compteur de visite

Catégories

25 octobre 2008 6 25 /10 /octobre /2008 17:53
L'interdiction de verser le sang protégé
Serviteurs d'Allah !
 
Allah (qu'Il soit exalté) a donné beaucoup d'importance aux droits des serviteurs, et Il a interdit de porter atteinte à leurs vies, leur argent et leur honneur ; et le prophète (qu'Allah prie sur lui et salue) a dit dans le sermon d'Adieu, en avertissant contre cela:

"Car vos vies, vos biens et vos honneurs vous sont interdits les uns aux autres comme ce jour est sacré, dans cette ville, et pendant ce mois-ci ; et vous rencontrerez votre Seigneur qui vous interrogera au sujet de vos actions, ne retournez donc pas après moi dans la mécréance en vous tuant les uns les autres".
 
Si le fait de tuer une personne dont la vie est protégée, fait partie des choses les plus importantes que l'Islam a interdit après le polythéisme, et il a blâmé celui qui commet cet acte, eh bien, c'est aussi une grande corruption sur terre et crime horrible, et notre Seigneur nous a averti contre cela, ainsi que notre prophète (qu'Allah prie sur lui et salue) ; Allah (qu'Il soit glorifié et exalté) a dit dans son Livre (traduction rapprochée) :
 
{C'est pourquoi Nous avons prescrit pour les Enfants d'Israël que quiconque tuerait une personne non coupable d'un meurtre ou d'une corruption sur la terre, c'est comme s'il avait tué tous les hommes}
 
Et Il a menacé d'un grand châtiment quiconque tue un croyant, Il a dit (le Puissant et le Haut) (traduction rapprochée) :
 
{Quiconque tue intentionnellement un croyant, sa rétribution alors sera l'Enfer, pour y demeurer éternellement. Allah l'a frappé de Sa colère, l'a maudit et lui a préparé un énorme châtiment}
 
Et l'Elu (qu'Allah prie sur lui et salue) a dit :
 
"Si les habitants des cieux et de la terre se rassemblaient pour tuer un musulman, Allah les ferait tous tomber la face contre terre dans l'enfer".
 
De plus, le prophète (qu'Allah prie sur lui et salue) a averti contre le fait d'aider simplement à commettre un meurtre, il est rapporté qu'il a dit (qu'Allah prie sur lui et salue) :
 
"Quiconque aide à tuer un musulman, même si c'est avec la moitié d'un mot, viendra le jour du jugement en ayant cette phrase écrite entre ses yeux : "Désespéré d'obtenir la miséricorde d'Allah"".
 
Serviteurs d'Allah !
 
Où sont les raisons [les cerveaux] de ceux qui prétendent faire partie de l'Islam ?
Où est leur religion ?
Où est leur peur d'Allah ?
Quelle est cette négligence en ce qui concerne l'affaire des vies et du meurtre ?
Cette affaire est-elle devenue si facile pour eux jusqu'à ce que certains donnent des "Fatwas" qui leur rendent licite le meurtre des gens ?
 
Et le véridique (qu'Allah prie sur lui et salue) nous a annoncé un événement qui se produira, et qui exige d'être méfiant et d'avoir peur d'Allah, il a été rapporté dans un hadith, que le prophète (qu'Allah prie sur lui et salue) a dit :
 
"Il y aura à l'approche de la fin du monde "Al-Harj".
Ils dirent :
-"Et qu'est-ce que "Al-Harj" ?". Il dit :
"Le meurtre, et ce n'est pas le fait que vous tuerez les idolâtres, mais vous vous tuerez les uns les autres [c-à-d les musulmans entre eux], jusqu'à ce que l'homme tuera son voisin, son frère, son oncle paternel et le fils de son oncle paternel".
Ils dirent :
-"Et aurons-nous notre raison à cette époque, ô messager d'Allah ?".
Il dit :
"On enlèvera les raisons des gens de cette époque, et des gens idiots leur succèderont, ils croiront qu'ils seront sur la vérité alors qu'ils ne le seront pas".
 
