compteur de visite

Catégories

30 septembre 2012 7 30 /09 /septembre /2012 23:44
Le fait de jouer dans la mosquée

Question :

 

Une discussion a éclaté au sujet du Sahîh d'Al-Boukhârî entre les collègues enseignants de l'école autour du hadith de `A'îcha (Qu'Allah soit satisfait d'elle), dans le chapitre traitant des joueurs avec les lances dans la mosquée, à la page 171 tome 1.

 

Le texte du hadith est comme suit:

 

"J'ai vu l'Envoyé d'Allah (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) à la porte de ma chambre, au moment où les Abyssins jouaient dans la mosquée.

Je regardais leurs jeux alors que l'Envoyé d'Allah me cachait avec son vêtement."

 

La question est de savoir si le jeu dans la mosquée est permis et comment interpréter ce hadith?

 

Réponse :

 

Ces Abyssins (Qu'Allah soit satisfait d'eux) jouaient avec les lances dans la mosquée le jour du `Aîd (la fête).

 

Ils s'entrainaient à la guerre en préparation au combat contre les mécréants.

 

Il n'y a pas de doute que cet acte est une bonne œuvre car, le djihad dans le sentier d'Allah, se préparer et prendre ses dispositions pour cela, s'entrainer à la manipulation de cette arme afin de s'en servir lorsque l'heure du djihad sonnera.

 

Il n'y a pas de doute que cela fait partie des obligations de l'Islam.

 

Mais, on a qualifié cela de jeu, pour son assimilation au jeu, vu que l'exerçant feint d'agresser sans le faire et donne l'illusion de lanciner son vis-à-vis même si celui-ci est son père ou son fils.

 

Il apparaît donc qu'il n'y a pas de mal quant à faire cela dans la mosquée et surtout le jour du `Aîd car, c'est un jour de joie et d'allégresse, vu que cet acte rapproche d'Allah et est en réalité une bonne action, même si en apparence il est un jeu.

 

Quant au jeu proprement dit dans son essence et sa forme, il est un divertissement et par conséquent, il n'est pas permis de le pratiquer, s'exercer à le faire, l'approuver ou le regarder, surtout de la part du Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) et ses compagnons (Qu'Allah soit satisfait d'eux).

 

Dans le même ordre d'idées, sont légitimes les courses des chevaux et des chameaux, le tir à l'arc et l'entraînement dans tous ces domaines pour se préparer au djihad dans le sentier d'Allah, s'entourer des motifs de la force, établir l'Etat islamique et faire triompher l'Islam.

 

Cela est prescrit à son endroit approprié et ne peut pas être compté comme un divertissement interdit.

 

Tout cela rentre dans la parole d'Allah (Gloire et Pureté à Lui) - traduction rapprochée -:  

 

"Et préparez (pour lutter) contre eux tout ce que vous pouvez comme force et comme cavalerie équipée," (sourate le butin verset 60)

 

Qu'Allah vous accorde la réussite et prière et salut soient sur notre Prophète Mohammad, ainsi que sur sa famille et ses compagnons.

 

La Fatwa numéro (4672)

(Numéro de la partie: 6, Numéro de la page: 306)

copié de alifta.net

 

Comité permanent [des savants] de l'Ifta - اللجنة الدائمة للبحوث العلمية والإفتاء

Partager cet article

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Mosquée - appel à la prière - مسجد و الاذان