compteur de visite

Catégories

20 février 2013 3 20 /02 /février /2013 10:35
Les causes du désaccord conjugal

La réalité quotidienne et la nature humaine qu’Allah, pureté à lui, a créée et il connaît mieux que quiconque ses créatures, peut présenter des formes où les conseils n’ont plus aucun effet, l’affection et la bonté ne prennent plus racine, et donc, l’attachement aux liens conjugaux devient alors contraignant et difficile.

 

L’objectif de (cette vie conjugale) n’est alors plus réalisé et l’atmosphère appropriée à l’éducation n’est plus assurée.

 

Ces situations engendrent les troubles et la mésentente dont les causes proviennent de l’intérieur ou de l’extérieur du foyer. 

 

L’origine de ces troubles peut parfois venir d’une intervention inadéquate des parents des époux ou de leurs proches.

 

Le problème peut venir également lorsque ces derniers s’impliquent dans leurs affaires personnelles qu’elles soient petites ou grandes.

 

Il arrive même que la situation soit telle que certains parents et certaines personnes importantes de la famille exercent une pression sur ceux qui sont sous la responsabilité des époux.

 

Ceci, a pour conséquence d’en arriver jusqu’aux tribunaux.

 

Dans cette situation, les secrets sont divulgués et les voiles tombent.

 

L’origine de cela n’était qu’une affaire sans importance et un simple problème.

 

Tout cela à cause d’une ingérence inappropriée et vide de toute sagesse, et de l’empressement et de la précipitation.

 

Tout ceci parce que des rumeurs ont été colportées et ont été prises pour vérité et des pernicieuses paroles ont été proférées. 

 

L’origine du problème peut être due parfois à un manque de clairvoyance en matière de religion et à un profond manque de connaissance des principes de l’indulgente législation religieuse.

 

Comme elle peut être due à un amoncellement de déplorables coutumes et à une obstination à soutenir de faibles opinions.

 

Certains époux croient, à titre d’exemple, que menacer de divorcer ou prononcer le divorce sont les bonnes solutions pour résoudre les désaccords conjugaux et les problèmes familiaux.

 

Au moment des échanges verbaux, l’époux semble seulement savoir prononcer des paroles relatives au divorce.

 

Ceci, au sein du foyer comme pendant les sorties, lorsqu’il interdit et ordonne, etc.

 

En réalité, il emploie ce genre de paroles à toutes occasions.

 

Ne sait-il pas qu’en agissant ainsi, cela revient à jouer avec les versets d’Allah, à commettre des péchés et à ruiner son foyer et perdre sa famille ?!

 

Est-ce que ceci est une bonne compréhension de la religion ?!

 

Le divorce conforme à la sunna [1] que la législation a autorisé ne signifie pas la rupture des liens conjugaux, mais on peut la présenter comme l’interruption momentanée de la relation conjugale.

 

C’est en réalité une étape de réflexion, de prise de recul et une période où la solution est recherchée (traduction rapprochée) :

 

[Ne les faites pas sortir de leurs maisons, et qu'elles n'en sortent pas, à moins qu'elles n'aient commis une turpitude prouvée. Telles sont les lois d'Allah. Quiconque cependant transgresse les lois d'Allah, se fait du tort à lui-même. Tu ne sais pas si d'ici là Allah ne suscitera pas quelque chose de nouveau ! Puis quand elles atteignent le terme prescrit, retenez-les de façon convenable, ou séparez-vous d'elles de façon convenable] (Le divorce – 1 et 2)

 

Ceci est la législation, mais elle ne se résume pas uniquement à cela.

 

En effet, le divorce conforme à la sunna est le dernier recours en tant que solution au problème.

 

De toute évidence, d’autres moyens conseillés par la législation le précèdent.

 

[1] "Le divorce conforme à la sunna est celui qui est prononcé lorsque la femme est en état de pureté et non en état de menstrues, ou de lochies qui est l’écoulement de sang qui survient après l’accouchement, et lorsqu’il n’y a pas eu entre les deux époux de rapport sexuel durant la période de pureté de la femme."

Cette définition fut celle d’Ibn Mass’oud, qu’Allah soit satisfait de lui.

(Rapporté par A-Nassai et Abdel-Razzaq). (N.D.T)

 

Extrait du livre : le foyer bienheureux 

 

Cheikh Saleh Ibn Abdallah Ibn Houmaid - الشيخ صالح بن عبد الله بن الحميد

Partager cet article

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Mariage - divorce - الزواج و الطلاق