compteur de visite

Catégories

1 décembre 2012 6 01 /12 /décembre /2012 16:08
Accrocher des versets du coran ou des hadiths sur les murs

Question :

 

Le frère A. R. de la ville de Zahran demande :

 

Noble Shaykh, certains affirment que le fait d’afficher des versets ou des Sourates du Qur’ân est illicite (harâm), sachant que ces versets ne sont parfois affichés que pour les vertus qu’ils contiennent, comme la Sourate Yâ-Sîn, le verset du repose-pied (Âyat Al-Koursî) ou d’autres encore.

 

Nous attendons ainsi de vous une clarification à ce sujet, qu’Allâh vous rétribue par le bien.

 

Réponse de Cheikh Ben baz :

 

Le fait d’afficher des versets sur les murs d’un bureau ou d’une salle de réunion dans un but de rappel et d’exhortation ne présente pas d’interdit selon l’avis le plus juste.

 

Certains Savants, contemporains ou non, l’ont réprouvé, mais il n’y a en réalité pas de mal à agir de la sorte si cela permet le rappel et l’exhortation et que le lieu en question est un endroit respecté*, comme une salle de réunion ou un bureau.

 

De même, le fait d’afficher des ahâdîth du Prophète صلى الله عليه وسلم constitue un moyen de rappel.

 

Cependant, si cet affichage se fait dans un autre but, comme le fait de vouloir se protéger des Jinn ou du mauvais œil (Al-‘Ayn), agir en ayant une telle croyance n’est pas permis car aucun texte de la Législation Islamique ne l’évoque, et elle ne repose sur aucun fondement.

 

*N.D.T. : Le Shaykh parle ici d’endroit « respecté » en opposition aux endroits dans lequel il n’est pas permis d’afficher le Qur’ân ou le nom d’Allâh, comme les toilettes.

 

(7ème question de la cassette n° 136)

Question :

 

Est-il permis d’afficher des versets dans les maisons, ou cela constitue-t-il une innovation ? Qu’Allâh vous rétribue par le bien.

 

Réponse de Cheikh Ben baz :

 

Il n’y a pas de mal à afficher des versets ou des ahâdîth dans les bureaux, les salles de réunions ou d’autres endroits encore si cela est fait pour leur utilité et dans un but de rappel.

 

Quant au fait d’accrocher au cou du malade ou de l’enfant une amulette ayant pour but de le protéger contre les Jinn ou contre un autre mal, cela n’est pas permis, en vertu de la parole du Prophète صلى الله عليه وسلم :

 

« Celui qui accroche une amulette autour de son cou, Allâh ne lui accordera point ce qu’il désire. Et celui qui y accroche un coquillage, Allâh ne lui accordera point la tranquillité. » 

 

Et dans une autre version :

 

« Celui qui accroche une amulette autour de son cou aura donné un associé à Allâh. »

 

Les amulettes sont généralement accrochées autour du cou des enfants ou des malades, dans le but de les protéger – selon ce que prétend celui qui les accroche – des Jinn ou du mauvais œil. Tout cela n’est pas permis.

 

S'agissant du fait d’afficher des versets ou des ahâdîth dans un bureau ou dans un autre endroit, afin de bénéficier des bienfaits qu’ils contiennent et dans un but de rappel, il n’y a pas de mal en cela.

 

(14ème question de la cassette n° 143) 

Question : 

 

Quel est votre avis concernant le fait d’afficher des Sourates du Qur’ân sur un mur ?

 

Réponse de Cheikh Ben baz :

 

Si elles sont affichées afin d’en tirer le bénéfice de leur lecture, il n’y a pas de mal là-dedans, à l’instar de l’affichage d’ahâdîth ou de paroles profitables. 

 

Quant au fait de les afficher comme moyen de protection, cela n’est pas permis.

 

(6ème question de la cassette n° 338)

Les fatâwâ suivantes sont de Shaykh 'Abd Al 'Azîz Ibn 'Abd Allâh Ibn Bâz رحمه الله, et extraites de "Fatâwa Noûr 'Alâ Ad-Darb" (Volume 1, pages 376 et 377). 

Question :

 

On vend couramment des tableaux qu'on accroche sur les murs et sur lesquels est inscrit le verset dit "du repose-pied" (Al-Koursî).

 

Ces derniers sont accrochés dans les chambres par hommage et pour glorifier le Saint Coran. Alors, est-il interdit de vendre ce genre de tableaux dans les marchés et de les importer au Royaume d'Arabie Saoudite ?

 

Réponse des savants de l'Ifta :

 

Le Coran a été révélé pour être une preuve pour les deux mondes et une constitution, une ligne de conduite pour tous les musulmans qui rendent licite ce qui est révélé comme licite (dans le Coran) et illicite, ce qui est révélé comme illicite (dans le Coran), pour qu'ils appliquent ses jugements et ses règles, pour croire en ses versets semblables, pour le mémoriser dans les cœurs et pour le retranscrire dans des livres, sur des feuillets, sur des planches etc..., pour se référer à lui et réciter des versets appropriés en cas de besoin. Voici ce que les premiers musulmans ont compris et ont pratiqué.

 

Quant à ce qui se voit ces derniers temps comme écriture de versets du Coran sur un tableau ou une pièce de papier, avec une écriture décorative qu'on accroche aux murs d'une chambre ou dans une voiture etc..., cela ne fait pas partie des pratiques des pieux prédécesseurs.

 

Cela peut donner lieu à des altérations plus importantes que l'objectif visé par celui qui l'a écrit ou celui qui accroche ces tableaux pour glorifier et montrer sa fierté pour le Coran, en déviant, ceux qui s’intéressent à ces choses, du but pour lequel ces versets ont été révélés.

 

Il est plus convenable au musulman de délaisser ces choses et de s'éloigner de toutes transactions dans ce domaine, même si cette activité est à l'origine permise et ce, par crainte que ne se multiplient son usage et les transactions dans ce domaine au détriment du véritable objectif du Coran.

 

Qu'Allah vous accorde la réussite et prière et salut sur notre Prophète Mohammad, ainsi que sur sa famille et ses compagnons.

