compteur de visite

Catégories

1 septembre 2014 1 01 /09 /septembre /2014 00:48
Est-il permis de tester les gens par les machaikh ou leur croyance ? (audio)

 

La question :

 

Est-il permis de tester les gens par les machaikh ou leur croyance ?

 

Réponse :

 

Cette question est très délicate et les gens ont trois opinions à ce sujet : 

 

-La première est l’interdiction absolue de tester les gens.

 

-La deuxième est l’appel à tester les gens de manière générale.

 

-Et la troisième est détaillée : on teste l’individu sur lequel on a un doute ou un soupçon, ou celui que l’on veut marier à une femme, si sa famille ne le connaît pas, ils vont alors le tester.

Sauf s’il vient avec quelqu’un qui le recommande et témoigne qu’il est apte en terme de religion et de comportement. 

 

Il a certes été authentifié des imams des pieux prédécesseurs, qu’en période de trouble, ils testaient ceux qui venaient à eux en provenance des différentes contrées.

 

Ils ont dit :

 

«Testez les gens de Médine par Malik Ibn Anas, les gens d’Egypte par Al-Layth Ibn Sa’d, les gens du Cham par Al- Awza’i, les gens de Koufa par Sofiane et les gens d’Al-Mawsoul par Al Mou’afa Ibn ‘Imran.»

 

Ainsi, si les Imams voyaient que ceux qui venaient à eux aimaient leurs savants et les mentionnaient en bien, alors ils les rapprochaient d’eux et les honoraient.

 

Et s’ils les voyaient dénigrer leurs savants, les injurier et les insulter, alors ils les éloignaient et ne leurs permettaient pas d’être présents dans leurs assises. 

 

Et la preuve quant à tester celui dont on ignore la situation afin de savoir s’il convient pour ce que l’on attend de lui, est le hadith rapporté par Muslim, d’après Mou’awiya Ibn Al-Hakam As-Soulami, qu’Allah l’agrée, qui a giflé une de ses servantes au visage car le loup avait pris un mouton, il s’est donc énervé contre elle.

 

Il est ensuite allé voir le Messager d’Allah (صلى الله عليه و سلم) et l’a informé de ce qui s’était passé.

Il a lors vu le visage du Prophète (صلى الله عليه و سلم) changer et a vu la répulsion sur son visage de ce qu’il avait fait à sa servante. 

Il a alors dit :

« Ô Messager d’Allah, j’ai une esclave, ne devrais-je pas l’affranchir ? ».

Le Messager d’Allah (صلى الله عليه و سلم) a dit : « Amènes-la moi afin que je voie si elle est croyante. ».

Il l’a donc amenée au Messager d’Allah (صلى الله عليه و سلم).

Le Prophète (صلى الله عليه و سلم) lui a alors dit : « où est Allah ? ».

Elle répondit : « Au dessus des cieux. ».

Il lui a dit : « Qui suis-je ? ».

Elle répondit : « Tu es le Messager d’Allah. ».

Il a alors dit : « Affranchis-là car elle est certes croyante. ». 

 

Nous voyons donc que le Messager d’Allah (صلى الله عليه و سلم) l’a éprouvée et testée afin de savoir qu’elle était croyante. Il a ensuite ordonné à son maître de l’affranchir.

 

De la même manière, tout individu dont la situation est ignorée, est éprouvé afin de le connaître et de savoir s’il convient ou non pour ce qui est attendu de lui.

 

traduit par forum.daralhadith-sh.com
 

Cheikh Oubeyd Bin Abdoullah Bin Souleymane Al-Djabiri - الشيخ عبيد بن عبد الله الجابري

Partager cet article

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Méthodologie - المنهجية