compteur de visite

Catégories

14 novembre 2015 6 14 /11 /novembre /2015 23:27
Intervention de Cheikh Mohammad Bâzmoul au sujet des attentats de Paris (audio-vidéo)

 

… au sujet des attentats survenus à Paris,


Les savants de l'Islam, les imams actuels de la religion dont l'Organisation des Érudits Savants qui est chez nous en Arabie Saoudite ont blâmé cet acte :
 

-Ils ont qualifiés ses auteurs comme ayant commis un acte de terrorisme, contredisant la religion, n'ayant aucune preuve dans la religion,
 

-Il fait partie de l'annulation des serments et des pactes que l'Islam nous ordonne de préserver,
 

-Que les Français font partie des gens ayant avec nous des pactes et des accords, et il est illicite et interdit que nous les déshonorions (ces pactes). Et parmi les formes de déshonneur de ces contrats, il y a le fait de leur nuire de cette façon. Ô mon frère ceci est illicite.

 

Cependant, une personne se lève et sort un article où elle demande : «Voulez-vous que je m'excuse auprès de Hollande, qui est président de France. Et la France avait fait ceci et cela, avait fait telles choses aux musulmans..».

 

Ô mon frère, c'est le messager -que la prière et le salut soient sur lui- qui nous ordonna d'honorer notre serment, c'est Allah qui nous ordonna de préserver le pacte, non pas moi ni..

 

C'est Lui qui nous ordonne, et Il est plus Savant.

 

Il est plus jaloux que moi et toi, pour que ses interdits ne soient pas transgressés.

 

C'est Lui qui nous ordonna de préserver le pacte.

 

Et, en règle de base, on le préserve (même) avec un mécréant qui (nous) combat, sans être un -dhimmi*, si nous concluons un contrat avec lui : or c'est un combattant qui attaque l'Islam et les musulmans, cependant Allah nous ordonne de préserver le traité conclu avec lui !

 

Ce que vous dites : "Que cela émane de ta jalousie pour les musulmans ; Que la France agit comme-ci ou comme-ça et vous (les Salafis) vous voulez qu'on soit attristé à cause de tel événement !".

 

Ô mon frère, c'est Allah qui nous l'ordonne !

 

Ça ne vient pas de nous !

 

Et le messager l'avait appliqué (cet ordre) : les mécréants mecquois avaient démesurément nui aux musulmans.

 

Le messager -que la prière et le salut soient sur lui- le savait.

 

Il sut que le mécréant (Abou Jahl) frappa (Soumayya) la mère de de 'Ammar Ben Yasser dans ses parties intimes, à coup d'une lance !

 

Et ils (le messager et ses compagnons) ont fui la Mecque quand les mécréants voulaient le tuer -que la prière et le salut soient sur lui-.

 

Vrai ou pas ?

 

Le messager était sorti avec Abou Bakr AsSiddiq fuyant la Mecque, secrètement.

 

N'est-ce pas ?

 

Et (auparavant) les compagnons avaient émigré vers l'Abyssinie.

 

Et au moment même qu'il (le messager) conculait le traité d'Al-Houdaybiyah, Abou Jandal (un compagnon) était venu gémissant sous ses jougs, il a été torturé.

 

Il disait (au prophète et aux croyants) : «Je suis musulman, prenez-moi avec vous.»

 

Et, en dépit de cela, le messager, continua le pacte et continua l'accord !

 

Alors, comment toi (auteur de l'article) : tu te plains, tu pleurniches, et tu me cites ces choses!

 

Allah est plus Savant que moi et que toi, Il est plus Miséricordieux que nous deux, et Il connait la réalité plus que nous deux.

 

Il dit : donc, au final, je ferai comme le président des Nations Unies, Ban Ki-Moon, en disant : "Nous regrettons ce qui s'est passé en France !"

 

C'est-à-dire : adopter une position similaire à la sienne !

 

Ces réactions (de cet auteur de l'article) ne sont pas conformes à la Législation.

 

Ô, mon frère, Allah est plus jaloux que toi sur le fait que ses interdits soient transgressés.

 

(Par exemple) : untel serait jaloux d'avoir trouvé sa femme en compagnie d'un homme, il dirait : je la tuerait ainsi que lui.

 

Eh bien, Allah ne t'ordonne ni de la tuer, non plus de le tuer, lui.

 

Pars amener des témoins.

 

Si tu n'y parviens pas, l'issue qui te reste est (de jurer quatre fois que tu es véridique et, la cinquième fois) de prononcer la malédiction sur soi-même si on est menteur (cf : sourate AnNour, v : 6-9).

 

Et, ça finit ainsi.

 

Le problème est clôturé.

 

Allah te dit que tu es en pacte et armistice avec les mécréants ; préserve ces accords.

 

Allah sait plus que toi ce que les mécréants ont commis.

 

Allah sait plus que toi sur ce qui vient d'eux comme méfaits contre l'Islam et les musulmans.

 

Et, malgré cela Il t'ordonne de pacifier, d'honorer ton serment et Il te le demande.

 

Ne perd donc pas le dépôt d'Allah.

 

Il s'ensuit un châtiment qui est cité dans le hadith, à savoir : que chaque fois qu'un groupe déroge aux pactes et aux traités (par lesquels il s'est engagé), son ennemi sévit alors contre lui.

 

Louange à Allah ce ne sont pas nous qui ayons dérogé aux pactes et traités.

 

Et vous allez voir comment l'ennemi sévira contre cette secte (DAECH / EIIL) à cause d'avoir rompu le serment et l'engagement, puisqu'ils ont dérogé aux serments et engagements qui relient les musulmans.

 

Le messager -que la prière et le salut soient sur lui- n'avait-il pas dit :

 

"les sangs des croyants s'équivalent. Ils sont unis contre leur ennemi. Le serment de paix contracté par le moindre d'entre eux les engage tous" ?!

 

Ô frère, si c'est des États islamiques entiers prennent part à ce pacte ou engagement, alors toi tu viens le rompre ?!

 

Ton engagement est plutôt le leur.

 

Mais quelle est leur excuse découlant de leur ignorance (ces jeunes qui prennent ce genre de positions) ?

 

Ils considèrent tous ces états islamiques (y compris les musulmans qui se démarquent de leur idéologie) comme étant mécréants ! 

 

S'ils (les mécréants de base) veulent conclure un pacte, ils disent : çà doit être avec nous (daech) (non pas avec ceux que nous considérons comme apostats).

 

Tout cela est le fruit (amer) d'avoir choisi un sentier contraire à la religion d'Allah Soubhanah wa Ta'ala.


Nous nous arrêtons ici, et que la prière et le salut d'Allah soient sur Muhammed, sa famille et ses compagnons.

 

*qui vit en terre d'Islam et paie la jizyah (capitation)

 

Traduit par www.parolesdessavants.com

 

كلمة الشيخ محمد بن عمر بازمول حفظه الله حول تفجيرات باريس

Cheikh Mohammad Ibn 'Omar Ibn Sâlim Bâzmoul - الشيخ محمد بن عمر بن سالم بازمول

Partager cet article

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Terrorisme - الإرهاب