 

Publié par alifta.com

 

س: يجري بيع لوحات تعلق على الحائط مكتوب عليها آية الكرسي تعلق على الغرف تكريمًا وافتخارًا بالقرآن الكريم، هل مثل هذه اللوحات محرم بيعها في الأسواق واستيرادها إلى المملكة ؟

ج: القرآن نزل ليكون حجة على العالمين، ودستورًا ومنهاجًا لجميع أفراد المسلمين، يحلون حلاله ويحرمون حرامه، ويعملون بمحكمه، ويؤمنون بمتشابهه، يحفظ في الصدور، ويكتب في المصاحف والرقاع والألواح ونحوها؛ للرجوع إليه وتلاوته منها عند الحاجة، هذا هو الذي فهم المسلمون الأوائل ودرج عملهم عليه، أما ما بدأ يظهر في هذه الأزمنة من كتابة بعض القرآن على لوحة أو رقعة كتابة مزخرفة وتعليقها داخل غرفة أو سيارة أو نحو ذلك فلم يكن هذا من عمل السلف، وقد يكون في ذلك من المفاسد أعظم مما قصد الكاتب أو المعلق من تعظيمه والافتخار به من شغل المعتنين بذلك عن الاهتمام بأغراض القرآن التي نزل من أجلها، فالأولى بالمسلم أن يترك هذه الأشياء ويبتعد عن التعامل فيها، وإن كان الأصل فيها الحل خشية أن يكثر استعمالها والتعامل فيها فتشغل الناس عما هو المقصود من القرآن

وبالله التوفيق. وصـلى الله على نبينا محمد، وآله وصحبه وسلم

فتوى رقم - 1871

(الجزء رقم : 4، الصفحة رقم: 73)

Question :

 

Vous trouvez, en pièce-jointe, avec ce message, de la part de `Abd-Allah Mohammad, des échantillons de pièces d’étoffe, destinés à être accrochés sur les murs, et sur lesquels sont gravés des versets coraniques, ainsi que des photos du Masdjid An-Nabawî (la Mosquée du Prophète à Médine), la Ka`ba et du Masdjid Al-Aqsâ (la Mosquée Aqsâ de Jérusalem), pour susciter l'intérêt des gens sur ces choses.

 

Ceci s'est répandu depuis 2 ans et on trouve ces tableaux dans de nombreuses maisons. Il est à noter que ces pièces d’étoffe ont été confisquées par les services de douanes, sous l'ordre du délégué religieux de cette institution.

 

Mais, gloire à Allah ! comment peut-on admettre de laisser entrer les photos obscènes, dont les marchés abondent, et empêcher les autres produits.

 

Je pense que cela n’est qu’une machination et une distorsion et mise des choses hors de leur contexte.

 

Pour cela, je prie votre Honorable Comité d'examiner ces échantillons et d'ordonner ce qu’il convient de faire à cet égard, qu'Allah vous préserve et vous garde.

 

Réponse des savants de l'Ifta :

 

-Premièrement, Allah, Le Très Haut, a révélé le Coran pour qu'il soit une exhortation pour les gens, ainsi qu'une guérison pour les cœurs, un guide et une miséricorde pour les croyants, une preuve éclatante, une lumière et une clairvoyance pour celui qui lui ouvre son cœur, qui le récite, qui s'en sert dans son adoration qui médite sur ses versets, qui s'en inspire pour apprendre les dispositions liées au dogme, les actes de dévotion et le comportement islamique vis-à-vis d'autrui et qui se rattache à lui en toutes circonstances.

 

Le Coran n'a pas descendu pour être accroché sur les murs en guise d'ornementation ou pour servir à faire des amulettes qu'on suspend dans les maisons, les boutiques commerciales ou dans d'autres endroits semblables, afin de les protéger contre les incendies et le vol, ou pour toute autre choses semblables comme le pensent certains, parmi les gens communs, notamment les innovateurs en religion - et que leur nombre est élevé malheureusement -.

 

Celui qui tire profit du Coran dans des choses pour lesquelles il a été descendu, ce dernier est alors sur une preuve évidente venant de son Seigneur et suit le bon chemin avec clairvoyance par rapport à celui qui écrit ses versets sur les murs, ou les grave sur des pièces d’étoffe à suspendre sur les murs ou autres pour orner un endroit ou comme amulette pour protéger les habitants, les meubles et l'ensemble de ce qu'il possède, alors ce dernier aura dévié par l'usage qu'il fait du Livre d'Allah ou de ses versets ou de l'une de ses sourates, de la guidée et du droit chemin et aura accompli une innovation en religion, une chose qui n'a pas été ordonnée ni par Allah ni par Son Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) par les paroles ou par les actes, ni effectué par les califes bien guidés ainsi que par aucun des compagnons (qu'Allah soit satisfait d'eux), ni par leurs disciples, imams de la guidée qui font partie des trois générations qui constituent les meilleures selon le témoignage même du Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam).

 

D'autre part, en faisant cela, on risque d'exposer ces versets coraniques et ces sourates à un genre de profanation, en les déplaçant d'une maison à l'autre par le fait d'entasser ces pièces d’étoffe, portant des versets, au milieu des meubles accumulés.

 

De même, lorsque ces pièces seront usées et déchirées, on les met avec négligence, par ci par là, dans des endroits inconvenables.

 

Il convient le plus au musulman de faire preuve de respect envers le Coran et ses versets, de veiller à son caractère sacré et de ne pas leur exposer à tout ce qui peut lui porter atteinte. 

 

-Deuxièmement : Le Comité a examiné les trois pièces d’étoffe et a constaté que l'une d'elle comporte la formule dite " Al-Basmala " (Formule consistant à dire Bismillah Ar-Rahman Ar-Rahîm" [Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux]) et la parole suivante d'Allah, Le Très Haut (traduction rapprochée) :

 

"Tourne donc ton visage vers la Mosquée sacrée." (2/144)

 

Ainsi que ce verset (traduction rapprochée) :

 

"Permets-moi Seigneur, de rendre grâce pour le bienfait dont Tu m'as comblé ainsi que mes père et mère, et que je fasse une bonne œuvre que tu agrées et fais-moi entrer, par Ta miséricorde, parmi Tes serviteurs vertueux". (27/19)

 

Cette pièce comporte également une photo de la Ka`ba, et des images d'hommes et de femmes qui font la circumambulation. Dans la deuxième pièce, est imprimée la formule d'Al-Basmala, la sourate Al-Fâtiha (Sourate de l'Ouverture) suivie d'une invocation, le Nom d'Allah, Le Majestueux, le nom du Prophète Mohammad (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) ainsi que les noms des califes bien guidés (qu'Allah soit satisfait d'eux) à côté du nom d'Allah.

