compteur de visite

Catégories

23 avril 2015 4 23 /04 /avril /2015 18:09
La différence entre la personne de la masse, l’étudiant en science religieuse et le savant (vidéo)

Nous devons ramener les choses à qui de droit et nous devons nous limiter à ce que nous savons.

 

Et nous devons tous savoir qu'il y a une très grande différence entre la personne de la masse et l'étudiant en science religieuse.

 

Et nous, sauf ceux à qui Allah a fait miséricorde, sommes des gens de la masse et non des étudiants en science religieuse.

 

Le musulman faisant partie des gens de la masse

 

Est celui qui connaît les fondements de sa croyance d'une manière générale, qui accomplit ce qu'Allah Le Seigneur des mondes lui a ordonné d'accomplir et qui évite de faire ce qu'Allah Le Seigneur des mondes lui a interdit de faire.

 

Il s’efforce de faire le bien et de délaisser le blâmable.

 

S’il fait cela, qu'il lit le Coran en plus de cela, qu'il saisit l'opportunité de prier la nuit, qu'il entretient les liens de parenté, qu'il est bienfaisant envers les orphelins.

 

Donc si tu te contentes de toutes ces choses-là, tu fais partie des musulmans de la masse.

 

Et c'est ce qui est demandé à tout musulman.

 

Ceci est donc le niveau du musulman de la masse.

 

Tu es un simple musulman en accomplissant ces choses-là.

 

Maintenant celui qui n’accomplit même pas un Dixième de cela se prend pour un savant ! Ou plutôt il se prend pour un Moufti !

 

Donc si tu accomplis ces choses-là,  tu es nommé musulman d'une manière générale.

 

Donc retiens ta langue et ta main et que les musulmans en soit préservé !

 

Beaucoup de choses comme cela arrivent comme ce qui est connu. 

 

L'étudiant en sciences religieuses

 

Est à un niveau au-dessus de cela.

 

Il côtoie les savants, il fait des efforts, il apprend par cœur, il cherche dans les profondeurs des textes religieux, il délaisse ce bas-monde et il se tourne vers l'étude de la science religieuse avec le comportement qui convient.

 

Il se détourne de ce qui est mal et sa vie va dans une seule direction qui est l'étude de la science religieuse.

 

Celui-ci est donc l'étudiant en science religieuse.

 

Et également nos savants, qu'Allah leur fasse miséricorde, se considéraient eux-mêmes à leurs yeux comme de simples étudiants et cela jusqu'à leur mort.

 

Comme par exemple l'Imam Ahmed, ainsi qu’Abdallah ibn Moubarak ; Ils ont pris pour base les règles salafis du début de leurs études jusqu'au bout de leurs vies.

 

L’Imam Ahmed, qu'Allah lui fasse miséricorde, du début de ses études jusqu'à sa mort.

 

Donc celui qui désire laisser l'apprentissage de la science ne serait-ce qu’une heure, alors qu'il la laisse tout de suite !

 

On ne délaisse pas (l'apprentissage) même une heure.

 

Cela est donc l'étudiant en science religieuse.

 

Et Abdallah ibn Moubarak portait des ardoises et de quoi écrire dessus, cela car un savant du hadith passait par le pays et il voulait être auprès de lui et entendre de lui directement sans qu’une tierce personne ne vienne lui rapporter (Les paroles du savant du hadith.)

 

Un homme lui dit alors (à Abdallah ibn Moubarak) : "Ne vas-tu pas cesser de faire ce que tu fais ? Tu es une personne dont les gens viennent de tout endroit, afin de prendre la science".

 

(Abdallah ibn Moubarak) lui répondit : "Il se peut qu'il y ait une parole dont Allah me fasse profiter que je n'ai jamais entendu."

 

Il était continuellement dans l'apprentissage. 

 

Donc si tu es comme cela, tu es un étudiant en science religieuse. 

 

Quant au savant

 

C'est celui qui connaît l'origine des textes religieux ainsi que leurs sources et qui cerne totalement les paroles et cela de par leurs fondements.

 

Il regroupe ce sur quoi il n’y a pas de divergence, et ce sur quoi il y a divergence.

 

Il émet des jugements de la bonne façon, il connait les détails des différentes écoles juridiques dans la croyance, dans la jurisprudence, dans les adorations, dans les agissements, dans le comportement à avoir, ainsi que dans le Manhaj.

 

Donc si la personne est comme cela dans le sens où, lorsqu'elle est questionnée, elle connait les origines et les sources des textes ainsi que les questions relatives sur lesquelles il y a plusieurs paroles ainsi que ce qui peut porter à confusion.

 

Et qu'il compare cela à cela, et qu'il en sorte un jugement religieux sans qu'il ne soit moukalid (suivre totalement ou aveuglement les avis d'une école juridique ou d'un savant).

 

Car Al moukalid n'est pas un savant.

 

Donc s’il parvient à sortir un jugement religieux en se basant sur la profondeur des textes religieux, c'est un savant.

 

Mais où est donc le savant ? 

 

As-tu vu un savant ? 

 

C’est ce qu’a dit Hassen al Basri quand un de ses étudiants vint à lui et voulu lui embrasser la main.

 

Il lui dit (Hassen al Basri) : « Ne fais pas cela! »

 

L'étudiant lui dit : «N’y a-t-il pas dans un athar le fait d'embrasser la main du savant, de son père, de sa femme et du petit enfant? Et toi tu es un savant »

 

Hassen al Basri dit : « As-tu vu un savant ? Je ne suis pas un savant. As-tu vu un savant ? »

 

Cela est un savant.

 

Donc si ce savant a atteint un niveau dans la recherche des textes ainsi que dans leurs études et la comparaison entre eux, et qu'il émet un jugement religieux en le sortant de la profondeur des textes comme il se doit.

 

Alors il n'est pas au niveau du moudjtahid dans l'école juridique mais il est arrivé au niveau du moudjtahid de manière générale, alors à ce moment-là il sera nommé moufti.

 

Ceci est le 4ème niveau.

 

Et (maintenant) c'est devenu le premier niveau pour ceux commençant l'étude de la science ! (Ironique)

 

Tu trouves l'enfant portant sur sa tête quelques chose (chéchia), qui raccourcit son vêtement (au-dessus des chevilles), il a une bonne apparence, cela est une bonne chose.

 

Mais il se prend pour un moufti !

 

Cependant il n'y a pas de grief aux étudiants en science religieuse, ils sont sur le chemin (de la science).

 

Maintenant, même le vendeur de tomates au marché se prend pour un moufti !

 

Les artistes et les actrices sont devenus des gens donnant des fatawas !

 

Il n'y a pas de mal, Ô toi l’étudiant en science donne des fatawas, Ô serviteur d'Allah !

(Ironique)

 

Il y a une confusion, une confusion énorme !

 

Traduction Abou Jabir

 

الفرق بين العامي و طالب العلم و العالم

Cheikh Mohammad Sa’îd Raslân - الشيخ محمد سعيد رسلان

Partager cet article

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Savants - العلماء