compteur de visite

Catégories

1 octobre 2015 4 01 /10 /octobre /2015 05:56
Tester les gens par les individus fait partie de la voie des pieux prédécesseurs (dossier)

Louange à Allah, Seigneur de l’univers.

J’atteste qu’il n’y a de divinité digne d’être adorée qu’Allah et que Muhammad est le Messager d’Allah, que la prière et le salut d’Allah soient sur lui ainsi que sur sa famille, l’ensemble de ses compagnons et tous ceux qui le suivent de la meilleure manière jusqu’au jour de la résurrection.

Ceci dit :

 

Allah (عز وجل) a dit dans Son Noble Livre :

 

وَالسَّابِقُونَ الْأَوَّلُونَ مِنَ الْمُهَاجِرِينَ وَالْأَنصَارِ وَالَّذِينَ اتَّبَعُوهُم بِإِحْسَانٍ رَّضِيَ اللَّهُ عَنْهُمْ وَرَضُوا عَنْهُ

 

« Les tout premiers [croyants] parmi les Emigrés et les Ansars et ceux qui les ont suivis de la meilleure manière, Allah les agrée, et ils L’agréent. »

 

L’Imam At-Tabari a dit en exégèse de ce verset :

 

« Quant à ceux qui ont suivi les premiers émigrés et les ansars de la meilleure manière, ce sont ceux qui se sont soumis à Allah comme eux et qui ont emprunté leur voie dans l’émigration, le soutien [de la religion] et les œuvres de bien. »

 

L’Imam Al-Baghawi a dit :

 

« On a dit qu’ils sont ceux qui ont emprunté leur voie dans la foi, l’émigration et le soutien [de la religion] jusqu’au jour de la résurrection. ».

 

Cheikh AbdurRahman Ibn Nassir As-Si’di a dit :

 

« Et ceux qui les ont suivis de la meilleure manière : dans les croyances, les paroles et les actes. ».

 

Le Prophète (صلى الله عليه وسلم) a dit :

 

« Les meilleurs des gens sont ceux de ma génération, puis ceux qui viennent après eux, puis ceux qui viennent après eux. ».

 

L’Imam Malik Ibn Anas, qu’Allah lui fasse miséricorde, a dit :

 

« Rien ne peut réformer les derniers de cette communauté si ce n’est ce qui a réformé les premiers. ».

 

Il est donc obligatoire pour le musulman de revenir au Coran et à la Sunna selon la compréhension des pieux prédécesseurs et de suivre leur voie dans chaque domaine de cette noble religion qu’est l’Islam.

 

Il se doit donc d’accepter ce qui fait partie de leur voie et rejeter ce qui n’en fait pas partie.

 

En effet, tout le bien se trouve dans le suivi des prédécesseurs et tout le mal se trouve dans les innovations de ceux venus après eux.

 

S’il en est ainsi, il n’appartient pas au musulman de prononcer un jugement sur une affaire religieuse sans avoir au préalable pris connaissance de son jugement auprès d’Allah et de la position des pieux prédécesseurs à son sujet.

 

A plus forte raison, il n’appartient pas au musulman de taxer d’innovation ou d’égarement une chose dont les preuves du Coran et de la Sunna et la mise en pratique des pieux prédécesseurs démontrent sa légitimité et sa validité.

 

Nous avons choisi d’aborder dans ce livret concis un sujet incompris par certains et rejeté par d’autres à notre époque, alors qu’il fait pourtant partie de la voie de nos pieux prédécesseurs comme nous allons le démontrer.

 

Ce sujet n’est autre que le fait de tester les gens par les individus afin de connaitre leur situation.

 

Bien entendu, ceci est soumis à certaines règles et ne doit pas avoir lieu de manière anarchique comme vous le découvrirez à travers les paroles des savants.

 

Ce livret sera divisé en quatre parties :

 

-Preuves du Coran et de la Sunna sur la légitimité de la mise à l’épreuve

-Paroles des pieux prédécesseurs et des savants anciens

-Paroles des gens de science contemporains

-Clarification de la parole l’Imam Al-Barbahari « La mise à l’épreuve en Islam est une innovation »

 

Nous l’avons intitulé :

 

Tester les gens par les individus fait partie de la voie des pieux prédécesseurs

 

Enfin, nous demandons à Allah (سبحانه وتعالى) de nous accorder la réussite et la rectitude dans cette œuvre, nous Lui demandons également de nous accorder la sincérité dans les paroles et les actes, de nous montrer la vérité comme étant vérité et de nous accorder son suivi et le faux comme étant faux et de nous permettre de nous en écarter. Il est certes Bon et Généreux.

 

Et notre dernière invocation est : louange à Allah, Seigneur de l’univers.

 

Ecrit à Shihr, Yémen

Le 14 de Dhil-Qi’da 1435 (9 septembre 2014).

traduit par an-nassiha.com

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Cheikh Oubeyd Bin Abdoullah Bin Souleymane Al-Djabiri - الشيخ عبيد بن عبد الله الجابري

Cheikh Rabi’ ibn Hadi ‘Oumayr al-Madkhali - الشيخ ربيع بن هادي المدخلي

Cheikh Zayd Ibn Mohammed Al Madkhali - الشيخ زيد بن محمد بن هادي المدخلي

Partager cet article

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Méthodologie - المنهجية