Pourquoi dites-vous ce que vous ne faites pas ?" (Sourate As-Saf 61 :2)

 

Il met en garde contre l’innovation ou il n'est pas un prêcheur.

 

S'il reste muet sur l’innovation et qu’il ne met pas en garde contre elle, alors il n'est pas un prêcheur.

 

Et il ne va pas mettre en garde contre elle, alors qu’il la pratique.

 

Il se doit de prendre ses distances avec elle en premier, pour Allah ‘Azza wa Jall. Puis il appelle à Allah.

 

Traduction de l'anglais : AbderRahman abou Maryam
 

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Partager cet article

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Méthodologie - المنهجية