compteur de visite

Catégories

1 juillet 2015 3 01 /07 /juillet /2015 21:36
Le tawhid, c’est la vérité absolue ! (audio)

بسم الله الرحمن الرحيم

Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux

 

Certes, la louange est à Allah, Seigneur des mondes, j’atteste qu’il n’y a de divinité si ce n’est Allah, Seul et sans associer et j’atteste que Muhammad est Son serviteur et messager ; Que la paix et la bénédiction d'Allah soient sur lui, ainsi que sur sa famille et tous ses compagnons...

Ceci dit :

 

La parole d’Allah -Exalté Soit-Il, Le Très Haut- dans sourate An-Naba (la nouvelle) (traduction rapprochée) :

 

«Le jour où l'Esprit et les Anges se dresseront en rangs, nul ne saura parler, sauf celui à qui le Tout Miséricordieux aura accordé la permission, et qui dira la vérité.» [S78. v38]

 

Celui qui parcourt les livres de Tafsir (exégèse) qui nous sont parvenus et rapportés des Compagnons (qu’Allah soit satisfait d’eux tous) ainsi que de ceux qui les ont suivis convenablement - sur la signification de ce noble verset, ne peut que manifester un profond respect devant la place qu’occupe le Tawhid dans le cœurs des Compagnons (qu’Allah soit satisfait d’eux tous) ainsi que pour la plus grande attention qu’ils lui portaient et la grande préoccupation qu’ils manifestaient à l’égard de son rang et de son importance.

 

Ceci, parce qu’il représente (à leurs yeux) la plus grande des finalités et la plus noble qu’il soit à tous les niveaux.

 

Il a été rapporté par plus d’un Compagnon et par ceux qui les ont suivis (après eux), que la signification de Sa parole -Glorifié Soit-il : «qui dira la vérité», c'est-à-dire (qui dira) : «La ilaha ila Allah (nulle divinité est digne d'adoration à part Allah)».

 

Les Compagnons ont dit :

 

«Il s’agit de la vérité absolue»

 

C'est-à-dire que «La ilaha ila Allah» représente la base sur laquelle est construite la religion d’Allah - Pureté à Lui, Le Très Haut - et rien n’est considéré comme étant conforme que s’il est fondé sur cette parole : «La ilaha ila Allah».

 

Toute pratique qui est accomplit sur autre chose que cette parole, est par conséquent invalidée et non conforme parce qu’elle ne repose pas sur sa bonne base et sur son pilier qui la supporte, vu qu’elle ne peut reposer que sur lui.

 

C’est sur cette parole : «La ilaha ila Allah», que repose la religion d’Allah -Exalté Soit-Il, Le Très Haut ; elle est pour la religion, ce que sont les racines pour les arbres et les fondations pour une construction (traduction rapprochée) :

 

«N'as-tu pas vu comment Allah propose en parabole une bonne parole pareille à un bel arbre dont la racine est ferme et la ramure s'élançant dans le ciel ?» [S14. V24].

 

La parole de l'Unicité (Kalimat At-Tawhid) est pour cette religion, comme une fondation sur laquelle est bâtie la religion d’Allah -Louange à Lui, Le Très Haut.

 

Et la parole d’Allah -Exalté Soit-Il, Le Très Haut (traduction rapprochée) :

 

«Le jour où l'Esprit et les Anges se dresseront en rangs, nul ne saura parler, sauf celui à qui le Tout Miséricordieux aura accordé la permission, et qui dira la vérité.», (ce verset) englobe ceux qui intercéderont et parmi l’ensemble des anges, il y a - les anges du Tout Miséricordieux - ils ne parleront pas d’intercession lorsqu'ils seront auprès d’Allah qu’avec Sa permission.

 

Les anges intercesseurs sont nombreux comme le montre la parole d’Allah - Exalté Soit-Il, Le Très Haut (traduction rapprochée) :

 

«Et que d'Anges dans les cieux dont l'intercession ne sert à rien, sinon qu'après qu'Allah l'aura permis, en faveur de qui Il veut et qu'Il agrée» [S53. v26].

 

Ce qui est énoncé dans ce verset, est en totale concordance avec ce qui est évoqué dans le verset de la sourate An-Naba (la nouvelle), dans laquelle on y évoque les deux conditions de l’acceptation de l’intercession et qu’elle ne peut être permise que dans deux conditions : Allah -Le Très Haut- dit (traduction rapprochée) :

 

«Et que d'Anges dans les cieux dont l'intercession ne sert à rien, sinon qu'après qu'Allah l'aura permis, en faveur de qui Il veut et qu'Il agrée»

 

(elles sont les suivantes) :

 

- la permission d’Allah à l’intercesseur, 

- l’agrément d’Allah en faveur de celui pour qui on intercède.

 

Il n’y a d’intercession auprès d’Allah que dans ces deux cas :

 

1/ Avec la permission d’Allah - Louange à Lui, Le Très Haut, à l’intercesseur.

