compteur de visite

Catégories

26 mars 2015 4 26 /03 /mars /2015 23:41
Au sujet des mauvais côtés des pays musulmans (audio)

 

Questionneur :

 

Une question à propos de la façon de conseiller pour la hijra.

 

En décrivant la vie dans les pays musulmans pour encourager les musulmans qui n’y résident pas à accomplir la hijra, faut-il également évoquer les aspects négatifs de la vie dans ces pays musulmans ?

 

Réponse :

 

Oui, en tant que conseil, il n’y a pas de mal à cela.

 

C’est ce qui est obligatoire afin que tu ne décrives pas ce pays comme s’il était un paradis sur Terre puis, une fois sur place, la personne se rend compte que ce n’est pas comme tu l’as décrit.

 

Tu aurais alors trompé tes frères.

 

Décris-leur les bonnes et les mauvaises choses !

 

Tu es en train de le conseiller.

 

Ainsi, même s’il y a ces mauvaises choses, au final, nous lui disons : « Et avec tous ces problèmes, faire la hijra c’est beaucoup beaucoup beaucoup mieux pour vous, devant Allah – glorifié et exalté soit-Il – premièrement, puis envers ta religion deuxièmement afin que tu vives ta religion en pays musulman malgré les problèmes de la vie courante. »

 

Par exemple, vous venez en Algérie.

 

En Algérie, la vie n’est pas facile comme chez vous : il n’y a pas un réseau de métro comme en France, il y a des problèmes, on manque de ceci, on manque de cela, des problèmes de logement…

 

Il y a des problèmes !

 

Mais malgré tout cela, il doit comprendre qu’il est dans un grand bien :

 

Tu vis dans un pays où tu entends l’appel à la prière.

 

Les emblèmes de l’Islam sont apparents [NdT : comme l’appel à la prière, les prières en groupe dans les mosquées, les fêtes musulmanes, etc.].

 

La femme porte le voile et se couvre tandis que personne ne l’en empêche.

 

Au contraire, les gens lui témoignent du respect et l’honorent.

 

Les mosquées – louange à Allah - sont remplies d’assises de rappel de certains de nos frères.

 

Certes il n’y en a pas autant qu’il devrait y en avoir, mais avec ce qu’il y a, même si c’est peu, on demande à Allah – glorifié et exalté soit-Il – qu’Il bénisse les efforts de tous ceux qui tiennent ces assises.

 

Donc le bien existe !

 

Tu as compris ?

 

Questionneur :

 

Oui j’ai compris.

 

Cheikh :

 

Et Allah est plus savant !

 

Quant à toi, le conseil t’est obligatoire.

 

Il t’est demandé de lui expliquer, s’il cherche conseil, en lui décrivant les aspects positifs et les aspects négatifs.

 

Et Allah est plus savant !

 

Questionneur :

 

Oui !

 

Et par expérience, nous avons remarqué que les frères et sœurs de France ont peur, une grande peur.

 

Cheikh :

 

Oui mais la cause de cette peur, ce ne sont pas les problèmes qui existent dans le pays [musulman].

 

Questionneur :

 

Une peur infondée…

 

Cheikh :

 

Non ce n’est pas une peur infondée ; elle est fondée sur l’attachement à la vie d’ici-bas.

 

Tel est le sens du hadith du Prophète صلى الله عليه وسلم :

 

« L’amour de la vie d’ici-bas ».

 

C’est cet attachement à la vie d’ici-bas qui les pousse à avoir peur, à hésiter.

 

Si son désir de la vie de l’au-delà était plus fort et plus ardent, il ne porterait aucune attention [à ces problèmes] et ne ferait jamais marche arrière en cela.

 

Il doit obligatoirement avancer !

 

Ceci est une adoration pour Allah – glorifié et exalté soit-Il !

 

Le Prophète صلى الله عليه وسلم a dit :

 

« Je me désavoue de tout musulman qui réside parmi les polythéistes. »

 

Traduit par l'équipe Hijra Conseil

 

Cheikh Lazhar Sinîqra - الشيخ لزهر سنيقرة

Partager cet article

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Emigration - الهجرة