 

Et, enfin la photo de la Mosquée Al-Aqsâ. En application de ce qui a été évoqué, précédemment, dans la partie numéro 1 (de la réponse), il n'est pas permis de posséder ce genre de pièces ou de les accrocher dans les maisons, les écoles, les clubs ou les locaux commerciaux, ou dans tout endroit semblable, dans le but de les utiliser comme décoration, ou pour rechercher par leur biais la bénédiction, par exemple et ce, pour les raisons suivantes : 

 

(A) Compte tenu du fait de la déviation de l'usage du Coran par rapport au but principal pour lequel il a été révélé, pour la guidée, l'exhortation et l'adoration d'Allah par sa récitation etc..., que cela comporte. 

(B) Compte tenu du manquement à la guidée sur laquelle était le Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) ainsi que celle de ses califes bien guidés (qu'Allah soit satisfait d'eux) qui ne faisaient pas cela et tout le bien réside dans leur imitation et non pas dans l'innovation. 

(C) Barrer le chemin à tout ce qui risque de mener au polythéisme, et mettre fin à tous ses moyens tels que les porte-bonheur et les amulettes, même si ces derniers ne comportent que des versets coraniques et ce, compte tenu du sens général du hadith qui traite de cela. Il est incontestable que le fait d'accrocher de telles pièces, et toutes les choses semblables, finit souvent par prendre ces choses comme des amulettes ou porte-bonheur pour protéger les lieux où elles seront accrochées, comme le prouvent l'expérience et le vécu des gens. 

(D) Compte tenu de l'usage à caractère publicitaire et commercial qui est fait pour ces versets du Coran afin de réaliser de plus gros bénéfices. En effet, ces morceaux de tissu, ne coûtent que très peu ; mais lorsqu'ils comportent des versets coraniques, ces étoffes deviennent plus attrayantes et sont souvent vendues à des prix beaucoup plus chers. Le Coran n'a pas été révélé pour l'utiliser comme un moyen pour promouvoir les marchandises et pour augmenter les prix. Il convient de l'élever au-dessus de ces pratiques. 

(E) En plus, cette pratique expose les versets et les sourates du Coran à l'humiliation et à la profanation, lorsqu'on les déplace d'une maison à une autre, et lorsqu'on les jette au milieu des meubles, de différentes sortes, pour se débarrasser des encombrants. Il en est de même, lorsque ces pièces sont déchirées ou usées, on met souvent ces pièces avec les versets qu'elles comportent, dans des endroits inappropriés. 

 

En bref : Il convient de fermer la porte devant le mal et suivre les traces des pieux prédécesseurs dans les premiers siècles, pour lesquels le Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) a témoigné qu'ils seraient les meilleures générations.

 

Cela est plus saint pour les musulmans, en ce qui concerne leur dogme et tous les préceptes de leur religion, afin de les protéger contre toute sorte d'innovations religieuses dont on ne peut savoir la portée du mal où cela peut mener. 

 

-Troisièmement : Il n'est pas permis de susciter, au sein des gens, l'envie de faire le bien par l'intermédiaire des innovations en religion qui pourrait mener au polythéisme. Il n'est pas permis non plus d'exposer le Coran à la profanation, en faisant de ses versets écrits sur les pièces d’étoffe suspendues, des moyens pour réaliser des profits commerciaux, et pour augmenter leurs prix. Quiconque désire faire le bien ne manquera pas, en effet, de moyens permis pour le faire avec un grand succès.

 

-Quatrièmement : L'abondance de ces pièces portant des versets coraniques, depuis longtemps, dans les maisons et les marchés n'est que la preuve de la faiblesse, de l'apathie et de l'indifférence de la part de ceux qui les utilisent ou les commercialisent, commettant ainsi un acte blâmable ou en montrant de l'indifférence à son égard. La propagation de ces étoffes, n'est pas en soi une preuve indiquant qu'il est permis de le faire.

 

En effet, les innovateurs en religion et les affabulateurs sont bien nombreux et ceux qui défendent les innovations (dans la religion) sont plus nombreux encore, il n'y a ni de force, ni de puissance que par Allah.

 

Bien plus, pour ce que certaines personnes font, il convient aux Oulémas de s'entraider pour récuser ces actes blâmables et pour y mettent fin, en empêchant l'importation et l'utilisation de ces produits.

 

Quant au délégué des affaires religieuses qui a ordonné la saisie de ces produits, ce dernier a fait ce qu'il doit faire, dans le cadre de son autorité - qu'Allah le remercie pour son action - Par contre, s'agissant des autres choses blâmables, qui se sont développées et se sont répandues, ce dernier est un modèle à suivre pour les autres afin de désapprouver les choses blâmables, chacun en fonction de son travail et de ses compétences. Il ne peut pas être compté, dans ce qu'il a effectué, parmi les gens de la conspiration et de la brouille, au contraire, il a accompli une bonne action envers la communauté pour laquelle il doit être remercié ; ce dernier a accompli la mission qui lui a été confiée, conformément à ce qui lui est apparu juste par rapport aux dispositions religieuses (la Charia) et en appliquant des bonnes instructions données par ses supérieurs.

 

Qu'Allah vous accorde la réussite et prière et salut sur notre Prophète Mohammad, ainsi que sur sa famille et ses compagnons.

