compteur de visite

Catégories

17 septembre 2017 7 17 /09 /septembre /2017 10:03
Le shirk - L'assiociationnisme (audio-dossier)

Premier sermon

 

Ceci dit ;

 

L’imam Ahmad a rapporté dans son Mousnad, de même qu’al-Boukhârî et Mouslim dans leurs sahîh, d’après Mou`âdh ibn Jabal رضي الله عنه qui a dit :

 

«J’étais monté en croupe avec le Prophète صلى الله عليه وسلم»

c’est-à dire : j’étais monté derrière le Prophète صلى الله عليه وسلم sur sa monture

«sur un âne, lorsqu’il me dit : «Ô Mou`âdh ! Sais-tu quel est le droit d’Allâh sur Ses serviteurs et quel est le droit des serviteurs sur Allâh عز وجل ?»

J’ai dit : «Allâh et Son Messager savent mieux».

Il dit : «Le droit d’Allâh sur Ses serviteurs est qu’ils L’adorent et ne Lui associent rien, et le droit des serviteurs sur Allâh est qu’Il ne châtiera point celui qui ne Lui associe rien».

 

Sachez donc - Ô vous les musulmans - qu’unifier Allâh عز وجل fait partie des obligations les plus primordiales, c’est la plus grande chose qu’Allâh a ordonnée comme adoration, et c’est la première chose avec laquelle sont venus les messages.

 

Ce qui corrompt l’unicité et la rend caduque est le fait d’associer à Allâh dans les adorations.

 

L’association est la plus énorme chose qu’Allâh a interdite parmi les désobéissances et les péchés, ainsi que c’est le plus grand des péchés majeurs et des maux.

 

C’est pourquoi Allâh عز وجل a informé, concernant l’association [en disant] que c’est un péché qu’Il ne pardonne pas et qu’il n’existe pas de plus égaré que celui qui la commet.

 

Il a certes dit سبحانه وتعالى (selon une traduction rapprochée du sens) :

 

{Allâh ne pardonne pas qu’on Lui donne un associé et Il pardonne, pour une chose moindre, à qui Il veut. Et quiconque donne à Allâh un associé commet un péché énorme} [An-Nisâ' : 48].

 

Et Il a dit عز وجل dans un autre verset (selon une traduction rapprochée du sens) :

 

{Quiconque donne un associé à Allâh s’égare d’un égarement profond} [An-Nisâ' : 116].

 

L’association - Ô vous les gens - n’est pas seulement le fait d’adorer les statues comme le pensent certains.

 

Mais en vérité, l’association est que tu donnes à Allâh un associé dans n’importe quelle adoration parmi les adorations.

 

Appartient à l’association : le fait de placer sa confiance en autre qu’Allâh ;

appartient à l’association : le voeu et le sacrifice pour autre qu’Allâh, ainsi que de jurer par autre qu’Allâh ;

appartient à l’association : le fait de demander l’aide et demander le secours à autre qu’Allâh ;

appartient à l’association : le fait de craindre, avoir peur et se repentir à autre qu’Allâh عز وجل.

 

L’ensemble des adorations, si tu en voues quoi que ce soit à autre [qu’Allâh] سبحانه , tu Lui auras alors associé [quelque chose] عز وجل.

 

Tu lui auras associé [quelque chose] عز وجل si tu voues quelque adoration à autre qu’Allâh.

 

Prends donc garde Ô toi le musulman !

 

Ibn `Abbâs رضي الله عنهما a dit :

 

«Les gens étaient sur la religion de leur père Âdam عليه السلام : sur l’unicité d’Allâh et Son adoration à Lui uniquement, près de dix siècles. Puis l’association est apparue dans le peuple de Noûh عليه السلام»

 

c’est-à-dire que les gens étaient sur l’unicité pendant dix siècles, puis Iblîs les a trompés et les a précipités dans l’association, ceci avant que ne soit envoyé Noûh .عليه السلام

 

L’association - Ô vous les musulmans - est le plus grand péché par lequel Allâh fut désobéi.

 

Selon Ibn Mas`oûd رضي الله عنه qui a dit :

 

«J’ai interrogé le Prophète صلى الله عليه وسلم : quel est le plus grand péché ?

Il dit : «Que tu donnes à Allâh un égal alors qu’Il t’a créé»»

unanimement reconnu authentique.

 

C’est-à-dire : que tu donnes à Allâh un associé et un égal dans l’adoration ainsi que dans toute chose qu’il n’est pas possible à la créature de faire, tu attribues cela alors à la créature, comme l’invocation et la demande d’aide.

 

Certaines personnes invoquent autre qu’Allâh parmi les créatures.

