compteur de visite

Catégories

10 octobre 2015 6 10 /10 /octobre /2015 10:13
Comment unifier la communauté ? (audio-vidéo)

 

Quant à ceux qui se désavouent de la ’Aqīdah et du Tawhid [en disant] : «Ce sont des termes qui n’ont pas de preuves, ils n’ont pas à utiliser ces termes», ce sont des causes de scepticisme [vers les questions de 'Aqīdah et Tawhid],  ils veulent déraciner cette Aqīdah, alors ils viennent avec ces mots.

 

Ils disent: «Ce n’est pas présent dans le Qur’an ou la Sunna : «Tawhid» et «’Aqīdah…»».

 

Ce sont des significations, ce sont les significations de ce qui est venu dans le Qur’an et la Sunna.

 

Mais ils veulent provoquer du scepticisme à l’égard des questions de ‘Aqīdah, afin de ne pas faire de distinctions entre les groupes et ceux qui sont droits.

 

C’est leur intention.

 

Et afin de ne pas réfuter les gens du mensonge (groupes égarés).

 

C’est leur but.

 

C’est l’intention de leurs «savants».

 

Quant à leur barbarie et agitations, qui prennent [leur savoir] dans les ordures - le dépotoir de pensée - ils répètent ces mots. Comme ce qui a été écrit dans certains journaux et livres.

 

Ils ne devraient même pas être appelés livres, [ils devraient être] appelés poubelles, mais ce sont eux qui les ont appelé livres.

 

Donc, il n’est pas permis de se tourner vers ces suspicions.

 

Et ceci [se préoccuper des questions de 'Aqīdah et Tawhid] est quelque chose qui est devenue courante dans la oumma, et ils lui ont donné une grande préoccupation, de façon à distinguer entre la vérité et le mensonge, et entre la guidée et l’égarement.

 

Et ils [les gens] de déviation en ont l’intention [désavouer de la 'Aqīdah & du Tawhid], et de mélanger les gens, de sorte qu’il n’y ait pas de différenciation entre un athée et un hérétique et une personne droite et un innovateur…

 

Tout le monde sous le nom de l’Islam.

 

Ils disent : «Afin que les musulmans deviennent unis. »

 

Les musulmans ne peuvent pas être réunis si ce n’est avec une croyance (‘Aqīdah) correcte.

 

Ils ne peuvent pas être réunis si ce n’est avec une croyance (‘Aqīdah) correcte - la même que celle qui a uni  les Sahābah après avoir été désunis.

 

وَاذْكُرُواْ نِعْمَةَ اللّهِ عَلَيْكُمْ إِذْ كُنتُمْ أَعْدَاء فَأَلَّفَ بَيْنَ قُلُوبِكُمْ

 

sens approximatif du verset :

 

«et rappelez-vous le bienfait d’Allah sur vous : lorsque vous étiez ennemis, c’est Lui qui réconcilia vos coeurs.» Al-’Imran, v.103

 

Alors qu’est-ce qui a uni les Sahābah après la division et de conflit si ce n’est cette ’Aqīdah qui est avec nous et qui est : «Nul n’est digne d’être adoré [en vérité], sauf Allah [seul], et que Mohammed est Son Messager »

 

Et rien ne peut unir les gens, sauf la bonne ’Aqīdah, mais s’ils diffèrent dans la ’Aqīdah,  ils ne peuvent donc pas être unis, jamais, Na’am.

 

Il y a des divergences dans le fiqh (jurisprudence), les questions de fiqh, alors cela ne nuit pas et ne provoque pas de séparation et de haine, car il s’agit d’une divergence permise (ijtihad).

 

Mais diverger dans la ’Aqīdah, ce n’est pas permis et ceux qui sont différents ne peuvent jamais être unis, ceux qui diffèrent dans la ’Aqīdah ne peut jamais être unis, peu importe combien ils essaient, parce qu’ils veulent joindre des opposés.

 

Et on ne peut jamais joindre entre les opposés et les contradictions.

 

S’ils veulent l’unité des musulmans alors c’est à eux de fixer leur ’Aqīdah en premier.

 

La ‘Aqīdah que les Messagers, du premier d’entre eux au dernier, ont été préoccupés et ont débuté avec.

 

C’est à eux de se singulariser sur cette Aqīdah .

 

S’ils suivent cette ‘Aqīdah alors la Oumma sera unie, s’ils sont véridiques et sérieux [pour unir la oumma].

 

Mais ils se moquent de ceux qui parlent de ’Aqīdah et qui appellent à la [bonne] ‘Aqīdah.

 

Ils disent : «il fait le takfir (excommunion) du peuple»«il veut séparer les musulmans », et tout ce qu’ils disent.

 

Nous leur disons donc : «Alors allez-y, unissez les musulmans avec ce que vous dites.»

