compteur de visite

Catégories

31 octobre 2016 1 31 /10 /octobre /2016 13:05
Prononcer une parole de mécréance en état de colère (audio-vidéo)

Si la personne se met en colère et prononce une mécréance… beaucoup de gens m’appellent désormais en disant : «Lorsque mon père se met en colère, il insulte la religion. A-t-il mécru ?».

 

Nous répondons que sur ce jugement, les savants disent que la colère est selon des degrés.

 

Le 1er degré :

 

Que la personne sous la colère devienne comme fou.

 

Sa raison devient voilée et il est comme un fou : Il ne distingue plus le ciel de la terre.

 

Certaines personnes par exemple, et je recherche refuge auprès d’Allâh, sont des colériques et lorsqu’il se met en colère, il ne réalise pas ce qu’il y a autour de lui.

 

Et il se peut que lorsqu’il aperçoit son épouse, il lui dit : «Tu es divorcée » puis sa mère vint «Ô mon fils (tentant d’apaiser les choses)» et il lui dit «Et toi aussi tu es divorcée !».

 

Il ne distingue plus l’épouse de la mère.

 

Sur celui-ci s’applique le jugement du fou, on ne prend pas en compte (sa parole) sur consensus des savants.

 

Lorsqu’il arrive à ce degré de colère et qu’il a dit ce qu’il a dit alors on n’en prend pas compte et ce même s’il a dit une mécréance.

 

Le 2ème degré :

 

Que sa raison n’a pas été ôtée mais (la colère) l’emporte et il ne peut plus se retenir.

 

Il est comme quelqu’un qui glisse d’une pente.

 

Il voit la pente mais il ne peut pas s’arrêter.

 

Il a sa raison mais elle lui est barrée au point de parler sans pouvoir se retenir : S'il voulait se taire, il ne le pourrait pas.

 

Ce qui est authentique de la parole des savants est qu’on ne le prend pas en compte selon la Parole d’Allâh عز وجل (traduction rapprochée) :

 

{Allâh n’impose à aucune âme une charge supérieure à sa capacité. Elle sera récompensée du bien qu’elle aura fait, punie du mal qu’elle aura fait}.

 

Et cela ne fut pas sous sa capacité, il ne fut pas capable de se taire.

 

Donc ce qui est authentique des paroles des savants est qu’on n’en prend pas compte.

 

Et le 3ème degré :

 

Que la colère n’a pas eu d’emprise sur lui jusqu’à devenir comme fou ni emporter jusqu’à ne plus pouvoir se retenir.

 

Alors on prend en compte la parole de celui-ci : S’il divorce, le divorce sera effectif ; S’il insulte Allâh, et on cherche refuge en Allâh, il sera jugé comme étant mécréant.

 

Cela est donc une importante condition mes frères.

 

Que la personne qui parle ou agit soit pubère et doué de raison ; Et que donc sa raison ne se soit pas envolée ni voilée par l’ivresse ni voilée par la colère.

 

Traduit et publié par cerclesciences.fr

Cheikh Souleyman Ben Salîm Allâh Ar-Ruheylî  - الشيخ سليمان بن سليم الله الرحيلي

Partager cet article

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Comportement - أخلاق و آداب