compteur de visite

Catégories

4 avril 2015 6 04 /04 /avril /2015 18:04
Rappel sur les fréquentations (audio)

 

Question d’un frère :

 

Par rapport aux fréquentations, certains salafs s’isolaient, ils ne fréquentaient pas beaucoup de personnes...

 

Est-il bien de ne pas fréquenter beaucoup de personnes pour se préserver, pour s’éloigner des problèmes et autres, ou faut-il obligatoirement avoir des fréquentations ?

 

بارك الله فيكم

Tfadal Cheikh

 

Réponse :

 

Le Prophète صلى الله عليه و سلام a dit : 


المؤمن الذي يخالط الناس و يصبر على أذاهم خير من الذي لا يخالط الناس و لا يصبر على أذاهم

خْرَجَهُ ابن مَاجَهْ بإسنادٍ حسَنٍ

 

«Celui qui fréquente les gens et patiente (c’est-à-dire endure) est mieux que celui ne fréquente pas les gens et ne patiente pas».

Hadith Hassan rapporté par Ibn Mâjah

 

Il صلى الله عليه و سلام a dit : 

 

المؤمن القويُّ خيْر وأحبُّ إلى الله من المؤمن الضعيف وفي كلّ خير

واه مسلم في ‏‏صحيحه‏

 

«Le musulman fort est mieux que le musulman faible et dans les deux il y a du khir (bien) ».

Hadith Sahih rapporté par Mouslim

 

Ce qu’il faudrait savoir, c’est que ça dépend de la personne elle-même, de nous-même.

 

Ça dépend de nous et de la personne que l'on veut fréquenter.

 

Par exemple, si on est du genre fragile et que notre foi n’est pas bien travaillée, (que l') on n’a pas beaucoup de sciences, (que l') on a des choubouhat (ambiguïtés), dans ce cas ça devient obligatoire de ne pas fréquenter les gens de mal, et les gens de choubouhat et les gens des sectes.

 

Ça devient même interdit de les fréquenter car tu n’es pas vacciné et ils vont te prendre facilement.

 

Dans ce cas, ce qui serait bien et même obligatoire, c’est de fréquenter des gens qui sont ma sha-a ALlah , des gens de sciences, des étudiants en sciences (religieuses).

 

A la rigueur, si ce ne sont pas des étudiants, ce sont des gens qui aiment la science, qui aiment les savants, qui aiment les salafs, qui aiment les livres des salafs, qui aiment les dourouss (enseignements) des salafs, etc

 

Mais si par contre c’est une personne de mal, il faut l’éviter au maximum.

 

C’est pour ça que le Prophète صلى الله عليه و سلام a dit dans un hadith authentique :

 

« l’exemple de celui qui fréquente quelqu’un de bien et de celui qui fréquente quelqu’un de mal, c’est comme le ferronnier et celui qui vend du musc. » (1)

 

Celui qui vend du musc

 

Quand tu le fréquentes ou tu vas chez lui, il a un petit magasin, tu rentres chez lui et tu t’assois. 

Que va-t-il se passer ?

 

-Ou bien tu vas lui acheter un parfum ma sha-a ALlah, donc tu sors avec un parfum ma sha-a ALlah dans ta poche que tu vas utiliser

 

-Ou bien c’est lui qui va t’en donner il te dit : « Tiens prend un peu fi sabili ALlah » ou bien même il te dit : « Essaye ce parfum » ou alors il t’en met un peu sur ta main ou sur ta barbe

 

-3e cas : ni il t’en vend ni il t’en donne, mais tu sors avec une bonne odeur car tu étais assis avec quelqu’un qui vend du parfum et du musc

 

Donc obligatoirement tu auras du parfum sur toi.

 

Et quand tu vas chez toi, on va te dire ma sha-a ALlah quelle bonne odeur !

 

Et la mauvaise fréquentation, c’est comme le forgeron

 

Le forgeron :

 

-Ou bien il va brûler tes vêtements

 

-Ou bien tu vas partir en ayant inhalé (respiré) son odeur répugnante.

 

Quand tu arrives à la maison on te dit : «C’est quoi cette mauvaise odeur.»

 

Regarde seulement quand tu t’assois avec des gens qui fument.

 

Quand tu vas à la maison on te dit : « Tu as fumé aujourd’hui ? »,

tu dis : « Non »

et on te dit : «Il y a l’odeur de la cigarette » donc tu t’es assis avec des gens qui fument la cigarette.

 

Donc c’est comme ça la bonne fréquentation et c’est comme ça la mauvaise fréquentation.

 

Ça veut dire que tu n’en sors pas indemne.

 

Si c’est la bonne fréquentation, ma sha-a ALlah tu sors gratifié.

 

Si c‘est la mauvaise fréquentation, tu sors comme une poule à qui on a enlevé quelques plumes ou bien un pigeon à qui on a enlevé quelques plumes.

 

Ça (n’a) pas (l’air) grave mais aujourd’hui quelques plumes, demain quelques plumes ensuite il ne pourra plus voler...

 

(1)D'après Abou Moussa Al Ach'ari (qu'Allah l'agrée), le Prophète (que la prière d'Allah et son salut soient sur lui) a dit:

 

« L'exemple du compagnon pieux et du mauvais compagnon est comme celui du vendeur de parfum et du forgeron.

Pour le vendeur de parfum, soit il va t'en donner, soit tu vas lui en acheter soit tu vas sentir de lui une odeur agréable.

Et pour le forgeron, soit il va brûler ton habit soit tu vas sentir de lui une mauvaise odeur ».

(Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°5534 et Mouslim dans son Sahih n°2628)

 

عن أبي موسى الأشعري رضي الله عنه قال النبي صلى الله عليه و سلم

مَثَلُ الجليسِ الصَّالحِ والسَّوءِ كحاملِ المسكِ ونافخِ الكيرِ

فحاملُ المسكِ : إمَّا أن يُحذِيَكَ وإمَّا أن تبتاعَ منهُ وإمَّا أن تجدَ منهُ ريحًا طيِّبةً

ونافخُ الكيرِ : إمَّا أن يحرِقَ ثيابَكَ وإمَّا أن تجدَ ريحًا خبيثةً
(رواه البخاري في صحيحه رقم ٥٥٣٤ و مسلم في صحيحه رقم ٢٦٢٨)

 

Réponse 257 donnée sur Paltalk lors des questions/réponses 

Retranscription par une soeur de l’équipe du site 3ilmchar3i.net


Cheikh Abou Abdillah Mohamed Tchalabi Al Djazairy - الشيخ أبو عبد الله محمد تشلابي

Partager cet article

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Communauté musulmane - أُمَّة