Comment le meurtrier peut-il accomplir cet acte alors qu'il sait que c'est un crime horrible ?

La victime sera son adversaire le jour du jugement, dans le hadith, Ibn Abbass (qu'Allah soit satisfait de lui) a dit qu'il a entendu le prophète (qu'Allah prie sur lui et salue) dire :
 
"La victime viendra accroché au meurtrier le sang coulant de sa veine jugulaire, et il dira : "O mon Seigneur ! Demande à celui-ci pour quelle raison il m'a tué"".
 
Le meurtrier ne se rappelle-t-il pas à combien de personnes il a causé du tort et combien de cœurs, il a effrayé ?
Ces deux parents qui ont les cœurs serrés à cause de la douleur, et la tristesse a fait courber leurs dos ; et des petits enfants qui ont perdu leur père ; et des éducateurs qui incitent les gens à être miséricordieux, il se peut maintenant que leurs situations se soient troublées et que leurs comportements aient changé. Dans quel trou s'est-il jeté ?
Dans quel problème s'est-il mis ?
 
Ibn Omar (qu'Allah soit satisfait de lui et de son père) a dit :
-"Parmi les situations critiques au sujet desquelles il n'y a pas d'issue pour celui qui y tombe : verser le sang qu'il est interdit de verser sans raison légale".
 
Serviteurs d'Allah !
 
L'Islam a été dur en ce qui concerne le meurtre, et il n'a pas protégé le sang du musulman seulement, mais il a protégé le sang du musulman et celui du mécréant ; il a interdit l'agression contre ceux à qui les musulmans ont donné la garantie de sécurité car les musulmans sont comme une seule main, le plus petit d'entre eux doit respecter la garantie de sécurité qui a été donnée ; donc, celui qui tue une personne à qui ils ont donné la garantie de sécurité, les aura alors trahis et méritera le châtiment d'Allah.
 
Al-Boukhari a rapporté d'après Abdoullah ibn Amr (qu'Allah soit satisfait de lui) que le prophète (qu'Allah prie sur lui et salue) a dit :
 
"Quiconque tue un infidèle allié, autorisé à séjourner en terre d'Islam, ne sentira pas l'odeur du Paradis, et on peut sentir son odeur à une distance de quarante ans". 
 
Ibn Jarir (qu'Allah lui fasse miséricorde) a dit :
 
-"Cela signifie quiconque a reçu un engagement avec les musulmans, que ce soit en payant le tribut aux musulmans, ou une trêve signée par le dirigeant, ou une garantie de sécurité par un musulman".
 
Serviteurs d'Allah !
 
Quelle est cette ivresse dans laquelle vivent ceux qui ont effrayé les musulmans, qui se sont opposés à leur groupe, et se sont détournés de leur chemin ?
Ne réfléchissent-ils pas où ils vont ?
Et ce qu'ils font ?

Ils accusent les savants et la société d'égarement, et qu'ils sont ceux qui prescrivent le bien et interdisent le mal à un moment où les gens se sont détournés ; ils ont tué et effrayé les gens en pensant qu'ils secourent l'Islam et qu'ils font apparaître la vérité, et il se peut qu'ils exagèrent jusqu'à accuser les gens d'apostasie, et ils ont fait que ce soit un motif pour le meurtre, la destruction et la corruption ; et ces tentations - serviteurs d'Allah - font partie de ce que le prophète (qu'Allah prie sur lui et salue) nous a avertis, et ces nobles compagnons les ont mémorisés, et les savants nous les transmis et nous les ont expliqués complètement.
 
Il a cité les tentations qui se produiront après lui, il nous a montrés comment être en sécurité contre ces tentations, et comment nous serons protégés et sauvés de leur mal, il a donc dit (qu'Allah prie sur lui et salue) :
 
"Je vous recommande la crainte d'Allah, et d'écouter et obéir [au dirigeant] même si c'est un esclave éthiopien ; car celui qui vivra parmi vous après moi, verra beaucoup de divergences ; donc, accrochez-vous à ma Sounnah et à la Sounnah des califes bien guidés après moi, mordez-y avec vos dents. Et méfiez-vous des choses nouvelles, car chaque chose est une innovation dans la religion [une hérésie], et chaque innovation est un égarement".
 
