compteur de visite

Catégories

1 mars 2013 5 01 /03 /mars /2013 13:16
C'est à l'homme de prononcer l'invocation avant le rapport intime

«S’ils veulent avoir un rapport sexuel, qu’il dise :

 

بِاسْمِ اللَّهِ اللَّهُمَّ جَنِّبْنَا الشَّيْطَانَ وَجَنِّبْ الشَّيْطَانَ مَا رَزَقْتَنَا

 

Bismillahi, Allahouma jannibnâ sheytâna

wa jannib sheytâna mâ razaktanâ

 

«Au nom d’Allah, Allah éloigne de nous le diable,

et éloigne-le de ce que Tu nous accorderas (comme progéniture)».

 

A cela, il y a une utilité explicitée par le prophète (salallahu’ alayhi wasalam) dans ce hadith :

 

« Et si Allah leur accorde un enfant, le diable ne lui fera jamais aucun mal »

(Al-Bukhari).

 

Shaikh Al-‘Uthaymin explique :

 

Il apparaît de ce hadith que c’est l’homme qui doit prononcer l’invocation (et pas la femme)

 

Et ce n’est pas parce que l’homme va dire cela à chaque rapport que l’enfant ne sera pas frappé par le diable…

 

Cette invocation est une cause, et les causes peuvent être rejetées par le fait qu’on va trouver quelque chose qui empêche (la réalisation de cette invocation), car le prophète (salallahu’ alayhi wasalam) dit :

 

« Chaque enfant naît sur la fitra et ce sont ses parents qui en font un juif, un chrétien ou un adorateur du feu ».

 

La parole du prophète (salallahu’ alayhi wasalam) est véridique, mais cette invocation n’est qu’une cause qui peut être empêchée…

 

Mais s’il n’invoque pas, le diable peut faire du mal à cet enfant et peut aussi jouir de l’épouse, comme Allah dit (traduction rapprochée) :

 

« Séduis-les avec tes armées, et associe-toi à eux dans leurs biens et leurs enfants ».

 

Les savants disent :

 

« il s’associe à eux dans les enfants si l’homme ne prononce pas le nom d’Allah lorsqu’ils veulent avoir un rapport sexuel, le diable s’associe à lui et jouit de son épouse. »

 

(Sharh Al-Mumti’ : 5/368). 

 

On a interrogé shaikh Al-Albani :

 

A propos de celui qui oublie de faire cette invocation, le diable s’associe-t-il à lui dans la jouissance de son épouse ? 

 

Le shaikh a répondu :

 

Allahu ‘alam, s’il est de son habitude d’invoquer Allah, Allah peut le protéger, car il faut regarder ce qui est le plus courant.

 

Mais si ce n’est pas son habitude, le diable s’associe à lui.

 

On lui a aussi demandé :

 

Quand doit-on faire l’invocation ? Au moment de la pénétration, ou à un moment précis ?

 

Le shaikh a répondu :

 

(il prononce l’invocation) lorsqu’il veut jouir de son épouse.

 

(silsila al-huda wa nur :12b)

 

Extrait de Fiqh Az-Zawaj

copié de el-ilm.net

 

Cheikh Salih Ibn Ghânim As-Sadlân - الشيخ صالح بن غانم السدلان

Partager cet article

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Mariage - divorce - الزواج و الطلاق