 

Publié par alifta.com 

 

احترام القرآن

س: إن حامله عبد الله محمد بالطو معه عينة من علاّقات حائط مكتوب عليها آيات قرآنية وصورة المسجد النبوي والكعبة والمسجد الأقصى لتشويق الناس إليها، وهي جارية منذ سنتين وموجودة بكثير من البيوت، ويذكر بأن الجمرك حجزها عليه بتوجيه من مندوب الهيئة، ويا سبحان الله كيف يسمح بدخول الصور الخليعة والمملوءة الأسواق منها ويمنع مثل ذلك، أرى أن هذا من الدس والتشويه ووضع الأمور بغير مواضعها؛ لهذا أرجو مشاهدة ذلك وهيئتكم الموقرة والأمر بما يلزم نحو ذلك، حفظكم الله ورعاكم؟
ج: أولاً: أنزل الله تعالى القرآن موعظةً وشفاءً لما في الصدور، وهدًى ورحمةً للمؤمنين، وليكون حجةً على الناس، ونورًا وبصيرة لمن فتح قلبه له، يتلوه ويتعبد به، ويتدبره، ويتعلم منه أحكام العقائد والعبادات والمعاملات الإِسلامية ويعتصم به في
كل أحواله، ولم ينزل ليعلق على الجدران زينة لها، ولا ليجعل حروزًا وتمائم تعلق في البيوت أو المحلات التجارية ونحوها؛ صيانةً وحفظًا لها من الحريق واللصوص، وما شابه ذلك مما يعتقده بعض العامة، وخاصة المبتدعة - وما أكثرهم - فمن انتفع بالقرآن فيما أنزل من أجله فهو على بينة من ربه وهدى وبصيرة، ومن كتبه على الجدران أو على خرق تعلق عليها ونحو ذلك؛ زينةً أو حرزًا وصيانةً للسكان والأثاث وسائر المتاع فقد انحرف بكتاب الله أو بآية أو بسورة منه عن جادة الهدى، وحاد عن الطريق السوي والصراط المستقيم، وابتدع في الدين ما لم يأذن به الله ولا رسوله صلى الله عليه وسلم قولاً أو عملاً، ولا عمل به الخلفاء الراشدون وسائر الصحابة رضي الله عنهم أجمعين ولا أئمة الهدى في القرون الثلاثة التي شهد لها النبي صلى الله عليه وسلم بأنها خير القرون، ومع ذلك فقد عرّض آيات القرآن أو سوره للإِهانة عند الانتقال من بيته إلى آخر بطرح هذه الخرق في الأثاث المتراكم، وكذا الحال عند بلاها وطرحها هنا وهنا مما لا ينبغي، وجدير بالمسلم أن يرعى القرآن وآياته، والمحافظة على حرمته، ولا يعرضه لما قد يكون فيه امتهان له.
ثانيًا: اطلعت اللجنة على الخرق الثلاث (العلاّقات)، فوجدت أن إحداها قد كتب عليها البسملة، وقوله تعالى:  فَوَلِّ وَجْهَكَ شَطْرَ الْمَسْجِدِ الْحَرَامِ  وقوله:  رَبِّ أَوْزِعْنِي أَنْ أَشْكُرَ نِعْمَتَكَ الَّتِي أَنْعَمْتَ عَلَيَّ وَعَلَى وَالِدَيَّ وَأَنْ أَعْمَلَ صَالِحًا تَرْضَاهُ وَأَدْخِلْنِي بِرَحْمَتِكَ فِي عِبَادِكَ الصَّالِحِينَ  ، وفيها صورة الكعبة وصور لرجال ونساء في المطاف، وفي الثانية: البسملة وسورة الفاتحة ودعاء ولفظ الجلالة واسم محمد صلى الله عليه وسلم وأسماء الخلفاء الراشدين رضي الله عنهم بإزاء لفظ الجلالة، وصورة المسجد الأقصى
وتطبيقًا لما تقدم في رقم (1) لا يجوز اتخاذ هذه الخرق ولا تعليقها في البيوت أو المدارس أو النوادي أو المحلات التجارية ونحوها زينةً لها أو تبركًا بها مثلاً؛ للأمور الآتية
(أ) لما في ذلك من الانحراف بالقرآن عما أنزل من أجله من الهداية والموعظة الحسنة والتعبد بتلاوته ونحو ذلك
(ب) لمخالفة ما كان عليه النبي صلى الله عليه وسلم وخلفاؤه الراشدون رضي الله عنهم، فإنهم لم يكونوا يفعلون ذلك، والخير كل الخير في اتباعهم لا في الابتداع
(ج) سد ذريعة الشرك، والقضاء على وسائله من الحروز والتمائم وإن كانت من القرآن؛ لعموم حديث النهي عن ذلك، ولا شك أن تعليق هذه الخرق وأمثالها يفضي إلى اتخاذها حروزًا؛ لصيانة ما علقت فيه، كما دل على ذلك التجربة وواقع الناس
(د) ما في الكتابة عليها من اتخاذ القرآن وسيلة لترويج التجارة فيها والزيادة في كسبها، فإنها خرقة لا تساوي إلاَّ ثمنًا زهيدًا، فإذا كتب عليها القرآن راجت وارتفع سعرها، وما أنزل القرآن ليتخذ آلة ووسيلة للرواج التجاري وزيادة الأسعار، فيجب أن يترفع به عن ذلك
(هـ) في ذلك تعريض آيات القرآن وسوره للامتهان والأذى عند الانتقال من بيت إلى آخر حيث ترمى مع أثاث البيت المتراكم على اختلاف أنواعه، وكذلك عند بلاها فتطرح هذه الخرقة بما فيها من القرآن فيما ينبغي وما لا ينبغي
وبالجملة: إغلاق باب الشر، والسير على ما كان عليه أئمة الهدى في القرون الأولى التي شهد لها النبي صلى الله عليه وسلم بالخيرية - أسلم للمسلمين في عقائدهم وسائر أحكام دينهم من ابتداع بدع لا يدرى مدى ما تنتهي إليه من الشر.
ثالثًا: لا يجوز أن يكون التشويق إلى الخير ببدع تفضي إلى الشرك، وتعريض القرآن للمهانة واتخاذ كتابته على الخرق التي تعلق على الجدران وسيلة لنفاق التجارة وزيادة ثمنها، ولا يعدم الداعية إلى الخير وسائل أخرى مشروعة ناجحة
رابعًا: كثرة أمثال هذه الخرق (العلاّقات)، وانتشارها منذ زمن بعيد ووجودها في بيوت كثير من الناس وامتلاء الأسواق بها دليل على الضعف والفتور، وعدم مبالاة من اتخذها أو اتجر فيها بارتكاب المنكر أو الجهل به، وليس دليلاً على جواز اتخاذها، فالمبتدعة والمخرفون كثرة، والمدافعون عن البدع أكثر، ولا حول ولا قوة إلاَّ بالله، بل ما وقع من بعض الناس من اتخاذها منكر يجب على العلماء التعاون على إنكاره والقضاء عليه استيرادًا واستعمالاً، لكن المراقب الديني الذي حصل منه التوجيه لحجز هذه الخرق (العلاّقات) فعل ما في اختصاصه - شكر الله له سعيه - أما ما زاد على ذلك من المنكرات التي عمت وطمت فهو أسوة غيره في إنكار المنكر في حدود علمه وقدرته، ولا يعتبر فيما فعل من أهل الدس والتشويه، بل قدم معروفًا للأمة يحمد عليه، وأدى واجب مهمته التي أسندت إليه على ما تبين له من أحكام الشريعة، وحسن توجيه رئاسته له
وبالله التوفيق. وصلى الله على نبينا محمد، وآله وصحبه وسلم

