compteur de visite

Catégories

1 avril 2017 6 01 /04 /avril /2017 11:43
La polygamie est une affaire qui appartient à l'homme et non à la femme

J'ai pu observer...

Qu'aucun hadith n'était rapporté dans le blâme de la femme qui se refuse à accepter la polygamie.

 

La raison de cela est que la polygamie est une affaire qui appartient à l'homme et non à la femme.

 

Même si la femme déteste la polygamie de par sa saine nature, elle ne possède toutefois aucune part (dans cette affaire).

 

C'est l'homme qui prend toute la responsabilité dans la polygamie [...]

 

S'il se marie une deuxième fois, fait preuve de justice, interagit convenablement et ne commet pas d'injustice, sa première femme ressentira qu'il est toujours celui qu'il était avant, elle sera satisfaite et restera avec lui, dans le cas contraire, elle sera mécontente, en colère et s'écartera [...] il se peut même qu'elle demande le divorce.

 

La femme fut créée d'une côte et ce qui est le plus courbé dans la côte est sa partie supérieure (1).

 

Ceci est sa nature même si son époux ne se marie pas une deuxième fois.

 

Et le prophète (éloge et salut d'Allâh sur lui) a dit :

 

«tu en jouis bien qu’elle soit courbe» (2)

 

Donc, s'il prend une deuxième femme, il est constamment requis de sa part qu'il soit encore plus patient envers la première.

 

C'est pour cela qu'un avertissement à l'homme est rapporté concernant la polygamie afin qu'il ne soit pas injuste :

 

«Celui qui possède deux femmes, et aura penché vers l’une plus que l’autre, il viendra le Jour de la résurrection avec une partie de son corps qui penche.» (3)

 

Comme ils disent :

 

«La monture dépend du cavalier» (4)

 

Craignez donc Allâh au sujet des femmes, soyez justes et soyez bons, qu'Allâh vous accorde le succès et soit satisfait de vous. 

 

(1) Tiré du hadith : D'après Abou Houreira (qu'Allâh l'agrée), le Prophète (que l'éloge d'Allâh et Son salut soient sur lui) a dit :

«Celui qui croit en Allâh et au jour dernier qu'il ne cause pas de gêne à son voisin et soyez bon avec les femmes.

En effet elles ont certes été créées d'une côte et ce qui est le plus tordu de la côte est sa partie supérieure.

Si on veut la redresser on la casse et si on la laisse elle reste tordue. Soyez bons avec les femmes».

( Al-Boukhâri n°5185)

(2) Tiré du hadith :

«La femme est comparable à une côte, si tu tentes de la redresser tu la casseras et lorsque tu jouis d’elle, tu en jouis bien qu’elle soit courbe».

(Boukhâri et Mouslim)

(3) Hadith rapporté par at-Tirmidhi n°3-4 /115, ibn Majah n° 3/16 et l’Imam Ahmad

(4) Et la femme dépend de l'homme avec qui elle vit ...

 

Tiré du compte facebook officiel du Cheikh

Traduit par Abdoullah Abou Khouzaymah

Publié par Al Firqatou An-Nâjiyatou

لفت نظري ... انه لم يرد حديث في زجر المرأة ان تمتنع عن القبول بالتعدد وذلك لان امر التعدد بيد الرجل ليس بيد المرأة

والمرأة وان كرهت التعدد بفطرتها الا انها لا تملك شيئا

والرجل هو المسؤول عن التعدد ... فإن تزوج على امرأته وعدل واحسن التعامل وما ظلم وشعرت انه معها كما كان رضيت واستمرت معه. والا زعلت وغضبت ونفرت ... وقد تطلب الطلاق

والمرأة خلقت من ضلع وان اعوج ما في الضلع اعلاه وهذا طبعها من غير ان يتزوج زوجها عليها ... والرسول صلى الله عليه وسلم يقول

استمتعوا بها على عوجها

فإذا تزوج عليها فانه مطالب بالصبر عليها اكثر واولى

ولذلك ورد التحذير للرجل في التعدد ان لا يظلم

وانه اذا مال الى احداهما جاء يوم القيامة واحد شقيه مائل

يقولون

الفرس بخيالها

فاتقوا الله في النساء واحسنوا واعدلوا وفقكم الله لطاعته ورضاه

Cheikh Mohammad Ibn 'Omar Ibn Sâlim Bâzmoul - الشيخ محمد بن عمر بن سالم بازمول

Partager cet article

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Mariage - divorce - الزواج و الطلاق