compteur de visite

Catégories

25 octobre 2008 6 25 /10 /octobre /2008 14:24
Faux propos : «Ne déclare pas les gens innovateurs !» «Yâ akhi! Laisse ça ! Laisse ça ! Est-ce qu’Allah va te questionner à leur sujet ?» (audio-vidéo)

 

Il y a ceux qui disent :

 

"Ne déclare pas les gens innovateurs!"

 

Ou, lorsque tu transmets le tabdi’ des savants sur une personne, ils disent :

 

"Yaa akhi ! Délaisse ce discours! Délaisse ce discours ! Est-ce qu’Allah va te questionner à leur sujet ?"

 

Réponse :

 

La réponse est oui !

 

Tu seras interrogé le Jour de la Résurrection au sujet d’un innovateur dont l’affaire est devenue répandue parmi les gens et au sujet duquel tu étais informé sur le fait que les Savants l’ont déclaré innovateur, et que tu as trahi les gens et ne les a pas conseillé sur le fait que c’est un innovateur.

 

Tu seras interrogé le Jour de la Résurrection.

 

En réalité, ton voisin, ton ami et ton frère t’attraperont et diront – comme cela est rapporté dans certains hadiths : "Ô Allah ! Celui-ci m’a vu sur le faux et ne l’a pas changé !"

 

Pauvre de toi !

 

Tu vises à arranger ta situation et te défendre, tu parles en mal de cette religion et tu parles en mal du Manhaj des Salafs !

 

Bien, donc lorsque les Salafs – qu’Allah soit satisfait d’eux – réfutaient les gens de l’innovation, mettaient en garde contre eux, clarifiaient leurs dangers et conseillaient la Oumma [disant :] "Un tel et un tel est un innovateur!", "Ne vous asseyez pas avec un tel et un tel!"...

 

‘Omar [Ibn Al Khattâb], lorsqu’il mit en garde contre Sabigh, ordonna de le sortir et de ne pas s’asseoir avec lui, disons-nous à ‘Omar : "Ô ‘Omar! Allah ne va pas t’interroger à son sujet!"

 

Non, il sera interrogé !

 

Tu seras interrogé !

 

Si tu es capable de clarifier la Vérité et qu’il n’y a pas d’excuse légiférée, c’est-à-dire que tu crains pour ta personne, en étant frappé ou certainement agressé, alors tu es excusé.

 

Mais si tu es capable de clarifier et que tu as la preuve parmi les propos des Savants, alors il est obligatoire que tu clarifies, cher frère !

 

Cher frère, toi-même : Si je venais à acheter ce téléphone de ce professeur, cheikh Khalid.

 

Et que ce téléphone est cassé.

 

Je l’achète et cheikh Khalid s’en va.

 

Je viens m’asseoir avec toi et tu me dis : "Honnêtement, je savais que ce téléphone était cassé. Pourquoi tu l’as acheté? Il n’est pas bien."

Vais-je lui dire : "Allah ne te questionnera pas le Jour de la Résurrection sur le fait que ne m’a pas conseillé"?

Je le saisirai et lui dirai : "Yaa Akhi! Comment ne m’as-tu pas conseillé?! Tu m’as laissé me faire trompé! Tu m’as trompé!"

 

Maintenant, c’est de Religion qu’il s’agit !

 

Je te vois écouter, lire ou fréquenter les gens des innovations et les gens des passions et je ne te conseille pas…

 

Lequel de ces exemples mérite le plus le conseil ?

 

Celui-ci ou celui-ci ?

 

Celui-ci !

 

Il s’agit là de s’attacher à ce sur quoi les Salafs étaient – qu’Allah soit satisfait d’eux.

 

C’est pour cette raison que les Salafs avaient l’habitude de mettre en garde !

 

Ainsi, la parole de cette personne (dans la question) est irréfléchie; un ‘aql (raison) auquel on a donné une précédence sur le naql (preuves).

 

Lequel a donc la précédence, le ‘aql ou le naql?

 

Le naql, sans aucun doute.

 

Qu’Allah élève le rang de son Prophète Muhammad, sa famille et ses compagnons et qu’il leur accorde à tous la Paix.

 

Source : Questions et réponses sur le Manhaj (méthodologie) – cheikh Ahmad Baazemoul

traduit de l’anglais par Saalem Abou ‘AbdrRahman.

copié de abdulrahmaane.wordpress.com

       

 

Cheikh Ahmad Ibn 'Umar Bâzmoul - الشيخ أحمد بن عمر بازمول

Partager cet article

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Méthodologie - المنهجية