(50-الجزء رقم : 4، الصفحة رقم: 46)
(1) كتابة الآيات وتعليقها على الحائط
فتوى رقم - 2078

Question :

 

Etant donné les progrès considérables réalisés dans le monde actuellement dans le domaine de la pensée à travers les moyens de publication, les affiches, les posters et l'audiovisuel, nous nous sommes lancés, en demandant l'aide d’Allah, dans l'usine de fabrication de plastique que nous gérons, dans la production de modèles qui pourraient contribuer à rappeler aux gens les paroles d'Allah, Le Très Haut.

 

Nous avons pu, grâce à Allah, L'Exalté, produire des supports comportant des versets Coraniques, les Noms Parfaits d'Allah et des honorables hadiths prophétiques.

 

Il est à signaler que ces objets en plastiques, que je présente à votre Eminence, ne peuvent pas être utilisés pour autre chose que le rappel et la méditation.

 

En effet, la nature même de la matière utilisée ne convient pas servir pour manger ou boire dedans, car ces produits sont couverts d'une couche en argent et d'encres colorées.

 

Ce procédé rend impossible leur usage dans ce domaine.

 

Aussi, ils ont été conçus de sorte qu’il ne soit pas possible de les porter sur la poitrine ni sur la main, ni de les jeter avec négligence et ce, parce que ces objets sont conçus avec une nappe externe, des crochets et leurs lettres sont effilées obligeant ainsi le possesseur de ces objets de les accrocher dans un endroit protégé et respecté.

 

Aussi, nous avons constaté que les chrétiens sont très habiles, dans l'art de la diffusion, de la sensibilisation et de l'information.

 

Ils propagent toutes les idées et toutes les pensées qu'ils veulent grâce aux moyens de diffusion modernes, dont les plus importants sont les affiches, les posters qu'ils accrochent sur des panneaux dans les rues, dans les bus et dans les endroits publics et privés.

 

Leur objectif consiste à mettre constamment ces idées, partout, sous les yeux des gens, pour que ces messages soient ancrés dans les esprits des gens.

 

Bien que ce qu'ils cherchent à propager ne soient que des crédos de croisés, des idées athées et de la débauche, qu’Allah nous en préserve.

 

Mais, avec l'usage de ces puissants moyens de diffusion, ils peuvent parvenir à persuader les gens à croire au faux et à révérer l'athéisme.

 

En effet, les musulmans doivent, à plus forte raison, jouer ce rôle, car il s'agit de rappeler aux gens les paroles d'Allah, Exalté Soit-Il et les hadiths de Son Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam), en recourant aux méthodes modernes et puissantes pour la sensibilisation et l'information.

 

Je rends grâce à Allah, Exalté Soit-Il, qui a permis à ce que mes produits portent les paroles d'Allah,Exalté Soit-Il, et les hadiths du Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) pour apparaître, de façon perpétuelle, dans des endroits vénérables, à la vue des gens, pour rappeler aux gens ce qu'Allah attend d'eux pour Son rappel.

 

"Rappelle donc, par le Coran celui qui craint Ma menace." (50/45)

 

Ainsi je contribue, selon mes capacités, à élever la parole d'Allah, à diffuser et à défendre la pensée islamique, pour qu'elle soit victorieuse contre toutes les autres idéologies.

 

Certes ma réussite ne dépend que d'Allah, Seul !

 

Réponse des savants de l'Ifta :

 

Allah, Le Très-Haut, a révélé le Coran, afin qu'il soit une exhortation pour les gens et une leçon pour qu'il soit une guérison pour ce qui est dans les poitrines comme maladies du polythéisme et de la déviation du droit chemin et aussi, une guidée pour les gens dans leurs pratiques cultuelles et dans leur comportement et leurs relations entre eux, afin que L'Exalté fasse également miséricorde aux croyants, qui récitent le Coran comme il se doit et qui s'en réfèrent comme guide dans toutes les affaires de leur vie, le mettent en pratique dans toutes les circonstances.

 

En effet, Allah, Le Très-Haut, a dit :

 

"O gens! Une exhortation vous est venue, de votre Seigneur, une guérison de ce qui est dans les poitrines, un guide et une miséricorde pour les croyants." (10/57)

 

Il, Exalté Soit-Il, a dit aussi :

 

"Nous faisons descendre du Coran, ce qui est une guérison et une miséricorde pour les croyants. Cependant, cela ne fait qu’accroître la perdition des injustes." (17/82)

 

Selon un autre verset :

 

"Dis: "Pour ceux qui croient, il est une guidée et une guérison". Et quant à ceux qui ne croient pas, il y a une surdité dans leurs oreilles et ils sont frappés d'aveuglement en ce qui le concerne; ceux-là sont appelés d'un endroit lointain." (41/44)

 

De même, les hadiths prophétiques sont venus pour interpréter le Coran et guider les gens,en leur donnant des explications détaillées des préceptes et des prescriptions de la Charia, pour les utiliser dans la compréhension du Coran. Ils les aident également à méditer sur les versets du Coran, afin qu'ils y réfléchissent ! Allah, Le Très-Haut, a dit :

