compteur de visite

Catégories

28 février 2013 4 28 /02 /février /2013 12:06
Une soeur et son mari ont des avis différents, parmi les avis des gens de science

Question :

 

Si je suis un avis, parmi les avis des gens de science, qui est différent de celui que mon mari suit.

Dois-je suivre l'avis de mon mari ou puis-je suivre l'avis que je crois être correct ?

 

Réponse :

 

Cette question exige une réponse détaillée, si l'opinion en question affecte l'ensemble du ménage, alors c'est l'opinion du mari qu'il tient pour correcte qui doit être suivi.

 

Si, toutefois, l'avis en question ne concerne que la femme, alors elle peut suivre l'avis qu'elle estime être correct.

 

Je vais vous donner un exemple, la question des images :

 

Disons que la femme pense que l'avis correct ici, c'est que les photographies ne sont pas considérés comme des images, donc elle veut les accrocher sur le mur.

Le mari est d'avis que les photographies sont des images.

Ce problème affecte l'ensemble du ménage, c'est donc l'avis que le mari considère comme correcte qui doit être suivi.

 

Un autre exemple est le raccourcissement de la prière pendant le voyage :

 

Disons que le mari est d'avis que vous ne pouvez pas raccourcir la prière à moins que vous vous déplaciez pour une journée et une nuit.

La femme est d'avis que vous pouvez raccourcir la prière à la distance de 83 kilomètres.

Dans ce cas, la femme peut raccourcir ses prières à la suite de cet avis, et elle ne doit pas suivre l'avis que son mari suit, cette décision ne concerne que lui et n'affecte pas toute la famille.

Chaque personne peut suivre l'avis qu'ils croient être le plus proche de la vérité et soutenu par la preuve.

 

-Donc, si le problème en question affecte l'ensemble du ménage, alors l'avis du mari est celui qui est suivi. 

 

-Toutefois, si le problème ne concerne que la femme, alors elle peut suivre l'avis qu'elle estime le plus proche de la vérité parmi les opinions des savants, tant que c'est la vérité qui est recherchée et non ses désirs.

 

Réponse orale donnée lors d'un télélynk avec albaseerah.org par Cheikh Mis’ad al-Husayny, professeur de Tafsir et des sciences du Coran à l'université Islamique de Médine

traduit par twitter.com/Minhajsunna

 

Cheikh Misâ'd Al-Husayn - الشيخ مساعد الحسين

Partager cet article

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Mariage - divorce - الزواج و الطلاق