 

Vous ne serez jamais en mesure d’y parvenir.  

 

Mais si la ‘Aqīdah est une, alors ils s’uniront facilement.

 

هُوَ الَّذِيَ أَيَّدَكَ بِنَصْرِهِ وَبِالْمُؤْمِنِينَ♦وَأَلَّفَ بَيْنَ قُلُوبِهِمْ لَوْ أَنفَقْتَ مَا فِي الأَرْضِ جَمِيعاً مَّا أَلَّفَتْ بَيْنَ قُلُوبِهِمْ وَلَـكِنَّ اللّهَ أَلَّفَ بَيْنَهُمْ إِنَّهُ عَزِيزٌ حَكِيمٌ

 

sens approximatif du verset :

 

«C’est Lui qui t’a soutenu par Son secours, ainsi que par (l’assistance) des croyants. Il a uni leurs coeurs (par la foi). Aurais-tu dépensé tout ce qui est sur terre, tu n’aurais pu unir leurs coeurs; mais c’est Allah qui les a unis, car Il est Puissant et Sage.» Al-Anfal, v.62-63

 

وَاذْكُرُواْ نِعْمَةَ اللّهِ عَلَيْكُمْ إِذْ كُنتُمْ أَعْدَاء فَأَلَّفَ بَيْنَ قُلُوبِكُمْ فَأَصْبَحْتُم بِنِعْمَتِهِ إِخْوَانًا وَكُنتُمْ عَلَىَ شَفَا حُفْرَةٍ مِّنَ النَّارِ فَأَنقَذَكُم مِّنْهَ ا كَذَلِكَ يُبَيِّنُ اللّهُ لَكُمْ آيَاتِهِ لَعَلَّكُمْ تَهْتَدُونَ

 

sens approximatif du verset :

 

«et rappelez-vous le bienfait d’Allah sur vous : lorsque vous étiez ennemis, c’est Lui qui réconcilia vos coeurs. Puis, par Son bienfait, vous êtes devenus frères. Et alors que vous étiez au bord d’un abîme de Feu, c’est Lui qui vous en a sauvés. Ainsi, Allah vous montre Ses signes afin que vous soyez bien guidés.» Al-’Imran, v.103

 

Ainsi, rien ne va unir les gens, sauf une bonne ’Aqīdah auquel les Messagers sont venus avec, du premier d’entre eux au dernier, Muhammad.

 

وَمَا أَرْسَلْنَا مِن قَبْلِكَ مِن رَّسُولٍ إِلَّا نُوحِي إِلَيْهِ أَنَّهُ لَا إِلَهَ إِلَّا أَنَا فَاعْبُدُونِ

 

sens approximatif du verset :

 

«Et Nous n’avons envoyé avant toi aucun Messager à qui Nous n’ayons révélé : «Point de divinité en dehors de Moi. Adorez-Moi donc».» Al-Anbiya, v.25

 

وَإِنَّ هَذِهِ أُمَّتُكُمْ أُمَّةً وَاحِدَةً وَأَنَا رَبُّكُمْ فَاتَّقُونِ

 

sens approximatif du verset :

 

«Cette communauté, la vôtre, est une seule communauté, tandis que Je suis votre Seigneur. Craignez-Moi donc,.» Al-Muminin, v.52

 

Et dans l’autre verset :

 

إِنَّ هَذِهِ أُمَّتُكُمْ أُمَّةً وَاحِدَةً وَأَنَا رَبُّكُمْ فَاعْبُدُونِ

 

sens approximatif du verset :

 

«Certes, cette communauté qui est la vôtre est une communauté unique, et Je suis votre Seigneur. Adorez-Moi donc.» Al-Anbiya, v.92

 

Ils ne veulent pas s’unir, si ce n’est pour adorer Allah seul.  

 

Et Il est Allah سبحانه و تعالى, parce qu’il est le véritable Seigneur et tout ce qui est en dehors de Lui est le faux,

 

ذَلِكَ بِأَنَّ اللَّهَ هُوَ الْحَقُّ وَأَنَّ مَا يَدْعُونَ مِن دُونِهِ هُوَ الْبَاطِلُ وَأَنَّ اللَّهَ هُوَ الْعَلِيُّ الْكَبِيرُ

 

sens approximatif du verset :

 

«C’est ainsi qu’Allah est Lui le Vrai, alors que ce qu’ils invoquent en dehors de Lui est le faux; c’est Allah qui est le Sublime, le Grand.» Al-hajj, v.62

 

Alors là, c’est l’unité des musulmans, s’ils sont véridiques.  

 

Laissez-les corriger leur ‘Aqīdah et se débarrasser de ce qui en est étranger, de la manière dont Muhammad صلى الله عليه و سلم est venu avec.

 

Puis, les Musulmans seront unis sur cela.

