compteur de visite

Catégories

1 octobre 2008 3 01 /10 /octobre /2008 07:52
Suivre des débats retransmis ou diffusés à la télévision ? (audio)

 

Questionneur :

 

Une question concernant l’écoute des débats retransmis à la télévision et si ceci est permis...

 

Réponse :

 

Soyez attentifs mes chers frères !

 

Ces débats qui ont lieu en public sont une erreur !

 

Et ils sont sur l’erreur de différents points de vue.

 

-Le premier angle : est que ceux qui débattent, la plupart d’entre eux ne sont même pas des gens de la Sunna et de la Salafiyya claire.

 

Ainsi, ils ne distinguent pas clairement entre la Vérité et le faux, même dans leurs réponses.

 

C’est pourquoi vous trouvez certains d’entre eux s’asseoir avec un Rafidhi [Chiite] en étant souriant et jovial et le traitant comme s’il était un frère.

 

N’est-ce pas ?

 

Ceci est une erreur !

 

Le Rafidhi est un khabith !

 

Il maudit Abou Bakr et ‘Omar et je lui souris ?!

 

Jamais !

 

Au contraire, je lui montre un visage en colère !

 

Et je ne lui donnerai jamais un regard gentil !

 

Ceci est une première observation.

 

-La deuxième observation : Certains d’entre eux sont juhhâl (ignorants) qui n’ont pas pris leur science des Savants.

 

Ils n’ont pas appris des Savants !

 

Cheikh Al Fawzan dit même au sujet de l’un d’eux que c’est un muta’âlim (quelqu’un qui prétend avoir de la science).

 

-Le troisième point : Parfois il arrive que la personne de l’innovation – dans son débat – avance des choses que l’autre partie n’a pas la capacité de réfuter.

 

Et il y a en cela une fitna pour ce débatteur et pour l’homme de la masse qui regarde le débat.

 

-Le quatrième point : Ceci n’est pas la voie empruntée par nos Salafs !

 

Lorsque les Salafs réfutaient les gens de l’innovation, ils réfutaient leurs innovations non pas par l’angle du débat, mais uniquement par l’angle de réduire le faux à néant et rendre la Vérité manifeste.

 

Et il y a une différence entre les deu x!

 

En réalité, débattre avec les gens de l’innovation signifie que tu t’assoies avec lui à une table et que tu lui donnes l’occasion de parler avec son faux discours et de continuer dans sa clarification, et ceci est interdit conformément aux Salafs !

 

Mais lorsque le faux discours des gens de l’innovation leur est parvenu, les Savants le réfutèrent alors et ne l’autorisèrent pas à débattre.

 

Ils mettaient alors en garde contre lui, le déclaraient innovateur, et ordonnaient [aux gens] de l’éviter.

 

C’est ainsi qu’étaient les Salafs-us-sâlih, qu’Allah soient satisfait d’eux.

 

Aussi, parmi les choses qui arrivent, est que cheikh Ibn Baz, qu’Allah lui fasse miséricorde – et c’est aussi une caractéristique des Salafs – ne débattait pas avec les gens de l’innovation en public !

 

Ils ne débattaient pas avec eux en public !

 

Et c’est la raison pour laquelle je termine mon propos avec deux choses :

 

-La première chose : Il pourrait y avoir une fitna pour l’homme de la masse et même certains étudiants en science – qui ne sont pas qualifiés au regard de la science – à regarder ces débats!

 

-La deuxième chose : Les Savants ont déclaré dans leur fatâwa (décrets) qu’il est haram (illicite, interdit) de regarder et d’écouter ces débats.

 

Haram !

 

Non permis !

 

Car ce sont des endroits de fitan, des endroits qu’Allah – le Puissant, le Majestueux – déteste, des endroits où le faux est propagé et des endroits de malédiction !

 

Il n’est donc pas permis de s’y asseoir.

 

Na’am.

 

Cheikh Ibn ‘Uthaymin, cheikh Al Fawzan, cheikh Rabi’ et d’autres ont interdit ces choses pour les gens du commun, de les regarder et ils ont interdit la mise en place de ces débats en public.

 

Source : Questions et réponses sur le Manhaj (méthodologie)

traduit de l’anglais par Saalem Abou ‘AbdrRahman.

Cheikh Ahmad Ibn 'Umar Bâzmoul - الشيخ أحمد بن عمر بازمول

Partager cet article

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Méthodologie - المنهجية