compteur de visite

Catégories

1 octobre 2016 6 01 /10 /octobre /2016 12:30
Connaître les opposants au manhaj fait partie de la science (audio)

Le Cheikh lit une question :

 

Est-il juste, comme le disent certains étudiants, que nous ne devrions pas mettre en garde les nouveaux étudiants contre certains opposants au manhaj et qu’ils devraient plutôt s’occuper d’apprendre la science, et se tenir à l’écart de ces questions ?

 

Réponse de Cheikh :

 

Connaitre ceux qui ont une méthodologie corrompue fait partie de la recherche de la science.

 

Connaitre ceux qui ont dévié de la sounnah et du droit chemin, fait partie de la recherche de la science.

 

Car nous savons tous, moi et chacun de vous, que cette science est une religion.

 

Vrai ou faux ?

 

Est-ce une chose au sujet de laquelle il y a unanimité ou prête-t-elle à divergence ?

 

«Certes cette science est une religion…»

 

Y-a-t-il divergence d’opinion entre vous et moi à ce sujet ou sommes-nous tous d’accord ?

 

Les étudiants répondent :

 

Nous sommes d’accord.

 

Cheikh :

 

Répondez !

 

Les étudiants répondent :

 

Il y a unanimité.

 

Cheikh :

 

Est-ce une chose au sujet de laquelle il y a unanimité ou prête-t-elle à divergence ?

 

Les étudiants répondent :

 

Il y a unanimité.

 

Cheikh :

 

Il y a unanimité parmi tous les salafs, que cette science est une religion.

 

Si c’est donc le cas, terminons donc la narration :

 

«…voyez donc de qui vous prenez votre religion. » (Ibn Sirin)

 

Donc celui qui a prononcé cette parole (selon laquelle il ne convient pas de mettre en garde les étudiants) fait partie de l’une de ces deux catégories de personnes : Soit il n’a pas de compréhension soit il est malade, atteint de la maladie des passions. 

 

Et nous disons إن شاء الله qu’il s’agit d’un manque de compréhension (de sa part).

 

Laissez-le donc tirer profit et apprendre. 

 

Cette parole n’est pas correcte, cette parole est clairement fausse, le comble de la fausseté.

 

Celui donc qui recherche la science, se doit d’avoir un professeur et se doit d’avoir un compagnon qui l’aide dans la recherche de la science.

 

Il est donc indispensable que l’enseignant soit sur la religion et la sounnah.

 

Pareillement, le compagnon avec qui tu te lies d’amitié, celui avec qui tu t’unies et qui t’accompagne dans tes voyages et la recherche de la science ; Il est essentiel qu’il soit quelqu’un de la sounnah. 

 

Car:

 

«L’homme est sur la religion de son ami intime. Regardez donc qui vous côtoyez»

(Rapporté par Abou Daoud) 

 

Donc s’il prend pour ami l’innovateur, il est alors comme lui.

 

Car :

 

«Les âmes sont des régiments : Celles parmi elles qui se reconnaissent mutuellement s’accordent et celles parmi elles qui s’opposent les unes aux autres ne s’accordent pas.»

(Al-Boukhari 3336, Ahmad 4817) 

 

Le sounni, t’aideras à suivre la sounnah et à y cheminer, à s’y tenir ainsi qu’à ses gens ; Et à la défendre ainsi que ses gens. 

 

Quant à l’innovateur, il est à l’opposé de tout cela. 

 

Choisis-donc pour toi-même. 

 

Allâh جل وعلا t’as fait un cœur avec lequel tu raisonnes, et des yeux avec lesquels tu vois, ainsi que des oreilles avec lesquelles tu entends.

 

Puis Il t’a guidé et montré deux chemins.

 

La voie de la vérité et celle du mal et de l’égarement.

 

Et Il t’a incité à t’accrocher à la vérité et Il t’a envoyé Son Messager, le meilleur de La Création صلى الله عليه وسلم, et a fait descendre sur lui Le Livre. 

 

Et tout cela t’exhorte à t’accrocher à la vérité. 

 

Et à l’opposé de cela, Il t’a clarifié le faux et t’as mis en garde quant au fait de le suivre.

 

Et Il t’a mis en évidence des preuves attestant de sa fausseté. 
 

Si donc tu le suis après cela, tu t’es donc égaré toi-même. 

 

Nous demandons à Allâh La Protection et La Sécurité. 


Traduit et publié par sounnah-publication.blogspot.com

 

Cheikh Mohamed Ibn Hady Al Madkhaly - الشيخ محمد بن هادي المدخلي

Partager cet article

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Méthodologie - المنهجية