compteur de visite

Catégories

26 février 2017 7 26 /02 /février /2017 14:19
Les voleurs de la religion

Beaucoup de gens réalisent la gravité des voleurs de biens, et par crainte d'eux, ils prennent les précautions nécessaires pour leur fortune.

 

Mais ils ne réalisent pas la gravité des voleurs de la religion, alors ils ne se soucient pas de ce qui est volé de leur religion, et de surcroît, de se prémunir contre ses voleurs.

 

Leur religion ne cesse, jours après jours, d'être un butin pour les voleurs sans qu'ils n'y soient attentifs.

 

Et si ce qui est volé était une quantité minime de leur fortune, ils seraient alors consternés et l'affaire les effrayerait.

 

"Les voleurs", comme a dit Ibn Al-Qayyim :

 

«sont de diverses catégories que l'on ne peut dénombrer :

Il y a parmi eux les voleurs par leurs mains, les voleurs par leurs stylos, les voleurs par leur dépôt, les voleurs par ce qu'ils font paraître de la religion, la pauvreté, la droiture et l'ascétisme alors qu'ils sont le contraire en secret, et parmi eux il y a les voleurs par leur ruse, leur fourberie et leur supercherie.»

I3lâm Al Mouwaqqi3în 332/3

 

Mais l'obéissant, le prospère, sa religion lui est sauvegardée par une préservation provenant d'Allâh.

 

Et le désobéissant, sa religion s'en va en guise de butin pour ces voleurs là.

 

Ibn Al-Qayyim - qu'Allâh lui fasse miséricorde - a dit :

 

«L'obéissant a certes encerclé le verger de son obéissance d'un mur impénétrable, les ennemis ne lui trouvent aucune voie.

Ainsi, son fruit, sa fleur, sa verdure, et sa splendeur sont dans un perpétuel accroissement et épanouissement.

Alors que le désobéissant y a fait un trou (dans son verger), il lui a causé une brèche, et a permis l'accès aux voleurs et aux ennemis.

Ils sont donc entrés et l'ont ravagé de toutes parts : Ils ont dévasté ses branchages, détruit ses murs, coupé ses fruits, brûlé ses étendues, bloqué son eau, et diminué son irrigation.

Alors quand (ce verger) reviendra-t-il à sa première situation ?

S'il le rectifie, le valorise, le remet sur pied, s'il rétablit ce qu'il en a détérioré, ouvre les voies de son eau et restaure ce qu'il en a détruit, alors soit il revient à son état original, ou il sera amoindrit, ou mieux, mais il ne rattrapera pas le verger de son compagnon, qui n'a cessé d'être sur sa beauté et sa splendeur, et même dans l'accroissement et l'épanouissement, et l'augmentation de fruits et l'abondance de plantations»

Madâridj As-sâlikîn d'Ibn Al Qayyim 1/295-296

 

Traduit par Oum Omayr

 Publié par 3ilmchar3i.net

سُرَّاقُ الدين

كثير من الناس يدرك خطورة سراق الأموال ويحترز لماله خشية عليه منهم، ولا يدرك خطورة سراق الدين فلا يبالي بما سُرق من دينه فضلا عن أن يحترز من سراقه، ولا يزال دينه يوما تلو يوم نهبة للسراق دون مبالة منه، ولو كان الذي سرق قدر يسير من ماله لفزع وهاله الأمر

والسراق - كما قال ابن القيم

 أنواع لا تحصى: فمنهم السراق بأيديهم، ومنهم السراق بأقلامهم، ومنهم السراق بأمانتهم، ومنهم السراق بما يظهرونه من الدين والفقر والصلاح والزهد وهم في الباطن بخلافه، ومنهم السراق بمكرهم وخداعهم وغشهم

إعلام الموقعين - 3/332

لكنَّ المطيع الموفق يسلم له دينه بحفظ من الله، والعاصي يذهب دينه نهبة لهؤلاء السراق، قال ابن القيم رحمه الله

 إن المطيع قد أحاط على بستان طاعته حائطا حصينا لا يجد الأعداء إليه سبيلا فثمرته وزهرته وخضرته وبهجته في زيادة ونمو أبدا، والعاصي قد فتح فيه ثغرا وثلم فيه ثلمة ومكَّن منه السراق والأعداء فدخلوا فعاثوا فيه يمينا وشمالا : أفسدوا أغصانه وخربوا حيطانه وقطعوا ثمراته وأحرقوا فى نواحيه وقطعوا ماءه ونقصوا سقيه فمتى يرجع هذا إلى حاله الأول، فإذا تداركه قيِّمه ولم شعثه وأصلح ما فسد منه وفتح طرق مائه وعمر ما خرب منه فإنه إما أن يعود كما كان أو أنقص أو خيرا، ولكن لا يلحق بستان صاحبه الذى لم يزل على نضارته وحسنه، بل في زيادة ونمو وتضاعف ثمرةٍ وكثرة غرس

مدارج السالكين لابن القيم - 1/295-296

Cheikh 'Abder Razzâq Al 'Abbâd Al Badr - الشيخ عبد الرزاق بن عبد المحسن العباد البدر

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Rappels - تذكر