Et la première tentation qui apparue fut à l'époque des compagnons du messager d'Allah (qu'Allah prie sur lui et salue), lorsque des gens sortirent et accusèrent les gens de l'Islam parmi les compagnons, ceux qui les suivirent dans le bien, et d'autres personnes ; ils les combattirent et versèrent leur sang.
 
Et le prophète (que les prières et les salutations d'Allah soient sur lui) a dit à leur sujet:
 
"Ils sortiront et tueront les gens de l'Islam, et laisseront les idolâtres".
 
Et il a été mentionné dans le hadith rapporté par Al-Boukhari et Mouslim

Un homme ayant les yeux enfoncés, les joues culminantes, le front saillant, la tête rasée, et dont le voile avec lequel il enveloppait la partie inférieure de son corps était relevé, dit :
-"O Messager d'Allah ! Crains Allah !".
Il répondit : "Malheur à toi ! Ne suis-je pas celui qui est le plus digne de craindre Allah parmi les habitants de la terre ?".
Puis, l'homme s'en alla ; Khaalid ibn Al-Walid dit alors :
-"O Messager d'Allah ! Ne dois-je pas lui couper la tête ?". Il dit :
"Non. Peut-être qu'il prie [qu'il accomplit les prières]".
Khaalid dit :
-"Et combien de personnes qui prient, disent avec leurs langues ce qui n'est pas dans leurs cœurs".
Le messager d'Allah (qu'Allah prie sur lui et salue) dit alors :
"On ne m'a pas ordonné d'examiner le cœur des gens, ni d'ouvrir leurs cerveaux".
 
Donc, craignez Allah - serviteurs d'Allah -, et priez sur Son prophète (qu'Allah prie sur lui et le salue), car Allah (qu'Il soit glorifié et exalté) vous ordonne de prier sur Son prophète (qu'Allah prie sur lui et le salue), priez donc sur lui et envoyez-lui vos salutations.
 
Craignez Allah - serviteurs d'Allah - ; craignez-Le d'une crainte véritable et ne mourez qu'en étant musulmans. Et sachez que Sa crainte (qu'Il soit glorifié) est la citadelle imprenable qui protège contre les tentations et le mal, et c'est elle qui illumine le chemin droit qui mène celui qui le suit au salut et à la réussite.
 
Serviteurs d'Allah !
 
Parmi ses directives (qu'Allah prie sur lui et le salue) pour les serviteurs d'Allah croyants le fait d'écouter les dirigeants et de lui obéir, ainsi que les aider sur la vérité, leur obéir en ce qui concerne la vérité, leur rappeler et attirer leur attention avec douceur et gentillesse, aimer leur piété, être compatissant envers eux, aimer l'union de la parole, et adorer Allah (qu'Il soit glorifié et exalté) en leur obéissant, le prophète (qu'Allah prie sur lui et le salue) a dit :
 
"Quiconque m'obéit, aura alors obéi à Allah ; et quiconque me désobéit, aura alors désobéi à Allah ; et quiconque obéit au dirigeant, m'aura alors obéi ; et quiconque désobéit au dirigeant, aura alors désobéi à Allah ; et le dirigeant est une protection avec laquelle l'on se protège".
 
Et il a été rapporté dans le hadith d'Oubaadah ibn As-Saamit (qu'Allah soit satisfait de lui) :
 
«Nous fîmes serment d'allégeance au messager d'Allah (qu'Allah prie sur lui et le salue) en nous engageant à écouter et à obéir dans l'aisance et l'adversité, et à le préférer à nous-mêmes»
 
Samir Abu Taymyya Al Djazairy
copié de alghourabaa.free.fr
 

Cheikh Ul-Islam Taqiyud-din Ibn Taymiyyah - الشيخ الإسلام بن تيمية

Partager cet article

Publié par 3ilm char3i - La science légiférée - dans Terrorisme - الإرهاب