compteur de visite

Catégories

24 octobre 2012 3 24 /10 /octobre /2012 23:33
La femme qui se refuse au lit conjugal

Question :

 

La femme a-t-elle le droit de désobéir à son mari quand il veut coucher avec elle ?

 

Quel en est l'avis religieux si son refus est simplement un entêtement ?

 

Réponse :

 

La femme ne doit pas désobéir à son mari si celui-ci veut coucher avec elle, à moins qu'il y ait une excuse légalement acceptable telle que les menstrues.

 

Il est dit dans les deux Sahîh du hadith d'Abou Hourayra رضي الله عنه, que le Prophète صلى الله عليه وسلم dit :

 

"Si l'homme appelle sa femme au lit (pour des rapports conjugaux) et qu'elle refuse le mettant en colère toute la nuit, les anges la maudissent jusqu'au matin."

 

Suivant une version chez Al-Boukhârî : "Si l’homme invite sa femme à la couche conjugale et qu’elle se refuse, les anges se mettront à la maudire jusqu'au matin."

 

Suivant la version de Mouslim : "Celui qui est au ciel ne cesse de la maudire jusqu'à ce que l'époux soit satisfait d'elle."

 

Qu'Allâh vous accorde la réussite et que les prières et le salut soient sur notre Prophète Mohammad, ainsi que sur sa famille et ses compagnons.

 

La question 3 de la Fatwa numéro (17035)

(Numéro de la partie: 19, Numéro de la page: 222) 

س3: هل يحق للمرأة أن ترفض طاعة زوجها إذا أراد منها الفراش، وما حكم ذلك إذا كان رفضها عنادا فقط؟

ج3: ليس للزوجة أن ترفض طاعة زوجها إذا أراد منها الفراش إلا لعذر مقبول شرعا؛ كالحيض مثلا، وفي الصحيحين

من حديث أبي هريرة -رضي الله عنه-، أن رسول الله -صلى الله عليه وسلم- قال

إذا باتت المرأة هاجرة فراش زوجها لعنتها الملائكة حتى ترجع

وفي لفظ للبخاري

إذا دعا الرجل امرأته إلى فراشه فأبت أن تجيء لعنتها الملائكة حتى تصبح

ولمسلم

كان الذي في السماء ساخطا عليها حتى يرضى عنها

وبالله التوفيق، وصلى الله على نبينا محمد وآله وصحبه وسلم

السؤال الثالث من الفتوى رقم - 17035

(الجزء رقم : 19، الصفحة رقم: 222)

 

Question :

 

Le mari d'une femme fut éprouvé par la boisson illicite à tel point qu'elle ne le supportait plus dans son état d'ébriété.

 

Elle évitait de coucher avec lui et de lui obéir quand il voulait d'elle.

 

Cela lui est-il permis ou alors elle est considérée comme pécheresse pour avoir abandonné le lit conjugal ?

 

Est-elle pour cela sera maudite par les anges jusqu'au matin comme il est dit dans le hadith ?

 

Réponse :

 

Si la réalité est comme vous venez de citer, elle n'a pas commis de péché.

 

Par contre, elle doit lui prodiguer des conseils.

 

S'il se repent, louange à Allâh.

 

Mais s'il refuse de se repentir et persiste dans le péché, la femme doit demander le divorce pour s'éloigner du répréhensible.

 

S'il refuse le divorce, on doit soumettre son cas au juge.

 

Qu'Allâh vous accorde la réussite et que les prières et le salut soient sur notre Prophète Mohammad, ainsi que sur sa famille et ses compagnons.

 

La question 5 de la Fatwa numéro (6948)

س5: امرأة كان زوجها قد ابتلي بالشراب المحرم، وإنها لا تطيقه في حال سكره، وتجتنب فراشه ولا تطيعه إذا أرادها، فهل يحل لها ذلك أم تُعدُّ آثمة لهجرها فراش زوجها وتلحقها لعنة الملائكة حتى تصبح كما جاء في الحديث؟

ج5: إذا كان الواقع ما ذكر لا يلحقها بذلك إثم، ويجب عليها نصحه، فإن تاب فالحمد لله، وإن أبى وأصر على الجريمة طلبت الطلاق؛ بعدًا عن المنكر، فإن أبى رفعت أمرها إلى الحاكم. وبالله التوفيق، وصلى الله على نبينا محمد وآله وصحبه وسلم

السؤال الخامس من الفتوى رقم - 6948

Publié par alifta.net

 

Comité permanent [des savants] de l'Ifta - اللجنة الدائمة للبحوث العلمية والإفتاء

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Mariage - divorce - الزواج و الطلاق