2/ Son agrément - Exalté Soit-Il, Le Très Haut, en faveur de celui pour qui on intercède.

 

À l’exemple de ce qui vient d’être cité, on retrouve une parole identique (au verset précédent) dans la sourate An-Naba (la nouvelle) (traduction rapprochée) :

 

«Le jour où l'Esprit et les Anges se dresseront en rangs, nul ne saura parler, sauf celui à qui le Tout Miséricordieux aura accordé la permission...» : Permission d’Allah à l’intercesseur ; 

 

«et qui dira la vérité.» : Agrément en faveur de celui pour qui on intercède par le biais de sa parole de vérité (Tawhid).

 

Et la base de la vérité c’est le Tawhid, il n’y a de vérité qu’avec lui et la religion ne peut s’accomplir qu’avec lui ; il est donc la base de la religion sur lequel repose le reste.

 

Là encore, on retrouve également que dans le Tafsir des prédécesseurs (Salafs) au sujet de la parole d’Allah - Louange à Lui, Le Très Haut (traduction rapprochée) :

 

«Ils ne disposeront d'aucune intercession, sauf celui qui aura pris un engagement avec le Tout Miséricordieux» [S19. V87], que plus d’un Compagnons a dit ceci : l’engagement c’est (la parole) : «La ilaha ila Allah».

 

Interpréter l’engagement et dire que c’est la parole la plus juste par : «La ilaha ila Allah», fait partie des meilleurs interprétations et la plus illustre (qu’il soit).

 

C’est celle qui désigne le mieux le rang qu’occupe (cette la parole) : «La ilaha ila Allah», ainsi que la place qu’occupe le Tawhid chez les Compagnons - qu’Allah soit satisfait d’eux, elle représente la base de cette religion, que celle-ci ne peut reposer sur autre que lui (le Tawhid).

 

Donc, celui qui ne vient pas le jour de la résurrection avec le Tawhid, sera considéré comme indigne de cette engagement et ne fera pas partie des gens de la vérité, l’intercession ne s’appliquera pas pour lui, quelque soit sa dévotion et c’est aussi la raison pour laquelle nous arrivons à la parole d’Allah - Louange à Lui, Le Très Haut (traduction rapprochée) :

 

«Le jour où aucune âme ne pourra rien en faveur d'une autre âme. Et ce jour-là, le commandement sera à Allah» [S82.V19].

 

(On note) dans le segment : «...aucune âme ne pourra rien en faveur d'une autre âme», l’usage de trois signes indéfinis employés dans un contexte de négation et tous prennent un sens général.

 

Car l’indéfini s'il est utilisé dans un contexte exprimant un conditionnel ou une interdiction ou encore une négation, celui-ci exprime un sens général.

 

Le segment : «Où aucune âme» - quelque soit cette âme, même si elle jouit d’un rang supérieur et quoi que puisse lui permettre son haut rang.

 

L’autre segment : «en faveur d'une autre âme» - (à savoir que) : même si c’est cela qu’elle désire et qu’elle convoite (pour l’autre âme) - «aucune âme ne pourra rien (en faveur d'une autre âme)» - ne serait-ce qu’une chose facile ou minime soit-elle.

 

«Et ce jour-là, le commandement sera à Allah» - (c'est-à-dire) le commandement sera entre Ses mains, pas d’intercession auprès d’Allah -Louange à Lui, Le Très Haut- à l’exception de l’intercesseur à qui Allah aura accordé la permission et qu'Il - Exalté Soit-Il, Le Très Haut- aura agréé celui pour qui on intercède.

 

Ce qui rend la compréhension de ce verset plus claire, c’est la compréhension des Compagnons (qu’Allah soit satisfait d’eux) de ce verset - (et notamment) le hadith d’Abou Hurayra - qu’Allah soit satisfait de lui - qui se trouve dans l’authentique d'Al-Boukhari, lorsqu’il demanda au Prophète (paix et bénédictions d’Allah sur lui) :

 

«Qui sera le plus heureux de ton intercession le jour du jugement dernier ?»

Il répondit : « Celui qui a dit « la ilaha ila Allah » de son cœur avec sincérité! ».

 

Donc, celui qui viendra le jour de la résurrection avec le Tawhid, la sincérité (un culte pur) et la concrétisation de la parole : «La ilaha ila Allah», aura certes gagné l’agrément d’Allah -Louange à Lui, Le Très Haut- et aura reçu le bénéfice de l’intercession des intercesseurs d’entre les prophètes et les anges (intercesseurs) et des autres parmi ceux à qui Allah -Glorifié Soit-Il, Le Très Haut- aura donné la permission.

 

La parole : «La ilaha ila Allah», est de ce fait, considérée comme étant la base de la religion sur lequel repose le reste.

