compteur de visite

Catégories

29 mai 2011 7 29 /05 /mai /2011 18:30
Satan passe la nuit sur le nez

D'après 'Abû Hurayra radhiallahuanhu, le Prophète  صلى الله عليه وسلم a dit:

 

« Quand l'un de vous se réveille, qu'il aspire l'eau par ses narines trois fois;

 

Puis qu'il la rejette à chaque reprise;

 

Car le diable passe la nuit sur son nez »

(Unanimement rapporté)

 

 وعن أبي هريرة رضي الله عنه قال : قال رسول الله صلى الله عليه وسلم

إذا استيقظ أحدكم من نومه فليستنثر ثلالثاً ، فإن الشيطان يبيت على خيشومه

.متفق عليه

fdg

Explication de ce hadith

 

« Quand l’un de vous se réveille » : cela signifie se lever après avoir dormi, que ce soit dans la journée ou la nuit, mais l’expression en arabe «يبيت» (passe la nuit) indique que cela concerne seulement le sommeil de nuit.

 

« ليستنثر ثلاثًا » / "qu'il aspire l'eau par ses narines trois fois, puis qu'il la rejette à chaque reprise" : الإستنثار c’est le fait de rejeter l’eau du nez après l’avoir aspiré, c’est-à-dire que tu aspires l’eau d’abord (c’est al-istinchâq), et ensuite tu la rejettes (c’est al-istinthâr), et ceci trois fois de suite.

Mais le hadith ne dit pas si pour chaque istinthâr il y a une aspiration d’eau ou s’il fait l’istinthâr avec une seule aspiration d’eau.

La réponse est que cela fait partie de ce qui excusé, s’il le veut, une seule poignée d’eau et s’il le veut trois.

 

« الشيطان يبيت على خيشومه » / "car le diable passe la nuit sur son nez" : le alif lam devant شيطان (Shaytân) exprime une généralité, cela n’exprime pas de désignation particulière .

Donc cela ne concerne pas un shaytân précis, mais l’ensemble du genre des shayâtîn (démons).

fdg

Parmi les bénéfices de ce hadith

 

Celui qui se réveille doit faire l’istinchâr, mais doit-on comprendre que c’est une obligation ?

 

La base est al-wujûb (l’obligation) surtout si le Prophète a donné comme justification une chose contre laquelle nous devons nous prémunir : l’effet de Shaytân qui passe la nuit sur le nez…

 

La confirmation du fait de se purifier trois fois, d’après sa parole « فليستنثر ثلاثًا» : est-ce que cela signifie que la purification doit nécessairement se faire trois fois et que se laver une fois ne suffit pas même si l’impureté a disparu ?

Les deux sont possibles.

On peut dire que cela concerne les autres impuretés selon l’avis de plusieurs juristes [fuqahâ] qui disent que la condition de la purification est qu’elle soit faite de trois lavements.

Et pour le madhhab (école) hanbali, comme vous le savez, sept lavements.

 

Le fait que tout soit fait par trois fois dans beaucoup de règles de la shari’ah.


L’excellent enseignement du Prophète dans le sens où il lie le hukm à sa raison.

fdg

Et cela comporte plusieurs fawâ-id

 

- La généralité si cette raison est mentionnée dans d’autres textes

 

- La motivation de la personne à effectuer un acte ou s’en écarter, s’il contient du bien, cela le stimule, sinon il s’en éloigne

Et cela fait partie des exhortations [targhîb] avec sa parole : « car le diable passe la nuit sur son nez »

 

L’affirmation de la prophétie du Prophète car le fait qu’il sache que Shaytân passe la nuit sur le nez n’est pas perceptible [par les hommes].

Si l’humanité se rassemblait pour essayer de le voir, elle n’y arriverait pas, mais le Prophète a la capacité de le percevoir par le biais de la révélation, car il ne connaît pas le monde invisible.

 

La généralité de ce hadith dans le sens où l’ordre de l’istinthâr concerne chaque sommeil, selon sa parole «من نومه » (de son sommeil).

Mais lorsqu’une cause est évoquée, cela indique l’exception [العلة تقتضي التخصيص] , et il a dit : « car le diable passe la nuit sur son nez ».

 Certains savants considèrent cette parole comme une généralité et disent que la justification n’implique pas l’exception.

 Et d’autres disent que la cause amène une spécificité à la généralité.

 De toutes les façons, nous disons que l’homme fait l’istinthâr trois fois même s’il dort le jour car les paroles du hadith englobent [aussi bien le jour que la nuit].

 Et la mention de la cause n’implique pas l’exception (de la généralité), comme la mention du hukm n’indique pas une exception*

 

[Fin des paroles concernant ce hadith]

 

* NDT : Pour plus d’explications concernant cette règle de fiqh, voir « Al-Ousoul min ‘Ilm al-Ousoul » de Shaikh al-‘Utheymin rahimahullah

 

Source : Sharh du livre « Bulûgh al-marâm », chapitre sur la purification.

copié de mamanetmoi.forumactif.com

 

Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Partager cet article

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Purification - طهارة