compteur de visite

Catégories

23 juin 2009 2 23 /06 /juin /2009 21:59
La dispense de cours par une soeur dans la mosquée est une innovation
L'imâm el Boukhâry et l'Imâm Mouslim_Rahimahoumâ Allah_ rapportent dans leurs Sahîh ( el Boukhâry v/ 1 , chapitre /la science , n° du hadîth 101 . Mouslim chapitre / la piété et le lien.. n° du hadîth /2633 ) selon Abou Saïd el Khoudrî_Radhiya Allahou 3anhou_ a dit : 
 
جاءت امرأة إلى رسول الله صلى الله عليه وسلّم فقالت : يا رسول الله ! ذهب الرجال بحديثك، فاجعل لنا من نفسك يوماً نأتيك فيه تعلّمنا ممّا علّمك 
الله، فقال : " اجتمعن في يوم كذا وكذا في مكان كذا "، فاجتمعن، فأتاهنّ فعلّمهنّ ممّا علّمه الله
 
Une femme est venue voir le Messager d'Allah صلى الله عليه وسلم pour lui dire :
 
Ô Messager d'Allah !
Les hommes ont emportés tes paroles , concacre nous de ton temps , qu'on viennent à toi afin que tu nous enseignes ce qu'Allah t'a enseigné !
Il dit : rassemblez-vous tel jour et tel jour dans tel endroit ! , elles se sont rassemblées , Il est donc venu à elles et leur a enseigné ce qu'Allah lui a enseigné....

El Hâfidh Ibn Hajar رحمه الله dit dans son livre " Fath el Bârî.." v/1 , page/194 : 
 
et il est parvenu dans un autre récit selon Abou Hourayrah رضي الله عنه à peu près la même histoire en disant (le Messager d'Allah صلى الله عليه وسلم a dit) : "le rendez-vous sera dans la maison de telle femme ... "
bugvu
 
L'Imâm el Albâny رحمه الله a dit dans son livre " Sisilat el Ahâdîth as_Sahîhah" v/6 , page/401 , après avoir cité le hadîth ci-dessus : 
فيه فضل نساء الصحابة وما كُنّ عليه من الحرص على تعلّم أمور الدين 
وفيه جواز سؤال النساء عن أمر دينهنّ، وجواز كلامهنّ مع الرجال في ذلك، وفيما لهنّ الحاجة إليه .
جواز الوعد، وقد ترجم البخاري للحديث بقوله : " هل يجعل للنساء يوماً على حِدة في العلم ؟" .
وأما ما شاع هنا في دمشق في الآونة الأخيرة، من ارتياد النساء للمساجد في أوقات معيّنة ليسمعن درساً من إحداهنّ، ممّن يتسمّون بـ ( الداعيات 
زَعَمن، فذلك من الأمور المحدثة التي لم تكن في عهد النبي ولا في عهد السلف الصالح، وإنما المعهود أن يتولّى تعليمهنّ العلماء الصالحون في مكانٍ 
خاصٍ كما في هذا الحديث، أو في درس الرجال حجزة عنهم في المسجد إذا أمكن، وإلاّ غلبهنّ الرجال، ولم يتمكنّ من العلم والسؤال عنه 
فإن وُجِدَ في النساء اليوم من أوتيت شيئاً من العلم والفقه السليم المستقى من الكتاب والسنة، فلا بأس من أن تعقد لهنّ مجلساً خاصًّا في بيتها أو بيت 
إحداهنّ، ذلك خير لهنّ، كيف لا، والنبي قال في صلاة الجماعة في المسجد : " وبيوتهنّ خير لهنّ " ، فإذا كان الأمر هكذا في الصلاة التي تضطر 
المرأة المسلمة أن تلتزم فيها من الأدب والحشمة ما لا تكثر منه خارجها، فكيف لا يكون العلم في البيوت أولى لهنّ، لا سيّما وبعضهنّ ترفع صوتها، 
وقد يشترك معها غيرها فيكون لهنّ دويٌّ في المسجد قبيح ذميم، وهذا ممّا سمعناه وشاهدناه مع الأسف 
ثم رأيتُ هذه المحدثة قد تعدّت إلى بعض البلاد الأخرى كعمّان مثلاً، نسأل الله السلامة من كل بدعة محدثة 
Il s'y trouve (dans ce hadîth) le mérite des épouses des Compagnons et comment elles étaient attachées à l'apprentissage des choses de la Religion . 
 
Et il s'y trouve ( aussi) l'autorisation aux femmes de poser des questions sur les choses de leur Religion, l'autorisation qu'elles parlent aux hommes pour cela ( pour poser des questions sur la Religion ) , et sur ce dont elles ont besoin .
 
Et l'autorisation de sa promesse , et l'Imâm el Boukhâry a sous-titré ce hadîth par : faut-il consacrer un jour à part aux femmes pour la science ? 
 
Quant à ce qui se répand ici à Damas ces derniers temps , de ce qui est de la fréquentation des mosquées par les femmes à des moments précis pour écouter un cour de l'une d'entre-elles , qu'elles surnomment -soi-disant- par : prédicatrices !
 