 

D’après Aboû Bakra al-Aslamî رضي الله عنه qui a dit :

 

«Nous étions avec le Messager d’Allâh صلى الله عليه وسلم, lorsqu’il dit : «Ne vous informerais-je pas du plus grand des grands péchés ? Ne vous informerais-je pas du plus grand des grands péchés ? Ne vous informerais-je pas du plus grand des grands péchés ?»

Par trois fois, puis il dit : «Associer à Allâh, l’ingratitude envers les parents et le faux témoignage»»

rapporté par al-Boukhârî et Mouslim.

 

Sachez - Ô vous les musulmans - que si le serviteur était obéissant à Allâh عز وجل et qu’il accomplissait l’ensemble des obéissances et des adorations, puis qu’il associait à Allâh un court instant et mourrait sur cet état : son oeuvre entière serait assurément devenue caduque en cet instant pendant lequel il aurait associé à Allâh, quand bien même serait-il un prophète et messager, quand bien même serait-il notre Prophète Mouhammad صلى الله عليه وسلم, et cela relève de supposer l’impossible.

 

Allâh عز وجل a certes dit à l’élite de Sa création, lesquels sont les messagers عليهم الصلاة والسلام (selon une traduction rapprochée du sens) :

 

{Telle est la direction par laquelle Allâh guide qui Il veut parmi Ses serviteurs. Mais s’ils Lui avaient donné des associés, alors toutes leurs oeuvres auraient certainement été vaines} [Al-An`âm : 88]

 

Ainsi, si ces messagers avaient associé [à Allâh], et c’est impossible, alors toutes leurs oeuvres auraient certainement été vaines.

 

Et Il a dit عز وجل au sceau des messagers Mouhammad صلى الله عليه وسلم (selon une traduction rapprochée du sens) :

 

{En effet, il t’a été révélé, ainsi qu’à ceux qui t’ont précédé : «Si tu donnes des associés à Allâh, ton oeuvre sera certes vaine, et tu seras très certainement du nombre des perdants. Tout au contraire, adore Allâh Seul et sois parmi les reconnaissants.} [Az-Zoumar : 65-66].

 

Il t’incombe donc - Ô le musulman - d’unifier Allâh عز وجل , de t’éloigner de l’association, d’abandonner l’association avec tous ses moyens et d’invoquer Allâh Seul, de placer ta confiance en Lui : c’est l’unicité qui est la cause d’entrer au Paradis.

 

Qu’Allâh place Sa bénédiction pour moi ainsi que pour vous dans le noble Coran, et qu’il me fasse profiter ainsi que vous de ce qui s’y trouve comme versets et sagesses.

 

Second sermon

 

Toutes les louanges reviennent à Allâh le Seigneur des mondes.

 

L’issue revient toujours aux pieux et nulle adversité si ce n’est contre les injustes.

 

Que le salut et la prière [d’Allâh] soient sur la plus noble de toutes les créatures, ainsi que sur les siens, sur ses compagnons et sur tous ceux qui les ont suivis avec perfection jusqu’au jour du jugement.

 

Sachez - Ô vous les musulmans - qu’associer à Allâh est une injustice et une animosité.

 

D’après Ibn Mas`oûd رضي الله عنه qui a dit :

 

«Quand ce verset est descendu : (selon une traduction rapprochée du sens) : 

{Ceux qui ont cru et n’ont pas entaché leur foi de quelque injustice, ceux-là ont la sécurité, et ce sont eux les bien-guidés} [Al-An`âm : 82]

cela [a été trouvé] difficile aux musulmans et ils dirent : «Ô Messager d’Allâh, qui d’entre nous ne fait pas d’injustice à sa propre personne ?»

Il dit alors عليه الصلاة والسلام : «Il ne s’agit pas de cela, mais il s’agit de l’association.
N’avez-vous pas entendu Louqmân lorsqu’il dit à son fils (selon une traduction rapprochée du sens) :

{Ô mon fils ! Ne donne pas d’associé à Allâh, car l’association à Allâh est vraiment la plus grande des injustices} [Louqmân : 13] »».

Le hadith se trouve dans «Sahîh at- Tirmidhî».

 

Ibn Kathîr a dit au sujet du verset (selon une traduction rapprochée du sens) :

 

{Ceux qui ont cru et n’ont pas entaché leur foi de quelque injustice, ceux-là ont la sécurité, et ce sont eux les bien-guidés}

 

il a dit : رحمه الله

 

«Ce sont ceux qui ont voué exclusivement l’adoration à Allâh Seul et qui ne lui ont rien associé.

Ainsi, ce sont ceux qui seront en sécurité le jour de la résurrection, les bien-guidés dans la vie d’ici-bas et dans l’au-delà».

 

Sachez que quand le serviteur tombe dans l’association, l’entrée du Paradis lui devient interdite et son refuge sera l’Enfer pour l’éternité.