 

"Et vers toi, Nous avons fait descendre le Coran, pour que tu exposes clairement aux gens ce qu'on a fait descendre pour eux et afin qu'ils réfléchissent." (16/44)

 

Il, Exalté Soit-Il, a dit aussi :

 

"Nous avons fait descendre vers toi le Livre avec la vérité, pour que tu juges entre les gens, selon ce qu’Allah t’a appris. Et ne te fais pas l’avocat des traîtres." (4/105)

 

En plus, Le Très-Haut S'est donné les plus parfaits noms afin de Se présenter à Ses serviteurs pour qu'ils Lui reconnaissent ces noms, croient à ce que ces noms représentent comme perfection, splendeur et magnificence, Le comblent par les louanges, dont Il est digne, et pour L'invoquer, par ces noms, dans les moments de malheur et de bonheur, poussés par la crainte et l'espoir.

 

Les fidèles doivent également les prendre en compte dans leur croyance et dans leurs pratiques, tout en les préservant dans les termes et dans le sens; ils ne leur convient pas de profaner Ses noms et ils ne leur convient pas de les détourner de leur véritable sens.

 

En effet, Allah, Le Très-Haut, a dit :

 

"C’est à Allah qu’appartiennent les noms les plus beaux. Invoquez-Le par ces noms et laissez ceux qui profanent Ses noms: ils seront rétribués pour ce qu’ils ont fait." (7/180)

 

Le Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) a dit :

 

"Allah a quatre-vingt-dix-neuf noms; quiconque parvient à les recenser, entrera au paradis"

 

C'est-à-dire, qui les énumère et apprend avec foi, par la parole et par les actes tout en préservant leur caractère saint et leur signification.

 

Allah, Le Très-Haut, nous a ordonnés de transmettre le message et d'inviter les gens à embrasser l'Islam.

 

Cela a été explicité parle Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) par les paroles et les actes.

 

En effet, il s'adressait à ses compagnons (Qu'Allah soit satisfait d'eux) et ne manquait pas de les exhorter et de leur rappeler leur Seigneur.

 

Il écrivait également des lettres aux rois et aux dirigeants et faisait irruption chez les mécréants dans leurs clubs et dans leurs conseils, pour leur faire part de la religion de l'Islam.

 

Il n'était pas connu de lui qu'il a écrit une sourate du Coran ou un verset ou un hadith ou les noms d'Allah, Le Très-Haut, sur des affiches ou des plateaux, pour que ces dernières soient accrochées aux murs, ou dans les rues, comme décoration ou pour s'attirer la bénédiction, ou comme un moyen pour le rappel, l'exhortation des gens et pour la communication ou la prédication et la mise en garde.

 

Les califes bien guidés ont suivi, en cela, les traces du Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) comme l'ont fait également l'ensemble des compagnons (Qu'Allah soit satisfait d'eux) et les Imams bien-guidés parmi les pieux prédécesseurs pour lesquels le Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) a témoigné qu'ils constitueraient les meilleures générations après la sienne (Qu'Allah soit satisfait d'eux).

 

Ils n'écrivaient rien du Coran, ni des hadiths prophétiques authentiques ni des Noms Parfaits d'Allah sur des planches, des plats ou des pièces de tissu, afin de les suspendre sur les murs comme ornement ou rappel pour les gens, même après que l'Islam s'est répandu dans le monde entier, et que la culture islamique ait dominé, dans de nombreux pays et continents, et que le livre et l'écriture aient connu un développement et les moyens d'information se sont multipliés et le monde a connu une animation par l'intermédiaire d'un large éventail d'information.

 

Comme aussi, ils ne l'avaient pas fait avant cette période, alors qu'ils étaient les plus instruits en religion et avaient la meilleure compréhension de l'Islam, de ses buts et ses percepts et ils étaient les gens qui tenaient le plus à sa propagation.

 

Par ces motifs, si cela était permis, le Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) nous l'aurait indiqué, et ses compagnons l'auraient fait à leur tour, ainsi que par les gens de la guidée qui leur ont succédé (Qu'Allah soit satisfait d'eux tous).

 

Sur ce, l'écriture de versets du Coran ou de hadiths prophétiques ou les Noms parfait d'Allah sur des affiches, des plats ou des objets semblables, pour les accrocher pour la décoration, le rappel ou l'exhortation, ou encore pour multiplier les chiffres de ventes, commercialiser les produits, et persuader les gens pour les acheter, en vue de réaliser des profits, s'oppose avec les nobles objectifs visés par l'Islam, au moyen du Coran et des hadiths prophétiques.

 

Cette action contredit la Sunna du Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) et la conduite des pieux prédécesseurs (Qu'Allah soit satisfait d'eux).

 

Ces produits pourraient, malgré tout, au fur et à mesure, être exposés à la profanation en se déplaçant, par exemple, d'une maison à une autre, ou lorsqu'on les déplace d'un endroit vers un autre, ou encore lorsqu'ils sont manipulés par des personnes en état d'impureté rituelle majeure, ou des femmes ayant les menstrues.

 

Il revient à tout musulman de reconnaître le statut qu'occupe le Livre d'Allah, de lui donner la valeur qui est la sienne et de faire des choses auxquelles il appelle, sa principale préoccupation.

 

Il incombe au musulman de prendre le Coran et les hadiths prophétiques comme un phare pour guider ses pas.

 

Que ceux qui s'opposent à ce que vise la Législation Musulmane, prennent garde qu'une épreuve ou qu'un châtiment douloureux ne les atteignent.

 

Celui qui croit au Coran, aux Noms parfaits d'Allah et aux hadiths du Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam), qu'il recherche la guidée et la bénédiction d'Allah en récitant Son Livre, en méditant sur ses versets et en se lançant dans sa compréhension et la connaissance de ses énoncés, en consultant la Sunna de Son Messager (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) et se lançant dans sa compréhension.

 

Il doit ensuite les appliquer lui-même, dans ses actes de dévotion et dans ses rapports avec les autres afin qu'Allah le comble de Ses bénédictions physiques et morales et lui accorde une grande rétribution, et le préserve de tout mal, dans toutes ses affaires et en toutes circonstances, et le musulman ne doit pas recourir pour cela à ce qui contredit la guidée du Coran et de la Sunna du Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam)en accrochant de tels objets écrits sur les murs et autres.

 

Il n'est pas permis d'imiter en cela les chrétiens et les mécréants dans ce qui s'oppose aux préceptes de la Législation d'Allah, Exalté Soit-Il.

 

Sur ce, le Comité Permanent des Recherches Scientifiques et de la Délivrance des Fatwas (Al-Iftâ') considère qu'il n'est pas permis de faire entrer de tels produits et plats à l'intérieur du Royaume.

 

Le Comité considère aussi qu'il ne convient pas à un musulman de fabriquer ces produits dans son usine et ce, afin de préserver le caractère saint du Livre d'Allah, de la Sunna de Son Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) et des Noms et des Attributs d'Allah, Exalté Soit-Il.

 

Qu'Allah vous accorde la réussite et prière et salut sur notre Prophète Mohammad, ainsi que sur sa famille et ses compagnons.

 

Publié par alifta.com

 

كتابة الآيات على معلقات
س: إنه إزاء التقدم الكبير الذي أحرزه العالم في مجال الفكر الإِعلامي بالنشر والملصقات والمعلقات والإِذاعات مسموعة ومرئية، فقد استعنا بالله في مصنع البلاستيك الذي نتولاه لإِنتاج نماذج نساهم بها في التذكير بكلام الله عز وجل، وقد وفقنا الله عز وجل فاستطعنا إخراج نماذج لمعلقات تحمل آيات من القرآن الكريم وأسماء الله الحسنى وأحاديث نبوية شريفة
علمًا بأن المعلقات البلاستيك التي أتقدم بها لسماحتكم لا يمكن استخدامها لغير التذكر والتدبر، فطبيعتها تجعلها لا تصلح أن يشرب فيها أو يؤكل، وذلك أنها مغطاة بطبقة من المعادن الفضية والأحبار التلوينية تجعل استخدامها في هذه الأغراض مستحيلاً، وأنها صنعت بحيث لا يمكن حملها على الصدور أو في اليد ولا يمكن إلقاؤها بإهمال؛ ذلك إن تصميمها جعل لها شرشفة خارجية وتعليقات، وحروفها مدببة تجعل حائزها يعلقها في مكان مصون مكرم.
ولقد وجدنا النصارى متمكنين في فن النشر والتوعية والإِعلام وبث ما يريدون من أفكار ومعتقدات باستخدام وسائل حديثة أهمها: الملصقات والمعلقات تعلق في لوحات بالشوارع والحافلات والأماكن العامة والخاصة، يقصد بذلك توالي وتتابع التذكير بتكراره أمام العين في كل مكان حتى يقر في الصدور ما يريدون، وإن كل ما يريدون ما هو إلاَّ معتقدات صليبية وأفكار إلحادية ومفاسد والعياذ بالله، إلاَّ أنهم باستخدام الوسائل القوية يستطيعون جعل الناس يؤمنون بالباطل ويوقرون الإِلحاد، وأولى بالمسلمين وأحق أن يذكروا الناس بكلام الله عز وجل وسنة رسوله صلى الله عليه وسلم مستخدمين الوسائل الحديثة القوية في التوعية والإِعلام
وقد وفقني الله سبحانه وتعالى أن تحمل منتجاتي كلام الله عز وجل وسنة رسوله صلى الله عليه وسلم؛ لتظهر متوالية متتابعة في الأماكن الموقرة، مرفوعة أمام الأنظار تذكر الناس بما أراد لهم الله أن يذكروا به  فَذَكِّرْ بِالْقُرْآنِ مَنْ يَخَافُ وَعِيدِ  ، وبذلك فإنني أساهم قدر جهدي في رفع كلمة الله ونشر الفكر الإِسلامي منتصرًا له فوق كل الأفكار وما توفيقي إلاَّ بالله

ج: أنزل الله تعالى القرآن ليكون موعظةً للناس وعبرة، وليكون شفاءً لما في الصدور من أمراض الشرك والانحراف عن الحق، وليهتدي به الناس في عبادتهم ومعاملاتهم، وليرحم سبحانه به المؤمنين، الذين يتلونه حق تلاوته، ويسترشدون به في جميع شؤونهم، ويأخذون أنفسهم بالعمل به في كل أحوالهم، قال تعالى:  يَا أَيُّهَا النَّاسُ قَدْ جَاءَتْكُمْ مَوْعِظَةٌ مِنْ رَبِّكُمْ وَشِفَاءٌ لِمَا فِي الصُّدُورِ وَهُدًى وَرَحْمَةٌ لِلْمُؤْمِنِينَ  ، وقال:  وَنُنَـزِّلُ مِنَ الْقُرْآنِ مَا هُوَ شِفَاءٌ وَرَحْمَةٌ لِلْمُؤْمِنِينَ وَلاَ يَزِيدُ الظَّالِمِينَ إِلا خَسَارًا وقال:  قُلْ هُوَ لِلَّذِينَ آمَنُوا هُدًى وَشِفَاءٌ وَالَّذِينَ لاَ يُؤْمِنُونَ فِي آذَانِهِمْ وَقْرٌ وَهُوَ عَلَيْهِمْ عَمًى أُولَئِكَ يُنَادَوْنَ مِنْ مَكَانٍ بَعِيدٍ كما أن الأحاديث النبوية الصحيحة جاءت بيانًا للقرآن وهداية للناس وتفصيلاً للأحكام؛ ليسترشد بها الناس في فهم كتاب الله تعالى، ويتدبروا آياته لعلهم يتفكرون، قال الله تعالى:  وَأَنْـزَلْنَا إِلَيْكَ الذِّكْرَ لِتُبَيِّنَ لِلنَّاسِ مَا نُـزِّلَ إِلَيْهِمْ وَلَعَلَّهُمْ يَتَفَكَّرُونَ  ، وقال:  إِنَّا أَنْـزَلْنَا إِلَيْكَ الْكِتَابَ بِالْحَقِّ لِتَحْكُمَ بَيْنَ النَّاسِ بِمَا أَرَاكَ اللَّهُ وَلاَ تَكُنْ لِلْخَائِنِينَ خَصِيمًا  ، وسمى تعالى نفسه بالأسماء الحسنى؛ليعرف عباده بنفسه فيثبتوها له، ويؤمنوا بما دلت عليه من الكمال والجلال، ويثنوا عليه الثناء الجميل ويدعوه بها في السراء والضراء خوفًا ورجاءً، ويحصوها عقيدة وعملاً، ويحافظوا عليها لفظًا ومعنى، فلا يلحدوا فيها ولا يميلوا بها عما قصد منها، قال الله تعالى:  وَلِلَّهِ الأَسْمَاءُ الْحُسْنَى فَادْعُوهُ بِهَا وَذَرُوا الَّذِينَ يُلْحِدُونَ فِي أَسْمَائِهِ سَيُجْزَوْنَ مَا كَانُوا يَعْمَلُونَ  ، وقال صلى الله عليه وسلم:  إن لله تسعة وتسعين اسما من أحصاها دخل الجنة  ، أي: أحصاها اعتقادًا وقولاً وعملاً ومحافظةً على حرمتها ومقتضاها وقد أمر الله بالبلاغ والدعوة إلى الإِسلام، وبين ذلك الرسول صلى الله عليه وسلم قولاً وعملاً، فكان يخطب في أصحابه رضي الله عنهم، ويتعهدهم بالمواعظ والتذكير، ويكتب الرسائل إلى الملوك والرؤساء، ويغشى الكفار في نواديهم ومجالسهم؛ ليبلغهم دين الإِسلام، ولم يعرف عنه أنه كتب سورة من القرآن أو آيةً منه أو حديثًا له أو أسماء الله تعالى على لوحات أو أطباق لتعلق على الجدران أو في الممرات من أجل الزينة أو التبرك، أو لتكون وسيلة للتذكير والبلاغ أو للعظة والاعتبار، ودرج على هديه في ذلك الخلفاء الراشدون وسائر الصحابة رضي الله عنهم، وتبعهم في هذا أئمة الهدى من السلف الصالح الذين شهد لهم النبي صلى الله عليه وسلم أنهم خير القرون من بعده رضي الله عنهم، فلم يكونوا يكتبون شيئًا من القرآن ولا الأحاديث النبوية الصحيحة ولا أسماء الله الحسنى على ألواح أو على أطباق أو أقمشة؛ ليعلقوها على الجدران للزينة أو التذكير والاعتبار بعد أن انتشر الإِسلام، واتسعت رقعته وعمت الثقافة الإِسلامية البلاد والأقطار، وكثر الكتاب وتيسرت وسائل كثيرة متنوعة للإِعلام، كما لم يفعلوا ذلك من قبل وهم أفهم للإِسلام ومقاصده وأحرص على نشره وإبلاغه، ولو كان ذلك مشروعًا لدلنا عليه النبي صلى الله عليه وسلم وأرشدنا إليه، ولعمل به أصحابه واستغله أئمة الهدى بعده رضي الله عنهم
وعلى هذا: فكتابة شيء من القرآن أو الأحاديث النبوية أو أسماء الله الحسنى على ألواح وأطباق أو نحوها؛ لتعلق للزينة أو التذكير أو الاعتبار، أو لتتخذ وسيلة لترويج التجارة ونفاق البضاعة وإغراء الناس بذلك ليقبلوا على شرائها، وليكون نماء المال وزيادة الأرباح عدول بالقرآن وأحاديث النبي صلى الله عليه وسلم عن المقاصد النبيلة التي يهدف إليها الإِسلام من وراء ذلك، ومخالف لهدي رسول الله صلى الله عليه وسلم وهدي الصحابة وأئمة السلف رضي الله عنهم، ومع هذا قد يعرض لها ما لا يليق من الإِهانة على مر الأيام وطول العهد عند الانتقال من منزل لآخر، أو نقلها من مكان لآخر، وحمل الجنب أو الحائض لها، أو مسها إياها عند ذلك
فعلى المسلم أن يعرف لكتاب الله تعالى منزلته، وليقدره قدره، وليجعل مقاصده نصب عينيه، وليتخذ منه ومن الأحاديث النبوية منارًا يهتدى به، وليحذر الذين يخالفون مقاصد التشريع الإِسلامي أن تصيبهم فتنة أو يصيبهم عذاب أليم. ومن آمن بالقرآن وبأسماء الله الحسنى وأحاديث النبي صلى الله عليه وسلم فليلتمس الهدى والبركة من الله بتلاوة كتابه الكريم وتدبره والتفقه فيه، ومعرفة بيانه بالإطلاع على سنَّة نبيه صلى الله عليه وسلم والتفقه فيها، ويأخذ نفسه بالعمل بذلك في عبادته ومعاملاته ليفيض الله عليه من بركاته: حسية ومعنوية، ويجزل له الأجر، ويحفظه في شؤونه وأحواله، ولا يلتمس ذلك فيما يخالف هدي القرآن وسنة النبي عليه الصلاة والسلام من تعليق ما كتب من ذلك على الجدران ونحوها، ولا يجوز التأسي بالكفرة من النصارى وغيرهم فيما يخالف شرع الله عز وجل
ولما ذكرنا فإن اللجنة الدائمة للبحوث العلمية والإِفتاء ترى عدم السماح بدخول مثل هذه الأطباق إلى هذه المملكة، كما ترى أنه لا ينبغي للمسلم إنتاج مثل هذه الأطباق من مصنعه؛ محافظةً على حرمة كتاب الله وسنة رسوله صلى الله عليه وسلم، وعلى حرمة أسمائه وصفاته عز وجل
وبالله التوفيق. وصلى الله على نبينا محمد، وآله وصحبه وسلم

فتوى رقم - 1706

(الجزء رقم : 4، الصفحة رقم: 55-60)

Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz - الشيخ عبدالعزيز بن عبدالله بن باز

Comité permanent [des savants] de l'Ifta - اللجنة الدائمة للبحوث العلمية والإفتاء

Partager cet article

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Coran - القرآن الكريم