Cela fait partie des nouveautés qui n'étaient pas (pratiquées) à l'époque du Prophète (salla Lalhou 3alayhi wa sallem) et ni à l'époque des pieux prédécesseurs , plutôt, ce qui était bien connu ( à leur époque) c'est que c'était les Savants pieux qui étaient chargés de leur enseigner , dans un endroit particulier , comme est mentionné dans ce hadîth , ou dans un cour (dispensé) aux hommes à la mosquée à l'écart d'eux si possible !
Mais si les hommes ne leur ont pas donné l'occasion ( d'assister au cour ..) et qu'elles ne peuvent pas avoir accés à la science et y poser des questions , et s'il y en a une , de nos jours , parmi les femmes à qui a été donné un peu de science et du fiqh intacte receuilli du Livre ( le Coran ) et de la Sunna , il n'y a pas de mal qu'elle leur accorde une assemblée particulière chez elle ou chez l'une d'entre elles , car ceci est préférable pour elles ! et comment ne le serait-ce pas ?!
 
Alors que le Prophète  صلى الله عليه وسلم a dit pour la prière en groupe dans la mosquée :
 
"et leurs maisons sont préférables pour elles" 
 
Et s'il en est ainsi pour la prière où elle est obligée de se conformer (aux règles) de comportement et de pudeur ce qu'elle ne fait pas trop en dehors d'elle (de la prière)! comment alors l'enseignement de la science dans leurs maisons ne serait-il pas préférable ?!
 
Notamment quand l'une d'entre elles lève la voix et d'autres se joignent à elle ( en levant la voix ) qui va donner à la mosquée un bruit affreux et blâmable !
 
Et ceci c'est ce qu'on a malheureusement entendu et constaté , ensuite j'ai remarqué que cette nouveauté s'est étendue dans d'autres pays ( et villes ) comme 3Ammân par exemple !
 
Nous demandons à Allah qui nous mette à l'abri de toute bid3a ( innovation ) inventée .
bugvu
Question :

Il a été demandé à une musulmane de sortir pour enseigner le fiqh , tawhîd ( l'unicité ) et les sciences du Coran dans la mosquée , donc elle a dit : la Da3wa à la maison avec un petit nombre ( de femmes ) est préférable et meilleur que de sortir vers la mosquée et faire la Da3wa à un grand nombre ( de femmes ) !
 
Et la justification de cela est : que ceci n'était pas pratiqué par les musulmanes des premiers temps et que le Messager d'Allah صلى الله عليه وسلم ne leur a pas ordonné de faire ceci , malgré le besoin des musulmanes à cela , et Il a cédé ceci aux hommes , car ils sont plus aptes à cela, et que leur sortie n'est pas une tentation. 
 
Est-ce que cette parole est exacte ?

Laquelle des deux (choses) est préférable : la Da3wa et l'enseignement à la maison avec un petit nombre ou de sortir à la mosquée ?

Réponse du comité permanent des savants de alifta: 

Le fait que cet enseignement se fasse à la maison est préférable , car ceci est plus à l'abri et à l'écart des fitnah (tentations) et, est plus conforme aux pratiques des prédécesseurs (salafs) .
 
Et c'est d'Allah que provient la réussite , et que la Prière d'Allah et Sa Paix soient sur notre Prophète Mohammed , Sa famille et sur Ses Compagnons.
 
مسلمة طلب منها أن تخرج لتعليم الفقه والتجويد وعلوم القرآن في المسجد ، فقالت : إن الدعوة في البيت مع عدد قليل أولى وأفضل من الخروج إلى 
المسجد والدعوة إلى عدد كبير ، والحجة في ذلك : أن هذا الأمر لم تفعله المسلمات الأوائل ، ولم يأمرهن رسول الله صلى الله عليه وسلم بذلك ، مع 
حاجة المسلمات إلى ذلك ، وترك هذا الأمر إلى الرجال ؛ لأنهم أقدر على ذلك ، وليس خروجهم فتنة . هل هذا القول صحيح؟ أيهما أفضل : الدعوة 
والتعليم في البيت لعدد قليل أم الخروج إلى المسجد؟ 
ج : جعلك ذلك التعليم في البيت أفضل ؛ لأنه أسلم وأبعد من الفتن ، وأوفق لما كان عليه السلف 
وبالله التوفيق وصلى الله على نبينا محمد وآله وصحبه وسلم . 
السؤال السابع من الفتوى رقم (9881) 
اللجنة الدائمة للبحوث العلمية والإفتاء 
عضو نائب رئيس اللجنة الرئيس 
عبد الله بن غديان عبد الرزاق عفيفي عبد العزيز بن عبد الله بن باز 
      
bugvu
 
Question :

Ô Cheikh , certains se demandent pourquoi le fait que les femmes dispensent des cours ou se rassemblent entre elles à la mosquée pour des rappels , ce serait une innovation (bid3ah).. ? 

Réponse de Cheikh Fawzan :
 
Pour deux causes :
 
-Car c'est un fait qui n'a jamais eu lieu dans toute l'histoire islamique, depuis les temps des pieux prédécesseurs !
 
-Car elles ont été ordonnées (dans le Coran et la Sunna) de restez chez elles et de ne pas en sortir si ce n'est en cas de nécéssité ...
      
 Cheikh Mouhammad Nacer-dine Al-Albany - الشيخ محمد ناصر الدين الألباني
Comité permanent [des savants] de l'Ifta - اللجنة الدائمة للبحوث العلمية والإفتاء
Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Partager cet article

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Mosquée - appel à la prière - مسجد و الاذان