compteur de visite

Catégories

1 septembre 2012 6 01 /09 /septembre /2012 10:38
Ceux qui détestent et insultent les Compagnons رضي الله عنهم

L’Imâm Al-Bukhârî - qu’Allâh lui fasse miséricorde - a dit :

 

« Toute personne ayant vue ou accompagnée le Prophète - Prière et Salut d’Allâh sur lui - est [considérée] comme l’un de ses Compagnons. »

[Son recueil authentique : livre 62, chapitre « Le mérite des Compagnons du Prophète - Prière et Salut d’Allâh sur lui - et sur ces dernier, l’Agrément d’Allâh. »]

 

Lisez attentivement ce qu’Allâh - le Très-Haut - dit à propos des nobles Compagnons (traductions rapprochées) :

 

(Alors, s’ils croient à cela même à quoi vous croyez, ils seront certainement sur la bonne voie. Et s’ils s’en détournent, ils seront certes dans le schisme ! Alors Allâh te suffira contre eux. Il est l’Audient, l’Omniscient.) (2/137)

 

(Vous êtes la meilleure communauté, qu’on ait fait surgir pour les hommes. Vous ordonnez le convenable, interdisez le blâmable et croyez à Allâh. Si les gens du Livre croyaient, ce serait meilleur pour eux, il y en a qui ont la foi, mais la plupart d’entre eux sont des pervers.) (3/110)

 

(Les tout premiers [croyants] parmi les Emigrés (Mecquois) et les Auxiliaires (Médinois) et ceux qui les ont suivis dans un beau comportement, Allâh les agrée, et ils L’agréent. Il a préparé pour eux des Jardins sous lesquels coulent les ruisseaux, et ils y demeureront éternellement. Voilà l’énorme succès !) (9/100)

 

(Il est, parmi les croyants, des hommes qui ont été sincères dans leur engagement envers Allâh. Certains d’entre eux ont atteint leur fin, et d’autres attendent encore ; et ils n’ont varié aucunement (dans leur engagement) ;) (33 /23)

 

(Allâh a très certainement agréé les croyants quand ils t’ont prêté le serment d’allégeance sous l’arbre (à Hudaybîyyah près de la Mecque). Il a su ce qu’il y avait dans leurs cœurs, et a fait descendre sur eux la quiétude, et Il les a récompensés par une victoire proche.) (48/18)

 

(Muhammad est le Messager d’Allâh. Et ceux qui sont avec lui sont durs envers les mécréants, miséricordieux entre eux. Tu les vois inclinés, prosternés, recherchant d’Allâh grâce et agrément. Leurs visages sont marqués par la trace laissée par la prosternation. Telle est leur image dans la Thora. Et l’image que l’on donne d’eux dans l’Evangile est celle d’une semence qui sort sa pousse, puis se raffermit, s’épaissit, et ensuite se dresse sur sa tige, à l’émerveillement des semeurs. [Allâh] par eux [les croyants] remplit de dépit les mécréants. Allâh promet à ceux d’entre eux qui croient et font de bonnes œuvres, un pardon et une énorme récompense.) (48/29)

 

([Il appartient aussi (le butin)] aux émigrés besogneux (réfugiés Mecquois) qui ont été expulsés de leurs demeures et de leurs biens, tandis qu’ils recherchaient une grâce et un agrément d’Allâh, et qu’ils portaient secours à [la cause d’] Allâh et à Son Messager. Ceux-là sont les véridiques. 8 Il [appartient également] à ceux qui, avant eux, se sont installés dans le pays (Médine) et dans la foi, qui aiment ceux qui émigrent vers eux, et ne ressentent dans leurs cœurs aucune envie pour ce que [ces immigrés] ont reçu, et qui [les] préfèrent à eux-mêmes, même s’il y a pénurie chez eux. Quiconque se prémunit contre sa propre avarice, ceux-là sont ceux qui réussissent. 9 Et [il appartient également] à ceux qui sont venus après eux en disant : « Seigneur, pardonne-nous, ainsi qu’à nos frères qui nous ont précédés dans la foi ; et ne mets dans nos cœurs aucune rancœur pour ceux qui ont cru. Seigneur, Tu es Compatissant et Très Miséricordieux ».) (59/8-10)

 

fdg

Abû Bakr

 

-  Il était lié au Messager d’Allâh - Prière et Salut d’Allâh sur lui - car sa fille ‘Âichah était marié à lui (Muslim : 4399).

 

- Parmi les hommes, il est le premier que le Messager - Prière et Salut d’Allâh sur lui - aimait : il éprouvait du respect à son égard et l’affectionnait beaucoup (Muslim : 4396).

 

- Il est la personne de confiance vis-à-vis du Messager - Prière et Salut d’Allâh sur lui - au point qu’il avait conseillé une femme - qui lui posait des questions - de retourner à Abû Bakr s’il mourrait (Musim : 4398).

 

- Il est le premier Calife de l’Islâm : Allâh puis le Messager d’Allâh prière et salut et les croyants le voulaient ainsi (Muslim : 4399).

 

- Il était le plus informé sur le Messager - Prière et Salut d’Allâh sur lui - et le comprenait ce que les gens ne saisissaient pas (Muslim : 2382).

 

- Il a offert son amitié et sa fortune au service du Messager d’Allâh - Prière et Salut d’Allâh sur lui - (Muslim : 2382).

 

- Sur ordre du Messager - Prière et Salut d’Allâh sur lui - toutes les portes des demeures donnant dans la mosquée furent fermées hormis celle d’Abû Bakr (Muslim : 2382).

 

- Les Compagnons plaçaient son mérite après celui de l’Envoyé - Prière et Salut d’Allâh sur lui - (Al-Bukhârî : 3655).

 

- Le Messager d’Allâh - Prière et Salut d’Allâh sur lui - l’a appelé « sâhibî » ; mon Compagnon (Al-Bukhârî : 3661).

 

- Il a été le premier homme libre à croire sans douter à la prophétie du Messager - Prière et Salut d’Allâh sur lui - d’où son surnom : « as-siddîq » ; le véridique (Al-Bukhârî : 3661, 3363, 3674 et 3855).

 

- Le Messager d’Allâh a sollicité le pardon d’Allâh pour lui. Il a sur lui l’Indulgence divine (Al-Bukhârî : 3661, 3664).

 

- Le Messager d’Allâh a espéré que dans l’Au-delà, il soit appelé par les huit portes du Paradis ! (Al-Bukhârî : 3666).

 

- Il a éclairé et rappelé à ‘Umar ainsi qu’aux gens le jour du décès du Messager les versets (39/30 et 3/144).

 

- Il a défendu par sa propre personne, le Messager d’Allâh qui était entrain d’être étranglé par un polythéiste (Al-Bukhârî : 3678).

 

- Il eu l’honneur de diriger la prière lors de la maladie du Prophète - Prière et Salut d’Allâh sur lui - (Al-Bukhârî : 4448).

 

- Allâh glorifié soit-Il l’a mentionné en compagnie du Prophète - Prière et Salut d’Allâh sur lui - caché dans la grotte sous Sa protection (Muslim : 4389).

 

- Il a embrassé le Prophète - Prière et Salut d’Allâh sur lui - après sa mort (Al-Bukhârî : 4452, 4455).

 

fdg

‘Umar

 

- Il est lié au Messager prière et salut car sa fille Hafsah était l’une des femmes du Messager - Prière et Salut d’Allâh sur lui -.

 

- ‘Âichah voulant être inhumée dans sa demeure à côté de son mari ; l’Envoyé d’Allâh - Prière et Salut d’Allâh sur lui - et son père Abû Bakr, elle préféra laisser sa place à ‘Umar ! (Al-Bukhârî : 3674, 3700).

 

- Il avait une grande place auprès de l’Envoyé d’Allâh - Prière et Salut d’Allâh sur lui -, il lui tenait énormément compagnie (Muslim n° 4402).

 

- Le Messager - Prière et Salut d’Allâh sur lui - faisait des songes et il y voyait souvent ‘Umar (Muslim : 4404, 4408).

 

- Le Messager - Prière et Salut d’Allâh sur lui - lui-même a attesté de l’érudition de ‘Umar (Muslim : 4404).

 

- Son entrée au Paradis est garanti et lui sera octroyé un palais (Muslim : 4408).

 

- Il aimait le Messager d’Allâh et le vénérait au point d’en pleurer (Muslim : 4409).

 

- Il était fort, imposant et révéré au point que les gens se dérober de lui ainsi que les démons sur sa route ! (Muslim : 4410 et Al-Bukhârî : 3682).

 

- Il a été inspiré par Allâh glorifié soit-Il sur trois points (le maqâm d’Ibrâhîm, le hidjâb et les prisonniers de Badr) (Muslim : 2399 et Al-Bukhârî : 3689).

 

- Depuis sa conversion à l’Islâm, sa considération n’a cessé de croître dans les cœurs des gens (Al-Bukhârî : 3684).

 

- Le Prophète - Prière et Salut d’Allâh sur lui -, lui a annoncé qu’il allait mourir martyre (Al-Bukhârî : 3686).

 

- Après la mort du Prophète - Prière et Salut d’Allâh sur lui -, sa générosité et son vigueur augmentaient de plus en plus (Al-Bukhârî : 3687).

 

- Il a accomplis certaines actions qu’aucun autre n’a pu faire (Al-Bukhârî : 3688).

 

- C’était quelqu’un de très religieux et attaché fermement à l’Islâm (Al-Bukhârî : 3691).

 

- Le Messager d’Allâh - Prière et Salut d’Allâh sur lui - et Abû Bakr sont morts satisfaits de ‘Umar (Al-Bukhârî : 3691).

 

- Il craignait énormément le châtiment d’Allâh (Al-Bukhârî : 3693).

 

fdg

‘Uthmân

 

- Il était le gendre du Messager - Prière et Salut d’Allâh sur lui -. Il était surnommé « dhû-nnurayn » : l’homme au deux lumières car il a épousé deux filles du Messager dans sa vie.

 

- Le Messager - Prière et Salut d’Allâh sur lui -, lui a annoncé l’entrée au Paradis (Muslim : 4416).

 

- Il l’a informé qu’il mourra martyre ! (Al-Bukhârî : 3675).

 

- Les anges éprouvaient de la pudeur envers lui ! (Muslim : 4414 et Ahmad 24060).

 

- Alors que le Messager d’Allâh - Prière et Salut d’Allâh sur lui - avait ses jambes découvertes dans un verger, il les couvrit à l’entrée de ‘Uthmân par pudeur à son égard ! (Al-Bukhârî : 3695).

 

- Il a creusé le puit de « rûmah » et équipé l’armé de « ‘usrah » ; il aura donc le Paradis pour demeure ! (Al-Bukhârî : 3695).

 

- Il a accomplit les deux hégires : celle de la Mecque vers Médine et celle de l’Abyssinie (Al-Bukhârî : 3696).

 

- Les gens ont reconnus ses mérites (Al-Bukhârî : 3696).

 

- Il a été désigné troisième calife de l’Islâm après Abû Bakr et ‘Umar (Al-Bukhârî : 3696).

 

- Après Abû Bakr et ‘Umar il était le préférait des musulmans (Al-Bukhârî : 3697).

 

- Lors du Pacte d’Allégeance de « ridwân » sous l’arbre, ‘Uthmân été absent, le Prophète - Prière et Salut d’Allâh sur lui - leva sa main droite et frappa l’autre à la place de ce dernier (Al-Bukhârî : 3698).

 

- Les grandes qualités de ‘Uthmân ont été vantés par Ibnu ‘Umar (Al-Bukhârî : 3704).

 

fdg

‘Alî

 

- Il est lié par deux fois au Messager d’Allâh - Prière et Salut d’Allâh sur lui - : premièrement c’était son cousin paternel et deuxièmement il était son gendre car il avait épousé sa fille Fâtimah Az-Zahrah (Al-Bukhârî : 3729).

 

- Le Prophète - Prière et Salut d’Allâh sur lui - a affirmé son lien avec ‘Alî (Al-Bukhârî : au-dessus du 3701).

 

- Le Messager d’Allâh - Prière et Salut d’Allâh sur lui - est mort satisfait de lui (Al-Bukhârî : au-dessus du 3701).

 

- Le Messager d’Allâh - Prière et Salut d’Allâh sur lui - le considérait beaucoup au point qu’il le compara au Prophète Hârûn sur lui la paix vis-à-vis du Prophète Mûsâ sur lui la paix ! (Muslim : 4418).

 

- Il a eu l’honneur d’être aimé par Allâh et Son Messager ! (Muslim : 4424).

 

- Il a eu le privilège d’être le porteur de l’étendard des musulmans lors de l’expédition de Khaybar (Muslim : 4424).

 

- Le Prophète - Prière et Salut d’Allâh sur lui - le surnomma « abû turâb » ; le père de la terre, poussière et c’était son surnom préférait (Voir la raison : Al-Bukhârî : 3703).

 

- Il était soucieux de mourir comme ses prédécesseurs ; Abû Bakr, ‘Umar et ‘Uthmân (Al-Bukhârî : 3707).

 

- Concernant ces quatre grands Compagnons, ils sont les premiers Califes de l’Islâm.

 

A ce sujet l’Envoyé d’Allâh - Prière et Salut d’Allâh sur lui - dit :

 

« Je vous somme de craindre Allâh ainsi que d’écouter et obéir [au gouverneur] même si ce dernier est un esclave abyssin. Vous verrez après moi de grandes divergences ; alors attachez-vous à ma Sunnah et à la sunnah des Califes bien-guidés (Abû Bakr, ‘Umar, ‘Uthmân et ‘Alî) : mordez-y à pleine à l’aide de vos incisives et prenez garde aux nouveautés [dans la Religion] car toute innovation est un égarement. »

(Ibn Mâdjah authentifié par Al-Albânî - qu’Allâh lui fasse miséricorde - dans le « sahîh » d’Ibn Mâdjah : 42)

 

fdg

‘Âichah qui est détestée et insultée par les rafidites

 

- Elle a été marié au Messager d’Allâh - Prière et Salut d’Allâh sur lui - par Allâh glorifié soit-Il par l’intermédiaire d’un songe (Muslim : 4468).

 

- Lorsque un compagnon voulait offrir un cadeau à l’Envoyé d’Allâh - Prière et Salut d’Allâh sur lui -, il attendait qu’il soit chez ‘Âichah pour le lui offrir car il savait qu’il l’aimait beaucoup (Muslim : 4471).

 

- Alors qu’il restait peu de temps à vivre à notre bien-aimé - Prière et Salut d’Allâh sur lui -, il désirait ardemment l’arrivé du jour pour être en compagnie de ‘Âichah (Muslim : 4473).

 

- Le Messager d’Allâh - Prière et Salut d’Allâh sur lui - à rendu sa noble âme dans le giron de ‘Âichah (Al-Bukhârî : 4446).

 

- La dernière chose que le Messager d’Allâh - Prière et Salut d’Allâh sur lui - a goûté était la salive de ‘Âichah qui lui avait ramollis un morceau de siwak (Al-Bukhârî : 4449, 4450).

 

- Elle a reçu le salut de Djibrîl - Salut d’Allâh sur lui - par l’intermédiaire du Prophète - Prière et Salut d’Allâh sur lui - (Muslim : 4479).

 

- Le Prophète a confirmé sa supériorité sur les autres femmes hormis Maryam la fille de ‘Imrân et Âsiyah qui elles, ont atteintes la perfection (Muslim : 4478 et Al-Bukhârî : 3769).

 

- Lors de l’affaire du « ifk » ; la calomnie, à son encontre, Allâh l’a innocenté dans Son Livre ! (Muslim : 4974).

 

- Elle a été l’occasion de la prescription du « tayammum » ; ablution sèche (Al-Bukhârî : 3672).

 

- Elle sera la femme de l’Envoyé prière et salut dans l’Au-delà (Al-Bukhârî : 3772).

 

fdg

Sur les Ansâr ou Auxiliaires

(habitants de Médine qui ont accueillis les Mecquois persécutés lors de l’Hégire)

 

- C’est Allâh qui leur a donné cette appellation (Al-Bukhârî : 3776).

 

- Pour s’attirer l’amour d’Allâh glorifié soit-il il faut aimer les Ansar car cela est obligatoire et fait partie de la croyance. Tandis que celui qui les haït est un hypocrite et s’appâtera la haine d’Allâh (Al-Bukhârî : 3783, 3784).

 

- Ils ont offert l’asile et leur soutient au Prophète - Prière et Salut d’Allâh sur lui - et aux Emigrés Mecquois persécutés (Al-Bukhârî : 3779).

 

- Ils ont partagés leurs biens avec les émigrés Mecquois ! (Al-Bukhârî : 3782).

 

- Le Prophète - Prière et Salut d’Allâh sur lui -, si ce n’était l’Hégire, il aurait souhaité être un Ansârî ! (Al-Bukhârî : 3779).

 

- Le Messager d’Allâh - Prière et Salut d’Allâh sur lui - leur prouve sa confiance (Al-Bukhârî : 3779).

 

- L’Envoyé - Prière et Salut d’Allâh sur lui - a invoqué Allâh en faveur des Ansâr, de leur fils et petits-fils ; le Pardon d’Allâh (Muslim : 4561).

 

- Ils étaient les plus chers des êtres pour le Messager - Prière et Salut d’Allâh sur lui - (Muslim : 4564).

