compteur de visite

Catégories

2 mai 2015 6 02 /05 /mai /2015 23:40
Plus miséricordieux envers eux que leurs parents (audio)

 

Et de cela il est connu, que ces adorateurs (musulmans de la masse), et ceux qui ont peu de compréhension de la religion ; Ce sont ceux qui ne distinguent pas entre ce qui est permis et ce qui ne l’est pas (en ce qui concerne la différence entre le conseil et le désaveu).

 

Yusuf Ibn Asbat (Qu’Allah lui fasse miséricorde) alors qu’il s’exprimait contre certaines personnes des passions et de l’innovation, un homme lui a dit :

« Ô Cheikh, n’as-tu pas peur qu’ils plaident contre toi ? » (Parlant ainsi du Jour du Jugement).

Il répondit : « Tais-toi, je suis plus miséricordieux envers eux que leurs parents ».

 

Il disait par cela qu’il allégeait leur fardeau, ainsi ils ne viendraient pas au Jour du Jugement en portant leurs péchés et les péchés de ceux qui les avaient suivis.

 

Allah Jalla wa ‘ala dit :

لِيَحۡمِلُوٓاْ أَوۡزَارَهُمۡ كَامِلَةً۬ يَوۡمَ ٱلۡقِيَـٰمَةِ‌ۙ وَمِنۡ أَوۡزَارِ ٱلَّذِينَ يُضِلُّونَهُم بِغَيۡرِ عِلۡمٍ‌ۗ أَلَا سَآءَ مَا يَزِرُونَ

 

(traduction rapprochée)

 

"Qu'ils portent donc, au Jour de la Résurrection, tous les fardeaux de leurs propres œuvres ainsi qu'une partie des fardeaux de ceux qu'ils égarent, sans le savoir; combien est mauvais [le fardeau] qu'ils portent !" Sourate An-Nahl (16:25)

 

Par conséquent celui qui clarifie l'état de l'innovateur et l’état de celui qui se trompe, il est plus miséricordieux envers lui que ses parents.

 

Ceci parce qu'il réduit son fardeau.

 

Cette personne n’est pas en mesure de supporter le poids de ses propres péchés et de ses erreurs Le Jour du Jugement ; Alors que dire des péchés de ceux qui l’ont suivi ?!

 

Le Prophète, صلى الله عليه وسلم, a dit :

 

« Quiconque appelle à une bonne direction aura une récompense équivalente à celle de ceux qui le suivront, sans que celles de ceux-ci ne soient diminuées.

Et quiconque appelle à un égarement, se verra chargé d'un péché équivalent à celui de ceux qui le suivront, sans que leurs péchés ne soient toutefois diminués. »

(Sahih Mouslim 2674)

 

Donc celui qui réfute cette personne et avertit les gens contre lui ; En réalité, il est bienfaisant envers lui, et il est plus miséricordieux envers lui que ceux qui le défendent alors qu'il est sur sa fausseté.

 

C’est lui qui est bienfaisant envers lui en réalité.

 

Ainsi, ces deux catégories de personnes : les fidèles et ceux qui ne possèdent pas beaucoup de connaissances sont ceux qui ne font pas de distinction (entre le conseil et le désaveu).

 

Alors que les gens de la Sounnah et des Athars sont ceux qui possèdent de solides connaissances, et beaucoup de science, par conséquent, ils font une distinction entre ceci et cela.

 

Traduit par Abderrahman Abou Maryam

Cheikh Mohamed Ibn Hady Al Madkhaly - الشيخ محمد بن هادي المدخلي

Partager cet article

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Méthodologie - المنهجية