Ton épouse a certes un droit sur toi ! Et ce même si tu restes en prière toute la nuit...

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Ton épouse a certes un droit sur toi ! Et ce même si tu restes en prière toute la nuit...

9ème point, parmi les droits de la femme musulmane, que son mari ne veille pas la nuit loin d’elle que ce soit en restant dehors ou en étant dans la maison.

 

Il y a des hommes qui veillent avec leurs amis jusqu’aux milieux des nuits, et davantage même jusqu’au fajr.

 

Il rentre après la moitié de la nuit, à 2h ou 3h du matin et elle- la pauvre- elle attend.

 

Elle dort et se réveille, elle touche le lit mais il n’y a personne à ses côtés.

 

Et lorsque le mari revient, elle lui dit : « comme tu as tardé, je t’ai attendu, je me suis fatiguée ».

 

Il répond : « loue Allâh, ceux qui prient le fajr restent à s’asseoir (à la mosquée après) ».

 

C’est à dire : je suis entré plus tôt.

 

Cette excuse est plus laide qu’un péché.

 

Le Prophète صلى الله عليه وسلم a dit à AbdouLlâh Ibn ´Amr lorsqu’il priait la nuit entière -qui lui n’était pas avec ses amis toute la nuit mais seulement dans une seule pièce avec son épouse et il priait- (il صلى الله عليه وسلم ) lui dit alors :

 

« ton épouse a certes un droit sur toi ».

 

Ton épouse a certes un droit sur toi !

 

Et ce même si tu es en prière.

 

Même si tu restes toute la nuit en prière, alors ton épouse a un droit sur toi.

 

Il n’est pas permis à l’homme de veiller loin d’elle toute la nuit que ce soit à l’extérieur ou à l’intérieur (de la maison).

 

Publié par cerclesciences.fr

Cheikh Mohammed Ibn Ghayth - الشيخ محمد بن غيث

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :