compteur de visite

Catégories

1 janvier 2013 2 01 /01 /janvier /2013 14:51
A propos des images (vidéo)

Question :

 

Quel est le jugement de la photographie prise à partir d'un téléphone portable ?

 

Il m'arrive de photographier mon fils sans nécessité, est-ce que je dois les effacer de mon téléphone portable ainsi que de mon ordinateur ?

 

Réponse de Cheikh Zayd al-Madkhali :

 

Les preuves tirées de la sunnah sont claires sur la question de la photographie, à savoir que l'ensemble de la photographie, quel que soit le moyen utilisé, que ce soit ceux connus à notre époque ou à d'autres, est harâm.

 

Et il n'y a d'exception qu'en cas de nécessité ou de besoin.

 

Quant à ce qui n'entre pas dans la nécessité et qui n'entre pas dans le recours au besoin, alors la base est l'interdiction et elle fait partie des grands pêchés.

 

C'est l'avis pour lequel a opté cheikh Abdelaziz ibn Baz رحمه الله.

 

Il voyait une l'interdiction totale de la photographie, quel que soit le moyen utilisé.

 

Car parmi les savants contemporains, certains (comme sheikh uthaymine رحمه الله) ont différenciés les photos fabriquées par un moyen autre que l'acte humain des images façonnées par l'intervention humaine comme la main..., mais les ahâdiths restent généraux (l'interdiction de tout type d'image que ce soit par la photo ou la vidéo) jusqu'à ce qu'apparaisse des textes authentiques qui les rendent particuliers, or il n'y en a pas.

 

En conclusion, celui qui photographie avec n'importe quel moyen sans y avoir recours par nécessité, a commis un interdit. Il lui incombe de préserver son âme car la menace est sévère.

 

Le Prophète صلى الله عليه وسلم a maudit les faiseurs d'image.

 

Il a dit صلى الله عليه وسلم :

 

« Celui qui créé une image lui sera demandé d'y insuffler l'âme et il n'en sera pas capable ».

 

Cela fait partie des grands pêchés et la plupart des gens le tolère.

 

Quant à ce qui est fait par nécessité ou par besoin urgent alors la nécessité rend licite l'interdit.

Questionneur :

 

Quel est le jugement concernant les images, en donnant des preuves ?

 

qu'Allah vous fasse bénédiction.

 

Et quel est le jugement de celui qui photographie et de celui qui est photographié ?

 

Réponse de Cheikh al-Albany :

 

Certes c'est une courte question, veux-tu une courte réponse ?

 

Questionneur :

 

Aussi longue qu'elle nous suffira à comprendre.

 

Réponse de Cheikh al-Albany :

 

Ceci nécessite une conférence, qu'Allah te fasse bénédiction.

 

Questionneur :

 

J'ai aussi trois questions qui la précèdent, venant de différents questionneurs.

 

Réponse de Cheikh al-Albany :

 

Patiente un peu, je devrais aussi essayer de répondre aussi brièvement que possible, en accord avec ta brève question.

 

Questionneur :

 

Qu'Allah vous rétribue en bien, cheikh.

 

Réponse de Cheikh al-Albany : 

 

En ce qui concerne le photographe, il tombe alors sur (le jugement de) deux ahadith.

 

Allah a maudit les faiseurs d'images (incluant les photographes).

 

Il leur sera dit : "donnez vie à ce que vous avez créé".

 

Le second et dernier hadith, il sera dit au jour de la Résurrection à celui qui faisait des images, d'insuffler une âme (à l'image), et il n'en sera pas capable.

 

Quant à celui qui utilise les images, il entre dans l'un des deux cas.

 

-Le premier cas est celui qui est général, qui est qu'il n'est pas permis d'utiliser des images, dans toutes ses différentes formes, spécialement les choses animées qui ont une âme.

 

Quant à tout ce que j'ai rappelé, si c'est fait à la main, ou photographié ou filmé.

 

Toutes ces images, il n'est pas permis au muslim de les utiliser. 

 

Ceci est le premier et général cas. 

 

-Le second cas, quant aux images que le muslim est forcé d'utiliser dans certaines circonstances et ces circonstances ont différents aspects.

 

En ce qui concerne le cas général des gens.

 

Images pour la carte d'identité, passeports, et autres tel que cela.

 

Les circonstances de la spécificité, tel que dans le domaine médical.

 

Par exemple, ils peuvent être forcé à prendre des photos d'une personne pour diagnostiquer sa maladie.

 

Et prendre des photos pour le gouvernement pour identifier certains groupes ou individus qui sont connus pour commettre des crimes tel qu'un voleur, pilleur, et autres actes néfastes ou autres que cela. Prendre ces photos est un moyen d'éradiquer les crimes.

 

Donc utiliser ces types de photos sont permises.

 

Autrement, ce n'est pas permis.

 

Les images sont interdites car elles empêchent les anges d'entre (dans les habitations).

 

Comme vous le savez tous, le hadith :

 

"les anges n'entrent pas dans une maison où il y a une image ou un chien"

 

Et parmi les faveurs d'Allah l'exalté, je vois en face de moi certaines images que j'avais observé et ne faisant pas partie de celles qui sont interdites, car il me semble qu'il n'y a pas d'images ou de choses animées contenant une âme, plutôt elles sont des paysages et autres que cela. 

 

Si un muslim désire faire des images, tel que l'on appelle aujourd'hui, de l'art, alors cet art se doit d'être en accord avec ce qu'Allah a permis, et qu'il ne contient pas de choses animées contenant une âme.

 

Ceci est le temps permis pour ces brèves paroles concernant cela.

Cheikh Zayd Ibn Mohammed Al Madkhali - الشيخ زيد بن محمد بن هادي المدخلي

Cheikh Mouhammad Nacer-dine Al-Albany - الشيخ محمد ناصر الدين الألباني

Partager cet article

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Distraction - musique - image - sport et internet