compteur de visite

Catégories

30 octobre 2009 5 30 /10 /octobre /2009 23:00
A qui reviennent les oeuvres des enfants ?
Question : 
 
La récompense des bonnes oeuvres de l'enfant impubère, telles que la prière, le hadj, la récitation du Qor'an revient-elle à ses parents ou à l'enfant lui même ?

Réponse : 

La récompense des bonnes oeuvres de l'enfant impubère lui revient personnelement, elle n'appartient pas à ses parents ni à personne d'autre.

Toutefois  les parents seront récompensés pour l'avoir instruit, orienté vers le bien et encouragé à accomplir les bonnes oeuvres. 

Il est rapporté dans le sahih mouslim d'après Ibn Abbas (raDi Allahou 'anhou) qu'une femme présenta un jeune garçon au prophète (sala llah 'alahi wa sallam) au pélerinage d'adieu et dit :

"O messager de d'Allah ! Est-ce que celui-ci a le pélerinage ?"
"Oui" répondit-il "et tu as une récompense". 


Le prophète (sala llah 'alahi wa sallam) annonça donc que le récompense du pélerinage revenait au jeune garçon et que sa mère était récompensée pour avoir accompli le pélérinage avec lui.

Il en est de même pour un adulte autre que le parent : il est récompensé pour les bonnes oeuvres qu'il accomplit, telles que l'instruction des orphelins qui sont sous sa tutelle, de ses proches parents, de ses erviteurs et de toute autre personne, conformément à cette parole du prophète (sala llah 'alahi wa sallam) :

"celui qui indique un bien ala même récompense que celui qui l'accomplit"
[rapporté par muslim]

Par ailleurs, cela relève de l'entraide dans la bienfaisance et la piété, et Allah accorde une récompense pour cet acte. 

Cheikh ibnou Baz
Fatawa Islamiya : 4/526
 

Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz - الشيخ عبدالعزيز بن عبدالله بن باز

Partager cet article

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Enfants - éducation et enseignement - الأطفال