 

Il n’aura nul ami chaleureux, ni intercesseur à qui on obéit, ni secoureur.

 

[Allâh] عز وجل a dit (selon une traduction rapprochée du sens) :

 

{Quiconque associe à Allâh (d’autres divinités), Allâh lui interdit le Paradis, et sa destination finale sera le Feu. Et pour les injustes, il n’y a pas de secours.} [Al-Mâ'ida : 72]

 

Et selon Jâbir رضي الله عنه qui a dit :

 

«Un homme est venu au Prophète صلى الله عليه وسلم et il le questionna : «Ô Messager d’Allâh, quels sont les deux choses qui impliquent [le Paradis et le Feu] ?»

Il répondit : «Quiconque meurt et n’associe rien à Allâh entrera au Paradis. Et quiconque meurt alors qu’il associe quelque chose à Allâh entrera au Feu»».

Rapporté par Mouslim.

 

C’est pourquoi le serviteur espérera dégager sa personne du Feu avec tout ce qu’elle possède.

 

D’après Anas رضي الله عنه qui a dit :

 

«Le Prophète صلى الله عليه وسلم a dit : Allâh تعالى dira le jour de la résurrection à la personne subissant le moindre châtiment : «Si tu possèdes [maintenant] ce que tu possédais dans la vie d’ici-bas, le donnerais-tu en rançon ?»

C’est-à-dire : si tu as [maintenant] tout ce que tu avais dans la vie d’ici-bas comme biens, donnerais-tu tout cela pour dégager ta personne du Feu ?

Il répondra et dira : oui.

[Allâh] عز وجل dira alors :

«J’ai certes voulu de ta part bien moins que cela, lorsque tu étais dans les reins de Âdam : que tu ne m’associes rien, et Je ne te ferai pas entrer au Feu. Mais tu n’as rien voulu si ce n’était l’association»».

Rapporté par al-Boukhârî et Mouslim.

 

«Que tu ne m’associes rien, et Je ne te ferai pas entrer au Feu. Mais tu n’as rien voulu si ce n’était l’association».

 

D’après Aboû Moûsâ al-Ash`arî رضي الله عنه qui a dit :

 

«Le Messager d’Allâh صلى الله عليه وسلم nous a un jour adressé un sermon.

Il dit : «Ô vous les gens ! Éloignez-vous de l’association ! Certes, l’association est plus cachée qu’une fourmi noire».

 

C’est-à-dire que cette association, il en est qui est manifeste, et il en est qui est caché, la personne ne le connaît pas.

 

Il est plus caché qu’une fourmi, c’est-à-dire : que le mouvement de la fourmi, car tu ne peux pas entendre le mouvement de la fourmi.

 

Et dans certains récits : «… dans les ténèbres de la nuit…» tu ne vois pas la fourmi alors qu’elle avance.

 

Il en est de même pour l’association.

 

Il se peut qu’il y ait de l’association qui soit plus cachée que les mouvements de la fourmi.

 

Quelqu’un dit alors :

 

«Ô Messager d’Allâh ! Comment pouvons-nous l’éviter alors qu’elle est plus cachée que le mouvement d’une fourmi ?!»

 

Il dit alors عليه الصلاة والسلام : «Dîtes :

 

اللهم إنا نعوذ بك أن نشرك بك شيئاً ما نعلمه ونستغفر لك مما لا نعلمه

Allâhoumma innâ na`oûdhou bika an noushrika bika shay'an mâ na`lamouhou, wa nastaghfirou laka mimmâ lâ na`lamouhou

 

Ô Allâh, nous cherchons refuge auprès de Toi contre le fait de T’associer quoi que ce soit de ce que nous savons, et nous Te demandons pardon de ce que nous ne savons pas ».

 

Ô Allâh, nous cherchons refuge auprès de Toi contre le fait de T’associer quoi que ce soit de ce que nous savons, et nous Te demandons pardon de ce que nous ne savons pas.

 

Craignez Allâh - Ô serviteurs d’Allâh - et mettez en garde vos enfants contre l’association, protégez vos propres personnes contre l’association.

 

Certes, l’association interdit à celui qui la commet d’entrer au Paradis et le conduit au Feu.

 

Ô Allâh, place-nous du nombre des croyants ;

Ô Allâh, nous Te demandons le Paradis et tout ce qui nous en rapproche comme parole ou oeuvre.

 

Source : audio d'une khoutba

PDF publié le 6 dhoû al-qa`da 1438H correspondant au 30 juillet 2017G

Traduit et publié par La da'wah des mashaykh d'Algérie en langue française - @MashaykhDZ

Cheikh Moustafa Belghith - الشيخ مصطفى بلغيث 

Partager cet article

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee