compteur de visite

Catégories

1 novembre 2012 4 01 /11 /novembre /2012 19:07
Amener un enfant à la mosquée et le porter durant la prière

Abu Qatâdah al Ansary (qu'Allah lui pardonne) a dit:

 

"Le messager d'Allah (sallalahu alayhi wa salam) priait en tenant Umâmah bint Zaynab bint RassuliLlah.

Il la posait sur le côté quand il se prosternait et la reprenait lorsqu'il se relevait."

Rapporté par Al bukhary (516) et Muslim (543)

Dans un autre rapporté par al Bukhary (5996):

 

"Le prophète (sallalahu alayhi wa salam) sortit une fois (pour diriger la prière) avec Umâmah bint Abil-'Aas dans ses bras.

Il pria, la mettait sur le côté lorsqu'il se prosternait et la reprenait lorsqu'il se relevait."

 

separador zpse3894d3b

Les points bénéfiques de ce hadith

 

-Ce hadith prouve la permission de porter une petite fille à la mosquée et durant la prière.

 

-Le père et l'éducateur ne devrait pas être gêner de montrer ouvertement son affection pour les petits enfants dans les différents cas devant les gens, car ceci n'est pas une faiblesse dans la virilité, il s'agit plutôt d'une part importante de la virilité, ceci depuis notre meilleur exemple de véritable virilité, le Messager d'Allah (sallalahu alayhi wa salam) montrait souvent beaucoup d'affection pour les petits enfants devant les gens.

 

-Amener les petits enfants à la mosquée, et durant les prières, pourra les aider à adorer la religion d'Allah, les gens qui la pratiquent, et la place qu'il lui donne dans leur vie.

 

-Porter de petits enfants durant la prière est une autre manière de les remercier.

 

Le prophète (sallalahu alayhi wa salam) à même porter Umâmah d'une manière douce et miséricordieuse.

 

Al hâfith Ibn Hajar 'rahimahu Llah) a dit :

 

"Quand il s'inclinait ou se prosternait, il la posait sur le sol de sorte qu'elle ne tombe pas.

Après elle l'aimait tellement qu'elle ne voulait plus rester sur le sol, peut être qu'elle était triste d'être loin de lui, alors il la reprenait à nouveau." 

(Fat-hul-Bâree 10/429)

 

Le hadith souligne l'importance que la dévotion complète durant la prière n'exclue pas de faire attention à ce qui se passe autour de nous, et ceci, il n'y avait aucun véritable choc dans ce 1er lieu.

 

Le même qui a ordonné de prier avec ferveur est le même qui a tenu Umâmah durant sa prière, la posant et la reprenant avec répétition. (1)

 

Le hafith Ibn Battâl (rahimahu Llah) a dit :

 

"Il n'y avait rien dans sa manière de porter Umâmah qui contredisait la dévotion qu'il nous était ordonné d'avoir dans nos prières.

Cette action provenant de lui (sallalahu alayhi wa salam) est véritablement un grand exemple à suivre pour nous.

Nous devons modeler nos comporements selon ses actions et combien il était si miséricordieu et ceci envers tous les enfants, quelque soit leur âge." 

(Sharh Sahîh al Bukhary 9/212, abbrégé)

Sheykh 'Abdullah al Bassâm (rahimahuLlah) a dit: 

 

"Ce hadith illustre le noble comportement du Prophète (sallalahu alayhi wa salam), ses bonnes manières, et la miséricorde dont il faisait preuve aussi envers les plus jeunes que les plus âgés.

Il est notre meilleur exemple en bonnes manières, gentillesse et miséricorde dans ses affaires, et spécialement avec les efants et les personnes faibles."

(Tawdheeh al-Ahkâm 52-53, légèrement adapté)

Wa Allahu a3lam

(1) Il est aussi le 1er à avoir raccourci sa récitation lorsqu'il entendait un enfant pleurer, et il est aussi le le 1er à avoir prolongé ses prosternations pour laisser un enfant finir de jouer sur son dos ! (sallalalahu alayhi wa salam) 

 

copié de oummi.forumsactifs.com

Partager cet article

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Mosquée - appel à la prière - مسجد و الاذان