compteur de visite

Catégories

10 octobre 2015 6 10 /10 /octobre /2015 10:15
Une faute dans la prière à rectifier (vidéo)

Si un homme dit ou fait ce qui suit – et faites bien attention !

 

Il était en inclinaison puis il dit : « sami’aLlâhou limân hamidaH- Rabbanâ wa laKa alHamd » (Qu’Allâh exauce celui qui Le loue- Ô notre Seigneur ! À toi la Louange !).

 

Qu’a-t-il donc fait ?

 

il est venu avec deux formules (wird) alors qu’il est debout !

 

Il était en inclinaison, puis il a relevé sa tête et dit : «سَمِعَ اللهُ لِمَن حمِده، ربَّنا ولك الحمدُ - sami’aLlâhou limân hamidaH- Rabbanâ wa laKa alHamd».

 

Il a contredit la sunna. Pourquoi ?

 

Car il a mêlé la formule du qiyam (être debout) avec la formule quand on se relève.

 

Ou plutôt, il a mêlé la formule de déplacement de l’inclinaison avec la formule du qiyam : cela est contraire à la sunna.

 

-Ainsi, celui qui est en inclinaison se doit – lorsqu’il relève la tête de l’inclinaison- de dire : «سَمِعَ اللهُ لِمَن حمِده - sami’aLlâhou limân hamidaH».

 

-Et lorsqu’il est debout, il dit : «ربَّنا ولك الحمدُ - Rabbanâ wa laKa alHamd».

 

Aujourd’hui, la plupart des prieurs font ainsi : l’imâm dit : «sami’aLlâhou limân hamidaH» et eux disent «Rabbanâ wa laKa alHamd».

 

Qu’a-t-il donc fait ?

 

Il a fait le contraire de ce que j’ai exposé plus avant.

 

Il a réuni l’une des deux formules mais il l’a faite alors qu’il est debout.

 

Aujourd’hui, ceux qui prient que font-ils ?

 

Ils amènent la formule qu’il faut dire debout et ils la disent en relevant la tête de l’inclinaison.

 

Et lorsqu’ils sont debout – et plus particulièrement lorsque l’imâm est de ceux qui préservent la sunna- ils sont debout en étant silencieux.

 

Alors que c’est là le moment (où il faut dire) : « Rabbanâ wa laKa alHamd ».

 

Ils ont donc perdu cette formule à cause de leur présomption que c’est l’imâm qui réunit entre les deux formules : « sami’aLlâhou limân hamidaH- Rabbanâ wa laKa alHamd ».  

 

L’imâm, et celui qui prie seul et celui qui suit (l'imâm) : il n’y a pas de différence entre ces trois, dans le sens où il y a ici deux formules : la formule du passage de l’inclinaison à être debout et qui est « sami’aLlâhou limân hamidaH ».

 

Et la formule quand on est debout et qui est : « Rabbanâ wa laKa alHamd », et plus particulièrement des formules longues telles que : ici, Shaykh en cite.

 

Ceci est la formule de quand on est debout.

 

Et quelle est la formule du relèvement ?

 

« sami’aLlâhou limân hamidaH ».

 

La majorité de ceux qui suivent (l'imâm) perdent cette formule (en ne la prononçant pas) et ils viennent avec la formule du qiyam avec la formule du relèvement de l’inclinaison vers le fait d’être debout.

 

Et c’est une erreur très flagrante !

 

C’est pourquoi, il incombe à chaque prieur - qu’il soit imâm, ou prie seul ou qui suive (l'imâm)- de dire lorsqu’il relève la tête de l’inclinaison : « sami’aLlâhou limân hamidaH ».

 

Et une fois debout, de dire : « Rabbanâ wa laKa alHamd ».

 

Ceci est la réponse à ta question.

Cheikh Mouhammad Nacer-dine Al-Albany - الشيخ محمد ناصر الدين الألباني

Partager cet article

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Prière - الصلاة