compteur de visite

Catégories

23 mars 2017 4 23 /03 /mars /2017 20:38
Faut-il voter (en France) pour éviter le pire ? (audio-vidéo)

Question :

 

Quel est le jugement des élections qui ont lieu dans les pays mécréants tel que la France pour apporter le moindre des deux maux, sachant que certains de ceux qui se présentent pour cette fonction sont plus mauvais que d'autres dans ce qui est apparent ? 

 

Réponse :

 

Par Allâh, ce que je considère c'est que si les élections sont législatives, pour les assises de législation ; ceci n'est pas permis de manière absolue, ni dans un pays mécréant, ni dans un pays musulman qui est régi par les lois de l'homme, car les élections législatives signifient de donner à l'élu le droit dans la législation, alors que la législation est uniquement à Allâh عز وجل.

 

Ainsi cela n'est pas permis, et il n'est pas question d'apporter le moindre des deux maux, ou d'intérêts, ou désintérêts, de manière absolue.

 

Quant aux élections exécutives, telles que les élections des maires, les élections des gouverneurs, les élections des chefs d'état, les élections qui ne sont pas législatives, qui n'ont pas de rapport avec la législation, mais elles ne sont qu'exécutives, le pouvoir exécutif.

 

Pour nous, la base est de délaisser cela car ce n'est pas une voie légiférée, et ce n'est pas une voix légiférée pour concrétiser le gouvernement.

 

Ainsi la base est que l'individu s'en écarte.

 

Cependant si la personne a peur d'un mal pour lui, par exemple s'il est dans un pays qui punit celui qui ne vote pas, celui qui ne vote pas est puni et contrôlé par la loi ; celui-ci peut entrer pour voter, cependant il met dans l'urne une feuille blanche pour qu'il soit épargné de ce mal, comme cela est présent dans les règles.

 

Mais si l'affaire est entre deux maux, ou entre une personne qui appelle à chasser les musulmans et fermer leurs mosquées dans ce pays en prétendant préserver le pays et entre une personne qui appelle à donner aux musulmans leurs droits ; moi je considère qu'il est permis de voter, et il se peut même qu'il leur soit obligatoire de voter dans ce cas car il est obligatoire aux musulmans de repousser le mal d'eux, du moment qu'ils n'ont pas la possibilité d'émigrer (vers un pays musulman) et qu'actuellement ils sont entre deux maux, dont l'un des deux est plus grand ou entre une promesse qui leur donnera droit à certains intérêts, et entre une menace de faire du mal aux musulmans et leurs mosquées ; moi je considère que dans ce cas, il est légiféré aux croyants de voter pour repousser le mal des musulmans dans leur pays.

 

Publié par sahihofislam

Cheikh Souleyman Ben Salîm Allâh Ar-Ruheylî - الشيخ سليمان بن سليم الله الرحيلي

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Actualités - أخبار