compteur de visite

Catégories

10 mars 2009 2 10 /03 /mars /2009 23:16
Mariage sans la permission des parents
Question :
 
Une sœur de France demande : un frère s'est présenté afin de me demander en mariage, et mon père a accepté. Mais quelques jours après, il a dit qu'il n'acceptera pas ce frère car il est pratiquant, qu'il m'emmènera loin de lui et pour d'autres raisons de ce genre.

Sachant que mon père ne prie pas, ma question est la suivante : dans le cas où mon père refuse que je me marie, puis-je me marier sans sa permission ?

Est-il mon tuteur légal ?
 
Réponse : 
 
Il ne lui appartient pas de se marier sans tuteur, en vertu du hadith :

"La femme ne peut marier une femme, et la femme ne peut se marier d'elle-même",

et

"La femme ne peut se marier d'elle-même. C'est plutôt la fornicatrice qui se marie d'elle-même."

La présence d'un tuteur est obligatoire.
Si son père ne prie pas...
Où est-elle ? En France ?

L'élève :

Oui, en France.


Shaykh Rajihi : 

Elle doit alors soumettre son cas à un centre islamique.

Elle doit s'orienter vers un centre islamique, et c'est ce centre islamique qui fera office de juge dans ce cas.

Il devra évaluer la situation et prendre la décision correspondante.

 Mais si il ne prie pas, alors son tutorat doit lui être enlevé par décision du centre islamique.

Son tuteur sera alors un frère.
 
Si il y a un frère musulman, c'est lui qui endossera le rôle de tuteur pour son mariage.
 
Mais si il n'y a personne, c'est au centre islamique d'évaluer cette situation.

Quant au fait que la femme se marie d'elle-même, cela n'est pas permis, c'est à rejeter (mounkar) et ceci est de la fornication.
 
La femme ne peut pas se marier d'elle-même, non, la femme ne peut se marier d'elle-même !
 
Comme cela est mentionné dans le hadith dans lequel le Prophète  صلى الله عليه وسلم a dit :

"La femme ne peut marier une femme, et la femme ne peut se marier d'elle-même. C'est plutôt la fornicatrice qui se marie d'elle-même".

Et il a dit 
صلى الله عليه وسلم :

"Point de mariage si ce n'est en présence d'un tuteur et de deux témoins justes."

Nous la mettons en garde contre cela, le fait qu'elle se marie d'elle-même est à rejeter.
 
Il faut plutôt soumettre son cas à un centre islamique, qui évaluera sa situation, celle de son père et celle de celui qui sera son tuteur.

Dimanche 7 du mois de Rabi' Ath-Thani 1426, qui correspond au 15 Mai 2005
Traduit par les frères de Soual jawab.
copié de alminhadj.fr
 

Cheikh ‘Abdel‘Azîz Bnou ‘Abdillah Ar-Râjihî - الشيخ عبد العزيز بن عبد الله الراجحي

Partager cet article

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Mariage - divorce - الزواج و الطلاق