 

Et c’est ce que les Salafs, tels que Al-Barbahari et d’autres, auteurs de ces « rassail » (écrits) et livres qui clarifient la ‘Aqidah correcte. Lorsque apparurent les fitan (discordes), divisions et égarements, ils ont écrit ces croyances pour expliquer la Sunna que le Messager d’Allah صلى الله عليه و سلم et ses compagnons et les meilleures générations (qouroun moufaddal) étaient sur.

 

Celui qui la suit est sauvé et celui qui s’en écarte est voué à la perte.

 

Celui dont le Messager صلى الله عليه و سلم a dit à propos:

 

«Je vous ai laissé sur une voie claire (blanche) de nuit comme de jour. » 

 

و الله جل وعلا

 

الْيَوْمَ أَكْمَلْتُ لَكُمْ دِينَكُمْ وَأَتْمَمْتُ عَلَيْكُمْ نِعْمَتِي وَرَضِيتُ لَكُمُ الإِسْلاَمَ دِينًا

 

sens approximatif du verset :

 

«Aujourd’hui, J’ai parachevé pour vous votre religion, et accompli sur vous Mon bienfait. Et J’agrée l’Islam comme religion pour vous.» Al-Maidah, v.3

 

C’est sur ceci que nous devons être unis.

 

Mais de dire : «coopérons sur ce que l’on est d’accord et nous nous excusons sur ce que nous sommes en désaccord» alors c’est impossible si la ‘Aqīdah est différente.

 

Mais si la divergence est dans le fiqh, dans les questions de fiqh, cela pourrait être possible, bien que ce qui est obligatoire est de suivre la preuve.

 

Même en matière de fiqh, il est obligatoire de suivre les preuves. 

 

فَإِن تَنَازَعْتُمْ فِي شَيْءٍ فَرُدُّوهُ إِلَى اللّهِ وَالرَّسُولِ إِن كُنتُمْ تُؤْمِنُونَ بِاللّهِ وَالْيَوْمِ الآخِرِ

 

sens approximatif du verset :

 

«Puis, si vous vous disputez en quoi que ce soit, renvoyez-là à Allah et au Messager, si vous croyez en Allah et au Jour dernier.»  An-Nissa, v.59

 

Mais dans une affaire de fiqh, où il est possible [qu'il ait divergence], cela n’entraîne pas de division entre les musulmans.

 

Par conséquent, parmi Ahl Sunna il y a le Hanafi, le Maliki et parmi eux le Shafi’i et le Hanbali et ils ne divergent pas, et toutes les louanges sont à Allah.

 

Et ils ne se divisent pas. Parce que ce sont des efforts relatifs au fiqh, qui sont fondés à partir des preuves.

 

Contrairement à la ’Aqīdah, leur ’Aqīdah est une.  

 

Les Hanbalis, Malikis, Shafi’i et  Hanafis, leur Aqīdah est une.  

 

Malgré qu’il y ait parmi leurs disciples ceux qui les ont opposés (c’est à dire les Imâms) dans la ’Aqīdah.

 

Ceci est présent chez les Hanbalis et parmi les Hanafis, Shafi’i et Malikis.

 

[Il ya ceux d'entre eux] qui se sont opposés aux Imams dans leur ‘Aqīdah.

 

Il ne leur est attribué (cette nomination) que dans le fiqh,  mais dans ’Aqīdah, ils s’opposent à eux.

 

Donc, ils ne sont pas considérés comme de [véritables] disciples des imams, parce qu’ils les ont suivis sur quelque chose, mais en opposition à quelque chose de plus important.

 

Ils s’y sont opposés sur quelque chose de plus important.

 

Donc, nous ne les considérons pas comme étant des disciples des imams alors qu’ils s’opposent à eux dans la ’Aqīdah.

 

Donc, c’est ce qui a fait que les savants tels que Al-Barbahari et d’autres nous ont mis à disposition la voie correcte qui est tirée du Livre d’Allah et la Sunna de Son Messager et la guidée des pieux predecesseurs, afin que les Musulmans la suive.

 

Et ceci fait partie du bon conseil envers Allah, Son Messager, Son livre, les Imams et l’ensemble des musulmans.

 

Mais si cette affaire était caché, et n’aurait pas été clarifiée, et que ces livres n’auraient pas été écrits, beaucoup de gens se seraient égarés.

 

Mais ces livres, et toutes les louanges sont à Allah, sont des bienfaits venant d’Allah تعالى.

 

Et une preuve sur sa création, afin que ce qui doit vivre vivra, et détruit ce qui doit être détruit, par des preuves claires.

 

Na’am.

 

Extrait d’un cours donné par le cheikh, explication de sharh as Sunna de l’imam al Barbahari رحمه الله.

Traduit par minhaj sunna

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Partager cet article

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Communauté musulmane - أُمَّة