 

Et fait partie des plus grandes calamités et des pires malheurs, ce qu’on trouve chez les gens qui font partie de l’Islam et ceux qui s’en revendiquent : le fait que leur conception de l’unicité (Tawhid) d’Allah -Louange à Lui, Le Très Haut- a été détourné par les imams de l’égarement et les prêcheurs du faux sous couvert d'idées fausses se rapportant à l’intercession.

 

C’est pour cela qu’ils ont une pratique entachée par de nombreux actes d’associationnisme (Shirk) et des actes de dévotion sans fondement voués pour autre qu'Allah - Exalté Soit-Il, Le Très Haut.

 

Si on leur demande : «Que faites-vous ?», ils diront : «On les prend comme intermédiaires et on implore l’intercession auprès d’eux» (traduction rapprochée) :

 

«Ils adorent au lieu d'Allah ce qui ne peut ni leur nuire ni leur profiter et disent "Ceux-ci sont nos intercesseurs auprès d'Allah"» [S10. V18]. 

 

Ils accomplissent des actes d’adoration par lesquelles ils visent autre qu’Allah -Exalté Soit-Il, Le Très Haut- et s’ils sont questionné à ce sujet, ils disent (en guise de réponse) : "Ceux-ci sont des intercesseurs", c'est-à-dire "Nous les prenons en tant qu’intercesseurs pour qu’ils plaident en notre faveur auprès d’Allah - Exalté Soit-Il, Le Très Haut".

 

Cela est le summum de la duplicité, le pire des égarements et la chose la plus laide d’entre toutes.

 

Et en cette glorieuse circonstance qui est la plus importante des circonstances et la plus noble de toutes, intervient la tâche des étudiants (en religion) bien éclairés et des prêcheurs à Allah - Exalté Soit-Il, Le Très Haut - les réformateurs qui viennent corriger ce genre de croyance.

 

Et si celui qui se trouve parmi eux se lançait dans une investigation et se mettait à observer certains de ses proches, tels que son père, sa mère, ses oncles (etc.) ou d’autres (proches), il constaterait sûrement qu’il a été introduit, chez certains d’entre eux, ce genre de choses infondées.  

 

Chose qui rend la responsabilité d’autant plus importante et la charge plus lourde pour arriver à la concrétisation de cette tâche obligatoire, le but étant de promulguer le conseil aux gens, de conseiller le père, la mère, l’oncle, le frère, le proche ainsi que le voisin, afin de clarifier ce fondement qui est le plus important des fondements visant à mettre l’accent sur le Tawhid et l’explication de la signification de la parole : «La ilaha ila Allah» et d'apporter pour cela les versets coraniques et les récits prophétiques qui montrent ce qu’est le Tawhid et expliquent son sens dans le but de défaire ces gens-là de ces actes de dévotion sans fondement qui sont parvenus à eux par l’intermédiaire des prêcheurs de l’égarement.

 

Le Prophète (paix et bénédictions d’Allah sur lui) a certes dit ceci :

 

«Ce que je crains le plus pour ma communauté ce sont les imams égareurs»

[Hadith authentique, dans le Sahih - Al-Albani - n°1582 et 1989]

 

Je me souviens qu’une fois, j’ai entamé une discussion autour de ce sujet avec un homme originaire d’un autre pays (étranger), après l’avoir entendu invoquer le Prophète (paix et bénédictions d’Allah sur lui) en dehors d’Allah.

 

Ensuite, lorsque je fini de lui exposer les versets qui clarifient ce sujet-là et finir de lui expliquer que l’invocation est une adoration qui ne doit être destinée qu’à Allah Seul - Gloire et pureté à Lui, Le Très Haut - il me répondit : " ...à personne d’autre ! (il me répondit par ce genre de propos)".

 

Chose qui montre qu’ils (les gens) ne sont pas très éloignés du bien, attentifs à tout ce qui s’y rattache, demandeurs de la grâce d'Allah et de Ses faveurs, ils espèrent ainsi Son Paradis et craignent Son châtiment.

 

Seulement les imams de l’égarement les ont trompés en leur répétant des ambigüités qui ont eu pour conséquence de souiller leurs œuvres.

 

En résumé, la responsabilité est de la plus haute importance et le devoir colossal.

 

Puisse Allah vous apporter Son soutien à tous et vous accorder la réussite et affermir vos pas, puisse-t-Il m’inspirer ainsi qu’à vous la parole juste et le raffermissement dans la pratique, puisse-t-Il nous guider à Lui dans le droit chemin et puisse-t-Il améliorer notre situation dans son ensemble, Il (Pureté à Lui, Le Très Haut) est certes, Pardonneur, Miséricordieux, Bienfaisant et Très généreux.

 

Traduction adaptée & rapprochée : AbuKhadidja Al Djazairy

 Publié par alghourabaa.com​

Cheikh 'Abder Razzâq Al 'Abbâd Al Badr الشيخ عبد الرزاق بن عبد المحسن العباد البدر

Partager cet article

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Unicité - التوحيد