 

- Il leur a exprimé et manifesté directement son amour (Muslim : 2508).

 

- Le Messager d’Allâh - Prière et Salut d’Allâh sur lui - les a considéré comme ses Compagnons intimes et confidents (Muslim : 4565).

 

- Il nous a ordonné d’estimer ceux qui font le bien et de pardonner à ceux qui font du mal ! (Muslim : 4565).

 

- Après avoir vu le dévouement des Ansâr à l’égard du Messager - Prière et Salut d’Allâh sur lui -, un Compagnon a juré de toujours les servir ! (Muslim : 4570).

 

- Le Prophète - Prière et Salut d’Allâh sur lui - a invoqué Allâh glorifié soit-il afin que ceux qui suivent les Ansâr soit considérés parmi eux (Al-Bukhârî : 3787).

 

- Le Prophète leur a enjoint la patience jusqu’à ce qu’ils puissent le retrouver près du « hawd » ; le bassin dans l’Au-delà (Al-Bukhârî : 3792).

 

fdg

sur les Muhâdjirîn

 

- Ils sont les musulmans habitants de la Mecque forcés à la quitter à cause des persécutions. Ils ont une place grandiose auprès d’Allâh glorifié soit-Il car ils ont laissé derrière eux tout leur bien et ont émigré pour le visage d’Allâh !

 

- Le Messager d’Allâh - Prière et Salut d’Allâh sur lui - invoqua Allâh glorifé soit-Il afin qu’Il leur accorde le bien, le pardon et Son honneur (Al-Bukhârî : 3795, 3796 et 3797).

 

- Il y a d’autres mérites sur ces différents hommes et femmes qui ont tout sacrifiés. Veuillez consulter le recueil authentique de Bukhârî : livre 63, chapitre : « L’expatriation (hidjrah) du Prophète - Prière et Salut d’Allâh sur lui - et de ses Compagnons vers Médine. »

 

fdg

En général sur tous les Compagnons

 

- Il sont les meilleurs des hommes sur la terre (après les Prophètes) de même ceux qui viennent après et ceux venant après ces derniers (Al-Bukhârî : 3651 et Muslim : 2532).

 

- Les Compagnons sont une sûreté pour la Communauté musulmane (Muslim : 2531).

 

- Allâh a accordé la victoire aux premières troupes musulmanes par la présence en leur sein, d’un compagnon, d’un tabî’î ou d’un tâbi’ at-tâbi’în ! (Muslim : 2532).

 

- Ils sont la cause de l’expansion de l’Islâm sur la surface de terre. A part eux ; qui nous aurait transmis la saine Compréhension, le Coran et la Sunnah de Son Messager - Prière et Salut d’Allâh sur lui - ?

 

- Il est prohibé de les insulter… D’après Abî Sa'îd - l’Agrément d’Allâh sur lui - : « … L’Envoyé d’Allâh - Prière et Salut d’Allâh sur lui - dit :

 

« N’injuriez aucun de mes Compagnons, car si l’un de vous dépense [en aumône] une somme égale à un monceau d’or du volume du mont Uhud n’atteindra pas [le même mérite que] celui d’entre eux qui a donné un mudd ou même la moitié d'un mudd. » »

(Muslim : 4611)

 

Il est aussi à préciser qu’il existe aussi des mérites particuliers sur les Compagnons.

 

Pour cela, nous vous invitons à consulter les recueils de ahâdîth authentiques comme celui d’Al-Bukhârî et de Muslim.

 

Voici la croyance (‘aqîdah) des gens de la Sunnah et du Consensus (ahlu as-sunnati wa al-djamâ’ah) à l’égard des nobles Compagnons : ce qui est mentionné dans le Livre d’Allâh et la Sunnah purifiée de Son Envoyé - Prière et Salut d’Allâh sur lui -.

 

Comment après ces preuves irréfutables, claires… peut-on s’imaginer qu’il existe des gens s’apparentant à l’Islâm qui insultent, maudissent et haïssent de tout leur cœur les Compagnons…

 

Ces gens, existent bien et ce sont les « rafidites » (ar-râfidah) qui sont une grande partie des chiites.

 

Ils sont majoritaire en Iran , nombreux en Irak, Bahreïn, Koweït et au Liban où ils se surnomment là-bas à tort : « hizbu-llâh » (Le parti d’Allâh) ; ils représentent 10 % par rapport au reste de la Communauté musulmane.

 

copié de mukhlisun.com

Partager cet article

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Compagnons et tabi'un - صحابة و التابعون