compteur de visite

Catégories

29 septembre 2017 5 29 /09 /septembre /2017 14:37
Évoquer Allâh est la vie des coeurs... ! (audio)

Évoquer Allâh est la vie des cœurs, pas de vie à ceux-ci excepté par l'évocation.

 

Al-Boukharî a rapporté dans son recueil authentique, d'après Abî Moûsâ Al-Ash‘arî رضي الله تعالى عنه d'après le Prophète صلى الله عليه وسلم qu'il a dit :

 

«L'exemple de celui qui évoque son Seigneur et de celui qui ne l'évoque pas est semblable au vivant et au mort».

 

Il n'y a pour les cœurs nul repos, ni apaisement, ni bonheur, ni jouissance, ni félicité hormis par l'évocation d'Allâh عز وجل (traduction rapprochée) :

 

{Ceux qui ont cru, et dont les coeurs s’apaisent à l’évocation d’Allâh. N’est-ce pas par l’évocation d’Allâh que s’apaisent les coeurs ?} [Ar-Ra‘d : 28]

 

L'évocation d'Allâh تعالى est l'issue après la calamité, la facilité après la difficulté, la joie après la tristesse et l'angoisse, le soulagement des souffrances, la facilité des affaires, la concrétisation du repos ainsi que la félicité ici-bas et dans l'au-delà.

 

Il n'est pas une souffrance qui ait guéri, ni adversité qui ait disparu, si ce n'est par l'évocation d'Allâh تبارك وتعالى.

 

Notre Prophète صلى الله عليه وسلم disait en cas d'affliction :

 

لا إله إلا الله العظيم لا إله إلا الله الحليم لا إله إلا الله رب السماوات ورب الأرض ورب العرش الكريم

 

«Pas de divinité méritant l'adoration excepté Allâh l'Immense, pas de divinité méritant l'adoration excepté Allâh l'Indulgent, pas de divinité méritant l'adoration excepté Allâh Seigneur des cieux, Seigneur de la terre et Seigneur du noble trône».

 

Il disait عليه الصلاة واليلام l'invocation de Dhî-Noûn :

 

لا اله الا انت سبحانك اني كنت من الظالمين

 

«Pas de divinité méritant l'adoration excepté Toi, Gloire à Toi, j'ai certes été du nombre des injustes»

 

Il n'est pas un affligé invoquant par cela sans qu'Allâh ne dissipe son affliction.

 

L'évocation d'Allâh, serviteurs d'Allâh amène les bienfaits perdus et préserve les bienfaits présents.

 

Aucun bienfait n'a ni été acquis, ni n'a été préservé comme il l'a été avec l'évocation d'Allâh عز وجل (traduction rapprochée) : 

 

{«Si vous êtes reconnaissants, J’augmenterai (Mes bienfaits) pour vous. Mais si vous êtes ingrats, Mon châtiment sera terrible.»} [Ibrâhîm : 7] 

 

[...] Interroge ta propre personne Ô serviteur d'Allâh, combien de fois ouvres-tu le moushaf (Coran) durant ta journée ?

 

Combien de fois t'assieds-tu pour (prononcer les) invocations (rapportées) après les prières ?

 

Et préserves-tu les invocations ayant été rapportées pour le soir, le matin et autres ?

 

Nous passons des heures dans des assises de distraction, de médisance, de calomnie, sur les portables, les appareils, jeux etc.. et sur tout ce temps-là, nous serons questionnés, et jugés dessus, puis le jour de la Résurrection pour cette négligence nous regretterons (traduction rapprochée) :

 

{Il ne prononce pas une parole sans avoir auprès de lui un observateur prêt à l’inscrire.} [Qaf : 18]

 

La personne avisée, serviteurs d'Allâh, est celle qui a jugé son âme et a accompli (ce qui lui sera utile) après la mort, tandis que l'incapable est celui qui fait suivre ses passions à son âme tout en espérant d'Allâh de vains espoirs (sans oeuvrer).

 

خطبة الجمعة بعنوان سبق المفردون 

Traduit et publié par Lumière de la Sunnah - @lumsunnah

Cheikh Khâlid Ibn Dahwî Al-Dhafayrî - الشيخ خالد بن ضحوي الظفيري

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Invocation دعاء - Evocation ذكر الله