compteur de visite

Catégories

18 juillet 2009 6 18 /07 /juillet /2009 13:16
Le fait de jurer par autre qu'Allah
Allah ta'ala a dit (traduction rapprochée) : 

{Et n'attribuez pas à Allah d'égaux alors que vous savez} (al baqarah, verset 22)
 
Ibn 'Abbas a dit au sujet de ce verset :
 
"le fait d'attribuer à Allah des  égaux est du polytheisme, plus caché que le cheminement d'une fourmi sur une roche noire dans l'obscurité de la nuit. 
Ceci consiste a ce que tu dises "Par Allah et par ta vie o untel", "par ma vie", et que tu dises "Si il n'y avait pas eu ce petit chien les voleurs seraient venus", "Si il n'y avait pas les canards dans la maison les voleurs seraient venus". 

Et la parole de la personne à son compagnon :

"Ce que Allah a voulu et ce que tu as voulu", et la parole de la personne: "Si ce n'était Allah et untel".
N'introduis pas "untel" la-dedans, car dans tout cela il y a du polytheisme.»
 
[Ibn abi Hatim dans son tafsir: 229, et la chaine de transmission est bonne]
 
Sans titre 1-copie-2
Explication du Cheikh Salih Bin Fawzan

 

L'auteur (Mohammed ibn 'abdilwahhab) a dit qu'Ibn 'Abbas a dit :

"le fait d'attribuer à Allah des  égaux est du polytheisme, il est plus caché que le cheminement d'une fourmi sur une roche noire dans l'obscurite de la nuit". 

Il a été nomme "caché" car très peu sont ceux qui y font attention.

Ensuite il a cité des exemples de paroles que certaines personnes prononcent de leurs langues.

Comme le fait de dire "Par Allah et par ta vie o untel", par ma vie".

Le fait de jurer par autre qu'Allah fait partie du polytheisme courant sur les langues de beaucoup de personnes, alors qu'ils ne savent pas que cela est du polytheisme.

Beaucoup d'entre eux disent : "Par le Prophète", "Par le depot ", "Par ta vie".

Et certes le Prophète a dit :

"Celui qui jure par autre qu'Allah a certes mecru ou associé". 

Le fait de jurer par autre qu'Allah est du polythéisme mineur, si la personne ne cherche pas à magnifier celui par qui il jure comme l'on magnifie Allah.

Mais si il cherche à magnifier la créature comme l'on magnifie Allah alors cela devient du polytheisme majeur.

Ceux qui jurent par les tombes et mausolées, et les magnifient comme on magnifie Allah, font du polytheisme majeur.

Car beaucoup d'entre eux sont négligents quant au fait de jurer par Allah, mais ils ne le sont pas au sujet de jurer par les mausolées ou les saints.

Lorsqu'on lui dit "jure par Allah" il s'en empresse, et lorsqu'on lui dit "jure par celui que tu adores, celui que tu magnifies, et par le saint que tu magnifies, il tremble et refuse de jurer, craignant les représailles de ce saint. Ceci est un polythéisme majeur sans aucun doute.

Parmi le polythéisme dans les propos il y a la parole de la personne : "ce que Allah a voulu et ce que tu as voulu", "si ce n'était Allah et untel". 

Joindre Allah à autre que lui par la conjonction "et" n'est pas autorisé, car celle-ci implique le partage. La parole juste : c'est ce que  le Prophète a indiqué,  c'est de dire: "ce que Allah a voulu et ensuite ce que untel a voulu".

Parce que "ensuite" n'indique pas le partage mais l'ordre, et la volonté de la créature est après celle du Createur.

Comme l'a dit le Très-Haut 
(traduction rapprochée) :

{Et vous ne voudrez que si Allah le Seigneur des mondes le veut} (at-takwir : 29). 

Le serviteur detient sans nul doute une volonté, mais elle fait suite à celle d'Allah, Gloire a Lui.

Voilà ce qu'a dit Ibn Abbas comme explication de ce verset 
(traduction rapprochée) :

{Et n'attribuez pas à Allah d'égaux alors que vous savez}. 

Le verset est venu interdire de prendre des égaux, et ceci englobe les polythéismes mineur et majeur.

Ibn Abbas a prit comme exemple le polythéisme mineur afin de clarifier par cela ce qui est plus grave, c'est-à-dire le polythéisme majeur.

Car si le polythéisme mineur n'est pas autorisé quant est-il donc du majeur ?

Les prédécesseurs prenaient comme argument les versets descendus pour le polythéisme majeur afin d'interdire le polythéisme mineur car il en est une branche.

Et la parole du Tres Haut 
(traduction rapprochée) :

{Et n'attribuez pas à Allah d'égaux alors que vous savez} englobe ceci et cela [les deux sortes de polytheisme].

I'anat l'moustafid (charh kitab tawhid), Cheikh Salih Al Fawzan
copié de albounyane.com
 

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Partager cet article

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Unicité - التوحيد